Slider

Tag Archives: Yakumanka

Lazy brunch au Pérou

Un dimanche au Yakumanka

Cette semaine, l’hiver s’installe. Que les cryophobes se rassurent, on a trouvé la solution miracle pour lézarder au soleil tous les dimanches sans quitter les rives du Léman : le tout nouveau lazy brunch du Yakumanka.  Hay sabor !

C’est l’une de nos adresses préférées à Genève. Impossible donc de ne pas filer illico tester les brunchs du fief helvète de Gaston Acurio. Exit œufs Bénédicte, viennoiseries, avocado toasts et autres classiques du repas dominical. Au Yakumanka, on se régale de saveurs péruviennes, il va de soi. Au menu donc du lazy brunch made in Lima, une mosaïque d’entrées gourmandes (maki nikkei, coquilles Saint-Jacques gratinées, cebiche de saumon, jalea et coquillages au leche de tigre), suivie d’un plat à choisir parmi trois propositions (poisson, viande ou veggie) et d’une sélection de desserts, dont la fameuse lechera, alliant saveurs de noix de coco, dulce de leche et marshmallow grillé. Autant vous dire qu’on a adoré de A à Z. Mention spéciale pour les makis nikkei (maigre avec leche de tigre fumée), le cebiche de saumon au leche de tigre au parmesan ainsi que pour le tallarin saltado (poisson frit sauté au wok avec tomates et oignons) avec sa sauce juste divine. Pour les enfants, une carte spéciale « para los niños » figure sur un set de table à colorier aux couleurs du Pérou en attendant que le ballet de plats débute. N’étant pas toujours ouverts aux découvertes gastronomiques exotiques, les minis dandys peuvent choisir entre des linguini à la crème de parmesan et un platos (sorte de burger dans un pain vapeur maison) garni d’un steak, d’une milanaise de poisson ou d’une milanaise de poulet. Des valeurs sûres. Pour se désaltérer, les aventuriers en herbe sirotent une chicha morada (boisson à base de maïs violet, de pomme, d’ananas et de cannelle) ou un plus classique jus de pomme. Et pour que le brunch aux saveurs ensoleillées soit véritablement lazy, non seulement il est intégralement servi à table mais il dispose aussi d’une garderie, avec jouets, loisirs créatifs et films Disney selon les préférences de chacun. Bref, une vraie impression de vacances à la découverte de la néo-cuisine inca. L’ambiance est cool et détendue avec un service au top et un cadre inspiré d’une cebicheria locale, le tout au son d’une play-list latino qui donne le ton. De quoi passer des dimanches d’hiver muy caliente. On est fan.

Brunch 89 francs par adultes hors boisson, 34 francs par enfant de 6 à 12 ans boissons incluses, gratuit pour les moins de 6 ans.

Yakumanka, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.yakumanka.ch

 

 

Penthouse avec vue

En mode VIP au Mandarin Oriental

C’est au 7e et dernier étage de l’hôtel que le Mandarin Oriental a inauguré sa dernière suite. Avec ses 325 mètres carrés et son immense terrasse panoramique, le tout nouveau Royal Penthouse caracole sur l’olympe du luxe.

VIP, artistes, politiques ou têtes couronnées, les happy few du monde entier vont s’y presser. Il faut dire qu’avec sa dernière-née, le Mandarin Oriental n’a pas fait les choses à moitié. Offrant 325 mètres carrés d’élégance contemporaine, le Royal Penthouse est l’une des suites les plus spacieuses de la ville de Genève. Sa terrasse panoramique de 175 mètres carrés offre une vue imprenable sur les montagnes enneigées, le Rhône et la vieille ville. Côté décoration, le 5 étoiles a choisi de faire appel à Buz design, un studio de design international basé à Hong Kong et Bangkok, spécialisé dans l’hôtellerie de luxe. Avec ses larges baies vitrées, la suite comprend une chambre principale avec douche hammam, deux chambres communicantes et un séjour spacieux aux espaces salle à manger, salon et coin cheminée chaleureux. Elle dispose également d’une salle de divertissement insonorisée équipée de la dernière technologie audiovisuelle. « Chacun des quatre espaces principaux du Royal Penthouse rappelle les couleurs et le charme d’une saison », explique J. Lee Rofkind, fondatrice de Buz Design. La chambre principale thématise le printemps, avec ses tapis aux tons de bleu évoquant lac et montagnes et les jaunes éclatants des fleurs. Les teintes de l’automne égayent le séjour, tandis que les couleurs claires de l’hiver habillent la salle dédiée au multimédia, et la palette colorée de l’été décore les deux chambres communicantes. Le tout flambant neuf. Et pour ceux qui se sentiraient à l’étroit, le Penthouse peut se relier à la Suite Royale située au 6e étage par un ascenseur privé, constituant ainsi pas moins de 577 mètres carrés de luxe absolu. A espace d’exception, prestations d’exception. Le Royal Penthouse offre un éventail complet de services, comme le transfert depuis l’aéroport avec chauffeur, un service pour préparer et défaire les valises, des cours de cocktails dispensés dans la suite, des projections de cinéma privées dans la salle de divertissement ou encore une dégustation de plats signature du Yakumanka et du Rasoi by Vineet préparés dans l’intimité de la suite. Bref, de l’hyperluxe que le gotha en goguette ne manquera pas d’apprécier.

