Tag Archives: Neuchâtel

Totem de La Fontaine

Sur le bout des doigts

Des marionnettes à doigts, voilà la dernière création du designer lausannois Luciano Dell’Orefice. Des ovnis miniatures qui célèbrent deux des fables les plus populaires de Jean de La Fontaine : Le Corbeau et le Renard et Le Lièvre et la Tortue.

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». On se souvient tous avoir récité au tableau l’une ou l’autre des fameuses fables de La Fontaine. Souvenir impérissable…ou pas, Luciano Dell’Orefice remet le fabuliste français au goût du jour avec “Totem”, un travail sur Le Corbeau et le Renard et Le Lièvre et la Tortue, deux grands classiques du genre revisités sous la forme de marionnettes à doigts encastrables. « Peut-on offrir une histoire sans un livre ? Un objet mécanique peut-il servir un propos au contenu culturel ? », voilà les questions que soulève le créatif d’origine italienne, qui se plaît à interroger les multiples échelles du design au travers de ses réalisations, qu’il s’agisse de produit, mobilier, espace urbain, éclairage, muséographie, PLV d’entreprise, scénographie ou micro architecture. En aluminium anodisé et 100% Swiss Made, les deux pièces, contenant le texte original gravé au laser, sont fabriquées par l’entreprise neuchâteloise Coloral, active dans le secteur de l’horlogerie et de l’industrie de haute précision. Entre poésie et mécanique, “Totem” invite à s’approprier, réinventer et transmettre les deux fables mythiques en les mettant en scène sous forme d’un théâtre de marionnettes.

www.luciano-dellorefice.com

Spice me up

Quand le sain ne se cache plus

L’école de cuisine neuchâteloise Les laboratoires culinaires annonce la couleur: en 2017, on mangera sain et gourmand…ou on ne mangera pas. Lumière sur le programme de cours healthy et sexy de cette nouvelle année.

« Il y en aura pour tous les goûts et tous les niveaux, mais avec comme point de mire une alimentation saine, variée et mettant en valeur les produits frais et locaux », voilà le fil rouge des Laboratoires culinaires pour cette année 2017. Et, après la citrouille en 2016, quatre produits vedettes tiendront le haut de l’affiche. Ils seront travaillés de l’entrée au dessert en variant technique et préparation. A l’honneur de ces cours thématiques donc, l’asperge et l’artichaut (Mais qu’ont donc en commun une asperge et un artichaut – 7 mars), la betterave (Comme des beets – 4 septembre) mais surtout le 7 février notre chouchou : le chou kale (Toi mon petit chou). Des légumes qui ont la particularité d’offrir des vertus bienfaitrices pour l’organisme tout en proposant une multitude de variations colorées et savoureuses. Les néophytes opteront pour le programme “I kiss better than I cook”, qui offrira à raison d’une session mensuelle la possibilité de parfaire ses connaissances culinaires : « On va pas y couper court », le 17 janvier, permettra de s’initier à la découpe de la volaille et des légumes, « J’ai une pêche, mais une pêche », le 25 avril, braquera les projecteurs sur les superaliments. Place également aussi au voyage, direction  l’Italie d’abord avec la traditionnelle pizza, revisitée avec de nouvelles recettes de pâtes remplaçant la traditionnelle farine par des céréales. De quoi réconcilier allergiques au gluten et cuisine italienne  (Non solo pizza – 16 mai). Puis le 24 octobre, on s’envole vers l’Inde, l’Afrique et la Thaïlande avec une classe spécialement dédiée aux curry (T’as mis quoi dans ton curry – 24 octobre). Last but not least, LA perle de 2017 qui devrait achever de convaincre les derniers réticents: un cours dédicacé aux plus épicuriens d’entre nous sur…la cuisine aphrodisiaque. « Spice me up » aura lieu le 13 février, la veille de la St-Valentin, avis aux amateurs.

Les laboratoires culinaires, chez OKA, 5 rue de Bellevaux, 2000 Neuchâtel www.leslaboratoiresculinaires.com

Tous au labo !

Les toqués de Neuch

Les laboratoires culinaires ? Une toute nouvelle école de cuisine qui vient d’ouvrir ses portes à Neuchâtel. De la maîtrise de techniques de pro à la cuisine thématique de produits saisonniers et régionaux, les master chefs en herbe vont avoir du pain sur la planche.
les-laboratoires-culinaires-2-tabliers
C’est sur un air de fête que Les laboratoires culinaires ouvrent les feux. Pour son premier cours, l’école de cuisine s’attaque, le 31 octobre, à un classique, pur emblème des tables de fêtes: la traditionnelle bûche de Noël. Exit le gâteau écœurant et sur-calorique : Anita Lalubie, l’experte ès pâtisserie contemporaine, sera aux commandes du cours du jour. La chef pâtissière de l’émission culinaire Al dente, spécialisée dans le sans gluten et le sans lactose, révèlera ses secrets pour concocter une bûche healthy et…goûtue il va de soi. A peine une semaine plus tard, soit le 7 novembre, place à Stéphane Décotterd. Celui qui officie depuis bientôt 20 ans au Pont de Brent proposera de cuisiner un menu entier dédié aux saveurs de Noël, le tout avec en focus des produits locaux et de saison. Un cours de trois heures pendant lequel gourmets et amateurs éclairés pourront s’initier aux tours de mains et astuces du chef doublement étoilé. Last but not least, le 22 novembre, c’est la citrouille que les futurs as des fourneaux apprendront à détailler, apprêter, préparer et cuisiner. Un programme chargé à suivre de près, avec des professeurs invités VIP et des produits stars qui se renouvellent à chaque saison.

