Slider

Category Archives: Vins & Alcools

Glou glou

Du Château au Palace

Les incontournables de Quarin

Le 25 mai aura lieu la troisième édition suisse des Rencontres Jean-Marc Quarin au Beau-Rivage Palace de Lausanne. A cette occasion, le maître de cérémonie nous livre son top 5 des nectars qu’il faudra déguster.

Une fois encore, Jean-Marc Quarin et Fabrice Léger invitent les oenophiles helvètes à venir déguster la crème des Bordeaux lors d’un après-midi studieux au Beau-Rivage Palace de Lausanne. Cette année, deux ateliers feront travailler les épicuriens éclairés. Le premier est une verticale de 13 millésimes du Château Mouton Rothschild présentée par son directeur, Philippe Dhalluin. Le second est une verticale de 12 millésimes d’Hermitage La Chapelle du Domaine Paul Jaboulet Ainé, présentée par la franco-suisse Caroline Frey, œnologue atypique et propriétaire du domaine, à l’origine des orientations récentes majeures, comme le passage en culture biologique à partir de 2008 ou la mise en œuvre d’un nouveau chai gravitaire en 2010. Une soirée inaugurale lancera les festivités, le jeudi 24 mai, au restaurant du Beau-Rivage Palace, La Terrasse, avec en invité d’honneur Château Canon 1985, Premier Grand Cru Classé B de Saint-Emilion, qui sera servi en impériale (beau contenant équivalent à 8 bouteilles), en provenance directe de la cave privée du château. Quant au salon, il braquera les projecteurs sur une trentaine de crus dans trois millésimes à déguster, tous présentés par leurs vinificateurs et pour la première fois en invité d’honneur, une sélection de nectars suisses. En exclusivité pour la Gazette de l’Helvète, le critique Jean-Marc Quarin nous livre son top cinq de ce qu’il ne faudra pas manquer…

Château Canon, 1er grand cru classé  à Saint-Emilion

Parmi les célébrités qui ne dorment pas sur leurs lauriers, une halte s’imposera au stand de château Canon, 1er grand cru classé de Saint-Emilion. Le cru revient en première position après une traversée du désert due à la replantation de son vignoble. Aujourd’hui les vignes sont à point. L’expression de ce cru rivalise avec les grands Bourgognes rouges, ce qui est totalement inédit à Saint-Emilion. Son nez floral de violette et sa texture soyeuse à souhait tranchent avec l’idée conformiste que l’on se fait de Saint-Emilion.

Nul n’est prophète en son pays

Pour la première fois depuis que cette manifestation a lieu, j’ai souhaité la présence d’une nouveauté produite en Suisse : le château de Trevelin 2015 élaboré avec le cépage Altesse. Pour son second millésime, ce vin offre un beau nez suave et fruité, avec une pointe d’anis. Sa bouche bien construite et incrachable regorge de belles promesses pour l’avenir de ce nouveau venu.

Les Carmes Haut-Brion, Pessac Léognan

Depuis que je l’ai pointé comme le meilleur vin du millésime en 2016, le notant 20/20, le vin de cette petite propriété (4-5 hectares) s’arrache. Fait unique, le cru sera présent le vendredi après-midi avec plusieurs millésimes. Son auteur participera au dîner d’ouverture le jeudi 24 mai.

Clos Manou, Médoc, l’Outsider n° 1 de Bordeaux

Dans une région où le prix de vente est édicté par la réputation du lieu de production, comment faire pour investir dans la qualité ? Réponse : faire bouger toutes les lignes. Voici donc l’Outsider le plus célèbre de Bordeaux, selon le concept qui désigne dans mon Guide un petit nombre de crus dont « le goût est supérieur à ce que l’étiquette laisse paraître ». Et comme l’étiquette fait 50 % du prix, voici la plus belle affaire de la manifestation. Le genre de vin que l’on sert à l’aveugle à ses amis et que ces derniers sont prêts à payer 75 alors qu’il ne vaut que 25 euros. Et il y en a d’autres comme ça…

Saint-Pierre, cru classé à Saint-Julien dans le Médoc

Serait-ce le paradis des Bordeaux qui réenchantent le goût ? Vendu à un prix où le boire enchante, il performe aussi bien que ses voisins, les trois Léoville : arômes de fruits noirs, texture veloutée, corps longiforme de cabernet sauvignon, longue finale que l’on suce.

