Slider

Tag Archives: Menu Végétarien

A la Veggie week 2019

L’Asie en mode veggie

Bonne nouvelle : la Veggie week annonce son retour et aura lieu cette année du 3 au 16 juin. Quoi de neuf pour ce cru 2019 ? Une édition qui s’étend à toute la Suisse et qui mettra à l’honneur les gastronomies d’Asie avec trois nouveaux participants : le Tsé Fung, le Patara et le Lou One.

Un événement national

Une douzaine de restaurants, triée sur le volet, a participé aux deux premières éditions genevoises et plus de 2’500 personnes ont afflué pour déguster les créations des chefs. Forte de son succès, la Veggie week a décidé cette année de partir à la conquête de la Suisse. De Zurich à Lenk en passant par Interlaken ou Verbier, les restaurants les plus select de la Confédération proposeront, pendant deux semaines, des menus dédiés à la haute cuisine végétale. Au programme donc, davantage d’établissements -une vingtaine- répartis sur tout le territoire et sélectionnés pour leur renommée, qu’ils soient auréolés d’étoiles Michelin ou salués par Gault&Millau.  A Genève, les fidèles bien sûr comme le Domaine de Châteauvieux, le Chat Botté, le Loti, le Café Lauren, le Woods, le Tiffany, l’Auberge d’Hermance ou encore le Jardin ont répondu présents à l’appel mais également quelques nouveaux arrivants, à l’instar du Fiskebar, du Flacon, de La Place, de l’EastWest ou de l’Aparté. Hors du Canton, les étoilés Le Jardin des Alpes à Villars-sur-Ollon, Prisma à Vitznau et Gourmet Stübli à Interlaken se lancent dans l’aventure ainsi que le 42 à Champéry, Weisses Rössli à Zürich, le W Kitchen à Verbier ou encore Spettacolo au Lenkerhof gourmet spa resort à Lenk.

L’Asie en star

Autre spécificité de cette année : la mise à l’honneur des cuisines du monde et plus particulièrement de l’Asie. Ainsi, les habitués ne manqueront pas de se régaler avec les créations de Prabu Kalyanasundaram, chef du Rasoï by Vineet, comme le Tikki betterave-cacahuète cuit au tawa poriyal d’edamame et espuma noix de coco-feuille de curry, le Kofta de patate douce et tapioca Chutney mangue-cumin et yaourt masala ou encore le chou-fleur achari aux olives vertes sauce khadi gata du Rajasthan Khakhra au fenugrec. Outre le restaurant gastronomique du Mandarin Oriental, qui, depuis la première édition, fait voyager les épicuriens grâce à sa mosaïque de mets à partager aux saveurs indiennes, deux nouveaux restaurants genevois d’exception revisiteront la gastronomie made in Asia en version végétale. Au Beau-Rivage, la cheffe Jumnong Noradee du Patara réinterprétera ainsi les incontournables de la Thaïlande, tels que la salade de Pomelo épicée, les raviolis frits aux légumes ou le curry vert aux aubergines et basilic thai. Le Lou One, sous l’égide du chef Kwok Keung Lau, invitera ses hôtes à découvrir des plats inspirés de différentes régions de Chine, de Sichuan à Shanghai en passant par Pékin.

Le Tsé Fung sous les projecteurs

Last but not least, le Tsé Fung, qui pour la première fois cette année, rejoint le Loti et le Café Lauren, les deux autres établissements de La Réserve, dans l’aventure Veggie week. Une occasion unique de découvrir les créations raffinées de l’unique restaurant chinois étoilé de Suisse.  « Je suis très heureux que le Tsé Fung participe pour la première fois à la Veggie Week, une magnifique occasion de montrer toutes les facettes de la gastronomie végétarienne cantonaise, témoigne Frank Xu le chef. Les légumes représentent un ingrédient majeur de la cuisine chinoise et il existe une très riche tradition de plats végétariens, initiée par les bouddhistes notamment. Pour un restaurant étoilé comme le Tsé Fung, imaginer des recettes végétariennes de haute gastronomie, avec des assiettes toujours aussi élégantes, est un beau défi, qui va à la rencontre des tendances actuelles. »   Au menu du restaurant distingué par le guide rouge ? Dim sum aux champignons, Aubergine en aigre-douce, Crêpes aux légumes ou encore Soupe de mangue. De quoi s’initier aux délices de la cuisine cantonnaise étoilée…en version veggie, une grande première.

