Slider

Tag Archives: Olfactive Studio

Avoir du nez

Le nouveau fief de Philippe K

Après La Parfumerie artistique au sein de son home sweet home l’an dernier, Philippe K  a inauguré au mois de septembre sa première boutique avec pignon sur rue : une arcade chic et cosy en plein cœur de Lausanne où il présente le must des fragrances de niche. Il vient d’y accueillir trois nouvelles marques.

Les lieux ne désemplissent pas. Première parfumerie entièrement dédiée aux jus de niche, la Haute Parfumerie Philippe K est la nouvelle place to be des amateurs de fragrances nobles. Sur deux étages et près de 70m2 mêlant meubles chinés à Bali, créations sur-mesure, œuvres d’art ou encore anciennes affiches d’époque, les visiteurs sont invités à s’initier au nec plus ultra de la parfumerie. On y trouve les créations d’Olfactive Studio, Jul et Mad, Isabey Paris ou encore Le Gallion, ainsi, il va de soi, que Philippe K, la marque de Haute Parfumerie d’intérieur développée par Philippe Cart himself. Depuis début novembre, trois nouvelles arrivantes ont pris place dans la boutique aux allures de boudoir : Phaedon, maison fondée par deux esthètes parisiens, grands voyageurs et passionnés de cultures anciennes, le très edgy Pierre Guillaume avec Collection Croisière et Huitième Art et enfin Jacques Fath, label phare des fifties qui se relance avec une collection de quatre parfums signés Cécile Zarokian. Du chic et du pointu que les néophytes pourront découvrir en privilégiés lors de consultations privées avec Philippe, où, mieux qu’un psy, il décortique les personnalités de chacun pour les aider à trouver une signature olfactive hors des sentiers battus.

Haute Parfumerie Philippe K., Rue Beau-Séjour 15, 1003 Lausanne. www.philippek.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lettre au père noël #5 

Chez Philippe K.

Depuis son ouverture début novembre, la Parfumerie Artistique s’impose comme LE rendez-vous lausannois des amateurs de fragrances rares. Philippe Cart, le maître des lieux, nous y invite pour nous faire part de ses musts olfactifs.
Philippe K
Offrir un parfum, trop commun ? Pas si sûr…à condition de savoir sortir des sentiers battus. Pour ce faire, direction la Parfumerie Artistique, le fief lausannois de Philippe Cart. Dans son appartement privé, il reçoit ses hôtes sur rendez-vous pour faire découvrir sa sélection ultra-pointue de jus de niche. Ses suggestions cadeaux.

Garuda chez Jul et Mad
Garuda-JuletMad
Je suis fan de l’un des derniers-nés de la marque parisienne de Haute-Parfumerie Jul et Mad : Garuda, somptueux hommage aux temples Cambodgiens de la citée disparue d’Angkor. Un jus aux couleurs de l’or,qui mêle du bois de oud avec des notes raffinées, tels que le poivre rose, le safran ou le bois de cachemire. Habituellement, l’oud vient écraser les autres notes, pour s’imposer dans la pyramide olfactive. Ici, il est placé sous les notes les plus fragiles, un exploit du nez Luca Maffei.

Lumière Blanche d’Olfactive Studio
LumiereBlanche
Olfactive Studio est un label qui marie les univers de la photographie d’art et de la parfumerie. Inspiré par un cliché représentant un rocher blanc, au premier abord un iceberg mais en réalité une petite île de pierre de calcaire, Lumière Blanche joue sur le contraste entre le froid de la glace et la moiteur de la plage mélangés. La chaleur des épices sous un lait de cardamome mordant donne un accord schizophrénique qui nous emmène vers une dualité chaud/froid encore jamais découverte. Il fallait oser !

