Slider

Tag Archives: Heidi

Des Grisons au Japon

Au pays d’Heidi

A la fin du XIXe siècle, une petite fille originaire des Alpes suisses devient une star. Près d’un siècle plus tard, son aura la propulse jusqu’au Japon. Une épopée que retrace le Musée national zurichois dans une exposition dédiée à la plus suisse des héroïnes de dessins animés nippons.© Musée national suisse

« Heidi … Heidi …Petite fille des montagnes. Heidi … Heidi … Petite fée de nos campagnes. Les bois, les monts. Les vallées bleues, les prés, les fleurs. Heidi … Heidi … C’est là tout ton bonheur ». Ceux qui passé un peu trop de temps devant la télévision dans les années 80 se souviennent probablement du générique du dessin animé culte. Car, si Heidi est, en premier lieu, une icône suisse de la littérature pour enfants, elle est aussi une héroïne télévisuelle incontournable au pays du Soleil Levant. C’est en effet au Japon que la petite fille, imaginée par l’écrivaine Johanna Spyri, a remporté ses plus grands succès. Les paysages alpins idéalisés, qui plaisaient particulièrement aux générations d’après la Seconde Guerre mondiale, y sont pour beaucoup, mais aussi le dessin animé sorti en 1974, Heidi, petite fille des Alpes. L’anime comme on appelle ce genre au Japon, prenait alors le contrepied de l’économie japonaise en plein essor et de son image industrielle. La série en 52 épisodes fut créée par quatre jeunes gens, dont deux fondèrent plus tard le studio Ghibli, de renommée mondiale: Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Autant le succès de la série japonaise que celui du livre de Johanna Spyri attestent du fait qu’Heidi s’était définitivement hissée au rang de phénomène international et avait retrouvé le chemin de la Suisse par écran interposé. L’exposition “Heidi au Japon” est consacrée à la rencontre de deux cultures et à la genèse du dessin animé japonais, qui a contribué de façon majeure à la réussite des anime auprès du public et à la notoriété internationale de la petite fille née dans les Grisons.

«Heidi au Japon», jusqu’au 13 octobre 2019, Musée national Zürich, Museumstrasse 2, Postfach, 8021 Zürich.

www.landesmuseum.ch

 

Sur les montagnes vertes

La bible d’Heidi

Heidi, le sujet d’un livre d’art ? C’est l’idée de l’artiste Piroska Szönye. Soutenue par Victorinox, elle imagine une sorte de journal « culinaro-philosophico-poétique», véritable bric-à-brac de souvenirs en hommage à l’héroïne de Johanna Spyri.

Les Français ont leur Marianne. La Suisse a Heidi. Une figure mythique issu d’un roman publié en 1880 qui rayonne aujourd’hui encore aux quatre coins de la planète. Née à Coire, à deux pas de Maienfeld, la patrie d’Heidi, la plasticienne Piroska Szönye vient de lui consacrer un livre, un ovni à mi-chemin entre l’objet d’art et le livre de cuisine mêlant des recettes de fromage, de beurre, de pain et de viande, imprimées sur le papier qui emballait autrefois ces différents produits. Certaines de ces recettes ont même été rédigées à la main par des chefs étoilés de Suisse. «Je suis partie de rien et la magie a fait le reste, pour aboutir à un livre très riche, avec lequel je souhaite donner du bonheur au lecteur», explique l’artiste, connue pour ses réalisations cross-média, s’inspirant de la peinture à l’huile, du collage et du street art. Ce livre d’art aux multiples facettes, dont chaque édition est unique, paraît en octobre en tirage limité à 4444 exemplaires. Il est proposé en deux versions : le livre est vendu dans sa valise pour 222 francs ou seul pour 199 francs.

www.heidiandtheswissnessfeeling.ch