Slider

Tag Archives: Designer

La ruée vers les collectors

Du design au salon

Les 18 et 19 novembre se tient à Genève le « Salon du design », foire dédiée au mobilier vintage du XXe siècle. Au menu ? Des collectors triés sur le volet que les accros au rétro vont se disputer.
S’il existe de nombreuses brocantes ou événements autour du mobilier vintage en Suisse romande, il manquait encore une foire spécialisée dans le design du XXe signé, sans article de brocante ni vendeurs du dimanche. Que les collectionneurs passionnés se réjouissent : le salon du design entend s’imposer comme LA manifestation romande qui les fera rêver. Qu’y trouvera-t-on ?  « Principalement du design du 20e siècle signé des plus grands designers. Des meubles, luminaires ou accessoires, originaux d’époque, des années 1920 à 1980, avec un focus plus particulier sur les années 50 à 80. Il y en aura pour tous les goûts des icônes les plus connues aux pièces de collection les plus pointues de l’ère moderne à postmoderne », explique Corine Stübi, initiatrice du projet et co-fondatrice de la galerie lausannoise Kissthedesign. La crème de la crème des marchands de design a répondu présente. Sur les 1000m2 du salon genevois seront ainsi réunis 26 galeries, boutiques ou showrooms ultra-spécialisés en provenance des quatre coins de la Confédération ainsi que de contrées voisines comme la France, la Belgique ou encore l’Autriche. Le tout aura lieu au Grand Dôme du Pavillon Sicli, un bâtiment conçu par Heinz Isler dans les années 60, faisant partie intégrante du patrimoine architectural de la ville. Bref, un rendez-vous incontournable pour les fans des sixties et autres esthètes amateurs d’un design que les moins de vingt ans n’ont pas vu naître.

Le samedi 18 novembre 2017 de 10h à 20h et le dimanche 19 novembre de 10h à 18h au Pavillon Sicli, 45 Route des Acacias, 1227 Genève. Entrée 5 francs.

www.lesalondudesign.ch

 

 

Un scarabée au poignet

La petite bête qui monte

Bug me ? Une toute nouvelle marque de bijoux suisse se déclinant au féminin et au masculin. Son emblème : la bestiole fétiche des Pharaons, le scarabée.
BUGME
A l’origine du projet, le designer Etienne Ruffieux et la styliste Marie Bouttecon. Ils se rencontrent au studio de création de Parmigiani Fleurier où ils travaillent en équipe à la conception de montres et de pièces d’Art haute horlogerie. Partageant la même vision du métier de designer, ils décident de mettre en commun leurs connaissances et savoir-faire en fondant Bug Me en parallèle à leurs créations horlogères. Une marque de bijoux -et bientôt de maroquinerie- qui a choisi pour animal fétiche le scarabée, petite bête sacrée et ultra symbolique que l’on retrouve dans l’imaginaire chinois, au Japon et surtout en Egypte ancienne où l’insecte représente le renouveau et la résurrection. «Ce projet, né il y a seulement quelques mois, s’inscrit dans une démarche de créativité et de respect des métiers d’art que nous relevons par notre emblème, le scarabée, transformé pour le lancement en un bracelet, s’assimilant à un grigri à porter tous les jours, tel un petit talisman», explique le duo. Carapace ciselée, pattes accolées de chaque côté de l’abdomen et antennes au repos, chaque détail est minutieusement travaillé. Et pas de jaloux : le bijou a été pensé comme une amulette unisexe, en fonction du cordon sur lequel il se promène. Bref, un grigri parfait pour les dandys.

