Slider

Tag Archives: Voyage

A l’aventure

Au paradis des mini-dandys

Des vacances de rêve avec ses enfants, un oxymoron ? Pas à La Réserve, où luxe, calme et volupté peuvent rimer avec petits monstres déchaînés.

Pour mater les terreurs les plus pourries gâtées, rien de tel qu’un séjour à La Réserve Genève. En effet, avec la complicité de My Little Room, concept-store on line pour enfants, le resort le plus chic des bords de lac déroule le tapis rouge à ses mini-hôtes de 0 à 13 ans. Perroquets perchés ici et là, chaise en forme d’éléphant, tapis lion devant un joli tipi, cabane en bois et toile, gros coussins doudou, crayons de couleur à profusion, girafe sur le canapé, le 5 étoiles de Bellevue a mis le paquet pour séduire les bambins terribles en déclinant son univers de lodge africain en version enfant dans ses chambres communicantes. Séance de maquillage, jeux en bois, baby- foot, jeux d’arcade, tours de magie, chasse au trésor ou spectacle de marionnettes, les jeunes hôtes se régalent le dimanche de barbe-à-papas, de pop-corn, cookies et autres friandises au milieu des arbres, tabourets biches, oiseaux, lapins blancs, renard malicieux et champignons, décor féérique du nouveau kids club installé dans les petits salons du Tsé Fung. Le temps est au beau fixe ? Direction La Petite Réserve, avec ses cabanes, son château gonflable et ses aménagements en bois dans le parc. De quoi occuper les explorateurs en herbe pendant que leurs parents se prélassent en profitant du cadre idyllique de l’hôtel. Pas de doute : exit plages de sable fin, cocotiers et eaux cristallines à 30°, le vrai paradis est au bord du lac Léman.

La Réserve Genève hotel, spa and villas, 301 route de Lausanne, 1293 Bellevue. www.lareserve.ch

 

 

 

Sur la route

Biker sous tente

Un bivouac pour motard qui permet de camper n’importe où en quelques secondes ? C’est le principe de Stay Exposed, une invention suisse parfaite pour les dandys en mal d’aventures.

A l’origine de l’idée géniale, le lucernois Fabian Furrer. Fabriqué à la main en Suisse, le bivouac Stay Exposed se fixe à la moto pour camper à l’improviste n’importe où. Imperméable, résistante à l’abrasion et aux déchirements, la tente en Cordura, fibre textile garantie tout-terrain, affiche des dimensions de 15 cm de diamètre et 45 cm de long une fois pliée. Un campement d’appoint ultra-compact qui se transporte donc aisément et se monte en deux temps trois mouvements, idéal pour partir à l’aventure sur les routes helvètes le temps d’un week-end ou plus si affinités. Bref, un must-have pour les bikers amateurs de road trip…et de camping sauvage. Voilà de quoi occuper les vacances.

www.stayexposed.com

Pérégrinations urbaines

Freitag en mode boussole

Dans la jungle des grandes villes, on a tout autant besoin d’orientation que de sacs et de vêtements. C’est sur cette idée que repose City guides lines, la nouvelle plateforme de Freitag destinée à fournir des conseils aux globe-trotteurs.

Après Louis Vuitton, c’est au tour de Freitag d’éditer des City guides. Deux célébrissimes marques de sacs qui donnent des conseils de voyage. La comparaison s’arrête là. Car non seulement c’est en ligne que le label zurichois diffuse ses guides mais il fait appel à des poissons pilotes de choix pour aiguiller les touristes urbains. Parmi les VIP sélectionnés, la doyenne milanaise du design Rossana Orlandi, le graphiste-artiste-professeur berlinois Eike König, le sauveur viennois de l’analogique Florian Kaps et le designer zurichois et non-artiste Kevin Fries. Un système de navigation de pointe sous forme de petites vidéos dirigé par des trendsetters, qui racontent leur ville, de façon 100 % subjective et alternativement informative et distillent des « go » et des « no go » griffonnés sur les cartes analogiques, pouvant être transférés sur Google Maps. Le nouveau service débute avec Berlin, Milan, Vienne et Zurich, ville d’origine de Freitag. Suivront Rotterdam, Hambourg, Tokyo, Bangkok et plusieurs autres villes, keep posted !

www.cityguidelines.freitag.ch

Les hot spots de Victorinox

Souvenirs de voyage…

Pour la septième édition de son concours de design annuel, Victorinox a choisi comme thème les lieux emblématiques du monde. Au total, 878 créations ont été soumises, dix font partie aujourd’hui de la nouvelle édition limitée du couteau de poche Classic 2018.

