Slider

Tag Archives: Montres

Year of the dog

Nom d’un chien !

En 2018, l’Asie et les horlogers suisses célèbrent le meilleur ami de l’homme, soit le onzième signe zodiacal chinois. Pas de doute, pour être dans le vent, il va falloir avoir du chien…au poignet.
C’est une habitude désormais : de Vacheron-Constantin à Panerai en passant par Chopard, l’horlogerie suisse se plaît à honorer chaque année le calendrier zodiacal chinois à coup d’éditions spéciales. 2018 ne fait pas exception. Après le bœuf, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe et le coq, place au chien, onzième signe du zodiaque chinois pour ce nouveau cru qui s’ouvre le 16 février. Tour d’horizon en images des hits horlogers canins de l’année.

L.U.C XP Urushi « Year of the dog », Chopard, édition limitée de 88 pièces, 39.5 mm en or rose, calibre mécanique automatique L.U.C 96.17-L
www.chopard.com

Classico dog, Ulysse Nardin, édition limitée de 88 pièces en or rose 18 carats munie d’un mouvement UN-815 à remontage automatique et dotée d’une réserve de marche de 42 heures.
www.ulysse-nardin.com

Classique 7145 Chow-Chow, Breguet, 40 mm, or blanc, Cadran en or guilloché et gravé à la main, mouvement mécanique à remontage automatique, extra-plat (2,4 mm).
www.breguet.com

Luminor 1950 Sealand 3 Days Automatic Acciaio, Panerai, édition spéciale limitée à 88 exemplaires, couvercle décoré par des maîtres-graveurs à l’aide de la technique ancienne du Sparsello.
www.panerai.com

Piaget Altiplano Chinese Zodiac Year of the Dog, édition limitée à 38 pièces, 38mm, or blanc 18 carats, calibre maison 430P.
www.piaget.com


Métiers d’Art La légende du zodiaque chinois – Année du chien, Vacheron Constantin, édition limitée à 12 pièces, boîtier 40 mm, cadran gravé main, recouvert d’émail Grand Feu.
www.vacheron-constantin.com

Petite Heure Minute Chien et la Petite Heure Minute Relief Chien, Jaquet Droz, limitées à 28 exemplaires chacune
www.jaquet-droz.com

Chronofighter Vintage Nose Art Ltd – Kelly, édition year of the dog, Graham, édition limitée à 100 pièces, boîtier en acier de 44 mm, réserve de marche de 48 heures
www.graham1695.com

La GDH au SIHH #2

Cinquante nuances de vert

Le vert serait-il le nouveau bleu ? C’est en tous cas LA couleur qui teinte le cru 2018 du SIHH. Mastodontes de l’horlogerie et indépendants ont adopté la green attitude. Preuve en images…
Métiers d’Art Les Aérostiers, Paris 1784, calibre manufacture 2460 G4/1, gravure, ramolayage et émail plique-à-jour, édition limitée à 5 pièces, Vacheron-Constantin
www.vacheron-constantin.com

Invictus Neon, heure, minute, petite seconde, date, chronographe, mouvement mécanique à remontage automatique, Hautlence
www.hautlence.com

1858 Monopusher Chronograph, boîtier en acier inoxydable de 40 mm, cadran vert fumé, édition limitée à 100 pièces, Montblanc
www.montblanc.com

La Luminor Due 3 days automatic acciaio, boîtier 38mm, acier inoxydable AISI 316L, Panerai
www.panerai.com

Royal Oak offshore self-winding chronograph, boîtier 44mm avec lunette en céramique kaki, Audemars Piguet
www.audemarspiguet.com

Maestro Mamba, boîte en titane grade 5 PVD noir et bracelet en serpent Mamba vert, série limitée à 28 exemplaires, Christophe Claret
www.christopheclaret.com

Altiplano tourbillon marqueterie de malachite, montre en or 18 carats avec fond saphir 44mm,  Piaget
www.piaget.com

A l’heure bâloise

Le cru 2016 de la GDH

La GDH a fait une escale furtive à Baselworld, LE rendez-vous horloger le plus couru de Suisse.  Voilà le top 5 des montres qui a retenu son attention.
Cosmograph_Daytona_Rolex
La Cosmograph Daytona 116500LN de Rolex