www.bugme.ch

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Design 2.0

Du sur-mesure pour tous

Bespoke Edition, c’est une nouvelle maison d’édition franco-suisse 100% online qui propose du mobilier de grands designers à personnaliser. L’ambassadeur du label ? Jean Nouvel, himself.
Table Pop
Lancée officiellement et en avant-première sur le marché français lors de la Paris Design Week 2015 et durant les Design Days à Genève pour le marché suisse, Bespoke est LA nouvelle maison d’édition dont on parle. Son principe ? Des designers de renom créent des pièces de mobilier en exclusivité pour le label online. Grâce à un configurateur 3D, l’utilisateur choisit son modèle et le customise selon plusieurs critères, comme par exemple la taille, la matière, la couleur, etc. En quelques clics, il passe commande. Les meilleurs artisans à travers l’Europe se mettent à l’œuvre tandis que l’utilisateur peut suivre l’avancement de la fabrication de son meuble sur-mesure grâce à des emails qu’il reçoit régulièrement et ce, jusqu’à la livraison. L’ambassadeur VIP de la première collection de Bespoke Edition : le célébrissime Jean Nouvel, qui a signé pour l’occasion deux créations inédites, le système de rangement modulaire « 1000 raisons » qui se mue, au gré des envies, en bibliothèque, table de chevet, colonne ou étagère basse et «Mutante », une table basée sur une approche « zéro-design », chère au designer. Parmi les autres talents au catalogue, Charles Kalpakian, Kristian Gavoille, Philippe Cramer, Fabien Masnada ou encore le collectif Studio Gud.

www.bespoke-edition.com

Sur la route avec Freitag

Dessine-moi un camion

Freitag lance un concours : la marque alémanique invite designers, graphistes et autres surdoués du dessin vectoriel à concevoir une bâche de camion, qui se baladera sur les routes pendant cinq ans avant d’être transformée en sacs.
DaT_Layout_468x269
La standardisation touche tous les secteurs. Un constat qui s’observe jusque sur les autoroutes. Les petites entreprises qui n’ont qu’un seul camion se font de plus en plus rares, et les bâches deviennent toujours plus similaires et monotones. Jusqu’ici pas de quoi s’alarmer, on se sent assez peu concerné. Sauf que…conséquence inattendue : Freitag a de plus en plus de difficultés à trouver de la matière première pour fabriquer ses sacs. Ni une, ni deux, le label zurichois a décidé de prendre le taureau par les cornes et organise le design-a-truck contest 2015. Un concours qui invite les artistes vectoriels du monde entier à imaginer un modèle original de bâche de camion. La bâche lauréate sera montée sur un poids-lourd de l’entreprise suisse de transports Planzer et jouera pendant cinq ans son rôle de musée mobile et de plein air dans toute l’Europe, avant d’être découpée et réutilisée pour la fabrication de sacs. La commission, constituée d’experts et chapeautée par Daniel et Markus Freitag themselves, désignera les 40 meilleurs designs parmi tous les projets mis au concours. Puis, trois vainqueurs seront élus démocratiquement par un vote en ligne. Le délai d’envoi est fixé au 30 avril 2015, avis aux amateurs…

Le brief est téléchargeable sur : www.freitag.ch/designatruck

Les 10 bougies de Jorge Cañete

2015, l’année du jubilé

Interior design philosophy, le studio d’architecture d’intérieur du suisse Jorge Cañete célèbre son dixième anniversaire. Programme des festivités.
APittet3-copyrigh D+®sir+®e Quagliara
Jorge Cañete est LE décorateur dont on parle. Rien d’étonnant à cela : après que le monsieur ait été élu en 2014 designer international de l’année par Andrew Martin, véritable Oscar de l’architecture d’intérieur, il fête en 2015 les dix années d’existence de son studio, dix ans intenses et riches, ponctués de réalisations éclectiques, de la villa historique à Capri à la maison de maître à Genève en passant par la roulotte champêtre. Au programme de cet anniversaire, la sortie d’un livre électronique retraçant son parcours et regroupant dix de ses projets, la mise en place de nouveaux ateliers et formations en décoration pour novices et professionnels ainsi que différentes rencontres artistiques. Le duo de niçoises Les Autostoppeuses, alias Eve Pietruschi et Rebecca François, viendra notamment présenter, fin février, des installations réalisées in situ dans le studio de Saint-Saphorin-sur-Morges du designer. En avril, place à l’exposition «Bibliotheca Mirabilis» qui donnera carte blanche au genevois Alain Pittet pour mettre en scène ses œuvres créées à partir de livres anciens. Bref, de nombreuses occasions de (re)découvrir l’univers onirique et poétique du Suisse d’origine catalane à travers son travail ou celui des artistes qui l’inspirent.

www.jorgecanete.com