Slider

Tag Archives: Moteur V8

La nouvelle Vantage

Future star des supercars

Aston Martin vient de dévoiler la nouvelle Vantage. Mix entre la DB10 vue dans le dernier James Bond et la très exclusive Vulcan, la dernière-née de la marque ailée fait déjà tourner les têtes.

Patience, patience, les courbes élégantes de ce coupé dernière génération ne seront visibles sur les routes qu’au printemps. Et pourtant… La nouvelle Vantage est déjà culte. Il faut dire qu’elle dispose de quelques arguments de poids pour titiller les amoureux de la performance. Atteignant les 100km/h en 3,5 secondes avec une vitesse de pointe à 315km/h, cette sportive est équipée d’un moteur V8 4.0 litres biturbo développant 510 chevaux à 6000 tr/min, d’un système de direction assistée électrique basé sur la vitesse de braquage en buté en 2,4 tours et d’une boîte de vitesse automatique ZF à 8 rapports. Rien que ça. C’est aussi la première Aston Martin à être munie d’un différentiel actif (E-Diff) piloté électroniquement qui permet de gagner de l’agilité lors de la conduite en répartissant le couple sur l’une des roues motrices. Technique certes mais Aston Martin n’a pas pour autant fait l’impasse sur le design. Inspirée de la fameuse Vulcan aux lignes audacieuses, la nouvelle Vantage affiche des LED ultrafins avant et arrière soulignant avec l’aide des prises d’air sur l’aile avant, la sportivité et l’harmonie de la conception en aluminium du bolide. Quant à l’intérieur, il a été clairement pensé pour le conducteur. Une position assise abaissée comparée aux modèles précédents offre une immersion et un contrôle total lors de la conduite. Même le coffre dispose d’un volume supérieur pour une voiture de sport, 350 litres, complétés par des espaces de rangements à l’arrière des sièges. Bref, il ne reste plus qu’à rêver de trouver une clé sous le sapin cette année…

Aston Martin Geneva, Prestige Motor Group A SA, Route de Saint-Cergue 293, 1260 Nyon. www.astonmartingeneva.ch

 

Au salon de Genève #1

Du nouveau à Maranello

Le lancement d’un nouveau modèle chez Ferrari constitue à chaque fois un événement à part. La présentation en première mondiale de la 488 GTB au Salon de Genève n’a pas dérogé à cette règle.
ferrari-488-gtb-photo
La présentation de la dernière-née de la lignée des berlinettes V8 à moteur central arrière du constructeur italien coïncide avec les 40 ans de la 308 GTB, qui a ouvert la voie. Celle qui succède à la 458 perpétue donc une tradition de la marque mais constitue également une véritable rupture avec les modèles précédents. Ferrari a en effet affublé son V8 de deux turbocompresseurs, ce qui est une première pour cette gamme. Ce bloc-moteur suralimenté est quasi-identique à celui de la nouvelle California T. Il a ici vu sa cylindrée augmenter à 3.9L et délivre la puissance ahurissante de 670 cv avec un couple maximal de 760 Nm. La boîte de vitesses est à double embrayage à 7 rapports avec une gestion variable du couple. Au niveau du style, la filiation avec la lignée est évidente. La base a été la 458 Speciale mais le design a été complètement repensé, avec une attention toute particulière portée au travail aérodynamique afin d’optimiser la portance négative. Ceci se traduit de la proue à la poupe avec dans l’ordre un avant très bas typé F1 encadré par des optiques rappelant la LaFerrari, des flancs échancrés qui sont ici un clin d’œil à la 308 GTB et un arrière où figure un spoiler soufflé et les évents imposants. Les échappements ont également été repositionnés afin de favoriser le diffuseur arrière. Le résultat est une nouvelle fois une voiture désirable à souhait. Nul doute qu’elle parviendra à faire oublier celle qui l’a précédée, comme à chaque nouvelle génération. Et c’est probablement là que se situe la performance de Ferrari.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

www.salon-auto.ch
www.ferrari.com – la vidéo

Plein phare sur l’AMG GT

La tueuse de 911 débarque

Lancée en fin d’année pour succéder à la SLS AMG, la nouvelle Mercedes AMG GT affiche clairement ses ambitions en venant chasser sur les terres de la référence en matière de sportive polyvalente : la Porsche 911.
Mercedes AMG GT jaune

Mercedes et son partenaire AMG ont mis les petits plats dans les grands lors de la conception de cette nouvelle voiture. Celle-ci propose de profiter de performances impressionnantes depuis un habitacle luxueux, le tout dans l’écrin d’une carrosserie à couper le souffle. Commençons par le style : les codes de la SLS voire de la sublime 300 SL de 1954 sont repris et affinés, une touche de modernité est apportée en associant des lignes plus énergiques aux formes typiques des sportives de la marque. La grande nouveauté est cet arrière « fastback » qui ne peut nier s’inspirer de sa cible principale. Le cockpit est tout simplement spectaculaire et la profusion des cuirs et du carbone plonge ses occupants dans les univers du luxe et de la sportivité. Mais le point d’orgue de l’engin reste son cœur. Le nouveau V8 4 litres de 462 cv signé AMG présente une singularité : les deux turbos sont logés à l’intérieur du V, ce qui garantit une meilleure compacité. L’objectif initial a été de palier les défauts de la SLS en matière de dynamisme. L’utilisation de matériaux plus légers et performants, de nouveaux trains roulants ainsi que le nouveau moteur permettent à Mercedes d’afficher des ambitions à la hausse. Pour les plus taquins, une version S plus puissante, est également disponible. Au final, le principal problème sera de choisir la bonne couleur.

Mercedes-AMG GT (C 190) 2014 Mercedes AMG GT grise

www.mercedes-amg.com