Les aficionados du mythe Rolex sont aux anges : la marque à la couronne a décidé d’offrir à ses fans une réinterprétation de la Cosmograph Daytona, le chronographe star des circuits automobiles. La 116500 acier est ainsi dotée d’une lunette monobloc en Cerachrom noire, la céramique high-tech maison. Toujours dotée du calibre 4130, elle est proposée dans un diamètre de 40 mm, cadran blanc ou noir. Les collectionneurs nostalgiques lui trouveront des airs de famille avec les modèles cultes des années 60 dotés d’un disque noir en Plexiglas.

www.rolex.com

Hublot_classic-fusion-berluti-scritto-3
La Classic fusion Berluti de Hublot

L’artisan-bottier le plus chic de Paris s’est associé à Hublot pour habiller de cuir la Classic Fusion et a co-signé deux modèles. Notre préféré : la Classic Fusion Berluti Scritto, édition limitée à 250 exemplaires, au bracelet calligraphié et ciselé dans un cuir de veau Venezia Scritto et au cadran orné du même cuir teint en tobacco bis. « Après avoir habillé l’homme Berluti de la tête aux pieds, notre collaboration avec Hublot voit la création d’une montre parfaite apportant la touche finale au vestiaire masculin », a déclaré Antoine Arnault, le CEO de Berluti. Avis aux élégants.

www.hublot.com

Hautlence Playground labyrinth
La Playground Labyrinth de Hautlence

Les montres qui ne donnent pas l’heure, ça nous fait toujours marrer. Et même si ce ne sont ni les premiers ni les derniers à s’être pliés à l’exercice, l’horloger Hautlence tire plutôt pas mal son épingle du jeu…ou sa bille du labyrinthe devrions-nous plutôt dire. En effet, la Playground Labyrinth est un boitier carré en titane qui accueille un jeu-labyrinthe avec une petite bille, doté d’un mécanisme complexe qui ramène cette bille sur le plateau lorsque le joueur est parvenu à la faire tomber dans l’un des deux trous prévus à cet effet. Un retour en enfance parfait pour tuer le temps.

www.hautlence.com

Tudor-Heritage-Black-Bay-Bronze-79250BM-Manufacture-Movement-chronometer-Baselworld-2016
L’Heritage Black Bay « Bronze » de Tudor

La Black Bay est l’un des modèles phare de Tudor. Equipée du mouvement manufacture maison MT 601, cette montre de plongée de 43 mm au cadran et à la glace bombés se pare cette année d’un boitier bronze, obtenu grâce à un alliage cupro-aluminium, promettant, dixit la marque à la rose, « l’apparition d’une patine subtile et unique liée aux habitudes de son porteur ». On aime aussi le cadran et la lunette chocolat, les fameuses aiguilles « snowflakes » au look seventies et le bracelet tissé jacquard beige et brun livré en sus de celui en cuir vieilli avec boucle ardillon en bronze.

www.tudorwatch.com

Monsieur-de-CHANEL
La Monsieur de Chanel

Un lancement homme chez Chanel est assez rare en soi pour le mentionner d’office. Il se trouve, qui plus est, que la marque au double C a fait fort. En effet, la montre Monsieur à Heure Sautante Instantanée et Minute Rétrograde, est équipée du tout premier mouvement de Haute Horlogerie in-house de la Maison, le CALIBRE 1 : une double complication présentant un affichage digital de l’heure dans un écrin au design d’une extrême sobriété. Un futur must pour les esthètes amateurs de belles mécaniques. Un coup de cœur.

www.chanel.com

Genève aux enchères

Les Pâquis sous le marteau

Le défi est de taille. Une nouvelle maison de ventes aux enchères ouvre ses portes à Genève dans la rue de Monthoux. Date des premières ventes : les 28, 29 et 30 avril.

paravent 6 feuilles du Japon

paravent japonais de l’époque Edo

Genève Enchères, voilà le nom de la nouvelle maison qui inaugure ses premières ventes à la fin du mois en plein quartier des Pâquis. Les objectifs de l’enseigne ? Insuffler un coup de jeune au secteur en attirant un public plus large avec des biens à des prix raisonnables. Derrière ce projet ambitieux, trois trentenaires, passionnés d’art : Bertrand de Marignac, avocat de formation qui a monté l’exposition «Van Cleef et Arpels à Genève, 50 ans d’histoires», Cyril Duval, diplômé d’histoire et d’histoire de l’art ayant notamment exercé à l’Hôtel des Ventes et Olivier Fichot, commissaire-priseur. Ce dernier répond à nos questions.

