Slider

Un parfum d’ailleurs

En terre sri lankaise

Le voyage se poursuit. Après un premier opus il y a un an, Philippe Cart lance trois nouvelles bougies. Au programme ? Des balades olfactives au cœur de son pays natal, le Sri Lanka.

© Micael Hautier

Certains écrivent des poèmes sur les lieux qui leur sont chers. D’autres en révèlent la beauté au travers de photographies. Philippe Cart, lui, en sublime les effluves. En collaboration avec le parfumeur Luca Maffei, il signe ainsi un trio de bougies de Haute Parfumerie, inspiré par son pays d’origine. Un parcours olfactif unique, qui invite à voyager au cœur de la perle de l’Océan Indien. Première escale sri lankaise : les rives d’un lac à l’heure du coucher du soleil. Un éléphant s’y abreuve. C’est Ayubowan, soit « longue vie à toi » en cinghalais, une bougie mariant la douceur de la noix de coco à la mangue exotique, twistée par des agrumes rayonnants. Le précieux jasmin indien s’éveille sur une gourmande frangipane du Sri Lanka, prolongée par un ylang ylang intemporel. Deuxième étape de ces pérégrinations olfactives : Nuwara Eliya, petite ville culminant à 1868m d’altitude, connue pour ses habitations en briques rouges qui rappellent l’Angleterre et réputée pour sa plantation de thé. Bénéficiant de l’humidité exceptionnelle des montagnes de l’île, son thé noir de Ceylan est reconnu pour sa qualité et sa profondeur fumée. Au cœur de cette seconde bougie, le bois de Cachemire. Poudré, chaud, vert et fumé, ce parfum déploie sa fragrance de thé noir du Sri Lanka soutenue par la bergamote d’Italie. Cèdre de Virginie et ambre blanche viennent compléter cette pyramide délicate et subtile. La pureté d’une note lactée douce et enivrante s’épanouit tout au long de la riche découverte olfactive. Et enfin, pour clore le voyage, place à Langkâ. Avec son nom tirant ses origines du langage sanskrit et signifiant « l’Ile où l’on obtient le bonheur », la dernière bougie de la collection est une expression du combat incessant entre l’odeur de la terre humide de la jungle luxuriante et de la chaleur dorée et brûlante de la plage. Aérien, le parfum s’ouvre sur une mandarine d’Italie rayonnante, sublimée par la davana réconfortante. L’extrait vibrant d’algues du Sri Lanka s’accorde avec la finesse de l’encens de Somalie. Le patchouli d’Indonésie réchauffe délicatement une ambre blanche musquée et solaire.

Disponibles en bougies (cire 100% végétale, 180gr, 52h d’utilisation, 90 francs) ou en vaporisateurs (100ml, 130 francs).

www.philippek.com

 

 

 

 

Post Navigation

libero quis, vel, venenatis eleifend Curabitur lectus pulvinar