Slider

Tag Archives: Mit

En tête de classe

Un employeur au top

Il ne fait pas seulement bon étudier dans les écoles du groupe Nord Anglia Education mais il fait aussi bon y travailler, comme l’atteste une enquête du magazine Bilan. Et à y regarder de plus près, on songerait bien à la reconversion.

Classés dans le top 5 des meilleurs employeurs suisses, section «Éducation», selon l’enquête du magazine économique Bilan, le Collège Champittet, le Collège du Léman, ainsi que le Collège Alpin Beau Soleil ne se préoccupent visiblement pas exclusivement de la motivation de leurs élèves mais aussi de celle de leurs collaborateurs. « Le bien-être de l’ensemble notre communauté est primordial car il contribue à faire de notre belle école un environnement de travail et d’apprentissage d’excellence », confirme Audrey Coster, Senior Human Resources Manager au collège du Léman. Et il ne s’agit visiblement pas d’une déclaration d’intention.

Yoga, massages et formations

En effet, Nord Anglia Education multiplie les initiatives pour motiver les troupes. Le Collège du Léman propose des massages sur le campus et met à disposition de fruits de saison une fois par semaine dans les salles communes. Le Collège Alpin Beau Soleil quant à lui offre un accès à sa salle de sport haut-de-gamme ainsi que des cours de yoga, pilates, circuit training et son club de course à pieds. En plus du large choix de cours auxquels le personnel peut prendre part, les collaborateurs peuvent également profiter de formations offertes par le groupe en collaboration avec le MIT, The Juilliard School, Harvard ou encore Apple, ainsi que participer à de nombreuses conférences locales et internationales sur l’éducation.

Travail d’équipe et cafés gourmands

La volonté du groupe britannique est également de contribuer à maintenir la cohésion au sein de ses différents groupes de travail. Afin d’encourager l’échange entre le corps enseignant et les fonctions supports, le Collège Champittet a ainsi mis en place des cafés gourmands à thématiques se déroulant une fois par mois. Des « teams buildings » sont organisés tous les ans lors de trois journées pédagogiques, en parallèle des diverses manifestations et célébrations qui contribuent à resserrer les liens entre les collaborateurs. Pour sa part, le Collège du Léman a créé un programme de nomination des employés visant à les récompenser pour leurs contributions tout au long de l’année.

La diversité comme mot d’ordre

Afin de maintenir la diversité et la pluralité au sein de son personnel, Nord Anglia Education s’attache à recruter auprès de toutes les tranches d’âge de la population, allant des apprentis à des personnes expérimentées de plus de cinquante ans. Afin de s’assurer que les nouveaux employés puissent faire part de leurs impressions, le Collège du Léman a par exemple mis en place des « lunch feedback », organisés pour les personnes en poste depuis six mois. Au Collège Alpin Beau Soleil, en plus de prévoir une journée d’introduction pour ses nouveaux collaborateurs, un porte-parole des stagiaires peut désormais faire partie du comité des représentants des employés. Côté Collège Champittet, le sujet est clé également puisqu’ils sont placés au 2e rang des écoles promouvant l’égalité selon le classement du magazine Bilan.

S’engager pour le futur

Persuadé que le bien-être passe également par une approche durable du travail, le Collège du Léman est salué pour ses innovations écologiques. Il a notamment mis à disposition de ses employés des vélos et récompense tous les participants à son initiative «Bike to work». Quant au Collège Champittet, il propose à ses collaborateurs d’accompagner des voyages humanitaires et de s’engager en faveur de projets de développement durable qui leur sont chers. Participer à créer un monde de demain positif et responsable est un vrai moteur, qui contribue à donner du sens à l’investissement quotidien et dont de nombreuses entreprises gagneraient à s’inspirer. Bref, de quoi réfléchir sérieusement à changer de carrière et à se reconvertir dans l’éducation…

www.nordangliaeducation.com


Un nouveau directeur à la LCIS

En plus des atouts déjà évoqués,  Nord Anglia Education offre la possibilité de mener une carrière à l’international et d’évoluer au sein du groupe. Une politique RH qui a de quoi séduire les meilleurs profils…et les fidéliser. C’est ainsi que la Côte International School Aubonne (LCIS) a nouvellement accueilli son directeur pour la rentrée scolaire 2020-21, M. Andy Puttock, ancien directeur de la British School de Pékin, Shunyi et responsable de l’éducation chez Nord Anglia Education. Un nouveau challenge pour l’ancien professeur de français, d’allemand et de latin, d’origine britannique qui s’apprête à insuffler sa vision et son expertise à l’établissement d’Aubonne dans le contexte incertain de cette année 2020-21. « Comme le démontrent nos résultats de cette année, nos élèves ne cessent de progresser. Faire partie de la famille d’écoles Nord Anglia Education est un grand avantage qui nous permet de tirer parti des idées et des meilleures pratiques des écoles et enseignants du monde entier. Ils partagent ressources éducatives de pointe qui offrent notamment des solutions pour optimiser la transition entre un apprentissage en ligne et en classe », témoigne-t-il confiant. De quoi rassurer les parents d’élèves et envisager l’année…ainsi que le futur avec sérénité.

#écoleprivée #excellencesuisse #ressourceshumaines #nordangliaeducation

 

 

 

Haut la main

A l’heure de la maturité

La Confédération tient sa renommée mondiale non seulement de son horlogerie, ses banques ou ses chocolats, mais aussi…de ses écoles. Parmi les place-to-study, le Collège du Léman, fleuron de l’enseignement suisse.

