Slider

Tag Archives: Suv

En mode tout-terrain

Tous fans de la Cullinan

Rolls Royce a dévoilé le 10 mai sa dernière création : la Cullinan, premier SUV tout terrain de la marque.  Un bijou que l’on a pu admirer en avant-première au Concours d’Elégance Suisse.

On n’a pas eu besoin de filer à Goodwood pour avoir la chance de zieuter de près la bête : le Concours d’Elégance Suisse 2018 a accueilli le week-end dernier en avant-première la Rolls-Royce Cullinan dans les jardins du Château de Coppet. Un petit bijou au patronyme bien choisi : il a été baptisé du nom du plus gros diamant jamais découvert en Afrique du Sud, au début du siècle dernier. Et autant dire que ce pseudonyme est pleinement assumé. La Cullinan séduit au premier regard par son gabarit imposant. 2’660kg d’osmose entre luxe, raffinement, exploits techniques, technologiques et mensurations généreuses. Le constructeur au double R a imaginé et conçu un véhicule, capable d’épouser chaque route et virage, sans impacter l’expérience conducteur.

Le luxe jusque dans les détails

Mais au-delà de son gabarit d’athlète, la Rolls-Royce Cullinan n’est pas en reste pour ce qui est des prouesses technologiques. Ainsi, c’est le deuxième modèle de la marque qui profite du nouveau procédé de fabrication « architecture de luxe » traduite par un cadre 100% aluminium. Une structure avant-gardiste et exclusive vouée à habiller l’ensemble des futurs véhicules imaginés par la marque britannique.  Côté mécanique, le modèle bénéficie de la dernière version du moteur V12 bi-turbo de 6.75l associé à une transmission intégrale… De quoi rugir de plaisir. Fidèle à son statut d’icône, Rolls-Royce Motor Cars a voulu pousser l’expérience du luxe à son climax en intégrant l’option Viewing Suite qui permet dès l’activation d’un simple bouton, de transformer l’arrière de l’habitacle en salon so british avec assises en cuir et table à cocktails rétractables. La classe intégrale…

Rolls-Royce Motor Cars Geneva, Route de Saint-Cergue 298, 1260 Nyon

www.rolls-roycemotorcars-geneva.ch

Cayenne, troisième du nom

Le SUV de Porsche s’offre un lifting

Porsche a présenté fin août la troisième génération de son Cayenne. N’oublions pas qu’avec 760,000 unités vendues, le SUV a représenté la bouée de sauvetage pour la marque allemande. Cette troisième génération va donc continuer de représenter un élément clef de la gamme et son renouvellement est un point stratégique pour le constructeur allemand.

Après 7 ans de bons et loyaux services, le Cayenne de deuxième génération cède sa place à un Cayenne profondément renouvelé. Des moteurs turbo puissants, une nouvelle boîte Tiptronic S à 8 rapports, de nouveaux systèmes de châssis ainsi qu’un concept d’affichage et de commande innovant avec une connectivité complète sont autant d’éléments qui permettent d’élargir l’éventail de possibilités, entre sportivité et confort. Si la deuxième génération avait joué la finesse au niveau du style, le Cayenne 3 revient vers l’esprit du premier Cayenne avec un aspect beaucoup plus athlétique. Les codes stylistiques vus sur la dernière Panamera et la 911 sont ici repris massivement afin que le lien de famille soit visible au travers de l’ensemble de la gamme. Le nouveau Cayenne regroupe trois concepts de châssis : voiture de sport, véhicule tout-terrain, berline. Pour cela, un nouveau châssis de base léger a été mis au point. De nouveaux concepts sont disponibles : roues arrière directrices, suspension pneumatique, stabilisation antiroulis. Cet agencement permet d’avoir des conditions optimales pour les systèmes de châssis actifs, qui sont analysés et synchronisés par la régulation châssis intégrée Porsche 4D-Chassis Control. Le système travaille en temps réel et peut donc encore améliorer le comportement routier. À l’exception du système d’amortissement actif PASM (de série sur le Cayenne S), tous les autres systèmes de châssis sont des innovations. Pour la première fois, le Cayenne dispose en option de roues arrière directrices à commande électrique. A l’intérieur aussi le renouvellement est profond : l’écran tactile Full HD de 12,3 pouces de la toute dernière génération du Porsche Communication Management (PCM) se trouve au cœur du nouveau concept d’affichage et de commande de Porsche. De nombreuses fonctions numériques peuvent ici être utilisées de façon intuitive, même par commande vocale. Le système Porsche Connect Plus disponible de série permet d’accéder à des services en ligne et à Internet. Cela inclut par exemple la navigation en ligne de série, avec informations de trafic en temps réel. Les éléments de commande analogique sur la nouvelle console centrale se concentrent sur les fonctions principales du véhicule. Dans un style typique de Porsche, le conducteur a ainsi vue sur un compte-tours analogique placé au centre. Celui-ci est complété de deux écrans Full HD de sept pouces, lesquels affichent toutes les autres données de conduite utiles ainsi que des informations choisies séparément via le volant multifonction. Pour le lancement, deux versions seront disponibles : le Cayenne 3L de 340 ch et le Cayenne S V6 biturbo 2,9L de 440 ch.

www.porsche.com

 

Embouteillage au sommet

Sport utility vehicle

Avec l’engouement croissant pour les SUV, les constructeurs les plus élitistes se lancent enfin dans ce segment. En attendant de voir arriver le Lamborghini Urus et le Maserati Levante, Bentley et dans une moindre mesure Jaguar ont profité du Salon de Francfort pour dévoiler leur première incursion dans ce segment.
Bentley Bentayga
Depuis son entrée dans le giron de Volkswagen, Bentley n’a cessé d’élargir son offre. Le lancement d’un SUV constitue l’étape d’après pour ce constructeur qui s’éloigne définitivement du modèle artisanal. Avec le Bentayga, Bentley veut réinterpréter le segment en y apportant son savoir-faire en matière de luxe. L’habitacle est évidemment à la hauteur des attentes, tout en raffinement et matériaux de qualité supérieure. Il bénéficie en plus de l’ensoleillement que laisse passer son toit panoramique. La ligne est très typée Bentley et on la reconnaîtra à vue d’œil. Ce qui est sûr c’est que le dessin va diviser. Situé un cran en-dessous, le nouveau F-Pace de Jaguar représente aussi une première. Si la Bentley a pour ambition de représenter l’hyper-luxe, la Jaguar se veut surtout une voiture polyvalente qui viendra chasser sur les terres du Porsche Cayenne. A la fois sportif, accueillant et aventurier, il se pourrait bien qu’il réussisse à faire de l’ombre à son illustre concurrent. Là encore, le style est reconnaissable au premier coup d’œil avec un dessin particulièrement réussi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aliquam neque. risus. facilisis elit. risus ut eget massa Lorem