Ambre de Carthage d’Isabey Paris
AmbredeCarthage
Chez Isabey, du fabuleux travail du flacon à celui de l’étui, rien n’a été oublié. Leurs coffrets façon joailler qui renferment chacun une essence subtile nous rappellent les doux souvenirs d’une promenade dans le parc de Versailles ou de la boite à poudre de notre grand-maman, comme Perle de Gardenia ou Perle de Lys Noir. Je recommande aussi particulièrement l’Ambre de Carthage masculine et protectrice qui me fait penser aux pommes d’ambre taillées dans l’argent, que l’on portait en bijou pour se protéger des mauvais esprits.

La bougie Philippe K.
BougiePhilippeK
A la fois objet de décoration et expérience olfactive, je conseille évidemment la toute nouvelle bougie que j’ai signé cet automne, LE cadeau de Noël parfait. Produite à Grasse, il s’agit de la première bougie 100% végétale, composée de soja et de cire d’abeille ainsi que d’une mèche en coton, sans plomb. Conçue en collaboration avec Luca Maffei, elle se veut tout aussi intime qu’un parfum de peau car elle parfume l’intérieur et les personnes qui le traversent. Sa pyramide olfactive est composée de matières premières rares, dont le poivre rose du Mexique, l’encens de Somalie ou les baumes du Pérou à la manière d’un jus de Haute-Parfumerie. Le tout à une concentration de 15% de parfum, du jamais vu en bougie.

Un bon pour une consultation privée en parfumerie
bon cadeau
Offrir un parfum peut relever du défi ! Pour faire plaisir tout en osant personnaliser, la consultation permet d’offrir mieux que du parfum… la signature olfactive. Je propose différentes formules pour accompagner messieurs et dames dans la recherche de leur signature olfactive. La basique de 90 minutes permet d’acquérir les outils pour se repérer dans l’univers foisonnant de la parfumerie. La plus poussée peut durer jusqu’à 8 heures, elle implique un travail en profondeur et aboutit le plus souvent à une vraie révélation. Une expérience ultra-personnalisée à offrir ou à se faire offrir. Consultation parfum 1h30, 120 francs.

La Parfumerie artistique, 46, avenue Marc Dufour, 1007 Lausanne. www.philippek.com

La Parfumerie Artistique

Dans le boudoir de Philippe K.

Philippe Cart, le spécialiste ès fragrances rares, vient d’ouvrir la Parfumerie Artistique. Exit les boutiques standardisées et sans âme, le Lausannois reçoit sur rendez-vous dans son appartement privé pour faire découvrir, autour d’un thé, sa sélection ultra-pointue de jus de niche. Tout un programme.
Philippe K.
Choisir un parfum ? Un acte bien moins anodin qu’il n’y paraît. C’est pourquoi, depuis quelques années maintenant, Philippe K. accompagne ses clients dans la recherche de leur identité olfactive. Il propose une véritable consultation en parfumerie qui dure jusqu’à quatre heures pour cerner au mieux la personnalité et les goûts de chacun afin de dénicher le sillage idéal. Rien d’étonnant donc à ce que l’expert ouvre désormais boutique. Un Séphora revisité ? Evidemment pas. Le nouveau fief de Philippe Cart ne ressemble à rien de ce qui existe. Et pour cause, il reçoit ses hôtes chez lui, dans son sublime appartement lausannois et présente en exclusivité les créations de trois maisons de haute parfumerie triées sur le volet. Explications.

Comment vous est venue l’idée d’ouvrir la Parfumerie artistique?

Ouvrir une parfumerie était pour moi l’aboutissement d’un rêve d’enfant, celui de parcourir l’Europe en quête des plus belles senteurs et de les ramener de mes voyages. Jusqu’à aujourd’hui, je les découvrais, les essayais et les gardais en mémoire… maintenant je peux enfin les partager et les proposer à une clientèle à la recherche de découvertes olfactives et d’unicité. L’idée était encore nouvelle, tant à Lausanne qu’en Suisse. Et puis il fallait offrir un aspect intime et unique aux clients, pour échanger librement autour de leur personnalité.

En quoi la Parfumerie artistique diffère-t-elle d’une parfumerie traditionnelle?

