Tag Archives: Cuisine

Spice me up

Quand le sain ne se cache plus

L’école de cuisine neuchâteloise Les laboratoires culinaires annonce la couleur: en 2017, on mangera sain et gourmand…ou on ne mangera pas. Lumière sur le programme de cours healthy et sexy de cette nouvelle année.

« Il y en aura pour tous les goûts et tous les niveaux, mais avec comme point de mire une alimentation saine, variée et mettant en valeur les produits frais et locaux », voilà le fil rouge des Laboratoires culinaires pour cette année 2017. Et, après la citrouille en 2016, quatre produits vedettes tiendront le haut de l’affiche. Ils seront travaillés de l’entrée au dessert en variant technique et préparation. A l’honneur de ces cours thématiques donc, l’asperge et l’artichaut (Mais qu’ont donc en commun une asperge et un artichaut – 7 mars), la betterave (Comme des beets – 4 septembre) mais surtout le 7 février notre chouchou : le chou kale (Toi mon petit chou). Des légumes qui ont la particularité d’offrir des vertus bienfaitrices pour l’organisme tout en proposant une multitude de variations colorées et savoureuses. Les néophytes opteront pour le programme “I kiss better than I cook”, qui offrira à raison d’une session mensuelle la possibilité de parfaire ses connaissances culinaires : « On va pas y couper court », le 17 janvier, permettra de s’initier à la découpe de la volaille et des légumes, « J’ai une pêche, mais une pêche », le 25 avril, braquera les projecteurs sur les superaliments. Place également aussi au voyage, direction  l’Italie d’abord avec la traditionnelle pizza, revisitée avec de nouvelles recettes de pâtes remplaçant la traditionnelle farine par des céréales. De quoi réconcilier allergiques au gluten et cuisine italienne  (Non solo pizza – 16 mai). Puis le 24 octobre, on s’envole vers l’Inde, l’Afrique et la Thaïlande avec une classe spécialement dédiée aux curry (T’as mis quoi dans ton curry – 24 octobre). Last but not least, LA perle de 2017 qui devrait achever de convaincre les derniers réticents: un cours dédicacé aux plus épicuriens d’entre nous sur…la cuisine aphrodisiaque. « Spice me up » aura lieu le 13 février, la veille de la St-Valentin, avis aux amateurs.

Les laboratoires culinaires, chez OKA, 5 rue de Bellevaux, 2000 Neuchâtel www.leslaboratoiresculinaires.com

Tous au labo !

Les toqués de Neuch

Les laboratoires culinaires ? Une toute nouvelle école de cuisine qui vient d’ouvrir ses portes à Neuchâtel. De la maîtrise de techniques de pro à la cuisine thématique de produits saisonniers et régionaux, les master chefs en herbe vont avoir du pain sur la planche.
les-laboratoires-culinaires-2-tabliers
C’est sur un air de fête que Les laboratoires culinaires ouvrent les feux. Pour son premier cours, l’école de cuisine s’attaque, le 31 octobre, à un classique, pur emblème des tables de fêtes: la traditionnelle bûche de Noël. Exit le gâteau écœurant et sur-calorique : Anita Lalubie, l’experte ès pâtisserie contemporaine, sera aux commandes du cours du jour. La chef pâtissière de l’émission culinaire Al dente, spécialisée dans le sans gluten et le sans lactose, révèlera ses secrets pour concocter une bûche healthy et…goûtue il va de soi. A peine une semaine plus tard, soit le 7 novembre, place à Stéphane Décotterd. Celui qui officie depuis bientôt 20 ans au Pont de Brent proposera de cuisiner un menu entier dédié aux saveurs de Noël, le tout avec en focus des produits locaux et de saison. Un cours de trois heures pendant lequel gourmets et amateurs éclairés pourront s’initier aux tours de mains et astuces du chef doublement étoilé. Last but not least, le 22 novembre, c’est la citrouille que les futurs as des fourneaux apprendront à détailler, apprêter, préparer et cuisiner. Un programme chargé à suivre de près, avec des professeurs invités VIP et des produits stars qui se renouvellent à chaque saison.

