Slider

Tag Archives: Italie

De Capri à Amalfi

Don Alfonso à La Réserve

Du 15 au 19 mars 2016, on embarque dans le motoscafo de la Réserve pour se mettre tout de suite dans l’ambiance. Au menu du cinq étoiles de Bellevue, un voyage sur la Côte Amalfitaine.
Calamaretti leggermente affumicati ripieni di formaggi locali con crema di piselli e zenzero by Ennio Calice
Les grands chefs aiment partager leurs fourneaux. Pour preuve, après avoir inauguré ses Escales Culinaires et Œnologiques avec la Mamounia, Philippe Durandeau, le Chef de La Réserve renouvelle l’expérience et convie, dans ses cuisines, son confrère doublement étoilé, Alfonso Iaccarino. Capri, Positano, Sorrento, Pompéi, la Côte Amalfitaine et ses paysages féeriques baignés par le soleil et l’azur de la mer… L’Italie du Sud regorge de trésors et offre l’une des plus belles cuisines méditerranéennes. Alfonso Iaccarino en est l’un des plus illustres ambassadeurs. Il régale depuis plusieurs décennies les épicuriens épris des saveurs de sa région. Son restaurant Le Don Alfonso 1890- date de fondation de la maison par le grand-père Alfonso Constanzo-, est une véritable institution. Les aficionados se pressent dans l’ancien palais napolitain du XIXe siècle pour déguster du terroir made in Italy revisité en version haute gastronomie. Le menu de Sieur Iaccarino s’ouvre avec une citation du dramaturge et poète Eduardo De Filippo: “Ce n’est qu’après avoir étudié, approfondi et respecté la tradition, que l’on a le droit de la mettre de côté, mais toujours avec la conscience que nous lui sommes débiteurs, tout au moins, de nous avoir aidé à clarifier nos idées. Bien sûr, si vous restez coincés dans le passé, la vie qui continue devient une vie qui s’arrête, mais, si nous faisons usage de la tradition comme d’un tremplin, il est évident que nous sauterons beaucoup plus haut”. Une philosophie qui siéra à merveille au Loti. Avis aux gourmands.

Du 15 au 19 mars 2016, Le Loti, la Réserve Genève Hotel and Spa, 301, Route de Bellevue, 1293 Bellevue. Tél. 022 959 59 59.

www.lareserve-geneve.com

Des saveurs volcaniques

L’irrésistible Mafalda

Elle a tout pour nous séduire: une jolie déco, des serveurs aux petits soins et des spécialités siciliennes parfaitement exécutées. Mafalda, ti amo.
Mafalda_1
Personne n’aime faire la queue, c’est vrai. Mais devant Mafalda, on la fait sans broncher: cette nouvelle petite épicerie située à la rue des Etuves, à deux pas de Manor, prépare des spécialités siciliennes d’excellente qualité. Des paninis que l’on garnit à sa guise de charcuterie et de légumes marinés, des arancini, des pizzette, des panzerotti, des scacciate et cartocciate – des petits pains farcis à la viande et aux légumes – figurent parmi les recettes salées. Côté sucré, les pâtisseries à base de ricotta (cassate, cannoli…) ou de crème de pistache (cornetti, brioches…) nous rappellent à chaque bouchée à quel point les italiens savent y faire…. Nous avouons aussi notre petit coup de cœur pour les limonades artisanales importées de Sicile, au joli look vintage.

La patronne s’appellerait-elle Mafalda? Et bien non, le maître des lieux s’appelle Fabrizio, arrive tout droit de Sicile avec sa femme et ses quatre enfants, tous impliqués dans le commerce familial. «Mafalda» est le nom d’un pain typiquement sicilien, recouvert de sésame. Il aurait été baptisé ainsi au début du 20e siècle par un boulanger sicilien en l’honneur de la princesse Mafalda de Savoie. Elle aussi, devait être irrésistible!

Mafalda, rue des Etuves 7, 1201 Genève. Tél. 076 713 00 77. Du lundi au samedi de 7h à 19h.

Al MiMo

Le goût de l’Italie

Décidément la cucina italiana a le vent en poupe. Alors que la Bottega a ouvert il y a quelques semaines en vieille ville de Genève, un autre nouvel établissement célèbre les saveurs transalpines rue Neuve du Molard. Son petit nom ? Le MiMo.

© Brice Berger

© Brice Berger

Boiseries, parquet, murs de pierre et tables hautes, le MiMo joue la carte du chic et de la convivialité. A la tête de ce nouveau restaurant, le groupe Capi Ombre déjà propriétaire du Garage aux Eaux-Vives et du Willi’s café du quartier de la gare. La cheffe Harmonie Cange concote une cuisine typiquement italienne. Parmi ses spécialités, le crumble d’aubergines avec sa mousse de chèvre frais à l’huile d’olive et son croquant à l’origan, les tagliatelles fraîches au saumon d’Ecosse aux artichauts et à la crème d’estragon, la cassolette de fruits de mer ou encore l’agneau confit et pesto menthe avec sa note d’orange sucrée et sa purée de fèves à l’ail. Les fans de burgers pourront goûter une déclinaison italianisante du fameux sandwich, agrémenté pour l’occasion d’une crème au mascarpone et tomates séchées, ainsi que des tranches d’aubergines et des copeaux de pecorino. Quant aux becs sucrés, ils se régaleront avec les babas au limoncello, le tiramisu aux fruits rouges ou la mousse aux deux chocolats. A noter, une série de plats est proposée dans une version gluten free. A l’heure de l’afterwork, le restaurant propose des dégustations de tapas et de vins du monde entier dans une ambiance musicale.

