Slider

Tag Archives: Zurich

A l’usine avec Freitag

Un sésame dans le sac

Freitag ouvre les portes de sa fabrique zurichoise à une poignée de fans. Pour avoir la chance de découvrir en live les secrets du label alémanique ? Il suffit d’acheter, d’ici le 22 mars, un des modèles phares de la marque, le R124 Bird, le R523 Hoffmann ou le R522 Tschingel.

« R-FILL», c’est le nom de l’opération. Son principe ? Pendant un mois, du 22 février au 22 mars, les sacs R124 Bird, R523 Hoffmann & R522 Tschingel contiendront une pochette R306 Grip, qui elle-même contiendra… un F-actory Visit Ticket! Grâce à ce bon, tous les acheteurs des sacs susmentionnés auront droit à une visite guidée exclusive de la fabrique NOERD à Zurich. Une sorte de Charlie et la Chocolaterie où le “golden ticket” est présent à tous les coups mais aussi une occasion en or pour découvrir les coulisses du plus célèbre recycleur de bâche de camion, de la citerne d’eau de pluie aux machines à laver XXXXXL en passant par les ateliers de découpe.

www.freitag.ch

Carnotzet 5 étoiles

Raclette sur toit

Cette année encore, les grands hôtels suisses rivalisent d’imagination pour pimper les traditionnelles spécialités culinaires de montagne. Pour ouvrir le bal, direction le Widder à Zurich où la raclette se déguste avec du Krug Grande Cuvée sur le toit du penthouse du 5 étoiles.
L’année dernière le Widder Hotel avait transformé son pavillon de verre en véritable forêt urbaine pour accueillir son pop-up fromager. Pour cette nouvelle édition, le 5 étoiles grimpe en altitude et installe un carnotzet sur le toit de son penthouse. Au menu ? Une raclette accompagnée du grand classique de la maison Krug, La Grande Cuvée. Une atmosphère à la fois rustique et intime au-dessus des toits de Zurich, avec une vue magique sur la ville qui s’étire sur la rive de la Limmat dont on peut profiter à deux ou quatre personnes pour un déjeuner ou un dîner au sommet.

Déjeuner ou Dîner – Arrangement pour 2 personnes

Menu raclette (entrée, raclette à discrétion & dessert)
1 bouteille de Demi Krug Grande Cuvée (0.375) et de Krug rosé, eau & café
490 francs par personne

Déjeuner ou Dîner -Arrangement pour 4 personnes

Menu raclette (entrée, raclette à discrétion & dessert)
1 bouteille de Krug Grande Cuvée et de Krug rosé, eau & café
350 francs par personne

« Experience the Unexpected » par Heavenly Krug, du 2 novembre 2017 au 21 décembre 2017, Widder Hotel, Rennweg 7, 8001 Zürich. Tél.  044 224 28 08.

www.widderhotel.com

Un coin de nature

Calming Park X H&M, le retour

Pour la deuxième année consécutive, la marque zurichoise Calming Park s’associe avec H&M pour créer une collection de bougies. Au programme, quatre senteurs inspirées par la nature.

L’année dernière, Olivier Rohrbach, le fondateur du label Calming Park, avait imaginé pour H&M une bougie aux effluves hivernales, mêlant des senteurs gourmandes de pain d’épices et de brioche chaude à la cannelle. Cette année, le slasheur helvète aux multiples talents signe, en collaboration avec le nez grassois Marie Duchêne, trois autres parfums inspirés respectivement par le figuier, l’herbe fraîchement coupée ou encore le cèdre. A chacune des it-bougies, son univers. Alors que Cedar Lounge évoque un home sweet home réconfortant, Green Terrace est énergisant et revigorant et Fig tree relaxant. La Cinnamon dream conserve son ancrage nordique avec ses effluves à la cannelle invitant au fameux hygge danois. “Les bougies parfumées sont les nouvelles fleurs, je crois, témoigne Olivier Rohrbach. Les citadins vivent dans des espaces de plus en plus petits … Dans un monde à l’effervescence parfois assourdissante, une prise de conscience émerge avec un besoin de calme et de retour à soi. Les bougies parfumées accompagnent cette quête ». Et pour ne rien gâcher, le label helvète, fidèle à son habitude, a opté pour des packagings au style irréprochable : du noir et or pour les trois nouvelles bougies et toujours le chicissime blanc hivernal pour la Cinnamon Dream.

www.hm.com

Bestialement vôtre

Les mascottes helvètes au musée

L’animal emblématique de la Suisse ? La vache, la marmotte, le bouquetin ou le saint-bernard, le Musée national Zurich a décidé de ne pas trancher et propose une exposition exclusive dédiée aux quatre bêtes helvètes.

