Slider

Tag Archives: Montre

Tudor se met à la moto

A l’heure de Wheels & Waves

Du 8 au 12 juin a lieu la 5ème édition du festival le plus cool des amateurs de bécanes et de glisse, le fameux Wheels & Waves. Cette année, pour la première fois, Tudor est partenaire de l’évènement biarrot.
© LAURENT_NIVALLE_WHEELS_AND_WAVES_2015
Né en 2009 de la passion commune de six motards fans de surf, le festival “Wheels and Waves” est désormais un incontournable. Ce rendez-vous annuel, à sa 5ème édition en 2016, est une proposition culturelle éclectique réunissant à Biarritz des communautés diverses de passionnés: motos de collection, art, musique, skate et surf, pour un rassemblement au rayonnement international. Au programme de cette année une compétition de Flat Track à l’hippodrome de San Sebastian Lasarte le mercredi 8, une course de départs arrêtés Punk’ Peak au Mont Jaïkzibel le vendredi 10, ou encore une compétition de surf sur la plage de Milady du jeudi 9 au dimanche 12 juin. Grande nouveauté pour ce cru 2016 : un partenaire helvète, la maison Tudor. Au sein d’un espace dédié au cœur du village, Tudor mettra en scène ses emblématiques modèles Black Bay. Ce village sera un véritable lieu de vie ou l’on pourra notamment découvrir une exposition de photos et une animation surprise à la croisée des univers de la moto et de l’horlogerie. A noter aussi, les heureux  vainqueurs de la course Flat Track du mercredi recevront une Tudor. Pas de doute, les amateurs de belles mécaniques auront de quoi vrombir de joie.

www.tudorwatch.com

Surréaliste, la Reverso

Pipe ou pas pipe ?

La Reverso, modèle emblématique de Jaeger-Lecoultre qui fête cette année son 85e anniversaire, rend hommage à René Magritte, avec trois séries de montres à l’effigie de l’œuvre du plus célèbre des peintres belges. La première vient d’être révélée.
jaeger-lecoultre_reverso_in_tribute_to_rene_magritte_cjean_davister_1
Ce n’est pas la première fois que la Reverso accueille la reproduction d’une œuvre d’art mais il est vrai que le mariage de l’icône suisse et du maître belge est particulièrement heureux. Si trois séries différentes de montres, avec chacune leurs propres caractéristiques, rendront hommage à l’œuvre du surréaliste, seule la première a, pour le moment, été dévoilée. Elle dissimule la reproduction d’une toile mythique, la fameuse « Trahison des Images ». Et, si le nom ne vous dit rien, aucun doute que vous connaissez l’image. Il s’agit de l’incontournable pipe sous laquelle on peut lire l’inscription : « Ceci n’est pas une pipe. ». L’œuvre se révèle lorsque l’on fait pivoter le fond du boîtier de la montre. La toile originale a été peinte en 1929, à Paris, au cours de l’une des périodes les plus prolifiques de l’artiste. Elle est actuellement exposée au Los Angeles County Museum of Art. En collaboration de la maison bruxelloise De Greef, la plus ancienne joaillerie et horlogerie de Belgique, Jaeger-LeCoultre présente donc cette première série, composée de cinq montres en or gris et quinze montres en acier. Ces deux modèles sont inspirés de celui de 1931, année de création de la Reverso. Le modèle en or gris est la Grande Reverso Ultra Thin 1931, dotée d’un cadran argenté et des fonctions heures, minutes et petite seconde. Celui en acier est la Grande Reverso Ultra Thin Tribute to 1931, dotée d’un cadran noir et des fonctions heures et minutes. Chacune de ces montres est un modèle réversible animé par le Calibre Jaeger-LeCoultre 822. Et les prochaines séries ? Elles seront éditées dans les années à venir. En attendant, on plébiscite la pipe…sans hésiter.