www.veggieweek.ch

 

Pondichéry sur Léman

Pérégrinations gourmandes au Rasoi

LA révélation culinaire de l’année ? La nouvelle formule du Rasoi, mise en place par le chef pondichérien Prabu Kalyanasundaram en collaboration avec Vineet Bhatia. Une farandole de mets à partager aussi hauts en couleurs qu’en saveurs.

Rasoi signifie “cuisine” en Hindi, la pièce centrale du foyer où d’agréables souvenirs se créés autour de repas réconfortants, composés de plats à partager. C’est dans cet esprit que Vineet Bhatia et Prabu Kalyanasundaram ont imaginé la nouvelle carte du restaurant gastronomique éponyme du Mandarin Oriental. Exit l’ennuyeux entrée/plat/dessert. Au menu ? Une mosaïque d’assiettes et bols traditionnels servis au centre de la table, dans lesquels on picore au gré de ses envies. Nous, on a opté pour la “Découverte Culinaire Rasoi” en version veggie et on a été littéralement bluffé. King kachori chaat, Bhel de riz noir croustillant, Croquettes de khichdi aux champignons, Momos à la betterave, Tikki aux amandes & légumes paratha, Dosa chou-fleur & edamame chutney noix de coco, Paneer au fenugrec riz basmati, Chocomosa & kulfi malai sauce espresso, c’est à un véritable ballet de plats que l’on a assisté, tous aussi beaux visuellement que fins et délicats à la dégustation. Jeux de textures et de couleurs, subtils mariages de saveurs, même sans le moindre morceau de viande ni de poisson, on s’est régalé, tout esbaudi par la créativité et le talent du chef. Incontestablement, un des meilleurs repas végétariens que l’on n’ait jamais mangé et une de nos meilleures expériences au Rasoï (que l’on apprécie tout particulièrement depuis son ouverture il y a bientôt dix ans) … Bref, une cuisine de très haut vol qui mérite une pluie d’étoiles, vraiment bravo !

Découverte Culinaire Végétarienne, 85 francs par personne, Rasoi, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00
www.mandarinoriental.fr

 

 

 

A la Veggie week

Un potager cinq étoiles

C’est une première à Genève. C’est même une première mondiale. Du 5 au 11 juin, les restaurants des plus prestigieux hôtels 5 étoiles se mettent à l’heure veggie et proposent des menus 100% végétariens, voire végétaliens pour certains.

Pas de doute, la gastronomie végétarienne a le vent en poupe…et pas seulement chez les herbivores convaincus. Il n’y a qu’à se balader à la Fnac ou chez Payot pour en avoir la preuve : le rayon livre de cuisine fourmille d’ouvrages en tous genre pour apprêter les stars du potager. Et pourtant… Trop rares sont encore les restaurants à inscrire à leur carte du végétarien qui fait envie. D’où l’idée de la Veggie week, une semaine gastronomique végétarienne qui gage de convertir -au moins le temps d’un repas- les carnivores les plus invétérés, à la cuisine végétale. Au programme donc, de l’exotisme, de la créativité et surtout… de la gourmandise. Huit hôtels participent à l’opération pour un total de onze restaurants. Couscous de légumes au seitan, semoule aux fruits secs, Momo de tofu, riz aux aubergines et haricots rouges sauce « Amti » ou encore Ravioli farcis au caviar de courgette, coulis de tomate ananas à l’origan, des saveurs métissées aux multiples influences feront voyager les épicuriens, qu’il s’agisse de sublimer tofus et graines, de revisiter des plats carnés en version légumière ou simplement de proposer des créations plus traditionnelles twistées pour l’occasion. Parmi les chefs participants, Michaël Coquelle au Windows, Dominique Gauthier à L’Atrium, Chef Gilberto au Il Vero, Nasser Jeffane au Café Calla, Baskar Chakravarthy au Rasoi), Julien Schillaci au Gusto et à La Brasserie du Parc des Eaux-Vives, Alessio Corda au Living-Room Bar & Kitchen, Virginie Basselot au Loti, Eric Canino au Café Lauren et enfin Philippe Bourrel au Jardin. Bref, que du beau monde. Et si avant de manger des criquets, on essayait les navets ?