De l’Egypte à New York, des sommets alpins à la Nouvelle-Zélande, de Londres au Cappadoce, pas de doute cette année, Victorinox a décidé de nous faire voyager. Pour l’édition 2018 de son traditionnel concours de design, le label suisse a, en effet, invité les créatifs de la plateforme de crowdsourcing jovoto.com à bûcher sur le thème des lieux emblématiques des quatre coins du globe. Parmi les 878 créations issues du monde entier, Victorinox a donné vie aux dix réinterprétations du couteau de poche les plus plébiscitées. Statue de la Liberté, Cervin, Tour Eiffel ou Pyramides, à chacun son monument préféré.

www.victorinox.com

Un parfum d’ailleurs

En terre sri lankaise

Le voyage se poursuit. Après un premier opus il y a un an, Philippe Cart lance trois nouvelles bougies. Au programme ? Des balades olfactives au cœur de son pays natal, le Sri Lanka.

© Micael Hautier

Certains écrivent des poèmes sur les lieux qui leur sont chers. D’autres en révèlent la beauté au travers de photographies. Philippe Cart, lui, en sublime les effluves. En collaboration avec le parfumeur Luca Maffei, il signe ainsi un trio de bougies de Haute Parfumerie, inspiré par son pays d’origine. Un parcours olfactif unique, qui invite à voyager au cœur de la perle de l’Océan Indien. Première escale sri lankaise : les rives d’un lac à l’heure du coucher du soleil. Un éléphant s’y abreuve. C’est Ayubowan, soit « longue vie à toi » en cinghalais, une bougie mariant la douceur de la noix de coco à la mangue exotique, twistée par des agrumes rayonnants. Le précieux jasmin indien s’éveille sur une gourmande frangipane du Sri Lanka, prolongée par un ylang ylang intemporel. Deuxième étape de ces pérégrinations olfactives : Nuwara Eliya, petite ville culminant à 1868m d’altitude, connue pour ses habitations en briques rouges qui rappellent l’Angleterre et réputée pour sa plantation de thé. Bénéficiant de l’humidité exceptionnelle des montagnes de l’île, son thé noir de Ceylan est reconnu pour sa qualité et sa profondeur fumée. Au cœur de cette seconde bougie, le bois de Cachemire. Poudré, chaud, vert et fumé, ce parfum déploie sa fragrance de thé noir du Sri Lanka soutenue par la bergamote d’Italie. Cèdre de Virginie et ambre blanche viennent compléter cette pyramide délicate et subtile. La pureté d’une note lactée douce et enivrante s’épanouit tout au long de la riche découverte olfactive. Et enfin, pour clore le voyage, place à Langkâ. Avec son nom tirant ses origines du langage sanskrit et signifiant « l’Ile où l’on obtient le bonheur », la dernière bougie de la collection est une expression du combat incessant entre l’odeur de la terre humide de la jungle luxuriante et de la chaleur dorée et brûlante de la plage. Aérien, le parfum s’ouvre sur une mandarine d’Italie rayonnante, sublimée par la davana réconfortante. L’extrait vibrant d’algues du Sri Lanka s’accorde avec la finesse de l’encens de Somalie. Le patchouli d’Indonésie réchauffe délicatement une ambre blanche musquée et solaire.

Disponibles en bougies (cire 100% végétale, 180gr, 52h d’utilisation, 90 francs) ou en vaporisateurs (100ml, 130 francs).

www.philippek.com

 

 

 

 

fringilla mattis commodo vel, felis dapibus ipsum ultricies porta.