Les laboratoires culinaires, chez OKA, 5 rue de Bellevaux, 2000 Neuchâtel. www.leslaboratoiresculinaires.com 

Plaisirs proustiens

Les madeleines de Valérie

On ne présente plus les madeleines de Valérie Blanc. Sucrées ou salées, elles ravissent depuis bientôt trois ans les palais helvètes…sans jamais les lasser. Rien d’étonnant à cela : à chaque saison, de nouveaux parfums voient le jour. Zoom sur la collection printemps-été 2016, qui vient juste de sortir.
les madeleines de Valérie
« Je portais à mes lèvres une cuillère du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleines. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais je tressaillis attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause », voilà l’hommage de Marcel Proust au fameux petit gâteau de grand-mère à qui Valérie Blanc a insufflé, depuis quelques années, une seconde jeunesse. De Genève à Neuchâtel en passant par Lausanne ou Nyon, on s’arrache les créations pâtissières de la cuisinière autodidacte. Si parmi les incontournables les madeleines aux éclats de chocolat, à la vanille des îles, à la praline rose, au citron ou au thé matcha ont les faveurs des gourmands, les collections saisonnières font le bonheur de ceux qui aiment varier les plaisirs. Les nouveautés de ce printemps ? Caramel et beurre salé, framboise ou pépites de chocolat et menthe. Quant aux amateurs de salé, ils retrouveront les grands classiques de la maison au pesto, tomate et basilic, tapenade olive noire, gingembre ou encore moutarde en grain. Pas de doute, Proust était un visionnaire. Et si on se replongeait dans « A la Recherche du temps perdu » ?

www.lesmadeleines.ch

Lettre au père noël # 3 

Les hits de Merchant & Co

« Less is more ». La philosophie de The Merchant & co n’a pas bougé d’un iota. Et tant mieux car à la Gazette de l’Helvète, on adore. Tour d’horizon des dernières trouvailles de la boutique en ligne neuchâteloise.
The Merchant and co
Une casserole, un collier pour chien ou un presse-papier, des cadeaux voués à finir sur e-bay ? Pas quand ils sont estampillés The Merchant & co. Vaisselle, linge de maison, produits de bain, papeterie ou sacs, la boutique en ligne la plus edgy de Suisse romande propose une sélection d’objets de tous les jours ultra pointue dénichée aux quatre coins de la planète. Du sobre et du chic, tout simplement. Emily Michel-Odier et Xavier Grousson, les deux fondateurs du site, nous dévoilent leurs highlights, à glisser dare-dare au pied du sapin.

La casserole en verre
Glass Pot
On adore l’idée d’offrir une casserole! Celle-ci est sublime: aérienne de par sa matière, solide et généreuse de par sa taille. Elle a tout pour plaire et transforme la cuisson d’un simple plat de pâtes en une véritable expérience visuelle!

189.-

 

Le collier pour chien en corde

Found my animals est notre coup de cœur 2015. Fabriqués à la main dans un studio de Brooklyn, leurs produits sont en plus d’être beaux et durables, porteurs d’une valeur chère à notre cœur: la générosité. La marque reverse en effet 25% de ses recettes à des refuges pour animaux.

65.-

 

L’oeno box solid wood
Atelier-du-vin
On aime l’idée d’offrir ce tire-bouchon à Noël, parce que d’une idée plutôt classique, il en fait un cadeau d’exception! Il a été créé par l’Atelier du Vin, une entreprise familiale spécialisée dans les produits d’œnologie depuis 1926. Il est en bois massif et métal chromé, très facile d’utilisation.

99.-

 

Le stylo plume Liliput en laiton
Liliput laiton 2
Cette plume est un petit bijou. Nous sommes fans de son look à la fois discret et élégant. Elle est compatible avec les cartouches d’encre standards et trouvera sa place facilement dans toutes les poches! Kaweco produit depuis plus de 125 ans des objets d’écriture de qualité.

89.-

 

Le presse-papier Daniel Hemma
paperweights
On aime le côté désuet du presse-papier! Le studio Daniel Hemma a réinterprété avec beaucoup de style cet objet un peu oublié. En laiton massif, poli à la main, il est à la fois lourd et délicat.

99.-

www.themerchantandco.com

%d blogueurs aiment cette page :