La parfumerie traditionnelle regroupe les Dior, Chanel, Hermès, Lancôme, Paco Rabanne et consorts… Toutes ces marques reposent sur leur image et leur notoriété, acquises notamment grâce aux campagnes médiatiques, télévisuelles pour les plus fortes. Parmi ces enseignes, on compte  Marionnaud, Douglas, Manor ou Globus. On y trouve uniquement des marques suffisamment fortes financièrement pour louer des espaces de vente ou des vitrines géantes pour leur dernier lancement. La Parfumerie artistique se veut différente. Les budgets des marques représentées sont concentrés sur la qualité du jus, et l’aspect créatif, en choisissant un nez encore inconnu ou parfois connu, pour interpréter un univers, un voyage ou une émotion. Ces maisons, pour la plupart, ont fait le choix d’uniformiser leurs flacons pour ne pas influencer le client. Et puis, sauf pour l’Oud qui a radicalement modifié notre manière percevoir la note “arabique”, les créateurs ne composent que très rarement sous l’influence des tendances de consommation. C’est cette parfumerie rare, différente et libre, que j’ai choisi de défendre.

Quelles maisons avez-vous choisi de représenter? 

Les trois maisons sélectionnées pour ouvrir le bal sont toutes des exclusivités à Lausanne. J’ai notamment opté pour Olfactive Studio et ses créations contemporaines et artistiques, Isabey Paris pour son authenticité et son histoire (Ndlr : la marque est née en 1924) et Jul et Mad pour son savoir-faire unique en matière de haute parfumerie.

Pourquoi trois marques seulement? Avez-vous l’intention d’en intégrer d’autres au fil du temps?

Trouver des marques regroupant tous les prérequis nécessaires pour intégrer ma parfumerie artistique n’est pas une mince affaire. Parmi les critères, la conception, la qualité des matières premières, le talent du nez mais aussi l’univers de la marque et la personne qui la représente. La dimension humaine est incontournable. Un passionné fera des parfums passionnant !

J’imagine que l’ensemble des jus sont mixtes mais si vous deviez choisir, quels sont ceux qui séduisent davantage ces messieurs?

Oui ils le sont, mais je peux vous parler de quelques jus particulièrement appréciés par ces messieurs. Chez Jul et Mad, Garuda séduit pour son caractère oud et son élégance masculine qui convient aux hommes appréciant les notes fumées et profondes. Chez Isabey, Ambre de Carthage révèle une ambre chaude, au caractère épicé. Et enfin chez Olfactive Studio, Flashback surprend avec une note rare de vétiver d’Haïti, chaude et boisée, presque pétillante.

Comment se déroule une visite à la Parfumerie artistique ?

Je reçois exclusivement sur rendez-vous. Le client est accueilli comme un invité. Il s’installe au salon pour déguster un thé  et partager autour de sa relation au parfum, de ses envies et ses émotions puis on s’installe à la table de consultation, au bout du couloir. Ici, je dispense une courte formation autour des parfums, leur histoire, fabrication, marketing, qualité, etc… La plupart des gens viennent avec beaucoup de questions et je prends tout le temps nécessaire pour y répondre. Puis nous terminons enfin par la découverte d’un parfum. Le client a évidemment la possibilité de l’acheter et de repartir avec. Cette consultation, que l’on s’offre ou que l’on peut se faire offrir sous forme de bon cadeau, coûte 120 francs et dure 90 minutes. Elle n’est pas obligatoire, mais conseillée pour le premier rendez-vous.

Et pour finir, pourquoi ouvrir les portes de chez vous plutôt qu’une boutique avec pignon sur rue ? 

En ouvrant ma porte, j’ouvre mon intimité. Le client et moi nous trouvons donc au même niveau. Aucun des deux ne prend le pas sur l’autre… Il n’y pas de hiérarchie, juste une zone de partage.

La Parfumerie artistique, 46, avenue Marc Dufour, 1007 Lausanne.

www.philippek.com

 

Nullam massa et, eget venenatis ut venenatis, leo. elit. neque. consequat.