Slider

Tag Archives: Lausanne Palace

Millésime Quarin 2020

De Bordeaux à Vully

Voilà une cinquième édition qui a bien failli ne pas avoir lieu, victime collatérale du Covid… Malgré quelques mois et quelques mesures sanitaires en plus, les Rencontres Quarin pourront finalement accueillir les aficionados du rendez-vous viticole helvetico-bordelais le 4 septembre au Lausanne Palace.

Pour cette cinquième édition suisse, Jean-Marc Quarin, critique indépendant des vins de Bordeaux et Fabrice Léger reçoivent le public suisse dans les salons du très select Lausanne Palace. Une fois encore, les deux experts viennent présenter leur sélection de crus qui font bouger les lignes dans le Bordelais, soit une trentaine de maisons qui valent incontestablement la dégustation. Chaque propriété, représentée par son homme de l’art, servira trois millésimes pour montrer sa régularité qualitative. Cette année, trois ateliers dégustation exceptionnels ponctueront la journée: une dégustation verticale de 10 millésimes du Château Palmer, cru figurant parmi les plus prestigieux de Bordeaux, une dégustation verticale de 10 millésimes du Château Arnauld, Haut-Médoc, outsider qui vient d’être nommé Cru Bourgeois Exceptionnel dans le nouveau classement de février 2020 et enfin une dégustation verticale de 8 millésimes de Chante Cocotte, Cru Outsider du Languedoc. Première aussi cette année :  la présence d’un cru suisse parmi les rares exposants hors Bordeaux, Le Petit Château à Vully. “Les Romains plantaient déjà de la vigne sur cette colline devenue le mont Vully et une appellation, la plus petite des grandes régions viticoles suisses, aussi appelée la région des trois lacs, témoigne Jean-Marc Quarin. Sa superficie avoisine les 985 ha, soit la taille de l’appellation Saint-Julien dans le Médoc. Sur les 12 ha du Petit Château, toute la famille Simonet travaille avec la volonté d’y construire des grands vins d’assemblage. L’exceptionnel millésime 2018 y introduit un référentiel jamais vu jusqu’à présent”. Last but not least, les Bordeauxphiles les plus mordus auront, comme à chaque édition, la possibilité d’assister au dîner inaugural, le 3 septembre. Un dîner raffiné au restaurant étoilé La Table du Palace, spécialement élaboré par le chef Christian Bertogna en association avec Jean-Marc Quarin pour le choix des vins. On est passionné…ou on ne l’est pas…

Les Rencontres Jean-Marc Quarin Hôtel Lausanne Palace, Rue du Grand Chêne 7-9, 1002 Lausanne. Le vendredi 4 septembre 2020 : 14h00-21h00. Dîner inaugural le jeudi 3 septembre.

www.lesrencontresquarin.com

Délices d’Ulysse

La Crète dans l’assiette

C’est un rendez-vous que les habitués ne manquent pas : chaque année depuis 8 ans, le chef Edgard Bovier accueille dans ses cuisines le maestro des fourneaux made in Greece, Yannis Baxevanis.

C’est lors de leur première rencontre sur sol crétois, qu’Edgard Bovier a succombé à la magie de la cuisine de Yannis Baxevanis. Non seulement en goûtant les herbes sauvages parsemées avec minutie dans ses recettes et qu’il a eu l’audace d’utiliser dans une cuisine gastronomique, mais également lors d’une promenade au fil des découvertes culinaires sur les chemins confidentiels de son homologue du sud. Depuis lors, il invite tous les ans le chef athénien multiprimé à partager pendant quinze jours ses fourneaux au Lausanne Palace & Spa. Une occasion pour les Lausannois de s’envoler sur les rives crétoises le temps d’un repas. En effet, kafkalythra, cerfeuil sauvage, agginaritses, poireaux et oseille sauvage ou fenouil de la mer, c’est véritablement un petit bout de Grèce que Yannis Baxevanis ramène chaque année dans sa valise. A la carte, moules aux piments et féta « Comme le faisait ma grand-mère à Thessalonique », Cabillaud poché à l’ail, orties et julienne de calamars, sauce traditionnelle œuf citron, Poulet farci aux oignons, noix et raisins secs de Corinthe, Moussaka revisitée, Petits poulpes en salade, Palette de veau « Stifado », aubergine et arômes de caroube et autres délices qu’Ulysse ne renierait pas. Et pour les globe-trotteurs les plus épicuriens ? Le chef propose un menu découverte à partager avec l’ensemble de la tablée. Sélection de mezzés, poisson et viande servis au centre de la table et buffet de desserts locaux, c’est comme si on y était. « Je sers à la fin du menu comme digestif une liqueur de Mastiha : produit exclusif de l’île de Hios. C’est un produit très ancien, selon moi exceptionnel qui gagne vraiment à être connu, outre pour ses qualités gustatives, mais aussi pour sa valeur thérapeutique », explique le chef élu notamment 2 fois « Chef de l’Année » par le public et « Chef de l’Avenir » par l’Académie Gastronomique Internationale. Pas de doute, on va être bien soigné.

Du 6 au 19 mars 2017, quinzaine grecque au restaurant Côté Jardin, Lausanne Palace & Spa, 7-9 Rue du Grand Chêne, 1002 Lausanne.

www.lausanne-palace.com

Chic, c’est la Resto Week

Des étoiles plein les yeux

Cette année pour la Saint-Valentin, on va pouvoir jouer les radins : la Restaurant Week se tiendra du 13 au 19 février. Une opportunité en or pour mettre des étoiles dans les yeux de sa moitié…sans se ruiner.

Alors, chérie, je t’emmène dîner à la Réserve ? Voilà de quoi éviter l’air désappointé de Madame pour qui oui-la-Saint-Valentin-est-une-fête-commerciale-mais-quand-même…sans pour autant plomber son budget. Car, excellente nouvelle : cette année, la  Restaurant Week a le bon goût d’avoir lieu du 13 au 19 février. Et pas de mauvaise surprise, le concept de la fameuse semaine gourmande ne change pas d’un iota : plusieurs grandes tables de l’Arc Lémanique s’associent pour proposer un menu trois plats à prix doux, soit 65 francs par personne le midi et 75 francs le soir. Pour cette nouvelle édition orchestrée par La Fourchette, on compte notamment parmi les participants, le Rasoi, le Jardin, le Bayview ou encore le Windows, des habitués de l’exercice mais aussi quelques nouveaux arrivants comme le Woods à l’Intercontinental, le Fairmont Montreux Palace, Côté Jardin au Lausanne Palace ou encore l’Hôtel des 3 Couronnes. Et côté menu ? De quoi se faire plaisir : Tarte fine aux escargots, pesto de pistache et ail rose, Parmentier de volaille jaune, côtes de blettes truffées et pommes caramélisées, Glace à l’amande et croquant chocolat au Président Wilson ; Tartare de Saint-Jacques parfumé au citron Meyer, dentelle croustillante et caviar de hareng, Noix de Saint-Jacques rôties, risotto de céleri rave à la truffe noire et émulsion de homard, Carpaccio d’ananas menthe poivrée au Richemond ou encore Cœur de saumon à la parisienne, légumes au raifort et sauce aux herbes,

Filet de canette de Challans rôti, oignons à l’orange et mangues fraiches, Soufflé mandarine et Grand Marnier à la Réserve. Quand on aime, on ne compte pas. Et, si, tout bien réfléchi, on fêtait la Saint-Valentin tous les jours de la semaine cette année ?

Réservations sur www.lafourchette.ch