Réservations directement auprès des établissements. Coordonnées, menus et prix sur  www.veggieweek.ch

Fast-food green

Chez Bad Hunter

Décidément, le végétarisme a le vent en poupe. Après son enseigne lausannoise, le fast-food veggie Bad hunter vient d’inaugurer un corner au Jelmoli Food market à Zurich et prévoit de lancer des brunchs le week-end.

Que l’on soit carnivore ou pas, difficile d’être passé à côté de Bad Hunter. Depuis son ouverture, l’enseigne végétarienne lausannoise fait le buzz. L’espace de plus de 400 mètres carrés au mobilier industriel d’inspiration scandinave et aux faux airs de serre urbaine accueille un fast-food healthy, veggie et…sexy. On s’y régale notamment des fameux bowls si tendance, comme les asiatisants Rice & Shine (carottes, betteraves, brocolis, kale, champignons shiitake, riz noir et sauce gingembre shoyu) ou Open sésame noodles (carottes, brocolis, champignons shiitake, nouilles udon, graines de sésame, bouillon de miso & huile de sésame toastée), de salades (mention spéciale pour la Hey Honey avec sa vinaigrette miel-wasabi) ou encore de wraps comme le broccocado mi-brocolis-mi-avocat. Pour accompagner le tout, des jus de fruits, des smoothies et…du vin. Ce n’est pas parce que l’on mange sain que l’on doit boire monacal. Forte de son succès, l’adresse vaudoise vient juste de s’exporter outre-Sarine et a ouvert au Jelmoli Food market à Zurich. En projet également des brunchs -sans saucisse ni bacon il va de soi- et des afternoon teas. Et pour ceux qui se poseraient la question, pourquoi Bad Hunter ? Parce qu’il dit que le mot “végétarien” provient d’une langue ancienne signifiant “mauvais chasseur”. Et ce n’est pas parce que l’on ne sait pas chasser, que l’on aime pas manger.

Bad Hunter, rue des Côtes-de-Montbenon 12 à Lausanne.
Bad Hunter au Jelmoli Food market, Banhofstrasse à Zurich.

www.badhunter.ch

Végé attitude

Happy Diwali au MO

Du 1er eu 5 novembre, le Rasoi célèbre la plus populaire des fêtes indiennes : Diwali, fête des lumières qui durent cinq jours et précède le nouvel an hindou. A cette occasion, le restaurant gastronomique du Mandarin propose un menu spécial 100% végétarien. De quoi avoir envie de se mettre au vert…
rasoi-diwali
Que ce soit pour l’environnement ou pour la santé, le constat est sans appel : on ingurgite trop de viande. Dieu merci, il semble possible de se donner bonne conscience tout en mangeant gourmand. C’est en tous cas ce que propose le Rasoi du 1er au 5 novembre. Un menu gastronomique comprenant cinq plats 100% légumes et fruits. Et comme en Inde, la cuisine végétarienne est très largement répandue, autant dire que chez Vineet Bhatia, même sans le moindre morceau de viande ni de poisson, on se régale. On y découvrira certains hits de la maison, comme le croustillant d’aubergines ˮLifafa Bainganˮ couscous ˮMasalaˮ, raita à la grenade, sauce ˮChettinadˮ ou encore le paneer en croûte d’épices ˮKolhapuriˮ ˮchaatˮ de lentilles de Cartigny bouchée à la coriandre et huile d’olive, chutney au concombre. Bref, de quoi fêter dignement le nouvel an hindoue et surtout…reléguer le bon vieux steak aux oubliettes.

Menu cinq plats à 115 francs, du 1 au 5 novembre, Rasoi, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00
www.mandarinoriental.fr