Slider

Tag Archives: Fribourg

The Swiss Scientist

La crème de la crème

On en a beaucoup entendu parler et pourtant The Scientist n’est pas le titre de la dernière série qui cartonne sur Netflix…mais bien le nom de la toute nouvelle ligne de cosmétiques pour messieurs lancée par Biences Swiss Cosmetics. Des soins fribourgeois à 99,5% naturels.

On connaît les produits Biences Swiss Cosmetics depuis un moment. Fondée à Marly en 1989, la maison fribourgeoise fait partie des marques de cosmétiques suisses qui comptent. On emprunte d’ailleurs régulièrement à Madame quelques-uns de ses best-sellers. Alors, forcément, quand on a su que l’entreprise lançait une ligne exclusivement dédiée aux messieurs, on n’a pas résisté à l’envie d’essayer. Et, on ne va pas y aller par quatre chemins : packagings tout de noir vêtu au chic certain, gamme de sept produits bien ciblés, textures agréables et parfums à la virilité indéniable, The Scientist met la barre très haut. 100% swissmade, les soins ont été expressément développés afin de répondre aux attentes cosmétologiques de la peau masculine. Les conseils d’application sont simples et le rituel de soins facile à mettre en place.

Un coup de jeune

Au réveil et/ou avant de se coucher, The Scientist recommande deux à trois gestes : appliquer le gel contour des yeux pour un effet anti-rides et anti-cernes quasi instantané suivi du sérum anti-rides aux effets raffermissant et rajeunissant. La crème jour et nuit, enrichie en vitamines et coenzym Q10, vient compléter la routine quotidienne. The Scientist s’invite également sous la douche avec un gel frais et revitalisant. A appliquer une fois par semaine, le peeling visage permet d’éliminer les peaux mortes et les impuretés et s’applique avant le masque visage qui lisse et hydrate en profondeur. Quant au produit phare de la gamme, il s’agit d’un activateur de jeunesse. Baptisé le shot Q10, il s’applique le soir 2 à 4 fois par semaine pour un effet booster assez bluffant. Si tous les soins nous ont séduits par leur texture, leur parfum bien présent et leur efficacité, nous avons eu un coup de cœur pour la Day & Night cream et son action anti-âge et hydratante. Un 2-en-1 à utiliser en toutes circonstances qui offre des effets immédiats et visibles. Le contour des yeux nous a également particulièrement convaincu ainsi que l’agréable gel douche. Les autres produits sont aussi au top mais on n’est pas sûr de tenir le cap d’une telle routine beauté sur la longueur (rien d’insurmontable mais on est un peu flemmard). En revanche, on recommande chaudement à ceux qui ont l’habitude des masques, scrubs et autres sérums. Honnêtement, après 15 jours d’application de l‘ensemble des produits, on a vu la différence.

Naturels mais costauds

Le secret de The Scientist ? Des principes actifs en très haute concentration naturels à 99.5%. Exit les ingrédients barbares. L’un des composants phare est l’huile extraite des noyaux d’abricots composée à 90% d’acides gras et riche en caroténoïdes, vitamine E et oméga 6. Elle possède des propriétés raffermissantes, anti-oxydantes et nourrissantes, efficaces contre les signes du temps. Les bienfaits de l’Aloe Vera, de la cire d’abeille et de l’huile d’amande douce viennent booster les formules de la gamme. On retrouve également çà et là du beurre de Cupuaçu, des algues de mer, du beurre de karité, des extraits de sauge ou de coco, des protéines de blé ou de la cire de jojoba. Pas de quoi flipper avec des actifs aux noms à coucher dehors. Et pour ne rien gâcher, les soins sont garantis sans paraben, sans perturbateur endocrinien, sans silicone, sans PEG, sans huile minérale, sans phtalate, sans nanoparticule, sans phenoxyethanol, sans BHT, sans SLS et bien évidemment ne sont pas testés sur les animaux. Bref, des indispensables de la salle de bains à la formulation zéro défaut ET made in Switzerland, pas de doute, on adopte illico.

www.the-scientist.ch

 

 

 

 

 