© Musée national suisse

© Musée national suisse

L’ours brun en Finlande, le dauphin en Grèce, le loup en Italie, le kangourou en Australie ou encore le coq chez nos voisins français : nombreux sont les pays à afficher un animal national officiel. Et si de ses montres à Heidi en passant par Guillaume Tell, la Suisse ne manque pas d’emblèmes, aucun membre du règne animal ne la représente. Et pourtant, les candidats sont légions… Parmi eux, la vache, la marmotte, le bouquetin et le saint-bernard. C’est à ce joyeux quatuor, intrinsèquement lié au paysage et à la culture helvète qu’est consacrée l’exposition « Bestialement suisses » au Musée national Zurich. Des animaux naturalisés, des objets insolites et des bornes interactives invitent les visiteurs à explorer ce bestiaire. Ils y découvrent des marmottes capables de danser, des saint-bernards sauvant des vies humaines, des vaches promues au rang de reines et des bouquetins champions de l’escalade sur les rochers les plus abrupts. Attraction touristique ou source de matières premières, élément d’armoirie ou encore personnage principal de livres pour enfants, ces quatre animaux symbolisent autant la Suisse que la croix blanche sur fond rouge. Une exposition qui met en lumière les liens unissant l’homme et ces quatre animaux et qui transforme, comme par magie, les salles du musée en vertes prairies et vallées alpines.

«Bestialement suisses, vache, marmotte, bouquetin et saint-bernard», jusqu’au 11 mars 2018, Musée national Zürich, Museumstrasse 2, Postfach, 8021 Zürich. www.landesmuseum.ch

Fast-food green

Chez Bad Hunter

Décidément, le végétarisme a le vent en poupe. Après son enseigne lausannoise, le fast-food veggie Bad hunter vient d’inaugurer un corner au Jelmoli Food market à Zurich et prévoit de lancer des brunchs le week-end.

Que l’on soit carnivore ou pas, difficile d’être passé à côté de Bad Hunter. Depuis son ouverture, l’enseigne végétarienne lausannoise fait le buzz. L’espace de plus de 400 mètres carrés au mobilier industriel d’inspiration scandinave et aux faux airs de serre urbaine accueille un fast-food healthy, veggie et…sexy. On s’y régale notamment des fameux bowls si tendance, comme les asiatisants Rice & Shine (carottes, betteraves, brocolis, kale, champignons shiitake, riz noir et sauce gingembre shoyu) ou Open sésame noodles (carottes, brocolis, champignons shiitake, nouilles udon, graines de sésame, bouillon de miso & huile de sésame toastée), de salades (mention spéciale pour la Hey Honey avec sa vinaigrette miel-wasabi) ou encore de wraps comme le broccocado mi-brocolis-mi-avocat. Pour accompagner le tout, des jus de fruits, des smoothies et…du vin. Ce n’est pas parce que l’on mange sain que l’on doit boire monacal. Forte de son succès, l’adresse vaudoise vient juste de s’exporter outre-Sarine et a ouvert au Jelmoli Food market à Zurich. En projet également des brunchs -sans saucisse ni bacon il va de soi- et des afternoon teas. Et pour ceux qui se poseraient la question, pourquoi Bad Hunter ? Parce qu’il dit que le mot “végétarien” provient d’une langue ancienne signifiant “mauvais chasseur”. Et ce n’est pas parce que l’on ne sait pas chasser, que l’on aime pas manger.

Bad Hunter, rue des Côtes-de-Montbenon 12 à Lausanne.
Bad Hunter au Jelmoli Food market, Banhofstrasse à Zurich.

www.badhunter.ch

dolor. elit. porta. id, id elit. ipsum efficitur.