Slider

Tag Archives: Quartier Des Bains

Le Tiffany en cinq temps

Le renouveau de l’Art nouveau

C’est une institution à Genève. Bistro chic à l’emblématique style Art Nouveau, le restaurant Tiffany a fait peau neuve…mais que les aficionados se rassurent, le lifting est chic et discret et il s’accompagne, en prime, d’une nouvelle offre gourmande.

Adresse incontournable à Genève, le restaurant Tiffany s’est octroyé une remise en beauté, orchestrée par le studio parisien d’architecture intérieure MHNA – Marc Hertrich & Nicolas Adnet-. Si les éléments emblématiques d’époque – lampes Tiffany, belles boiseries et carreaux émaillés – n’ont pas bougé d’un iota, le duo star du design intérieur a opéré la métamorphose avec comme point de départ la frise d’origine. Cette dernière donne le ton avec une déclinaison de vert émeraude et de gris bleuté qui révèle les cadres de miroirs et les moulures d’antan. Pas de changements drastiques donc mais un agréable vent de renouveau qui s’accompagne d’une nouvelle offre culinaire déclinée en 5 temps : petit déjeuner, lunch, instant thé, apéritif et dîner. Le matin, place au buffet ou, pour les plus pressés, au “Petit déjeuner express” composée d’une boisson chaude, un jus de fruit et une viennoiserie. Dès midi, l’établissement, ultra couru, sert une cuisine du marché authentique et créative, avec une carte renouvelée chaque saison et un menu de la semaine comprenant une entrée et un plat pour 34 francs. En deuxième partie de journée, le restaurant vient tout juste de lancer l’instant thé, qui invite à partir de 15h, à se délasser autour d’un thé de la maison Newby et de quelques douceurs faites maison, cookies, cakes et pâtisseries du jour. Plus tard dans l’après-midi, une carte de tapas, bocaux et autres ardoises à se partager accompagnent les apéritifs, et ce, jusqu’à 21h. A l’heure du dîner, du nouveau également : le chef propose un menu inédit destiné aux amateurs de théâtre (entrée/plat ou plat/dessert), qui se déguste, montre en main, en une heure, entre 18h30 et 19h30, juste avant un spectacle au Grand Théâtre de Genève, au Victoria Hall ou à la Maison des Arts du Grütli, situés à quelques encablures seulement de l’établissement. Les gastronomes, qui souhaitent prendre leur temps, pourront eux opter pour le tout nouveau menu découverte estival, invitation à un voyage des papilles aux saveurs du sud déclinées au fil des mets signature du chef. Parmi les highlights de cette carte d’été concoctée par Jean-Briac Monboussin, la Tomate rôtie au thym citron, burratina crémeuse et croustillant de ciabatta, le Poisson du marché, fenouil confit et olives taggiasche, sauce bouillabaisse, le Ris de veau croustillant, espuma petit pois et cébettes rôties, jus de viande ou encore, en dessert, le Granité melon, mousse basilic. Nous, on est fan de l’établissement à toute heure. On recommande vivement.

Tiffany Restaurant-Bar, Rue de l’Arquebuse, 20, 1204 Genève.

www.tiffanyhotel.ch

Ou bien, le retour…

Le terroir arty et healthy

Après le Ou Bien de la rue Bergalonne, Delphine Rouvière vient d’ouvrir Ou Bien…encore, en collaboration avec Claude Lazzaretti. Un come-back qui s’annonce réussi.

« Une cuisine pour rendre les gens heureux », voilà la devise inscrite en exergue de la carte de la nouvelle cantine chic du quartier des Bains. Tout un programme… Entre épicerie fine, café de jour et galerie d’art, l’adresse est LE rendez-vous des fanatiques du “manger bien, manger sain” et autres locavores. En effet, pas de burgers dégoulinant de ketchup ici ni de pizza avec double ration de salami. A la carte, du local et du sain : des plats à base de légumes et de fruits issus de l’agriculture de la région ainsi que des produits et des boissons fabriqués par les petits artisans du canton, dont une partie sans gluten ni lactose. Que les gourmands se rassurent, les assiettes sont plutôt séduisantes. On pourra ainsi se régaler du sandwich à la féra du lac, fromage frais, choux, germes d’oignon, radis et roquette, de la pastilla au poulet ou encore de la salade de riz accompagnée de ses falafels de patates douces. En dessert, mention spéciale pour le chocolate perfect cake et la tarte aux pommes. A noter, le matin, dès 8h, les no-glu trouveront enfin un petit-déjeuner sympa et compatible avec leur régime (des fruits frais, des yaourts de brebis, des tartines au pain fait maison sans gluten avec du Cenovis, du miel, de l’avocat, de l’œuf et du thym, etc.). Côté galerie d’art, du local également : chaque trimestre, Ou bien…encore expose un artiste vivant en Suisse romande, dessinateur, peintre ou graphiste, notamment issu de la HEAD et de l’ECAL. A venir, Malika Favre, Steve Dunand ou Camille Walala. Et si on se mettait au régime ce midi ?

Du lu au ve de 8h à 19h, le jeudi apéro jusqu’à 21h et, dès la rentrée, ouverture le samedi.

Ou bien…encore, rue des Bains 61, 1205 Genève.

www.oubienencore.ch

Aux Filles indignes

Le concept-store  gourmand

Un coffee shop avec petite restauration,  cave à vin et  épicerie fine, voilà le concept de la dernière arcade genevoise qui buzze.  Son petit nom ? Les filles indignes. Visite guidée.
Les filles indignes
Dans ce nouveau QG gourmand du quartier des Bains, on se sent comme à la maison. Dans une déco branchée à souhait, mi-industrielle mi-girly, on achète à l’emporter ou l’on déguste sur place les trouvailles de Marie Duverney, la maîtresse des lieux.  Des produits ultra-pointus qu’elle a découverts au fil de ses voyages et de ses rencontres, tels que les confitures Carla, les conserves Pipaillon, les barres chocolatées de The grown-up chocolate company, les chips San Nicasio, les pâtes de la marque Ingredienti ou encore les jus de fruits Granny’s secret. A cela s’ajoute, côté cave à vin, une sélection bien sentie faite en collaboration avec l’œnologue-conseil de la fromagerie Bruand. Du petit déjeuner à l’heure de l’apéro en passant par le lunch ou le goûter, on s’installe pour grignoter ce que l’on a pioché dans les rayons de l’épicerie ou l’on commande une des spécialités maison, comme le bagel végétarien au fromage de brebis, légumes grillés, roquette et pesto. Les becs sucrés se régaleront de cronuts au chocolat, cookies, tarte au citron ou autres pâtisseries signées Laura Moser, le tout accompagné d’un jus cerise-griotte ou d’une limonade Romanette.  La spécificité de l’endroit ? Son coin bibliothèque où l’on s’installe pour siroter un thé Betjeman and Barton en feuillettant l’un des nombreux bouquins à disposition. Lorsque l’on doit –à regret- quitter les lieux, un marque-page nominatif est gracieusement offert et permet de poursuivre sa lecture à son prochain passage.

Rue de l’Arquebuse 10, 1204 Genève. Tél. 022 320 96 60.

www.lesfillesindignes.ch