Slider

In love with OriginOil

Beau au naturel

OriginOil, c’est la nouvelle marque de cosmétique suisse qui buzze. Actifs végétaux, transparence sur la composition des produits, packagings recyclables, emballages réduits au strict minimum, le label swissmade affiche des voyants au vert qui ont tout pour plaire.

C’est notre dernier coup de cœur au rayon clean cosmétique. Créé il y a un peu plus d’une année, OriginOils propose les indispensables de la salle de bains, revisités en version green et swissmade. A la tête du label ? Anne Lassus, chimiste de formation et chercheur dans l’industrie pharmaceutique, qui concocte ses formules ultra naturelles dans son laboratoire de Veyrier. Comme son nom l’indique, OriginOil est un véritable retour aux origines des soins pour la peau. Les compositions -mentionnées de manière totalement transparentes sur chacun des produits- sont élaborées à partir des principes actifs naturels, tels que les huiles végétales et les actifs issus de plantes et de fleurs. Fidèles à la philosophie eco-friendly de la créatrice, les soins sont proposés sans emballage inutile et les packagings sont recyclables. En sus des lignes pour femmes et pour enfants, le label propose une gamme pour messieurs, regroupant un masque pour le visage, un sérum liftant, des crèmes de jour et une lotion purifiante. Pour notre part, nous avons adopté illico la crème visage peaux normales et mixtes à base d’aloe vera, amidon de riz, extraits de graines de citrouilles, bambou, mauve et criste marine. On a été séduit par sa formule dont la liste d’ingrédients sans chimie inutile est compréhensible par tout un chacun mais aussi par sa texture et surtout par son odeur. On compte bien essayer bientôt le dentifrice, également swissmade et qui affiche 99% d’ingrédients d’origine naturelle, histoire de changer avantageusement du Colgate. Bref, un label helvéthique et chic pour les Messieurs Propre qui, suite au confinement, souhaitent s’orienter vers une consommation plus réfléchie.

www.originoil.ch

 

 

Le plus suisse des couteaux

Tout en symboles

Le dernier-né de Victorinox ? Le couteau Explorer Swiss Spirit Édition spéciale 2020, une invitation à découvrir la Suisse à travers ses symboles.

Réputée pour ses paysages bucoliques, entre montagnes, lacs et petits villages pittoresques, la Suisse se distingue aussi par ses fromages, ses montres, ses sports parfois un peu ovnis, son chocolat et bien évidemment son légendaire couteau suisse. Pour sa dernière création, Victorinox a décidé de mettre en exergue ces symboles traditionnels sur sa côte verso. Ultra-pratique avec ses 19 fonctions, le couteau Explorer Swiss Spirit Édition spéciale 2020 compte notamment une loupe pour ne rien perdre de vue. Outre ces célèbres icônes, ce couteau rend également hommage aux paysages typiques du pays avec, sur sa côte recto, une montagne majestueuse surmontée du drapeau suisse et un glacier à l’arrière-plan. En édition limitée, cette version 2020, entièrement swissmade, se présente dans un coffret cadeau couleur argent s’ouvrant comme une boîte d’allumettes. Bref, un couteau qui affiche fièrement sa suissitude, histoire de garder un petit bout d’Helvétie au creux de sa poche en toutes circonstances.

www.victorinox.com

 

Fiole chic

Luxe, calme et propreté

Le gel désinfectant est le dernier must-have du dandy prudent. Notre favori ? L’élégant flacon imaginé par le label zurichois Calming Park.

Depuis quelques années maintenant, les créations de l’esthète et DJ zurichois Olivier Rohrbach exhalent leurs effluves branchés un peu partout dans le monde. Bougies aux collab’s pointues ou kits ultra stylés pour boutique-hotel de luxe, la marque helvète signe désormais des hand sanitizers parfumés. Avec des notes subtiles de cèdre-encens pour le 100ml et de lavande-romarin pour le 50ml, les formules aux senteurs inspirées ont été élaborées à Zurich par un nez du cru, le talentueux Till Fiegenbaum. Pocket-sized, les flacons à l’emblématique packaging noir et blanc affichent un chic minimaliste, qui donne envie de dégainer l’objet à tout va. Made in Switzerland, les gels en édition limitée s’achètent en ligne sur www.perfecthair.ch mais aussi à Zurich chez Parfumerie Susskind, Einzigart et chez Moods à Berne. On est fan.

www.calmingpark.com

 

Very Nice Tapas

Un gastrobar à la maison

Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas mettre le nez dehors, qu’il est impossible de tester les dernières tables qui buzzent en ville. Pour dénicher de nouvelles adresses sans quitter la maison, rien de tel que la livraison. Notre découverte coup de cœur ? Nice Tapas. On vous raconte.

