Slider

Tag Archives: Genève

Après les fêtes…

Au radar

Chaque nouvel an engendre son lot de bonnes résolutions en tout genre. Et après, le foie gras, la dinde aux marrons, la bûche à la crème et l’alcool qui coule à flot, la première sur la liste est souvent de retrouver sa silhouette de jeune premier. Direction donc Sanae, un QG anti-bourrelet pour perdre ses poignées d’amour hivernales.

L’adresse au luxe feutré est discrète, planquée dans un immeuble des Eaux-Vives. Et pourtant, le Tout-Genève s’y presse. Il faut dire que de la lipocavitation au Cellu-M6 en passant par la pressothérapie, Sanae propose le top de la technologie pour s’attaquer aux capitons récalcitrants. Parmi les machines dernier cri, le Vital Dôme, version japonaise du sauna, est l’incontournable des lieux. Coqueluche des paresseux, c’est notre chouchou. Issu de la recherche médicale, le principe de l’appareil est simple. On s’allonge dans une sorte de tube sous un couvercle de bois exotique…et on cuit à feu doux en se relaxant. Dans le noir, la musique zen et la lumière tamisée apaisent tandis que les rayons infrarouges invisibles à l’œil nu, pénètrent en profondeur dans les tissus, provoquant une sudation intense. Quant aux bienfaits, on ne les compte pas. L’engin stimule le corps comme lors d’un jogging, aide à évacuer le stress, élimine les toxines, améliore l’aspect de la peau, le tout sans effort. Bref, de quoi fondre de plaisir…

Institut Sanae, 58 rue de la Terrassière, 1207 Genève.

www.sanae.ch

©Pierre Albouy

Fondu(e) d’Inde

Spicy caquelon

La place-to-be hivernale des aventuriers des papilles ? Le Café Calla qui, dans son traditionnel pop-up chalet, s’essaie cette année à un mariage audacieux avec…la fondue indienne. On a testé.

A la GDH, on est fan de saveurs indiennes et véritablement fondu de fondues. La grande nouveauté du pop-up chalet du Mandarin Oriental de cette année n’a donc pas manqué de titiller notre curiosité. En effet, impossible de passer à côté de la création conjointe du maître des lieux, Nasser Jeffane et du chef du Rasoï, Prabu Kalyanasundaram : la fondue indienne. Au programme? Un caquelon de gruyère AOP et vacherin fribourgeois AOP, relevé avec des oignons rouges, du piment vert, du curry et de la coriandre fraîche. Une hérésie, penseront certains et pourtant… On témoigne : aussi audacieux soit-il, le mélange de saveurs fonctionne à merveille et donne du peps à l’intouchable plat national. Quant aux tenants de la tradition, ils opteront pour la classique moitié-moitié, l’émincé de veau et son Rösti ou la très helvète salade Mont-Cervin (mesclun, œuf dur, croûtons, Appenzel et longeolle, vinaigrette à la moutarde de Bénichon) qu’ils dégusteront sur les tables en chêne couvertes de nappes à carreaux rouge et blanc et de bibelots pittoresques. Bref, un voyage entre les Alpes bernoises et les sommets himalayens… le tout, sans quitter les rives du lac. On recommande chaudement.

Jusqu’au 9 mars, Le Chalet by Mo, Café Calla, Mandarin Oriental, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.mandarinoriental.fr

 

 

Shopping 2.0

Le flagship du Boss

Ça y est : la boutique Boss de la Rue du Marché a enfin réouvert ses portes. Au programme, du shopping 2.0 pour les élégants à tendance geek.

