Slider

David Lloyd à Genève

Le renouveau du Country Club

C’est la bonne nouvelle du mois pour les sportifs : David Lloyd prend enfin ses quartiers en Suisse. Le groupe vient d’annoncer l’acquisition du Country Club Geneva, mythique club de tennis de Bellevue. On est dans les starting-blocks.

124ème club du groupe et neuvième acquisition de l’année, le Country Club Geneva ouvre une nouvelle page dans l’histoire de David Lloyd Leisure (DLL). Car si le leader british du fitness version premium est déjà implanté dans la région avec son complexe XXL de Veigy-Foncenex, il franchit pour la première fois la frontière suisse pour s’installer à Bellevue au sein du Country Club Geneva, le club de tennis le plus renommé de la ville, aujourd’hui détenu par Dona Bertarelli. La vente devrait être finalisée au mois d’avril et promet de ravir les inconditionnels de David Lloyd. En effet, conformément aux standards de la maison, le Country Club Geneva offre une pluralité d’infrastructures dernier cri comprenant 11 courts de tennis, une salle de fitness, un parcours de golf et un grand espace spa. Il a entièrement été rénové en 2017 et David Lloyd Leisure prévoit d’investir 9 millions d’euros pour développer davantage ce site présentant un potentiel d’expansion. “Le Country Club Geneva est l’un des plus grands et prestigieux centres de bien-être de la région. Il correspond parfaitement à David Lloyd Clubs qui est une marque familiale. Le club a beaucoup investi ces dernières années, mais nous pensons qu’il possède encore plus de potentiel. Nous avons donc des projets ambitieux dans le but d’améliorer davantage les installations de remise en forme et de bien-être. L’achat du City Green Sport and Health club, il y a deux ans, s’est avéré être une très bonne décision et nous sommes persuadés que notre connaissance du marché local va permettre au Country Club Geneva de continuer à s’accroître”, a annoncé Glenn Earlam, CEO du David Lloyd Leisure. Une acquisition prometteuse côté rive droite qui augure un développement croissant du groupe en Suisse.

www.davidlloyd.co.uk

 

 

 

 

 

Assemblages suisses

De la vigne au cacao

L’alliance est inattendue. Et pourtant… Vins et chocolats ont plus de points communs qu’on ne l’imagine… C’est ce mariage hors des sentiers battus que My Swiss Moment nous invite à célébrer avec ses coffrets à l’âme épicurienne. Découverte.

Marier deux spécialités suisses, rarement associées, c’est le concept de My Swiss Moment, toute jeune start-up qui propose d’élégants coffrets invitant à déguster des chocolats accompagnés de flacons helvètes soigneusement choisis. Marsanne du Domaine Maison Rouge St-Pierre de Clages, Cabernet Franc Premier Les Palins du Domaine de Cressier, Cornalin de Fully de la Cave des Amandiers, Point final I du Domaine du Grand Clos, les références sont pointues. Il faut dire que les alliances vin et chocolats ont été imaginées par un expert en la matière. Camille Gariglio, chef sommelier du restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier, l’incontournable 3 étoiles Michelin vaudois s’est, en effet, chargé en personne de sublimer les créations du maître-chocolatier Claude Périsset grâce à des accords bluffants. Oenophile et chocovore, la GDH s’est dévouée pour mener l’enquête sur ces dégustations gourmandes à la suissitude bien affirmée.  Antonio Paglialonga, l’un des fondateurs de My Swiss Moment, a accepté de répondre à nos questions.

Comment vous est venue l’idée de My Swiss Moment ?

Lors d’un voyage à Hong Kong, nous avons remarqué qu’aucun vin suisse n’était proposé dans les restaurants. En parallèle, nous avons également constaté que les marques de chocolat suisse n’étaient pas ou très peu représentées. Dès lors l’idée qu’il y avait peut-être quelque chose à faire était évidente. Mais ce n’est que lors d’une discussion en Suisse avec une entreprise qui ne savait plus vraiment quoi offrir à ses clients, comme cadeau de remerciement, que l’idée « My Swiss Moment » est vraiment née.

Pourquoi avoir choisi d’allier vin et chocolat ?

Comme le dit Camille Gariglio le vin et le chocolat sont deux produits d’exception qui offrent de nombreuses similitudes, ils sont le reflet et l’expression d’une région et du savoir-faire des hommes. Plusieurs parallèles peuvent être fait entre ces deux univers, notamment entre la vigne et le cacaoyer, les cépages et les variétés de cacao, l’influence du terroir, la récolte à la main ou encore la fermentation… Assemblage, millésime, grand cru, la terminologie commune est même frappante. Rien d’étonnant donc à ce que le mariage entre œnologie et chocologie invite à de belles surprises gustatives.

