Slider

Tag Archives: Mudac

Le Mudac dans le miroir

A l’ère de l’égoportrait

Du mythe de Narcisse aux selfies qui inondent les réseaux sociaux, le Mudac explore notre rapport à l’image en se penchant sur l’objet symbolique à souhait qu’est le miroir. Une exposition, inaugurée au printemps, que les retardataires peuvent encore visiter jusqu’au 1er octobre.
Doug Aitken, YOU/YOU, 2012, Mousse haute densité, bois, miroir et verre, 137 x 203 cm, Courtesy : Galerie Eva Presenhuber, Zurich. Collection privée, Suisse, Photo © Galerie Eva Presenhuber, Zurich
Et moi, et moi, et moi…Rassemblant des œuvres d’art et des pièces de design, Miroir Miroir scrute le lien que nous entretenons avec notre propre image et la manière dont celui-ci impacte la création contemporaine. Parmi les artistes exposés, des poids lourds comme Andy Warhol, Doug Aitken, Oscar Munoz, Bill Viola, Arik Levy, Pipilotti Rist, Pierre et Gilles, Mat Collishaw ou encore Douglas Gordon. Au travers des œuvres présentées, photographies ou installations, sont explorés les enjeux théoriques, sociologiques, esthétiques, historiques et actuels du miroir, objet du quotidien que l’on découvre au fil des salles riche en symboles. De Narcisse à Blanche-Neige en passant par Kim Kardashian ou Shia LeBeouf, une exposition à la scénographie parfaitement orchestrée qui invite à la réflexion. Dans tous les sens du terme.

« Miroir, miroir », jusqu’au 1er octobre, Mudac, 6 place de la Cathédrale, 1005 Lausanne.

www.mudac.ch

Photo : © Mudac

Mille millions de mille sabords

Tintin à l’assaut du Mudac

L’invité d’honneur du Mudac cet automne ? Le dessinateur de bande-dessinée Hergé. De Totor à Tintin en passant par d’autres pépites moins connues de sa production, l’exposition destinée au public de 7 à 77 ans porte aux cimaises l’univers du maître belge.

Ce n’est pas la première fois que le Mudac ouvre ses portes à la bande dessinée. En effet, en 2010 déjà, Titeuf et sa bande avait envahi les murs du musée. Après le jeune héros suisse, c’est à un monument du genre que se consacre la nouvelle exposition bédéphile du musée : il s’agit d’Hergé, le célèbre père de Tintin. Planches originales, documents d’archives, photos, travaux inédits, l’exposition revient sur l’univers du maître de la ligne claire et en dévoile les richesses, présentant des facettes méconnues de ce génie tour à tour illustrateur, caricaturiste, affichiste ou encore graphiste. Les visiteurs découvriront notamment le début de la carrière de Georges Remi, véritable nom d’Hergé, au travers de nombreux originaux, rarement présentés au public. Ils feront la connaissance de Totor, boyscout débrouillard, Quick et Flupke, Jo, Zette et Jocko mais surtout…ils s’immergeront, il va de soi, dans les coulisses des aventures du reporter à la houpette, apparu pour la première fois en 1929 dans les pages du Petit Vingtième au travers de planches originales, objets dérivés de l’époque, comme des figurines, des timbres ou du papier à lettre ou enfin de la frise murale à échelle humaine de tous les personnages ayant pris part aux aventures de Tintin qui clôt la visite. Bref de quoi découvrir un artiste à part entière qui a doublement sa place au musée, en tant que pionnier de la bande dessinée mondiale mais également comme témoin de l’histoire du vingtième siècle.