Les Rencontres Jean-Marc Quarin Hôtel Beau-Rivage Palace, Place du Port 17, 1006 Lausanne. Le vendredi 25 mai 2018 : 14h-21h. Tarif : 40 CHF online, 50 CHF sur place. Pour une inscription au dîner, l’entrée et le Pass Grande Dégustation sont offerts.

www.lesrencontresquarin.com

 

L’énigme The Code

L’escape room à déguster

On est joueur ou on ne l’est pas… Le concept de la dernière création signée The Glenlivet ? Un whisky logé dans un flacon ne dévoilant ni les notes, ni les saveurs, ni l’âge, ni les fûts employés lors de l’élaboration du breuvage mystère. Aux amateurs de deviner…

De New York à Londres en passant par Paris ou Genève, les inconditionnels de whisky sont au taquet. Le défi du moment ? Décoder les saveurs de la dernière création signée The Glenlivet. L’édition limitée est logée dans un flacon et un emballage neutres qui ne laissent filtrer aucune information quant au type de fût qui a été utilisé, ni à la durée de vieillissement. Alan Winchester, Maître Distillateur de la Maison du Speyside, explique : “Avec The Glenlivet Code, nous avons eu une opportunité unique de créer un whisky qui n’a jamais été conçu auparavant, utilisant de nouveaux fûts et techniques qui repoussent les frontières de ce que les gens peuvent attendre de The Glenlivet. Nous nous réjouissons d’inviter les amateurs de whisky du monde entier à relever le challenge en décodant les mystères de chaque arôme.”

Un whisky pour geeks

Exit donc les idées préconçues, c’est à l’aveugle qu’il faudra siroter le breuvage afin d’en découvrir les secrets. Les geeks sont invités à prolonger l’exercice en version digitale : chaque bouteille a un code scannable sur le dos qui les place dans une pièce souterraine virtuelle où un hologramme du Master Distiller les met au défi. Le but est de trouver quatre parfums présents au nez, et quatre arômes présents en bouche à travers une série d’exercices et d’histoires. Les dégustateurs peuvent ensuite partager leurs résultats sur les réseaux sociaux au moyen du hashtag #TheGlenlivetCode. Quant aux notes de dégustation officielles ? Patience, il faudra attendre la fin d’année pour qu’elles soient révélées. Le temps en tous cas d’affiner, verre après verre, la combinaison gagnante…

The Glenlivet Code est disponible chez Globus et cavistes partenaires.

www.theglenlivet.com

 

Le marché du vin suisse bis

Des vignerons et des flacons

Le Wine Trotter et le Village du Soir remettent le couvert et organisent ce samedi 24 mars la seconde édition du marché du vin suisse.

L’an dernier, l’événement a cartonné avec plus de 2000 visiteurs. Pas question donc de changer une recette qui gagne. Trente vignerons venus du Valais, du Canton de Vaud, du Tessin et bien sûr de Genève prendront à nouveau leurs quartiers au Village du Soir ce samedi 24 mars pour faire déguster leurs vins et vendre leurs précieux flacons en direct aux tarifs cave ouverte. Parmi les participants VIP, la cave Stéphane Gros, Le Grand Clos JM Novelle, Stéphane Dupraz, le Domaine du Paradis, le Domaine Sophie Dugerdil, la Maison du Moulin, le Domaine La Colombe, la Maison Gilliard ou encore la Tenuta San Giorgio…Pour accompagner la dégustation, des food trucks et des stands de fromage et charcuterie. Les plus studieux pourront prendre part aux cours de dégustation organisés par Nathalie Favre et la Swiss Wine School. Et enfin pour se détendre après une si rude journée, place dès 21h au Bal des Vignerons. Pas de doute, ça va swinguer.

Tarif : 15 francs, l’entrée et l’accès à la dégustation.

Le samedi 24 mars 2018 de 11h à 20h30, Marché du vin suisse, Village du Soir, 24 route des Jeunes, 1227 Carouge.

www.villagedusoir.com

www.lewinetrotter.ch/marche-du-vin

 

 

 

La hotte des retardataires

Compte à rebours

10, 9, 8, 7, 6, 5, 4… Plus que quelques jours pour dénicher les cadeaux qui feront mouche au pied du sapin. Besoin d’un coup de pouce ? On vous livre notre sélection helvète 2017.

Le meilleur de la Suisse

A l’occasion des fêtes, Globus a concocté un coffret cadeau à la suissitude assumée.  Au cœur de la boîte Swiss’best, quelques indispensables : un couteau suisse Victorinox, du chocolat noir aux abricots de Faverger, un économe Rex du label Zena Swiss, un couteau universel Best of Switzerland du label Panorama knife ainsi qu’une figurine en bois en forme de vache de Trauffer et une nappe à carreaux noirs et blancs swissmade.

199 francs

www.globus.ch

Du caviar éthique

« Caviar with life », c’est le slogan de l’entreprise valaisanne Kasperkian. Sa spécificité ? Produire du caviar sans tuer les esturgeons. Baguée et nommée, chaque femelle adulte peut même être parrainée afin que les habitués puissent bénéficier en priorité des œufs de leur protégée.