www.jaeger-lecoultre.com

En mode Superfast

Quand Chopard roule en Porsche

La GDH a été invitée chez Chopard il y a quelques semaines et a pu découvrir à cette occasion les nouveautés de la maison. Parmi elles, de belles découvertes et…un vrai coup de cœur : il s’agit de l’édition limitée de la Superfast Porsche Motorsport 919.
Superfast_Porsche_Motorsport_919_-_Limited_Victory_Edition_-_Shooting
Dans l’équipe de la GDH, nous comptons un Porschiste ultra mordu et un contributeur fort impliqué qui répond au nom de…Chopard. Alors forcément, on ne pouvait qu’avoir un faible pour la Superfast Porsche Motorsport 919 – limited victory edition de la manufacture éponyme, tout nouveau modèle en série limitée dédié à la victoire de l’équipe Porsche Motorsport au Championnat du Monde d’Endurance 2015. L’écurie automobile allemande, dont Chopard est « Official Timing Partner » depuis 2014, a en effet remporté son 17ème titre, marquant triomphalement son grand retour à la compétition d’endurance. Cela valait bien une montre. Inspirée de la Porsche 919 Hybrid qui a mené la team sur la première marche du podium, le chronographe en édition limitée est une véritable ode à la passion automobile que partagent les deux maisons. Imposant, son boîtier en acier de 45 mm de diamètre est étanche jusqu’à 100 mètres. Sa lunette, équipée d’un tachymètre, est façonnée dans de l’or rose 18 carats et fixée par huit vis noircies. Ses lignes puissantes renferment une mécanique de précision aux finitions faisant écho aux moteurs des voitures de compétition. La couronne vissée est ornée d’un volant surmoulé de caoutchouc noir, tandis que les flancs striés du boîtier rappellent les ailettes de refroidissement des moteurs de course auxquels répondent les motifs linéaires du cadran et les ponts ajourés du mouvement. Argenté, le cadran s’inspire du fameux gris métallisé du constructeur allemand, ses stries évoquent le diffuseur arrière de la Porsche 919 Hybrid et le logo « 919 » inscrit dans un rectangle rouge sur le compteur des heures est identique aux numéros des Porsche concurrentes au WEC. Au cœur de ce chronographe racé, certifié chronomètre par le COSC, un « moteur » entièrement conçu, fabriqué et assemblé au sein des ateliers de Chopard : le calibre Chopard 03.05-M, un mouvement chronographe mécanique à remontage automatique, doté de la fonction retour en vol (flyback). Le calibre et sa masse oscillante ajourée sont visibles à travers une glace saphir gravée des mentions « Official Timing Partner Porsche Motorsport » et « Winner World Endurance Championship 2015 ». Quant au bracelet en caoutchouc noir, il est inspiré des pneus « slick » de compétition qui ont permis notamment à Porsche Motorsport de remporter les 24 Heures du Mans 2015. Bref, un petit bolide horloger limité à 17 pièces. Les amateurs de course n’ont plus qu’à se placer sur les starting-blocks.

www.chopard.com

A l’heure bâloise

Le cru 2016 de la GDH

La GDH a fait une escale furtive à Baselworld, LE rendez-vous horloger le plus couru de Suisse.  Voilà le top 5 des montres qui a retenu son attention.
Cosmograph_Daytona_Rolex
La Cosmograph Daytona 116500LN de Rolex

Les aficionados du mythe Rolex sont aux anges : la marque à la couronne a décidé d’offrir à ses fans une réinterprétation de la Cosmograph Daytona, le chronographe star des circuits automobiles. La 116500 acier est ainsi dotée d’une lunette monobloc en Cerachrom noire, la céramique high-tech maison. Toujours dotée du calibre 4130, elle est proposée dans un diamètre de 40 mm, cadran blanc ou noir. Les collectionneurs nostalgiques lui trouveront des airs de famille avec les modèles cultes des années 60 dotés d’un disque noir en Plexiglas.

www.rolex.com

Hublot_classic-fusion-berluti-scritto-3
La Classic fusion Berluti de Hublot

L’artisan-bottier le plus chic de Paris s’est associé à Hublot pour habiller de cuir la Classic Fusion et a co-signé deux modèles. Notre préféré : la Classic Fusion Berluti Scritto, édition limitée à 250 exemplaires, au bracelet calligraphié et ciselé dans un cuir de veau Venezia Scritto et au cadran orné du même cuir teint en tobacco bis. « Après avoir habillé l’homme Berluti de la tête aux pieds, notre collaboration avec Hublot voit la création d’une montre parfaite apportant la touche finale au vestiaire masculin », a déclaré Antoine Arnault, le CEO de Berluti. Avis aux élégants.