Mandarin Oriental Geneva, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.mandarinoriental.fr

Summer pop-up

Le Mandarin en terrasses

Pour célébrer l’été, le Mandarin Oriental invite les Genevois au voyage. De la côte méditerranéenne à l’Inde en passant par le Pérou, les terrasses du 5 étoiles proposent, à l’heure de l’apéritif, trois expériences gourmandes distinctes.

Cet été, au Mandarin, on s’envole vers d’autres horizons. Sur les bords du Rhône, en terrasse, les trois restaurants de l’établissement proposent de déguster des tapas aux saveurs exotiques. Côté Rasoï, l’honneur est fait à la street food indienne, twistée par le chef Vineet Bhatia en personne. Au Yakumanka, place à la « Cebiche therapy » avec une sélection de spécialités péruviennes à base de poisson frais, subtilement pimentées, servies accompagnées de pisco. Quant au MO bar, il nous emmène au soleil avec une carte aux saveurs du Sud et une sélection de tapas méditerranéennes accompagnant vins et cocktails. A ne pas oublier à chaque étape du périple, le summer passport, qui permet lors de sa quatrième venue de trinquer avec une bouteille de champagne, gracieusement offerte.

Summer Pop-up Rasoi Street Food –ouvert du mardi au samedi de 18h à 21h

Yakumanka « Cebiche Therapy » –ouvert tous les jours de 18h30 à 22h30

MO Bar « Pink Sunset » – ouvert tous les jours de 18h à 21h

Les Terrasses du Mandarin Oriental,  1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00

www.mandarinoriental.fr

 

 

 

 

 

 

De Lima au Léman

Chez Yakumanka

On va aller droit au but : le Yakumanka, c’est notre révélation culinaire de l’année. Une cebicheria aux recettes signées Gaston Acurio et exécutées d’une main de maître par César Bellido, disciple du plus célèbre des apôtres de la gastronomie made in Pérou. On est fan.
Que l’on ait arpenté en large et en travers les terres andines ou que l’on découvre pour la première fois les saveurs du Pérou, l’enthousiasme est le même. A la nouvelle table du Mandarin Oriental, difficile de ne pas s’esbaudir devant chacune des assiettes du chef. Il faut dire que Gaston Acurio est une icône nationale, doublée d’une superstar planétaire, qui a exporté les spécialités de son pays natal aux quatre coins du globe…et on comprend très vite pourquoi.

Le goût du Pérou

Trois, deux, un, il n’y a qu’à se laisser emporter, pisco sour à la main, à la découverte des hits de la néo-cuisine inca. Parmi les highlights des lieux, le cebiche, il va de soi, une entrée à base de poisson frais mariné au Leche de Tigre, marinade composée d’agrumes et de coriandre ainsi que le tiradito, poisson cru finement tranché assaisonné d’une savoureuse émulsion ajoutée au moment de servir ou les Saint-Jacques à la mousse de parmesan et à l’ail croustillant. Pour poursuivre le voyage, place aux anticuchos, brochettes de viande ou de poisson, grand classique de la street food locale, à l’incontournable lomo saltado, bœuf sauté au wok et flambé au pisco ou encore, must parmi les musts, au poisson entier du moment. Nous, on a opté pour le bar au Leche de Tigre, un délice, accompagné de quinua chaufa (un wok de légumes sautés recouvert d’omelette et nappé de sauce Nikkei-que l’on a terminé à la maison au vu des portions généreuses).

Long-courrier en first

Côté dessert, la Lechera, alliant saveurs de noix de coco, dulce de leche et marshmallow grillé, a achevé de nous conquérir. Bref, un aller/retour gustatif Lima/Genève en First dans une ambiance cool et détendue avec un service au top mais sans chichis et un cadre marin inspiré d’une cebicheria locale. On a adoré. «Genève est indéniablement une ville cosmopolite, un carrefour des cultures, en plus d’être le siège européen des Nations Unies. J’aime l’idée d’y exporter ma cuisine natale, riche de ses multiples saveurs et d’y présenter mes spécialités de la mer. C’est un immense plaisir de faire connaître le Pérou et ses ressources exceptionnelles », a déclaré Gaston Acurio himself. Le plaisir est très largement partagé.

Yakumanka by Gastón Acurio, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève.

www.yakumanka.ch