Slider

Tag Archives: Supercar

La nouvelle Vantage

Future star des supercars

Aston Martin vient de dévoiler la nouvelle Vantage. Mix entre la DB10 vue dans le dernier James Bond et la très exclusive Vulcan, la dernière-née de la marque ailée fait déjà tourner les têtes.

Patience, patience, les courbes élégantes de ce coupé dernière génération ne seront visibles sur les routes qu’au printemps. Et pourtant… La nouvelle Vantage est déjà culte. Il faut dire qu’elle dispose de quelques arguments de poids pour titiller les amoureux de la performance. Atteignant les 100km/h en 3,5 secondes avec une vitesse de pointe à 315km/h, cette sportive est équipée d’un moteur V8 4.0 litres biturbo développant 510 chevaux à 6000 tr/min, d’un système de direction assistée électrique basé sur la vitesse de braquage en buté en 2,4 tours et d’une boîte de vitesse automatique ZF à 8 rapports. Rien que ça. C’est aussi la première Aston Martin à être munie d’un différentiel actif (E-Diff) piloté électroniquement qui permet de gagner de l’agilité lors de la conduite en répartissant le couple sur l’une des roues motrices. Technique certes mais Aston Martin n’a pas pour autant fait l’impasse sur le design. Inspirée de la fameuse Vulcan aux lignes audacieuses, la nouvelle Vantage affiche des LED ultrafins avant et arrière soulignant avec l’aide des prises d’air sur l’aile avant, la sportivité et l’harmonie de la conception en aluminium du bolide. Quant à l’intérieur, il a été clairement pensé pour le conducteur. Une position assise abaissée comparée aux modèles précédents offre une immersion et un contrôle total lors de la conduite. Même le coffre dispose d’un volume supérieur pour une voiture de sport, 350 litres, complétés par des espaces de rangements à l’arrière des sièges. Bref, il ne reste plus qu’à rêver de trouver une clé sous le sapin cette année…

Aston Martin Geneva, Prestige Motor Group A SA, Route de Saint-Cergue 293, 1260 Nyon. www.astonmartingeneva.ch

 

Bugatti à Genève

Du Salon au showroom

Alors que le lancement du Salon international de l’automobile de Genève bat son plein, le troisième showroom suisse de Bugatti ouvre ses portes à Genève. L’occasion de commander illico sa Chiron.

Excellente nouvelle pour les Genevois amateurs de belles mécaniques : non seulement la grand-messe annuelle des fous du volant vient d’ouvrir ses portes mais Bugatti vient d’inaugurer son troisième showroom suisse…et a choisi Meyrin comme nouvelle implantation. L’occasion de découvrir la fameuse Chiron à deux pas de la maison. En effet, Bugatti avait dévoilé la Chiron au Salon de l’Automobile de Genève en 2016 et à la veille de l’édition 2017, la marque de luxe de Molsheim a confirmé que la moitié des 500 exemplaires construits avait trouvé preneur et que la livraison des premiers véhicules démarrait. Aujourd´hui sur plus de 250 précommandes de Chiron actuellement enregistrées, 15 proviennent de la Suisse. « Genève est traditionnellement un lieu important pour Bugatti en Europe », déclarait Stefan Brungs, membre de la Direction Générale de Bugatti Automobiles S.A.S. « Nous nous réjouissons que tous les sites Bugatti de Suisse présentent désormais la marque dans le nouveau design défini pour les showrooms, et nous remercions notre partenaire à Genève, le groupe Chevalley, pour son engagement et sa forte identification à notre marque. » Derrière une grande façade vitrée, le showroom Bugatti peut accueillir deux véhicules d’exposition. Un espace détente, aménagé avec des meubles de la collection Bugatti, est à la disposition des clients et des invités. Ceux-ci pourront y configurer leur Chiron. Les valeurs de la marque Bugatti : Art, Forme, Technique, sont présentées dans l’espace Héritage. Petit rappel pour ceux qui ont oublié, la voiture qui porte le nom du plus talentueux pilote de l’usine Bugatti dans les années 20 est un monstre de technologie qui est une ode à la performance, au luxe et au design. Mue par un W16 de 1500 cv, la nouvelle supercar la plus pointue du monde se pose en digne héritière de sa prédécesseur la Veyron.