Genève ne manque pas de maisons de ventes aux enchères, quelle est la plus-value de Genève enchères?

Nous souhaitons ouvrir les ventes aux enchères à un public plus vaste en proposant des lots qui vont de quelques centaines de francs à plusieurs dizaines de milliers. L’idée est d’à la fois, conserver une clientèle traditionnelle habituée au système des ventes aux enchères, mais surtout attirer une catégorie de gens parfois plus jeunes qui n’osent pas franchir le seuil des autres maisons. Notre situation aux Pâquis, un quartier vivant et en pleine mutation contribue à cet objectif. Nous tenons également à offrir une diversité d’objets de toute provenance, toute époque: du classique au plus contemporain, des objets purement décoratifs aux objets de collection. Bref, notre but est de rendre à l’aise à la fois le collectionneur ou le professionnel tout autant que le particulier qui souhaite redécorer de manière originale son intérieur et offrir à tous un service de qualité.

Sur quels types d’objets comptez-vous vous spécialiser?

Notre force est que nous sommes généralistes et nous travaillons avec des prestataires externes pour les objets qui nécessitent un savoir-faire particulier comme les bijoux par exemple. Je compare souvent le métier de commissaire-priseur à celui de médecin généraliste: nous sommes le premier intermédiaire entre le client et les objets avec lesquels il a vécu parfois toute une vie et pour lesquels il ne connaît pas forcément la valeur ou l’intérêt. Nous devons alors ne pas passer à côté d’un objet rare quitte à se renseigner auprès de spécialistes pour en connaitre exactement la provenance, l’époque et sa cote.

Quelle sont, selon vous, les pièces majeures de cette première vente?

Un extraordinaire paravent japonais de l’époque Edo figurant un envol de grues sur un fond uniformément or dans lequel il est facile de se plonger et de laisser son esprit voyager. Dans un autre genre, nous présentons une chaise longue de Ron Arad en cuir et acier bleui éditée dans les années 1990 qui se rapproche presque plus de la sculpture que du simple siège.  Enfin, une sculpture monumentale d’André Lasserre en aluminium crée pour l’exposition nationale suisse à Lausanne en 1964 et qui ornait jusqu’à présent le jardin d’une villa art déco dont nous vendons également le mobilier et la collection d’estampes contemporaines avec de grandes signatures comme Soulages, Hartung, Poliakoff.

Quelles pièces pourraient créer la surprise?

Un torse en marbre blanc dans le style gréco-romain n’a rien à envier à la plastique de certaines statues conservées dans des musées internationaux ou encore un tirage d’époque de la première affiche de Pierre Bonnard qu’il a réalisé alors qu’il n’avait que 24 ans en 1891. Nous la suivrons avec d’autant plus d’intérêt qu’une rétrospective consacré à l’artiste se tient au Musée d’Orsay à Paris jusqu’en juillet.

A titre personnel, votre coup de cœur?

J’ai un faible pour la chouette de Robert Hainard de notre vacation consacrée à l’art suisse. Un artiste genevois qu’on a plus l’habitude de rencontrer aux enchères avec ses gravures en couleur. Cette fois-ci, il s’agit une épreuve en bronze: une fonte exceptionnelle avec une très belle patine qui met en valeur le talent du sculpteur.

Des projets pour les prochaines ventes?

Nous commençons d’ores et déjà à préparer la prochaine vente qui se déroulera les 22, 23 et 24 septembre prochain. Nous sommes confiants car les demandes et les intérêts se multiplient au fur et à mesure que la date de la vente inaugurale approche. C’est très encourageant et prometteur pour l’avenir.


Exposition publique les 24, 25 et 26 avril de 11h à 19h et ventes les 28, 29 et 30 avril.

Genève enchères, rue de Monthoux 38, 1201 Genève. Tél. 022 710 04 04

www.geneve-encheres.ch

velit, elementum amet, efficitur. felis et, libero Aliquam