Slider

Tag Archives: Nyon

Quand Nyon se met au verre

La brique Falconnier au musée

Jusqu’au 22 avril 2019, le Château de Nyon accueille une toute nouvelle exposition qui retrace l’histoire d’une invention révolutionnaire datant de la fin du XIXe siècle : la brique de verre soufflé de l’architecte nyonnais Gustave Falconnier.

En 1886, l’architecte et inventeur nyonnais Gustave Falconnier met au point la brique de verre soufflé, un produit moderne dont l’esthétique remarquable rivalise avec ses qualités pratiques : isolante, elle laisse passer la lumière tout en préservant des regards. Son mode de fabrication par soufflage-moulage, impliquant des verreries à bouteilles, est totalement inédit dans l’histoire du verre et de la construction. Elle conquiert rapidement l’Europe et les Etats-Unis via les expositions universelles, et se voit utilisée un temps par les plus grands noms de l’architecture inscrits dans la modernité, tels que Stephen Sauvestre, Louis Bonnier, Hector Guimard, Auguste Perret, Henri Sauvage, Hendrik Petrus Berlage, Gustav Gull ou Le Corbusier. Pour la première fois, une exposition lui est consacrée. Propriétaire du plus important fonds connu à ce jour, le Château de Nyon retrace la saga de la fameuse brique. Visites commentées par la commissaire scientifique Aline Jeandrevin (« De la bouteille à la brique de verre »), projection aux Cinémas Capitole (Playtime de Jacques Tati, lors de la soirée « Verre et lumière ») et colloque en collaboration avec l’Université de Lausanne et le Vitrocentre Romont (« Le verre à tout faire »), nombreuses sont les animations autour de l’exposition. Bref, du verre en veux-tu en voilà, pour briller tout l’été en société.

Jusqu’au 22 avril 2019, « Un rêve d’architecte – La brique de verre Falconnier », Château de Nyon, Place du Château, 1260 Nyon.

www.chateaudenyon.ch

Photos : nicolas.lieber@nicolaslieber.ch

 

Des diamants et des couleurs

Quand Rolls-Royce vient à Genève

Si la GDH a arpenté les Halles de Palexpo en long et en large à l’occasion de la 87ème édition du Salon International de l’Automobile, c’est chez Rolls-Royce qu’elle a choisi de faire une halte.  Et on vous dit tout de suite pourquoi.

Comme chaque année, la 87ème édition du Salon International de l’Automobile a rencontré un énorme succès. Ce rendez-vous incontournable aura permis aux 690’000 visiteurs de découvrir 175 nouveautés et concept cars sur un total de 900 modèles exposés. De quoi avoir le tournis. Et quitte à zieuter des belles mécaniques, autant viser le must. Cela tombe à pic, cette année Rolls-Royce a placé la barre très haut. Au programme, des diamants à en pleuvoir avec la Ghost Elegance, un modèle unique, recouvert de poudre de diamants. Pour être précis, 1’000 diamants ont été concassés pour obtenir une poudre qui puisse recouvrir la totalité de la voiture. Elle a été conçue spécialement pour répondre à la demande d’un collectionneur passionné. Pour les amateurs de vitesse, la Black Badge, au top évidemment avec ses 632 chevaux. « Black Badge c’est une attitude, un aspect de Rolls-Royce qui attire une clientèle électrisée, les preneurs de risques qui n’hésitent pas à enfreindre les règles et à se moquer du conventionnel. Animés d’un esprit vif, ils font les choses comme s’il n’y avait pas de lendemain et ils changent le monde », explique Torsten Müller-Ötvös, Directeur Général de Rolls-Royce Motor Cars à propos de la voiture la plus puissante de la marque. Notre coup de cœur ? Les trois cabriolets blancs nacrés aux toits colorés de la collection printemps-été 2017 « Dawn – Inspired by Fashion », fruit du travail de Giles Taylor, directeur artistique de la marque et son équipe de designers. C’est la première fois lors d’un salon automobile public que Rolls-Royce présente cette collection, qui se décline en trois teintes : Mugello Red, Cobalto Blue et Mandarin. Des nouveautés qui devraient séduire les dandys helvètes au tempérament haut en couleur. Et pour rouler dans sa propre Ghost Elegance diamantée ? Pas besoin de filer à Goodwood, il suffit de passer commande chez Prestige Motor Group à Nyon. Allez, on vous donne quand même l’adresse, on peut toujours rêver…

Rolls-Royce Motor Cars Geneva, Prestige Motor Group R, Route de Saint-Cergues 293, 1260 Nyon.

www.prestigemotorgroup.ch

Plaisirs proustiens

Les madeleines de Valérie

On ne présente plus les madeleines de Valérie Blanc. Sucrées ou salées, elles ravissent depuis bientôt trois ans les palais helvètes…sans jamais les lasser. Rien d’étonnant à cela : à chaque saison, de nouveaux parfums voient le jour. Zoom sur la collection printemps-été 2016, qui vient juste de sortir.
les madeleines de Valérie
« Je portais à mes lèvres une cuillère du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleines. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais je tressaillis attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause », voilà l’hommage de Marcel Proust au fameux petit gâteau de grand-mère à qui Valérie Blanc a insufflé, depuis quelques années, une seconde jeunesse. De Genève à Neuchâtel en passant par Lausanne ou Nyon, on s’arrache les créations pâtissières de la cuisinière autodidacte. Si parmi les incontournables les madeleines aux éclats de chocolat, à la vanille des îles, à la praline rose, au citron ou au thé matcha ont les faveurs des gourmands, les collections saisonnières font le bonheur de ceux qui aiment varier les plaisirs. Les nouveautés de ce printemps ? Caramel et beurre salé, framboise ou pépites de chocolat et menthe. Quant aux amateurs de salé, ils retrouveront les grands classiques de la maison au pesto, tomate et basilic, tapenade olive noire, gingembre ou encore moutarde en grain. Pas de doute, Proust était un visionnaire. Et si on se replongeait dans « A la Recherche du temps perdu » ?

www.lesmadeleines.ch