Slider

Tag Archives: Duchessa

L’art du tiramisu

Duchessa X Christophe Renou

Chez Duchessa, on rend hommage aux saveurs transalpines, de l’antipasti…jusqu’au dessert. Aux commandes de la pâtisserie ? Christophe Renou, qui, depuis cet automne, réinterprète les douceurs phare de la gastronomie italienne pour l’enseigne.

Il y a mille et une raison de s’attabler au Duchessa, que ce soit pour déguster le mythique Carpaccio di Manzo al Tartufo ou pour goûter l’une des créations de Marcello, le pizzaiolo de la maison, primé au championnat du monde de la pizza à Parme. Depuis cet automne, les épicuriens éclairés se bousculent également pour se régaler de l’une des six pâtisseries signées par le Chef Pâtissier et Meilleur Ouvrier de France, Christophe Renou en exclusivité pour la maison. Parmi ces créations, il est possible de retrouver des fameuses sucreries italiennes revisitées par le chef carougeois, comme par exemple le Tiramisu subtil et aérien ou encore l’Amaretti composé de sa fameuse pâte d’amandes et ganache montée amande. Le chef propose également un dessert tout chocolat de Bali qui promet de séduire tous les amateurs de chocolat, tout comme l’Enroulé à la noisette du Piémont proche cousin du Paris-Brest. Des pâtisseries à déguster sur place ou à l’emporter imaginées sur-mesure par le chef, qui a a construit son expérience aux côtés de Stéphane Bourdillat, Lucien Moutarlier et Christophe Michalak lors de la coupe du monde de la pâtisserie en 2007 et qui a obtenu le titre convoité de Meilleur Ouvrier de France Pâtissier Confiseur en 2015. Avis aux gourmands…

Duchessa, Place de Neuve 2, 1204 Genève.

www.duchessa.ch

 

Gstaad sous les étoiles

Quand Georges Blanc s’invite à l’Ultima

Bonne nouvelle : cet hiver, pas besoin d’aller s’expatrier à Vonnas pour déguster la cuisine de haut vol de Georges Blanc, le chef burgien prend ses quartiers à Gstaad aux fourneaux du Duchessa.

Pas de doute, on va y filer tout schuss. Trois étoiles au guide Michelin depuis plus de 35 ans, Georges Blanc fait figure de mythe dans la gastrosphère. Et pour ceux qui n’ont pas eu la chance de déguster les créations du chef dans son fief bressans, l’occasion est trop belle. Jusqu’au mois de mars, le grand monsieur prend les commandes du Duchessa, le restaurant gastronomique du très select Ultima Gstaad, boutique hôtel 5 étoiles superior de station la plus huppée des Alpes bernoises. Du restaurant au bar en passant par le room service, seront servis les plats signature du toqué français. Au menu donc son fameux croque-monsieur à la truffe, son omelette norvégienne ou encore ses hamburgers au bœuf de Simmental mais aussi quelques grands classiques de son répertoire comme la Volaille de Bresse AOP sauce Champagne et crêpes vonnassiennes, l’Eclaté de Homard bleu au Vin jaune et morilles ou le Pâté bourgeois en croûte «selon Elisa Blanc», la grand-mère du chef, elle-même étoilée en son temps et sacrée meilleure cuisinière du monde en 1933. Bref, un rendez-vous gastronomique que les skieurs épicuriens ne manqueront sous aucun prétexte.

Duchessa à l’Ultima Gstaad Resort Spa et Résidence, Gsteigstrasse 70, 3780 Gstaad.

Tél. +41 33 748 05 50

www.ultimagstaad.com

Chez Duchessa

Le supermarché de demain

Après la première enseigne Habitat de Suisse ce printemps, voilà qu’Etoy accueille un nouveau venu. Et pas n’importe lequel : un ovni qui pourrait bien préfigurer la grande distribution de demain. Son petit nom ? Duchessa.

©Pierre Albouy

Etoy serait-il en train de devenir une place-to-be ? Qui sait… En tous cas, la commune vaudoise peut se targuer d’accueillir le premier Duchessa.  Avant Gstaad, Genève, Londres ou New York. Rien que ça. Le concept de cet ovni de la distribution ? Difficile à dire. Lieu hybride entre restaurant, bar, marché voir lieu de production, l’enseigne, qui se définit comme le royaume du goût, se déploie sur quelques 1000 m2, agencés comme des halles. On y trouve le nec plus ultra de la gastronomie transalpine.  Au stand charcuterie, tous les produits sont finement tranchés minute. A la fromagerie, mozzarellas, yaourts et ricottas sont confectionnés devant les clients.  Plusieurs bars servent des glaces à l’azote liquide, des pizzas, des pâtes ou des jus pressés minute. Autant d’ateliers ouverts sur la salle, qui offrent au visiteur le luxe de tout observer. La transparence s’impose aussi du côté des cuisines, ouvertes au cœur du restaurant, où l’on peut s’attabler pour déguster un délicieux burger maison (pièce de bœuf, asiago, pancetta, tomate, concombre, salade, oignons, sauce Duchessa, pommes de terre croustillantes), un duo de tartares de poissons ou encore une pizza végétarienne. Quelques articles de cuisine sont également proposés comme des empreintes à raviolis, cuillères à spaghetti, pinces à pâtes, roulettes à pizza, planches en marbre Fiammetta V, râpes à parmesan ainsi qu’une sélection de produits d’épicerie fine et de vins. Sympa mais pas révolutionnaire, me direz-vous ? C’est sans compter le robot qui seconde les clients pendant leur shopping. Exit le panier de courses lourd et encombrant: cet R2D2 de supermarché dont le développement a nécessité plus d’un an et demi de recherches traverse le Gourmet Kingdom à une vitesse pouvant atteindre 8 mètres par seconde, il réceptionne les achats en trois points de pick-up, et permet de servir jusqu’à une centaine de clients en une demi-heure. On récupère tranquillement son panier à la caisse après, si on le souhaite, avoir fait une pause pour siroter un verre de vin, accompagné d’une mini-foccacia à la truffe. Pas de doute, on va se battre pour aller faire les courses.

Duchessa, Centre i.LIFE, Route Suisse 8A, 1163 Etoy.

www.duchessa.ch