Dès l’entrée, le ton est donné. Le digital s’invite partout avec un mur à mailles LED numérique qui montre les dernières vidéos de la marque avec ses campagnes et ses défilés de mode, un « Magic Mirror », miroir qui se transforme en un écran tactile lorsqu’on le touche, des « Experience Tables », des meubles avec des fonctions interactives ainsi que des iPads dans l’espace de vente. Le principe de ce nouveau flagship, véritable étendard de la marque à l’international ? Proposer une nouvelle façon d’interagir avec le client en connectant le magasin avec le monde BOSS en ligne. Voilà qui devrait plaire aux messieurs hyperconnectés. Côté offre, tout est là. Sur un espace de vente d’environ 500 mètres carrés, le nouveau magasin présente les dernières collections Hommes et Femmes Automne / Hiver 2017, y compris les chaussures et les accessoires. La disposition spacieuse du magasin sur deux étages a permis d’agrandir la section BOSS Men’s Sportswear, l’espace de vêtements pour femmes au rez-de-chaussée, de créer une zone dédiée pour les tenues de soirée pour hommes ainsi que d’un espace pour BOSS Made-to-Measure et les clients VIP. Et si on filait s’y rhabiller pour l’hiver ?

BOSS Store, 18 rue du Marché, 1204 Genève.

www.hugoboss.com

 

 

Phénomène Ramen

Chez Umamido

Exit les sashimis, sushis et autres makis. Le dernier restaurant japonais dont on parle à Genève est un bar à ramen, le fameux bouillon nippon, qui fait fureur chez les foodies.

« Umamido c’est un doux mélange de saveurs japonaises avec une touche locale. Tu te demandes peut-être ce que nous défendons ? Notre nom en dit long : Umamido c’est “le chemin vers le savoureux” », tel est le manifesto de la toute nouvelle eat-place du boulevard Carl-Vogt. Et force est de constater que la déclaration n’est pas seulement d’intention. Tout droit venue de Belgique, l’enseigne à ramen n’en est visiblement pas à son coup d’essai. A la carte, sept soupes différentes dont une végétarienne à base de nouilles de blé, servies dans des bouillons maison aux différentes saveurs. Nous, on a goûté le Kara Miso Ramen, l’un des plats signature des lieux et le Tonkotsu ramen, bouillon de porc mijoté pendant plus de 12 heures…et on a adoré. Mention spéciale également pour les traditionnels gyozas (raviolis japonais farcis d’un mélange de poulet et de légumes) ou encore les kimchis pork buns (pains vapeur fourrés avec des tranches de bacon et du kimchi homemade). Un petit air de la rue Saint-Anne à Genève, on recommande chaudement.

Umamido, boulevard Carl-Vogt 63, Genève.

www.umamido.ch

La ruée vers les collectors

Du design au salon

Les 18 et 19 novembre se tient à Genève le « Salon du design », foire dédiée au mobilier vintage du XXe siècle. Au menu ? Des collectors triés sur le volet que les accros au rétro vont se disputer.
S’il existe de nombreuses brocantes ou événements autour du mobilier vintage en Suisse romande, il manquait encore une foire spécialisée dans le design du XXe signé, sans article de brocante ni vendeurs du dimanche. Que les collectionneurs passionnés se réjouissent : le salon du design entend s’imposer comme LA manifestation romande qui les fera rêver. Qu’y trouvera-t-on ?  « Principalement du design du 20e siècle signé des plus grands designers. Des meubles, luminaires ou accessoires, originaux d’époque, des années 1920 à 1980, avec un focus plus particulier sur les années 50 à 80. Il y en aura pour tous les goûts des icônes les plus connues aux pièces de collection les plus pointues de l’ère moderne à postmoderne », explique Corine Stübi, initiatrice du projet et co-fondatrice de la galerie lausannoise Kissthedesign. La crème de la crème des marchands de design a répondu présente. Sur les 1000m2 du salon genevois seront ainsi réunis 26 galeries, boutiques ou showrooms ultra-spécialisés en provenance des quatre coins de la Confédération ainsi que de contrées voisines comme la France, la Belgique ou encore l’Autriche. Le tout aura lieu au Grand Dôme du Pavillon Sicli, un bâtiment conçu par Heinz Isler dans les années 60, faisant partie intégrante du patrimoine architectural de la ville. Bref, un rendez-vous incontournable pour les fans des sixties et autres esthètes amateurs d’un design que les moins de vingt ans n’ont pas vu naître.

Le samedi 18 novembre 2017 de 10h à 20h et le dimanche 19 novembre de 10h à 18h au Pavillon Sicli, 45 Route des Acacias, 1227 Genève. Entrée 5 francs.

www.lesalondudesign.ch