Quels sont les grands principes pour accorder le vin et le chocolat ? 

Déguster en même temps du vin et du chocolat crée des réactions chimiques plus ou moins agréables en bouche. Ces sensations vont définir si l’accord est réussi ou non. Trouver l’équilibre entre l’acidité du vin et le sucre du chocolat, ou le sucre du vin et l’intensité du cacao, est un vrai challenge. Une sensation en bouche agréable confirme l’équilibre recherché.

Y-a-t-il un rituel de dégustation ?

Je ne milite pas pour un rituel de dégustation particulier si ce n’est peut-être celui de prendre le temps de découvrir et d’apprécier les sensations que procurent ces accords vin et chocolat en bouche, et de profiter d’un agréable moment de partage avec les personnes que l’on apprécie.

Liquoreux, vins blancs, vins rouges et pétillants, existent-ils des “accords interdits” ?

Du moment que les principes de base sont respectés, je ne vois pas d’accords interdits. Il me plairait de proposer des accords interdits réussis !

Avec une sélection de vins romands, pensez-vous étendre vos coffrets aux références alémaniques ou tessinoises ?

Oui, c’est fort probable. Nous avons d’abord souhaité ancrer le concept My Swiss Moment en Suisse Romande avant de l’étendre aux régions alémaniques et tessinoises.

Pourquoi un coffret avec une bouteille de Vieille Prune ? Pensez-vous à d’autres alcools forts pour vos accords ? 

Comme les vins, les accords avec les alcools forts donnent des sensations uniques et offrent des possibilités illimitées… Peut-être que l’accord interdit viendra de là !

19h15, 21h25 et 23h05, trois gammes pour trois moments de la soirée ? 

Le temps est précieux, plus il est tard, plus il est cher. Les heures sont en relation avec la gamme du coffret et de son prix.

A titre personnel, quel est votre coffret coup de cœur et pourquoi ?

Le coffret 23h05 – Syrah « Les Tatzes » & Grand Cru – Titicacao. L’intensité de ce chocolat grand cru avec le Syrah est juste parfait à cette heure-ci…

Coffrets gamme Classic à partir de 93 francs.

www.my-swiss-moment.ch

 

Ping pong show

Chouettes raquettes

Le tennis de table, un sport ringard ? Que nenni… Incontournable depuis quelques années, le ping pong séduit les dandys, qui s’affichent avec leur Supersmash dans les soirées branchées.

Une raquette de ping pong aux allures d’accessoire de mode, c’est le concept de Supersmash, label germano-suisse imaginé par deux amis graphistes fans de tennis de table. Fabriquées à la main en bois FCS certifié, les raquettes nées à Genève et conçues à Berlin affichent des designs ludiques twistés par des couleurs pop et sont vendus avec un pochon et une balle. « Nous avons conçu un objet intentionnellement ambivalent, et nous vous laissons décider si Supersmash est un élément fonctionnel ou décoratif » explique le duo. Oui, le ping pong sait parfois faire le show avec style et élégance…

www.supersmash.cool

 

Haut la main

A l’heure de la maturité

La Confédération tient sa renommée mondiale non seulement de son horlogerie, ses banques ou ses chocolats, mais aussi…de ses écoles. Parmi les place-to-study, le Collège du Léman, fleuron de l’enseignement suisse.

Si le public est de très bon niveau, la réputation des écoles suisses vient surtout du secteur privé. Enfants de stars, de dirigeants de grandes entreprises, d’hommes et de femmes politiques, les établissements les plus fameux comptent dans leurs rangs la progéniture des happy few des quatre coins de la planète. C’est le cas du Collège du Léman qui accueille plus de 100 nationalités différentes parmi ses élèves mais aussi de nombreux locaux, séduits par son excellence. Sur ses 10 hectares arborés, l’école internationale accompagne les enfants de la petite section à la terminale et peut se targuer d’afficher depuis 5 ans un taux de réussite de 100% à la Maturité fédérale bilingue. Pas d’échec et des résultats bluffants avec une moyenne de 101/126 points.

