Slider

Tag Archives: Crans Ambassador

Resto Week, le retour

Bons plans gourmands

Le rendez-vous annuel des épicuriens en quête de bons plans gourmands est renouvelé cette année du 19 au 25 février. Au programme ? Une pluie de belles tables à prix doux.

Un menu à 59 francs le midi, 79 francs le soir, comprenant entrée, plat, dessert, accompagné d’une coupe de champagne offerte pour l’apéritif, le tout dans les plus selects restaurants de Romandie, voilà l’offre alléchante de la Restaurant Week cru 2018. Pour cette édition orchestrée par LaFourchette, on compte parmi les participants, le Loti, le Rasoi ou encore le Jardin des habitués de l’exercice mais aussi quelques nouveaux venus tels que le Malvoisie à Leukerbad ou encore le Crans Ambassador à Crans-Montana. De quoi se régalera-t-on ? Au Loti, par exemple, on débutera les agapes au choix par un thon grillé, concombre, pomme verte et crème mascarpone ou des ravioles de potimarron et châtaigne, coulis de cresson, suivis de noix de Saint-Jacques rôties, ravioles de blettes et salicorne ou d’un suprême de volaille fermière, pommes de terre confites et champignons sautés puis en dessert on hésitera entre le soufflé Mandarine ou Ananas poché à la mélisse, biscuit citron. Au Jardin, défileront à table, un Gravlax de truite des fjords et déclinaison de betteraves, des noix de Saint-Jacques rôties et variation de topinambour et enfin un croquant glacé banane citron vert et biscuit moelleux aux amandes. Seule exception au traditionnel entrée-plat-dessert, le Rasoi by Vineet, qui proposera un menu à partager, composé notamment de Tandoori de crevettes “Dhaba”, Saint-Jacques snackée aux piments frais, Betterave croquante au sésame, Pavé de bar au gun powder, “Podimas” à la pomme de terre et cébette, “Avial” à la citronnelle ou encore Volaille “Cafreal”, “Pulao” d’aubergine et noix de cajou et sauce “Kadi” à la tomate. On vous prévient : l’événement est couru, il est fortement conseillé de réserver à l’avance sa table.

www.lafourchette.ch

 

En mode zen

L’appli qui fait du bien

Le Body Pass, on connaît déjà, on vous en avait parlé l’année dernière. La grande nouveauté ? L’édition 2016 se métamorphose en appli smartphone. Explications.
Bodypass 2016
Ras la casquette des cartes de fidélité qui débordent du portefeuille. Cela tombe à pic : le Body pass abandonne son format Maestro pour se convertir en application mobile. Plus besoin de montrer patte blanche à l’entrée des spas, il suffit de présenter…son téléphone afin de bénéficier des fameux 50%. Coût de l’opération : 85 francs pour télécharger l’application sur l’Appstore et Google Play ou 95 francs pour le coffret cadeau. Une fois activé, le Body Pass est valable 365 jours, pas un de plus, pas un de moins. Pour le reste, le principe reste le même.  Le passeport bien-être permet de bénéficier de soins (massages, coiffure, manucure, pédicure…) à moitié prix dans plus de 150 établissements partenaires en Suisse et en France voisine. Epilation laser pour afficher le torse imberbe d’un jeune premier, séance de Powerplate pour se raffermir sans effort (ou presque), rasage au blaireau chez le barbier, injections de botox, session de float spa, massages relaxants ou sportifs, il y en a pour tous les goûts. Parmi les établissements sélectionnés, se côtoient les incontournables du grand luxe, tels que le Spa by Resense Kempinski à Genève, Le Mirador Resort & Spa à Mont pèlerin, Le Fairmont Montreux Palace, le W Verbier ou le Crans Ambassador et des adresses plus confidentielles comme le Sen Thaï, Insens, Thaï Corner, Bodhi Spa, Le Vintage, The Beauty Suite, Spa by Aveda ou le Bellefontaine Spa. Et si en 2016, on se faisait du bien ?

www.bodypass.ch