Slider

Tag Archives: Rasoï

Pondichéry sur Léman

Pérégrinations gourmandes au Rasoi

LA révélation culinaire de l’année ? La nouvelle formule du Rasoi, mise en place par le chef pondichérien Prabu Kalyanasundaram en collaboration avec Vineet Bhatia. Une farandole de mets à partager aussi hauts en couleurs qu’en saveurs.

Rasoi signifie “cuisine” en Hindi, la pièce centrale du foyer où d’agréables souvenirs se créés autour de repas réconfortants, composés de plats à partager. C’est dans cet esprit que Vineet Bhatia et Prabu Kalyanasundaram ont imaginé la nouvelle carte du restaurant gastronomique éponyme du Mandarin Oriental. Exit l’ennuyeux entrée/plat/dessert. Au menu ? Une mosaïque d’assiettes et bols traditionnels servis au centre de la table, dans lesquels on picore au gré de ses envies. Nous, on a opté pour la “Découverte Culinaire Rasoi” en version veggie et on a été littéralement bluffé. King kachori chaat, Bhel de riz noir croustillant, Croquettes de khichdi aux champignons, Momos à la betterave, Tikki aux amandes & légumes paratha, Dosa chou-fleur & edamame chutney noix de coco, Paneer au fenugrec riz basmati, Chocomosa & kulfi malai sauce espresso, c’est à un véritable ballet de plats que l’on a assisté, tous aussi beaux visuellement que fins et délicats à la dégustation. Jeux de textures et de couleurs, subtils mariages de saveurs, même sans le moindre morceau de viande ni de poisson, on s’est régalé, tout esbaudi par la créativité et le talent du chef. Incontestablement, un des meilleurs repas végétariens que l’on n’ait jamais mangé et une de nos meilleures expériences au Rasoï (que l’on apprécie tout particulièrement depuis son ouverture il y a bientôt dix ans) … Bref, une cuisine de très haut vol qui mérite une pluie d’étoiles, vraiment bravo !

Découverte Culinaire Végétarienne, 85 francs par personne, Rasoi, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00
www.mandarinoriental.fr

 

 

 

Potagers au sommet

La Veggie week de retour

Après une édition inaugurale couronnée par un succès en juin dernier, la Veggie week fait un come-back de star. Au programme de ce cru 2018 ?  Un ambassadeur VIP, deux semaines au lieu d’une, des nouveaux restaurants et des créations culinaires végétales toujours plus gourmandes.
On est sur les starting-blocks : du 4 au 17 juin, les plus prestigieux restaurants genevois mettent leurs assiettes à l’heure végétale, c’est la fameuse Veggie week. Deux semaines entières où les gourmands pourront manger gastronomique ET végétarien (voire même végan pour les plus convaincus) dans des cadres où luxe, calme et volupté sont les maître-mots. Parmi les participants, le Loti, le Gusto, la Brasserie du Parc des Eaux-Vives, le Rasoi, le Jardin, Le Living-Room, La Terrasse ainsi que le Chat Botté, l’Auberge d’Hermance, le Woods ou encore Le Tiffany. Douze établissements triés sur le volet participent au cru 2018 de la Veggie week avec pour tête de file, un ambassadeur VIP, qui prend part à l’opération pour la première fois : le chef Damien Coche, maître des fourneaux du restaurant gastronomique doublement étoilé du Domaine de Châteauvieux. Nous, on a déjà repéré quelques highlights qu’on ne manquera pas d’aller tester, comme les Tempura d’artichauts look charbon et courgettes en folie, effluve d’une barigoule de Colin Rey, tout jeune chef de l’Auberge d’Hermance et étoile montante de la gastrosphère, la Salade de mangue et papaye verte, noix de cajou, nouilles de riz, tofu, vinaigrette menthe légèrement épicée au Loti ou encore la Cocotte printanière, nouilles Udon et bouillon fumant du Tiffany. Mention spéciale aussi pour le menu du Rasoï avec les créations veggie ultra inspirées du nouveau chef Prabu Kalyanasundaram (vraiment au top, on vous en reparlera) et évidemment aussi pour la balade gourmande orchestrée par Damien Coche au Domaine de Châteauvieux avec, entre autres, son tataki de betterave au vieux balsamique, son tartare de carottes marinées au gingembre et aux herbettes, coulis d’avocat et mousse « Schweppes » ou encore son millefeuille de côtes de bettes et champignons à la quinoa, émulsion curry vert et coco, pommes gaufrettes. Bref, de quoi convertir les carnivores, le temps d’un dîner…ou plus si affinités.

Du 4 au 17 juin 2018, réservations directement auprès des établissements. Coordonnées, menus et prix sur  www.veggieweek.ch

 

 

 

Resto Week, le retour

Bons plans gourmands

Le rendez-vous annuel des épicuriens en quête de bons plans gourmands est renouvelé cette année du 19 au 25 février. Au programme ? Une pluie de belles tables à prix doux.