Le secret de la réussite

Exit les écoles aux bâtisses austères. Sur un parc de 10 hectares, le campus du Collège du Léman est parsemé d’une vingtaine de bâtiments individuels. Une grande école avec une ambiance de petite école, au bord du Léman et avec les Alpes suisses en panorama…de quoi convaincre les élèves les plus réticents. Au-delà du cadre d’exception, c’est surtout à sa pédagogie que le Collège du Léman doit ses résultats : un taux de réussite de 100 % au baccalauréat français pour la 6e année consécutive et de 100 % à la maturité suisse pour la 5e année consécutive. Prenant en compte le caractère unique de chaque enfant, l’établissement a bâti un système d’éducation centré sur l’élève, adaptable aux besoins de chaque individu et avec un suivi ultra personnalisé. Bilans établis après chaque examen blanc pour identifier les forces de chacun et les points à améliorer, supports de travail sur-mesure mis à disposition des élèves entre 12h et 14h, cours particuliers des professeurs à la demande, conseils de classe individualisés, bref un coaching de choc.

La diversité au cœur de l’enseignement

Au-delà du suivi ultra personnel, c’est la diversité des enseignements proposés qui motive avant tout les élèves. En plus de pouvoir choisir le ou les diplômes que l’on souhaite acquérir (baccalauréat international, maturité suisse, baccalauréat français, diplômes américains…), plus d’une centaine d’activités parascolaires sont proposées, de la programmation informatique à la sculpture en passant par le ski, le théâtre ou le rugby, appuyées notamment par les partenariats que l’école a noués avec le MIT et la Juilliard school. « Prenant en compte le caractère unique de chaque enfant, nous avons bâti un système d’éducation centré sur l’élève, adaptable aux besoins de chaque individu. Dans notre démarche de recherche d’une excellence globale, nous sommes conscients que le cheminement d’un enfant vers un avenir prospère doit être enrichi par un apprentissage diversifié », explique la direction de la prestigieuse institution versoisienne. Un enseignement pluridisciplinaire d’excellence valorisant les passions et permettant à chacun de se révéler dans sa voie. On aurait presque envie de repasser la Matu…

www.cdl.ch

#collègeduléman #kids #maturité #diplômes  #versoix #collaboration #privateschool

Beaux et propres

Cosmétiques helvéthiques

Ecologique et chic, la cosmétique suisse séduit les messieurs à la fibre verte bien au-delà de nos frontières. Plein phare sur quatre incontournables de la salle bains dans l’air du temps, partageant bio attitude et suissitude affirmée.

Le meilleur ami d’Heidii

Nouvelle marque de cosmétique swissmade, Hanzz+Heidii se compose de deux lignes de soins, l’une pour dames, l’autre pour messieurs. Avec pour actifs stars des cellules souches végétales issues de fleurs d’edelweiss et d’algues de neige suisses, la gamme homme -intégralement végane-, comprend un nettoyant visage, un sérum, une crème protectrice, un contour yeux et des masques unidoses régénérants. Notre favori ? Eraze, le refreshing foam cleanser à la fois purifiant et énergisant avec sa formulation exempte de parabène, silicone, nanoparticules et autres indésirables…

www.hanzzandheidii.com

Savon du Valais

C’est le produit le plus basique de la salle bains. Pas question pour autant de céder à la facilité et d’opter pour le premier prix du supermarché. Affichant une composition zéro défaut, sans parabènes ni colorants, le Savon des Alpes de l’entreprise valaisanne Pharmalp contient des ingrédients exclusivement bio et d’origine naturelle, notamment de l’huile d’olive ainsi qu’un mix de plantes alpines suisses (edelweiss, pin sylvestre, romarin et lavande) cultivées par des agriculteurs de montagne et récoltées à floraison. Bref, un hit pour Messieurs Propre.

www.pharmalp.ch

 

L’IA pour rajeunir

Chez Syha, jeune pousse franco-lausannoise, les cosmétiques sont concoctés grâce à l’intelligence artificielle. Cette dernière a permis de combiner les propriétés de plus de six cents plantes médicinales issues de l’agriculture biologique afin d’aboutir à une formulation brevetée et unique sur la base d’un milliard de possibilités, certifiée ecocert et végane. On est fan de l’Elixir visage à la texture gel fluide, ultra-concentré en actifs pour hydrater et lisser instantanément la peau.

www.syha-paris.com

L’Elixir made in Geneva

Les deux produits iconiques de L’Elixir, label genevois de cosmétique pour homme ? Une huile au cèdre de l’Atlas pour les barbes courtes et une à la menthe poivrée pour les toisons plus fournies. 100% naturelles et à base d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique, les formules misent sur la transparence, exemptes de tout composant toxique. En projet également, un déodorant et un nettoyant visage, certifiés biologiques, comme l’intégralité de la gamme.

www.lelixir.men