A la cidrerie du Vulcain

Des pommes, des poires et des bulles

Le cidre est-il l’apanage exclusif des Bretons et des Normands ? Que nenni ! A Le Mouret, Jacques Perritaz produit une déclinaison helvète de la fameuse boisson de l’Ouest français.
Vulcain
Du cidre made in Helvétie, une hérésie ? A en goûter les créations de Jacques Perritaz, il semblerait que non. Sur les contreforts des Préalpes, au sud de Fribourg, le biologiste de formation et œnologue passionné  tient la cidrerie artisanale Le Vulcain, du nom du papillon qui virevolte dans les vergers lors des cueillettes de l’automne et que l’on retrouve représenté par l’artiste Gisèle Rime sur les étiquettes des bouteilles. La philosophie de la maison ? « La cidrerie du Vulcain transforme les fruits du verger local fribourgeois, à savoir des pommes, poires et coings de variétés anciennes élevés sur haute-tige et non-traités, explique le maître des lieux, gruérien d’origine. Le terroir fribourgeois avec son climat frais et la diversité de ses sols permet une expression de très belles nuances dans les arômes, ceci d’autant plus sur les vieux arbres haute-tige. Les fruits sont directement achetés chez les producteurs et parfois également je me charge de la récolte. Cette démarche contribue à valoriser les vieux vergers haute-tige actuellement délaissés faute de débouchés sur le marché du cidre et de fruits de table. On permet ainsi la préservation d’un paysage traditionnel diversifié et riche, essentiel à la biodiversité ». Les cidres sont déclinés en plusieurs cuvées, cidres de pommes secs ou demi-secs, poirés, jus de pommes et de poires, vinaigre de cidre, fine de pomme et même un cidre liquoreux, le Botsi de Glace, à base de la fameuse petite poire fribourgeoise AOC. C’est le printemps, on boit du pétillant !

www.cidrelevulcain.ch

De la bière chez les Trentenaires

Au bon malt fribourgeois 

Exit les accords mets-vins. Le summum de la hype ? Accompagner ses agapes d’une petite mousse.  C’est en tous cas le postulat du restaurant à bières Les Trentenaires, qui a ouvert cet hiver à Fribourg.
Les trentenaires aiment la bonne bière
Blondes, brunes, rousses, blanches ou noires, pas de ségrégation ici. Aux Trentenaires, les bières, on les apprécie toutes, pourvu qu’elles soient artisanales. En effet, ouvert fin novembre en plein cœur de la Vieille Ville à Fribourg, le café-restaurant sert plus de 150 références de la fameuse boisson maltée en provenance des quatre coins du monde et propose d’initier les amateurs aux accords mets et bières, le tout dans le décor vintage et ultra-stylé d’une ancienne pharmacie. Côté assiette, on dégustera un tartare coupé au couteau, un jarret de porc rôti, un coquelet au romarin et harissa ou encore une corbeille de filets de perche, accompagnés d’une boisson maltée bien sûr. Si l’on peut bénéficier des conseils avisés de la maison, on peut aussi jouer les aventuriers et se lancer seul dans l’exploration de l’interminable carte. On hésitera par exemple entre la Isaac de la brasserie italienne Baladin avec ses arômes de coriandre et d’orange écorcée, l’australienne Coopers Pale Ale, la bien-connue Fin du Monde du Canada, la brune chocolatée Hobgoblin d’Angleterre ou les locales particulièrement bien représentées, comme la Barberousse de Fri-mousse, l’Insoumise de la Brasserie du Chauve ou encore la Bise noire de la Brasserie des Trois Dames. Bref, incontestablement, de quoi changer de religion et se convertir au houblon.

Les Trentenaires aiment la bonne bière, 87, rue de Lausanne, 1701 Fribourg. Tél. 026 322 44 11.

www.lestrentenaires.ch

Kokym parfume la Suisse

Effluves écolos à Fribourg

La toute jeune marque helvète de parfums Kokym poursuit son envol. Et après Morges, il y a un peu plus d’un an, elle ouvre une seconde boutique à Fribourg.
ambiance_parfums
C’est un label 100% suisse monté par Mélanie Mojon, jeune entrepreneuse de 24 ans. Son concept ? Proposer des parfums rechargeables. Pas de packaging, pas de publicité, juste le produit à l’état brut classé par familles olfactives dans des flacons numérotés. Au choix, une centaine de fragrances, dont une vingtaine pour hommes (dès 14,90 fr. les 30ml). A cela s’ajoutent des savons artisanaux à la coupe (le savon à l’huile d’olive et au chocolat, celui à la boue de la mer morte ou encore le roulé au réglisse ou au citron), des bombes effervescentes ou des sels pour le bain au musc, à l’orange, à la lavande ou encore au thé vert, des huiles de massage dont celle pour les sportif ou celle à base de vinothérapie, des parfums d’ambiance pour la maison et la voiture (parfums fruits rouges, océan ou pina colada, parfaits pour dissimuler les odeurs de clopes). Après sa boutique à Morges, la marque de parfumerie écologique helvète s’installe désormais à Fribourg. Une success-story made in Switzerland à suivre.

Kokym, Rue de Lausanne 15, 1700 Fribourg.

www.kokym.ch