Dès 89 francs

www.kasperskian.com

Un vermouth valaisan

Apérol, Lillet ou Pimms, les vermouths ont la cote. Alata, le dernier venu est suisse. Rouge ou blanc, il élaboré à partir de vin du Valais fortifié avec une eau-de-vie de raisin dans laquelle macère un mélange de plantes aromatiques (herbes, baies, racines, fleurs, fruits, écorces).

24 francs

www.alata.love

Royal Oak for ever

A l’occasion du lancement de la Royal Oak Frosted Gold, Audemars Piguet signe six boutons de manchette au design inspiré par la montre culte. Même forme octogonale, mêmes vis hexagonales et même motif “Tapisserie”, les modèles en acier inoxydable, or rose ou or jaune raviront les élégants fans d’horlogerie.

Dès 1600 francs

www.audemarspiguet.com

Le poivrier romand

Coup de cœur pour le poivrier Off-Axis de la start-up genevoise Neotus. Sculpté à partir d’une seule pièce de bois, il affiche un design aussi stylé qu’original. Les bois les plus fins et les plus chauds, comme le noyer américain ou le bois de cerisier, ont été utilisés pour contraster avec ses lignes épurées. À l’intérieur ? Un mécanisme réglable en céramique, garanti à vie qui moût non seulement le poivre, mais aussi le sel et les épices.

199,90 francs

www.neotus.ch

 
L’heure responsable

Après avoir brillé chez les stars avec ses diamants et parures éthiques Green Carpet, Chopard étend son process d’or certifié « Fairmined » à son grand classique horloger avec la L.U.C XPS Twist QF FairminedC. Un modèle ultra-plat en or noir, éco-friendly jusque sur son bracelet noir mat, teinté de pigments végétaux.

Prix sur demande

www.chopard.com

La machine à café zurichoise

Détrônera-t-elle ou pas la Nespresso ? Toujours est-il que la machine à café zurichoise Zuriga affiche un design minimaliste des plus réussis et une fabrication swissmade. Et pour ne rien gâcher, elle fait un excellent café en 2 minutes chrono. What else ?

Dès 990 francs

www.zuriga.ch

Le hygge à la genevoise

Dans ce coffret en édition limitée, la manufacture genevoise Caran d’Ache réunit son stylo culte, l’Ecridor, gravé du guillochage Hygge, inspiré des textiles nordiques aux motifs géométriques, deux crayons graphites aux couleurs douces et aux lignes épurées ainsi que deux cahiers de la marque HAY, emblème du design danois contemporain.

185 francs

www.carandache.com

Comme au Bayview

Cappucino de pommes de terre à la truffe, Religieuse de foie gras pomme pruneau, ou encore Bar aux coquillages coulis de cresson, le chef étoilé Michel Roth révèle enfin les secrets de ses plats signature dans un tout nouveau livre dédié aux recettes cultes du Bayview, restaurant gastronomique de l’Hôtel Président Wilson.

« Michel Roth, Président Wilson », Editions Favre, 220 pages

78 francs

www.editionsfavre.com

Carnotzet 5 étoiles

Raclette sur toit

Cette année encore, les grands hôtels suisses rivalisent d’imagination pour pimper les traditionnelles spécialités culinaires de montagne. Pour ouvrir le bal, direction le Widder à Zurich où la raclette se déguste avec du Krug Grande Cuvée sur le toit du penthouse du 5 étoiles.
L’année dernière le Widder Hotel avait transformé son pavillon de verre en véritable forêt urbaine pour accueillir son pop-up fromager. Pour cette nouvelle édition, le 5 étoiles grimpe en altitude et installe un carnotzet sur le toit de son penthouse. Au menu ? Une raclette accompagnée du grand classique de la maison Krug, La Grande Cuvée. Une atmosphère à la fois rustique et intime au-dessus des toits de Zurich, avec une vue magique sur la ville qui s’étire sur la rive de la Limmat dont on peut profiter à deux ou quatre personnes pour un déjeuner ou un dîner au sommet.

Déjeuner ou Dîner – Arrangement pour 2 personnes

Menu raclette (entrée, raclette à discrétion & dessert)
1 bouteille de Demi Krug Grande Cuvée (0.375) et de Krug rosé, eau & café
490 francs par personne

Déjeuner ou Dîner -Arrangement pour 4 personnes

Menu raclette (entrée, raclette à discrétion & dessert)
1 bouteille de Krug Grande Cuvée et de Krug rosé, eau & café
350 francs par personne

« Experience the Unexpected » par Heavenly Krug, du 2 novembre 2017 au 21 décembre 2017, Widder Hotel, Rennweg 7, 8001 Zürich. Tél.  044 224 28 08.

www.widderhotel.com

Lorem suscipit mi, at mattis Curabitur ipsum tristique ipsum odio consectetur dolor