Slider

Tag Archives: Montagne

Ciel, une fondue

Caquelons en suspension

Après le succès de trois événements Fondue in the Sky à Villars-sur-Ollon, vendus à guichet fermé, Dhr. Bart A. Kistemaker et Natasha Sanz de Acedo remettent le couvert et tournent cet hiver leur fondue dans deux nouvelles stations suisses.

Pour ce cru 2018, ce n’est pas une mais trois dates que proposent les fondateurs de de Tête à Tête – Swiss Events aux amateurs de fondue en altitude, et ce, dans trois stations différentes. Premier rendez-vous à Verbier le 17 février pour un dîner dans les télécabines de Bruson. Les participants profiteront d’une balade et d’un dîner d’une durée de 1h45 à travers les forêts du domaine du Val de Bagne, avec une vue incomparable du Mont Gelé, du Bec des Rosses et le Mont For, dominant Verbier et la vallée de Bagnes. Le 24 février, c’est à Villars-sur-Ollon dans les télécabines du Roc D’Orsay que Fondue in the Sky sévira pour la quatrième fois depuis 2016. Et enfin, last but not least, le dernier voyage culinaire dans les sommets aura lieu le 30 mars à bord des remontées mécaniques de Crans-Cry d’Er. Au programme, une moitié-moitié à l’heure du coucher du soleil, avec une vue panoramique sur Crans-Montana, la Vallée du Rhône, les crêtes du Matterhorn et le Mont Blanc. Bref, des pop-up fondues à ne pas manquer…

Le 17 février, le 24 février et le 30 mars 2018, uniquement sur réservation. www.fondueinthesky.com

Objectif altitude

Sommets aux cimaises

Amoureux des grands sommets mais frileux à souhait ? Direction le Musée de l’Elysée qui présente jusqu’au 30 avril une exposition consacrée aux photographies de montagne. De quoi prendre de la hauteur… sans se geler.

© Jacques Pugin, #001 Glaciers, Rhonegletscher, 46°34’48″ N 8°23’12’’ E, 2015 © Jacques Pugin, Collection du Musée de l’Elysée

C’est une première du genre. Une exposition entièrement consacrée à la photographie de montagne, présentant des prises de vue datant de 1840 à aujourd’hui. Un panorama vaste qui révèle l’évolution de notre regard sur les hauts sommets. En effet, jusqu’au XIXe siècle, la montagne était considérée comme « le territoire de Dieu », lieu maudit et fantasmé, où nul ne pouvait se rendre. Les pionniers de la photographie ont permis de découvrir les sommets jamais atteints auparavant et de transformer la montagne en paysages. « Dès les débuts, photographier la montagne représente un défi esthétique et artistique de taille, doublé de très grandes difficultés techniques en ce qui concerne les prises de vue […] Les photographes ont aujourd’hui une formation plus orientée d’un point de vue artistique, donc un regard singulièrement esthétique », explique Daniel Girardin, conservateur en chef et commissaire de l’exposition. Cette ode aux sommets s’articule autour de quatre axes : la photographie scientifique, qui présente de nombreux tirages de glaciers et a permis l’étude des roches et la documentation visuelle de la géologie, la photographie touristique, qui dès 1860, facilite la vente de centaines de tirages aux touristes, la photographie d’alpinisme qui dévoile quant à elle des paysages de montagnes inaccessibles, et enfin la photographie artistique. Près de 300 tirages sont présentés dont plus des trois quarts proviennent des collections du musée. Parmi les artistes représentés, Gabriel Lippmann, Francis Frith, Adolphe Braun, Jules Beck, William Donkin, Emile Gos, René Burri mais aussi des contemporains comme Peter Knapp, Balthasar Burkhard, Matthieu Gafsou, Pierre Vallet, Jacques Pugin, Maurice Schobinger ou Iris Hutegger. Bref, une exposition où il faut filer tout schuss.

“Sans limite. Photographies de montagne”, du 25 janvier au 30 avril 2017, Musée de l’Elysée, 18, avenue de l’Elysée, 1014 Lausanne.

www.elysee.ch

Lorem lectus Phasellus eleifend adipiscing risus. dolor. nec sed justo ut