Un menu à 59 francs le midi, 79 francs le soir, comprenant entrée, plat, dessert, accompagné d’une coupe de champagne offerte pour l’apéritif, le tout dans les plus selects restaurants de Romandie, voilà l’offre alléchante de la Restaurant Week cru 2018. Pour cette édition orchestrée par LaFourchette, on compte parmi les participants, le Loti, le Rasoi ou encore le Jardin des habitués de l’exercice mais aussi quelques nouveaux venus tels que le Malvoisie à Leukerbad ou encore le Crans Ambassador à Crans-Montana. De quoi se régalera-t-on ? Au Loti, par exemple, on débutera les agapes au choix par un thon grillé, concombre, pomme verte et crème mascarpone ou des ravioles de potimarron et châtaigne, coulis de cresson, suivis de noix de Saint-Jacques rôties, ravioles de blettes et salicorne ou d’un suprême de volaille fermière, pommes de terre confites et champignons sautés puis en dessert on hésitera entre le soufflé Mandarine ou Ananas poché à la mélisse, biscuit citron. Au Jardin, défileront à table, un Gravlax de truite des fjords et déclinaison de betteraves, des noix de Saint-Jacques rôties et variation de topinambour et enfin un croquant glacé banane citron vert et biscuit moelleux aux amandes. Seule exception au traditionnel entrée-plat-dessert, le Rasoi by Vineet, qui proposera un menu à partager, composé notamment de Tandoori de crevettes “Dhaba”, Saint-Jacques snackée aux piments frais, Betterave croquante au sésame, Pavé de bar au gun powder, “Podimas” à la pomme de terre et cébette, “Avial” à la citronnelle ou encore Volaille “Cafreal”, “Pulao” d’aubergine et noix de cajou et sauce “Kadi” à la tomate. On vous prévient : l’événement est couru, il est fortement conseillé de réserver à l’avance sa table.

www.lafourchette.ch

 

A la Veggie week

Un potager cinq étoiles

C’est une première à Genève. C’est même une première mondiale. Du 5 au 11 juin, les restaurants des plus prestigieux hôtels 5 étoiles se mettent à l’heure veggie et proposent des menus 100% végétariens, voire végétaliens pour certains.

Pas de doute, la gastronomie végétarienne a le vent en poupe…et pas seulement chez les herbivores convaincus. Il n’y a qu’à se balader à la Fnac ou chez Payot pour en avoir la preuve : le rayon livre de cuisine fourmille d’ouvrages en tous genre pour apprêter les stars du potager. Et pourtant… Trop rares sont encore les restaurants à inscrire à leur carte du végétarien qui fait envie. D’où l’idée de la Veggie week, une semaine gastronomique végétarienne qui gage de convertir -au moins le temps d’un repas- les carnivores les plus invétérés, à la cuisine végétale. Au programme donc, de l’exotisme, de la créativité et surtout… de la gourmandise. Huit hôtels participent à l’opération pour un total de onze restaurants. Couscous de légumes au seitan, semoule aux fruits secs, Momo de tofu, riz aux aubergines et haricots rouges sauce « Amti » ou encore Ravioli farcis au caviar de courgette, coulis de tomate ananas à l’origan, des saveurs métissées aux multiples influences feront voyager les épicuriens, qu’il s’agisse de sublimer tofus et graines, de revisiter des plats carnés en version légumière ou simplement de proposer des créations plus traditionnelles twistées pour l’occasion. Parmi les chefs participants, Michaël Coquelle au Windows, Dominique Gauthier à L’Atrium, Chef Gilberto au Il Vero, Nasser Jeffane au Café Calla, Baskar Chakravarthy au Rasoi), Julien Schillaci au Gusto et à La Brasserie du Parc des Eaux-Vives, Alessio Corda au Living-Room Bar & Kitchen, Virginie Basselot au Loti, Eric Canino au Café Lauren et enfin Philippe Bourrel au Jardin. Bref, que du beau monde. Et si avant de manger des criquets, on essayait les navets ?

Réservations directement auprès des établissements. Coordonnées, menus et prix sur  www.veggieweek.ch

Chic, c’est la Resto Week

Des étoiles plein les yeux

Cette année pour la Saint-Valentin, on va pouvoir jouer les radins : la Restaurant Week se tiendra du 13 au 19 février. Une opportunité en or pour mettre des étoiles dans les yeux de sa moitié…sans se ruiner.

Alors, chérie, je t’emmène dîner à la Réserve ? Voilà de quoi éviter l’air désappointé de Madame pour qui oui-la-Saint-Valentin-est-une-fête-commerciale-mais-quand-même…sans pour autant plomber son budget. Car, excellente nouvelle : cette année, la  Restaurant Week a le bon goût d’avoir lieu du 13 au 19 février. Et pas de mauvaise surprise, le concept de la fameuse semaine gourmande ne change pas d’un iota : plusieurs grandes tables de l’Arc Lémanique s’associent pour proposer un menu trois plats à prix doux, soit 65 francs par personne le midi et 75 francs le soir. Pour cette nouvelle édition orchestrée par La Fourchette, on compte notamment parmi les participants, le Rasoi, le Jardin, le Bayview ou encore le Windows, des habitués de l’exercice mais aussi quelques nouveaux arrivants comme le Woods à l’Intercontinental, le Fairmont Montreux Palace, Côté Jardin au Lausanne Palace ou encore l’Hôtel des 3 Couronnes. Et côté menu ? De quoi se faire plaisir : Tarte fine aux escargots, pesto de pistache et ail rose, Parmentier de volaille jaune, côtes de blettes truffées et pommes caramélisées, Glace à l’amande et croquant chocolat au Président Wilson ; Tartare de Saint-Jacques parfumé au citron Meyer, dentelle croustillante et caviar de hareng, Noix de Saint-Jacques rôties, risotto de céleri rave à la truffe noire et émulsion de homard, Carpaccio d’ananas menthe poivrée au Richemond ou encore Cœur de saumon à la parisienne, légumes au raifort et sauce aux herbes,

Filet de canette de Challans rôti, oignons à l’orange et mangues fraiches, Soufflé mandarine et Grand Marnier à la Réserve. Quand on aime, on ne compte pas. Et, si, tout bien réfléchi, on fêtait la Saint-Valentin tous les jours de la semaine cette année ?

Réservations sur www.lafourchette.ch

justo eget in risus id, mattis tristique dolor massa