Les laboratoires culinaires, chez OKA, 5 rue de Bellevaux, 2000 Neuchâtel. www.leslaboratoiresculinaires.com 

Signé Mr Snackins

Le grignotage helvète

Ras le bol des apéros à base de chips graisseuses, de mini-saucisses peu recommandables et de cahouètes douteuses ? La solution est…suisse et se nomme Mr Snackins, une entreprise saint-galloise qui propose des snacks healthy dans des packagings graphiques et chics.
snacks Mr Snackins
De quoi accompagnera-t-on sa Nébuleuse pendant l’euro ? D’un des trente mélanges à grignoter made in Switzerland de la marque Mr Snackins, bien sûr ! Et, il y en a pour tous les goûts, du salé avec les fameuses noix de cajou saveur sour cream & onion, les chips de légumes, le mix de noix au curry, les gressins à l’ail et au persil ou encore les cacahouètes au wasabi rouge et du sucré avec des mix à base d’ananas séché, de chips de banane, de baies de goji ou de pommes de la région. Du sain avec des matières premières soigneusement sélectionnées, le tout dans des packagings au look hipster que l’on a envie d’afficher crânement dans sa cuisine, pas de doute, on va adopter.

www.mrsnackins.ch

Plaisirs proustiens

Les madeleines de Valérie

On ne présente plus les madeleines de Valérie Blanc. Sucrées ou salées, elles ravissent depuis bientôt trois ans les palais helvètes…sans jamais les lasser. Rien d’étonnant à cela : à chaque saison, de nouveaux parfums voient le jour. Zoom sur la collection printemps-été 2016, qui vient juste de sortir.
les madeleines de Valérie
« Je portais à mes lèvres une cuillère du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleines. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais je tressaillis attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause », voilà l’hommage de Marcel Proust au fameux petit gâteau de grand-mère à qui Valérie Blanc a insufflé, depuis quelques années, une seconde jeunesse. De Genève à Neuchâtel en passant par Lausanne ou Nyon, on s’arrache les créations pâtissières de la cuisinière autodidacte. Si parmi les incontournables les madeleines aux éclats de chocolat, à la vanille des îles, à la praline rose, au citron ou au thé matcha ont les faveurs des gourmands, les collections saisonnières font le bonheur de ceux qui aiment varier les plaisirs. Les nouveautés de ce printemps ? Caramel et beurre salé, framboise ou pépites de chocolat et menthe. Quant aux amateurs de salé, ils retrouveront les grands classiques de la maison au pesto, tomate et basilic, tapenade olive noire, gingembre ou encore moutarde en grain. Pas de doute, Proust était un visionnaire. Et si on se replongeait dans « A la Recherche du temps perdu » ?

www.lesmadeleines.ch

Des histoires de goût

L’Italie en boîte

Edmond’s cuisine est le nouveau service que les gourmets doivent connaître: sur abonnement, des boîtes garnies de produits fins permettant de se concocter un repas complet sont livrées à domicile.
Edmonds cuisine box
C’est l’histoire d’une petite vache blanche, qui, pendant des siècles, a fourni du lait à tous les habitants de la région de Modène, chef-lieu de l’Emilie-Romagne dans le nord de l’Italie. Les premières meules de Parmigiano Reggiano, produit phare de la région, étaient d’ailleurs fabriquées à partir de lait de «vacca bianca», un nectar extrêmement apprécié pour sa teneur parfaite en graisse et en protéines. Mais voilà: sa cousine la vache Holstein débarque de Hollande au 19e siècle et finit peu à peu par lui voler la vedette. Car la Holstein produit bien plus de lait et permet ainsi une plus grande production du fameux fromage. La «blanche de Modène», délaissée pendant plusieurs décennies, était ainsi en train de disparaitre, lorsque deux producteurs se sont rappelés de la merveilleuse qualité de son lait. Depuis 2005, Alessandro Marchi et Graziano Poggioli l’utilisent à nouveau pour fabriquer, en petite quantité, du parmigiano. C’est ce type de produits authentiques et exclusifs que l’équipe de Edmond’s cuisine déniche et propose à ses clients: chaque mois, une boîte garnie de pâtes, sauces, charcuterie, vins et autres délicatesses d’une région italienne est envoyée à chacun. L’ensemble permet de préparer un repas complet (entrée, plat, dessert) pour 2 ou 4 personnes. «Pour l’instant, nous nous sommes concentrés sur l’Italie, le pays d’origine de la plupart des membres de notre team, explique Marco Barberi, cofondateur d’Edmond’s cuisine. Mais nous préparons des box surprises sur d’autres pays, la France et l’Espagne notamment.»

Mais qui est Edmond? «C’est un petit clin d’oeil à Edmond Dantès, le conte de Montecristo d’Alexandre Dumas, qui comme nous était un grand amateur de cuisine, et bien sûr un conteur d’histoires! Et nos boîtes également racontent des récits, aussi bien de nos produits mais aussi de ceux qui les produisent.»

www.edmondscuisine.com

%d blogueurs aiment cette page :