MiMo, rue Neuve du Molard 19, 1204 Genève. Tél. 022 810 81 69

www.capi-ombre.ch

Des histoires de goût

L’Italie en boîte

Edmond’s cuisine est le nouveau service que les gourmets doivent connaître: sur abonnement, des boîtes garnies de produits fins permettant de se concocter un repas complet sont livrées à domicile.
Edmonds cuisine box
C’est l’histoire d’une petite vache blanche, qui, pendant des siècles, a fourni du lait à tous les habitants de la région de Modène, chef-lieu de l’Emilie-Romagne dans le nord de l’Italie. Les premières meules de Parmigiano Reggiano, produit phare de la région, étaient d’ailleurs fabriquées à partir de lait de «vacca bianca», un nectar extrêmement apprécié pour sa teneur parfaite en graisse et en protéines. Mais voilà: sa cousine la vache Holstein débarque de Hollande au 19e siècle et finit peu à peu par lui voler la vedette. Car la Holstein produit bien plus de lait et permet ainsi une plus grande production du fameux fromage. La «blanche de Modène», délaissée pendant plusieurs décennies, était ainsi en train de disparaitre, lorsque deux producteurs se sont rappelés de la merveilleuse qualité de son lait. Depuis 2005, Alessandro Marchi et Graziano Poggioli l’utilisent à nouveau pour fabriquer, en petite quantité, du parmigiano. C’est ce type de produits authentiques et exclusifs que l’équipe de Edmond’s cuisine déniche et propose à ses clients: chaque mois, une boîte garnie de pâtes, sauces, charcuterie, vins et autres délicatesses d’une région italienne est envoyée à chacun. L’ensemble permet de préparer un repas complet (entrée, plat, dessert) pour 2 ou 4 personnes. «Pour l’instant, nous nous sommes concentrés sur l’Italie, le pays d’origine de la plupart des membres de notre team, explique Marco Barberi, cofondateur d’Edmond’s cuisine. Mais nous préparons des box surprises sur d’autres pays, la France et l’Espagne notamment.»

Mais qui est Edmond? «C’est un petit clin d’oeil à Edmond Dantès, le conte de Montecristo d’Alexandre Dumas, qui comme nous était un grand amateur de cuisine, et bien sûr un conteur d’histoires! Et nos boîtes également racontent des récits, aussi bien de nos produits mais aussi de ceux qui les produisent.»

www.edmondscuisine.com

Road Trip dans La Motor Valley

Le pèlerinage des gentlemen drivers

Avec le retour des beaux jours, l’envie de se mettre derrière le volant et de prendre la route se fait pressante. Alors, pourquoi ne pas aller découvrir les trésors de l’Italian Motor Valley, en Emilie Romagne ?
porsche
Cette région d’Italie constitue un véritable destination de pèlerinage pour les amateurs de moteurs. Pour s’y rendre, un passage par la route SS63, traversant le Parc National des Appennins entre La Spezia et Maranello, est indispensable. Une fois sur place deux axes de visites sont possibles : il y a les très grands noms présents  dans la région et qui proposent de visiter leurs usines et musées respectifs : Ferrari, Lamborghini, Maserati et Ducati pour la moto. Nous choisirons une alternative plus axée sur l’artisanat, le souvenir et le plaisir. A Maranello, on conseille d’aller jeter un œil chez Toni Auto, dont l’atelier regorge d’anciens modèles en cours de réparation. L’atmosphère ici est détendue et on vous laisse jeter un regard furtif sur les merveilles qui s’y cachent. En marge de la SP3, où Ferrari teste ses nouveaux modèles, vous pourrez visiter l’usine de Tubi Style, fabriquant d’échappements dont la confection relève quasiment de la lutherie tant un soin extrême est apporté à chaque réalisation. Deux collections fabuleuses méritent une visite : la collection Panini, constituée par un des fondateurs de l’entreprise des fameuses vignettes du même nom et la collection Stanguellini, un petit constructeur local. A Modène, la visite des ateliers de Schedoni s’impose. Cet artisan sellier travaille les cuirs pour tous les grands noms de la région et l’histoire de la famille est complètement étonnante. Autre passage obligé : le siège de Pagani. Et là, il est impossible de ne pas rester bouche bée devant les réalisations du magicien argentin. Chaque pièce de chaque voiture est une véritable œuvre d’art. La dernière étape de ce tour est l’ancienne usine de Bugatti, créée à la fin des années 80 pour la fabrication de la mythique EB110. Abandonnée depuis la faillite du repreneur italien en 1995, l’usine est restée en l’état et il est possible de la visiter en contactant l’ancien gardien du site. Pour tous ceux qui ont suivi l’histoire de ce modèle, les souvenirs affleureront de suite lors de la visite de ce site. Puisque nous sommes déjà en Italie, il est de bon ton de profiter de la gastronomie locale, qui constitue un véritable enchantement. Un nom de restaurant se détache du lot : l’Antica Moka. Buon viaggio !

Ce diaporama nécessite JavaScript.