Happy birthday confiné

Pizza, burger ou pâtes cela fait déjà plusieurs semaines que l’on s’entraîne activement en cuisine à tester de nouvelles recettes au fil des mille et un tutos qui ont envahi les réseaux sociaux. Quitte à commander, autant donc sortir des sentiers battus. D’autant plus que l’occasion s’y prêtait : nous avions un happy birthday confiné à célébrer. Après quelques recherches, notre choix s’est arrêté sur Nice Tapas, la dernière place-to-eat de la rue des Etuves. Oubliés les banderillas, croquetas, péquillos, cazuelitas et autres bocadillos, au menu de ce bar à tapas ? Un parcours éno-gastronomique des plus séduisants, imaginé par le chef Anatoly Komm. Nommé parmi les 50 meilleurs restaurants du monde dans le classement des « 50 Best by San Pellegrino » avec son établissement Varvary à Moscou, la star de la gastrosphère avertie est l’un des pionniers de la cuisine moléculaire en Russie. Avec Nice Tapas, il désacralise la haute cuisine en la rendant accessible à tous, grâce à des créations audacieuses et inspirées, que l’on peut déguster sur place en temps normal mais que l’on peut aussi prendre en take-away ou se faire livrer. Une aubaine en temps de confinement.

En mode dégustation

Vu le contexte, on a choisi l’option livraison, qui fonctionne à merveille. A l’heure dite, nous avons reçu le graal à la porte de chez nous : un menu gastronomique à savourer en tête à tête, un vrai luxe. Après une élégante mise en bouche, on s’est régalé avec deux entrées : poivron/anchois/fromage bleu (poivron mariné, crème de gorgonzola, daikon, anchois, salade verte) et rhubarbe/maquereau/betterave (rhubarbe mariné, crème de betterave, maquereau, salade verte, croutons), suivies de couteaux (couteaux, fenouil, courgettes, tomates, céléri, ail et fumet de poisson) avec une sauce Saint-Pierre et d’un plat veggie créé sur-mesure composés de carottes, panais et salsifis twistés par une sauce miel, cumin et épices. Chaque met est conditionné en bocal et/ou sachet sous-vide, étiqueté d’une courte description de son contenu et des ingrédients potentiellement allergènes. Un mode d’emploi ludique indique comment procéder pour dresser les assiettes en deux temps trois mouvements…pour un résultat aussi beau que bon grâce à des alliances de saveurs inventives et véritablement bluffantes. Bref, de quoi jouer les top chefs et transformer son salon en restaurant étoilé le temps d’un dîner.

Plats à la carte (entre 14 et 38 francs) et formule « N#ICE Tapas Menu »  composé de 8 tapas au prix de 49 francs, Nice tapas, Rue des Etuves 1, 1201 Genève.

www.nicetapasbar.com

David Lloyd à Genève

Le renouveau du Country Club

C’est la bonne nouvelle du mois pour les sportifs : David Lloyd prend enfin ses quartiers en Suisse. Le groupe vient d’annoncer l’acquisition du Country Club Geneva, mythique club de tennis de Bellevue. On est dans les starting-blocks.

124ème club du groupe et neuvième acquisition de l’année, le Country Club Geneva ouvre une nouvelle page dans l’histoire de David Lloyd Leisure (DLL). Car si le leader british du fitness version premium est déjà implanté dans la région avec son complexe XXL de Veigy-Foncenex, il franchit pour la première fois la frontière suisse pour s’installer à Bellevue au sein du Country Club Geneva, le club de tennis le plus renommé de la ville, aujourd’hui détenu par Dona Bertarelli. La vente devrait être finalisée au mois d’avril et promet de ravir les inconditionnels de David Lloyd. En effet, conformément aux standards de la maison, le Country Club Geneva offre une pluralité d’infrastructures dernier cri comprenant 11 courts de tennis, une salle de fitness, un parcours de golf et un grand espace spa. Il a entièrement été rénové en 2017 et David Lloyd Leisure prévoit d’investir 9 millions d’euros pour développer davantage ce site présentant un potentiel d’expansion. “Le Country Club Geneva est l’un des plus grands et prestigieux centres de bien-être de la région. Il correspond parfaitement à David Lloyd Clubs qui est une marque familiale. Le club a beaucoup investi ces dernières années, mais nous pensons qu’il possède encore plus de potentiel. Nous avons donc des projets ambitieux dans le but d’améliorer davantage les installations de remise en forme et de bien-être. L’achat du City Green Sport and Health club, il y a deux ans, s’est avéré être une très bonne décision et nous sommes persuadés que notre connaissance du marché local va permettre au Country Club Geneva de continuer à s’accroître”, a annoncé Glenn Earlam, CEO du David Lloyd Leisure. Une acquisition prometteuse côté rive droite qui augure un développement croissant du groupe en Suisse.

www.davidlloyd.co.uk