www.hublot.com

Hautlence Playground labyrinth
La Playground Labyrinth de Hautlence

Les montres qui ne donnent pas l’heure, ça nous fait toujours marrer. Et même si ce ne sont ni les premiers ni les derniers à s’être pliés à l’exercice, l’horloger Hautlence tire plutôt pas mal son épingle du jeu…ou sa bille du labyrinthe devrions-nous plutôt dire. En effet, la Playground Labyrinth est un boitier carré en titane qui accueille un jeu-labyrinthe avec une petite bille, doté d’un mécanisme complexe qui ramène cette bille sur le plateau lorsque le joueur est parvenu à la faire tomber dans l’un des deux trous prévus à cet effet. Un retour en enfance parfait pour tuer le temps.

www.hautlence.com

Tudor-Heritage-Black-Bay-Bronze-79250BM-Manufacture-Movement-chronometer-Baselworld-2016
L’Heritage Black Bay « Bronze » de Tudor

La Black Bay est l’un des modèles phare de Tudor. Equipée du mouvement manufacture maison MT 601, cette montre de plongée de 43 mm au cadran et à la glace bombés se pare cette année d’un boitier bronze, obtenu grâce à un alliage cupro-aluminium, promettant, dixit la marque à la rose, « l’apparition d’une patine subtile et unique liée aux habitudes de son porteur ». On aime aussi le cadran et la lunette chocolat, les fameuses aiguilles « snowflakes » au look seventies et le bracelet tissé jacquard beige et brun livré en sus de celui en cuir vieilli avec boucle ardillon en bronze.

www.tudorwatch.com

Monsieur-de-CHANEL
La Monsieur de Chanel

Un lancement homme chez Chanel est assez rare en soi pour le mentionner d’office. Il se trouve, qui plus est, que la marque au double C a fait fort. En effet, la montre Monsieur à Heure Sautante Instantanée et Minute Rétrograde, est équipée du tout premier mouvement de Haute Horlogerie in-house de la Maison, le CALIBRE 1 : une double complication présentant un affichage digital de l’heure dans un écrin au design d’une extrême sobriété. Un futur must pour les esthètes amateurs de belles mécaniques. Un coup de cœur.

www.chanel.com

Singes savants

Une année simiesque

Le 8 février, l’Asie fête le Nouvel An chinois. Après le dragon, le serpent, le cheval et la chèvre, place cette année au singe qui squatte, avec malice, les cadrans des montres helvètes.

Réputé pour son invariable curiosité, son habileté et son intelligence, le neuvième signe du zodiaque chinois est la star de l’année. En effet, on ne compte plus les horlogers à s’en être inspirés. Fidèle à la tradition, Ulysse Nardin signe par exemple la Classico Monkey. Puisant son design dans l’univers de la bande dessinée, son cadran se veut une illustration de la vivacité du primate. L’animal taquin semble s’en échapper, attirant immédiatement l’attention en bondissant entre les feuilles de palmier. Une scène rendue plus vraie que nature grâce à la technique du champlevé. A l’occasion de cette nouvelle année chinoise, Vacheron-Constantin mise aussi sur les métiers d’art avec l’art du Jianzhi, technique de découpage sur papier revisitée grâce au savoir-faire de maîtres graveurs et émailleurs. En VIP du cadran, le singe bien sûr entouré d’un motif de feuilles issu de l’iconographie classique asiatique. De son côté, Chopard signe la L.U.C XP Urushi Year of the Monkey, inspirée du mythe de Sun Wukong. Le petit mammifère y repose sur une branche et attrape un fruit sous un ciel embrasé des derniers rayons du soleil en référence au mythe qui raconte qu’après avoir été nommé gardien du Jardin des Pêches Célestes, le primate aurait mangé les pêches sacrées pour atteindre l’immortalité. Les tons chauds se marient à l’or rose du boîtier, qui dissimule un calibre mécanique automatique L.U.C 96.17-L, mouvement extra-plat d’une épaisseur de 3.30 mm.  Pour illustrer ses quatre modèles « Petite Heure Minute Singe », Jaquet Droz fait aussi référence à la fameuse légende grâce à un jeu subtil de nacre et de laque, laissant apparaître un délicat feuillage sur lequel se découpe l’animal sculpté dans l’or, perché sur une branche de pêcher. Dans un autre esprit, Perrelet présente un modèle Turbine dont les douze pales portent de fines gravures représentant les douze signes de l’horoscope chinois, celui de l’élu étant représenté en rouge vif. Mais ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces.  Pour célébrer comme il se doit la nouvelle année, nul besoin de se ruiner : Swatch propose aussi une montre en série limitée au look funky à souhait baptisée la Lucky Monkeys. Malin.