«Le monde d’Hergé», jusqu’au 15 janvier 2017, Mudac, 6 place de la Cathédrale, 1005 Lausanne.

www.mudac.ch

Sierre en bouteille

Flacons à boire, flacons à voir

Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Ce n’est pas vraiment l’avis du Musée valaisan de la Vigne et du Vin qui accueille pour quelques semaines encore une exposition exclusivement  consacrée à la bouteille et à ses déclinaisons.
ceci n est pas une bouteille
La bouteille de vin, dont la forme paraît immuable, a pourtant connu et connaît encore de nombreuses variations. Le Musée valaisan de la Vigne et du Vin et le Mudac ont réuni leurs collections, étoffées d’emprunts en Europe et aux Etats-Unis, pour offrir un regard inédit sur cet objet du quotidien. Plus d’une soixantaine de pièces – bouteilles et carafes-, issues de l’histoire du vin et du design contemporain, interroge aussi bien les formes et les usages que les symboles qui sous-tendent ces récipients ancestraux. Présentée jusqu’au 25 octobre à Sierre, l’exposition « Ceci n’est pas une bouteille » sera ensuite transférée dès le 18 novembre au Mudac à Lausanne. De quoi assouvir son penchant pour la bouteille jusqu’à plus soif.

Jusqu’au 25 octobre au Musée valaisan de la Vigne et du Vin, Sierre et du 18 novembre 2015 au 1er mai 2016 au Mudac.

www.museevalaisanduvin.ch
www.mudac.ch

L’Eloge de l’heure au Mudac

Quand le temps s’affiche

Pas une seconde à perdre, il est temps de filer au Mudac. Le Musée du design romand inaugure une exposition sur l’affichage de l’heure en partenariat avec l’horloger Vacheron-Constantin.

Mudac

© Vacheron-Constantin

« L’heure est dans la vie humaine une mesure qui peut être un carcan ou un bonheur, c’est selon. Quoi qu’il en soit, l’heure est définitivement une unité de mesure, calculée par l’homme, affinée par les horlogers qui l’ont traduite en de multiples divisions au fil des siècles», expliquent Chantal Prod’Hom et Fabienne Xavière Sturm, les commissaires de « L’Eloge de l’heure ». Heures vagabondes, heures mystérieuses, heures digitales, heures sautantes, heures chantantes : le vocabulaire spécialisé exprime de manière imagée la multiplicité des solutions proposées au fil des siècles pour afficher l’heure. C’est à cette dimension inédite et originale que la nouvelle exposition du Mudac s’intéresse. Elle place côte à côte plus de 150 objets provenant de toute l’Europe, qu’il s’agisse de pièces historiques ou œuvres d’artistes et de designers contemporains, balayant, avec un regard, teinté d’humour et de poésie, six siècles de montres.

«L’Eloge de l’heure », jusqu’au 27 septembre, Mudac, 6 place de la Cathédrale, 1005 Lausanne.

www.mudac.ch

Cul-ture au Mudac

Le Nirvana avec une sexperte

Les 28 et 29 mars, le Mudac organise une visite exclusive de son exposition Nirvana en compagnie de Maïa Mazaurette, l’experte ès sexe du magazine GQ.

© Mudac

© Mudac

Exit les tabous. Depuis octobre dernier, le sexe occupe le devant de la scène au Mudac avec l’exposition «Nirvana. Les étranges formes du plaisir». Plus de 200 objets déclinant le thème de la jouissance y sont présentés au fil d’une sulfureuse enquête sur le plaisir et ses déclinaisons dans la mode, l’art contemporain et le design. Ce week-end, une invitée de choix servira de guide : l’incontournable Maïa Mazaurette, journaliste et blogueuse, notamment connue pour ces chroniques sexo dans le magazine masculin GQ. La spécialiste ès plaisir proposera le samedi 28 mars 2015 à 16h et le dimanche 29 mars à 14h une visite décalée de l’exposition, à travers le prisme de son regard affûté et de son humour décapant. Avis aux fans d’aventures débridées.

Visite guidée le 28 mars à 16h et le 29 mars à 14h. Prix: 15 francs.

Réservation au 021 315 25 30. Mudac, 6 place de la Cathédrale, 1005 Lausanne.

www.mudac.ch