Si le public est de très bon niveau, la réputation des écoles suisses vient surtout du secteur privé. Enfants de stars, de dirigeants de grandes entreprises, d’hommes et de femmes politiques, les établissements les plus fameux comptent dans leurs rangs la progéniture des happy few des quatre coins de la planète. C’est le cas du Collège du Léman qui accueille plus de 100 nationalités différentes parmi ses élèves mais aussi de nombreux locaux, séduits par son excellence. Sur ses 10 hectares arborés, l’école internationale accompagne les enfants de la petite section à la terminale et peut se targuer d’afficher depuis 5 ans un taux de réussite de 100% à la Maturité fédérale bilingue. Pas d’échec et des résultats bluffants avec une moyenne de 101/126 points.

Le secret de la réussite

Exit les écoles aux bâtisses austères. Sur un parc de 10 hectares, le campus du Collège du Léman est parsemé d’une vingtaine de bâtiments individuels. Une grande école avec une ambiance de petite école, au bord du Léman et avec les Alpes suisses en panorama…de quoi convaincre les élèves les plus réticents. Au-delà du cadre d’exception, c’est surtout à sa pédagogie que le Collège du Léman doit ses résultats : un taux de réussite de 100 % au baccalauréat français pour la 6e année consécutive et de 100 % à la maturité suisse pour la 5e année consécutive. Prenant en compte le caractère unique de chaque enfant, l’établissement a bâti un système d’éducation centré sur l’élève, adaptable aux besoins de chaque individu et avec un suivi ultra personnalisé. Bilans établis après chaque examen blanc pour identifier les forces de chacun et les points à améliorer, supports de travail sur-mesure mis à disposition des élèves entre 12h et 14h, cours particuliers des professeurs à la demande, conseils de classe individualisés, bref un coaching de choc.

La diversité au cœur de l’enseignement

Au-delà du suivi ultra personnel, c’est la diversité des enseignements proposés qui motive avant tout les élèves. En plus de pouvoir choisir le ou les diplômes que l’on souhaite acquérir (baccalauréat international, maturité suisse, baccalauréat français, diplômes américains…), plus d’une centaine d’activités parascolaires sont proposées, de la programmation informatique à la sculpture en passant par le ski, le théâtre ou le rugby, appuyées notamment par les partenariats que l’école a noués avec le MIT et la Juilliard school. « Prenant en compte le caractère unique de chaque enfant, nous avons bâti un système d’éducation centré sur l’élève, adaptable aux besoins de chaque individu. Dans notre démarche de recherche d’une excellence globale, nous sommes conscients que le cheminement d’un enfant vers un avenir prospère doit être enrichi par un apprentissage diversifié », explique la direction de la prestigieuse institution versoisienne. Un enseignement pluridisciplinaire d’excellence valorisant les passions et permettant à chacun de se révéler dans sa voie. On aurait presque envie de repasser la Matu…

www.cdl.ch

#collègeduléman #kids #maturité #diplômes  #versoix #collaboration #privateschool

Un pionnier à Champittet

Bertrand Piccard en route vers le futur

Dans le cadre du programme STEAM, le Collège Champittet a invité cette année ses élèves à imaginer la ville du futur. Pour participer à la réflexion ? Des intervenants mondialement connus dont Bertrand Piccard qui viendra s’exprimer sur le développement durable lors d’une conférence ouverte au grand public le 19 mars.

La ville du futur par les adultes de demain

On regretterait presque d’en avoir fini avec les bancs d’école. Exit les cours soporifiques. Au Collège Champittet cette année, les élèves jouent les apprentis prospectivistes. Dans le cadre du programme STEAM (acronyme anglophone signifiant Sciences, Technology, Engineering, Arts, Maths), ces derniers mettent en place une exposition avec pour thème la « Ville du futur 2070 ».  Energie durable, économie, mobilité, urbanisme, objets du quotidien, santé ou encore médecine, des grandes thématiques pour étudier les disciplines phares du programme dans un format qui offre aux élèves l’opportunité de développer leur créativité et leur intelligence pratique. Pour mener à bien ce travail, les enseignants de tous les départements ont collaboré pour préparer les écoliers à ce projet d’envergure avec le soutien du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de personnalités de divers horizons. Parmi elles, Monsieur Solar Impulse, alias Bertrand Piccard.

L’avenir durable selon Bertrand Piccard

Qui de mieux placé que Bertrand Piccard pour insuffler une vision inspirante et positive du monde à venir ? Bercé depuis son plus jeune âge par les exploits historiques, à commencer par l’Odyssée Apollo 11, le créateur du premier avion sans carburant à autonomie perpétuelle mais aussi conférencier mondialement reconnu, porte dans son ADN le goût de l’impossible. C’est donc tout naturellement que le Collège Champittet a invité l’explorateur et aéronaute lausannois à s’exprimer sur un sujet qui lui est cher. Le 19 mars, lors d’une conférence ouverte à tous, il abordera ainsi le thème du développement durable. Persuadé qu’il est plus facile de sauvegarder la planète grâce à une utilisation généralisée des technologies propres, qu’en luttant contre la mobilité, le confort et la croissance économique, le pionnier 2.0 évoquera des pistes pour repousser nos limites à travers l’innovation, la technologie ou encore l’énergie. Bref, des solutions en accord avec le monde de demain qui devraient inspirer les futurologues en herbe du Collège Champittet… et peut-être, aussi, nous autres.


Conférence « Comment atteindre l’impossible » le 19 mars 2019 à 19h30, entrée gratuite sur inscription. Collège Champittet, Chemin de Champittet, 1009 Pully-Lausanne.

www.events.champittet.ch