www.bugatti.com

Salon de Detroit 2015 : le bilan

Quand le phénix renaît de ses cendres

Le salon de Detroit est le premier grand rendez-vous de l’industrie automobile du calendrier. Après des années de morosité et en dépit d’une conjoncture économique qui n’incite pas forcément à l’optimisme, un nouveau vent de fraîcheur aura semblé souffler sur Motor City.
NAIAS Ford GT super carPour ce millésime 2015, les voitures de sport et les concept cars ont été présents en masse dans les allées du salon, avec notamment de nombreux modèles européens. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir pas moins de 55 premières mondiales. Comme on l’a vu, le segment des supercars s’est enrichi de deux nouvelles prétendantes: Honda a enfin dévoilé sous le badge Acura sa nouvelle NSX de deuxième génération et Ford a réservé une magnifique surprise aux visiteurs en présentant la GT, qui viendra couronner sa gamme en fin 2016. Toujours au rayon sport, le cru 2015 aura également permis de découvrir la Shelby GT350R. Sous cette appellation se cache tout simplement la Mustang de série la plus radicale jamais produite. L’Alfa Romeo 4C Spider, qui est encore plus désirable que la version coupé est apparue dans sa version définitive ; Infiniti a levé le voile sur la Q60 Concept, son prototype de coupé 2 portes à 4 places. Nous sommes aux Etats-Unis, terre des SUV et les constructeurs en ont profité pour présenter plusieurs nouveautés dans ce segment : Mercedes avec son GLE coupé, qui viendra concurrencer directement la BMW X6, et toujours en Allemagne, Volkswagen a encore présenté un concept car de coupé-SUV : le Cross Coupé GTE. Notons également l’abondance de modèles électriques et hybrides. De la petite citadine à la supercar, la tendance à la prise de conscience écologique se confirme. Pour continuer dans ce sens, il va falloir maintenant que les constructeurs s’attachent à alléger plus franchement leurs voitures…

Les highlights de Detroit #2

Pleins feux sur la Ford GT

Ford a préservé la surprise jusque-là et a profité de la grande messe dans son antre de Detroit pour présenter la GT, supercar descendante directe de la mythique GT 40 et de la GT des années 2000. La voiture entrera en production en 2016 afin de célébrer les 50 ans du triplé de 1966 aux 24h du Mans.
All-New Ford GT
Ce nouveau coupé se positionne comme le fer de lance de la gamme du constructeur américain. La supersportive sera la vitrine technologique de Ford en matière de performances, d’aérodynamique et d’utilisation de matériaux légers. Son rôle sera également de rendre hommage à la compétition notamment par l’utilisation d’un moteur V6 Ecoboost de 600 cv dérivé de celui utilisé par la marque en endurance et dont la puissance sera transmise aux seules roues arrière. La GT met l’accent sur la maîtrise du poids, en particulier grâce à la cellule centrale en fibre de carbone sur laquelle viendront se greffer des structures composites en carbone et aluminium à l’avant et à l’arrière. Les proportions et la face avant de la GT rappellent sans équivoque la filiation avec ses aïeules mais la partie arrière est du jamais-vu pour le géant de Detroit. Celle-ci est le fruit d’un travail particulier portant sur l’aérodynamique avec ces montants flottants, placés au-dessus des entrées d’air latérales, qui relient le pavillon aux ailes ainsi que l’aileron arrière mobile destiné à améliorer la tenue de route. Reste à voir ce que le nouveau monstre américain donnera face à ses rivales européennes. Ford est-il en train de préparer un éventuel retour au Mans ?

Voir la vidéo ou relire le highlight #1 de Detroit

Les highlights de Detroit #1

Zoom sur la Honda NSX

Honda a choisi le salon de Detroit pour présenter sa nouvelle supercar hybride, la NSX de deuxième génération. Celle-ci sera construite aux Etats-Unis, avec les premières livraisons attendues pour cette année avant d’arriver en Europe en 2016.
Honda NSX sideLes projets avortés pour remplacer la sportive japonaise se sont succédés au fil des ans jusqu’à ce que Honda dévoile un concept-car en 2012, déjà à Detroit. L’attente aura aussi été laborieuse, comme en atteste ce prototype qui prit feu lors d’essais au Nürburgring l’été dernier. 25 ans après la première génération, le motoriste japonais remet enfin le couvert avec une sportive dont la philosophie est empreinte de l’héritage de sa devancière. Le maître-mot a été de placer le conducteur au centre du projet plutôt que d’emboîter le pas de ses concurrents dans la course à la puissance. La nouvelle NSX revendique donc une approche non conventionnelle du segment des supercars, qui est réalisée par un tout nouveau moteur V6 biturbo en position centrale associé à une boîte de vitesse à double embrayage à 9 rapports. Un moteur électrique arrière central ainsi que deux moteurs électriques indépendants à l’avant viendront en renfort, le tout pour un total de 550 cv environ. La NSX est construite autour d’un châssis composite particulièrement soigné et la marque annonce le centre de gravité le plus bas de la catégorie. Ceux qui ont grandi avec un poster de NSX dans leur chambre retrouveront côté carrosserie des clins d’œil à la mythique sportive des années 1990 : les ouïes latérales, le pavillon sans montant de portes ainsi que le dessin des optiques à l’arrière. Honda annonce également une transmission intégrale, des suspensions tout en aluminium et des freins carbone-céramique.

Voir la vidéo