Slider

Tag Archives: Chef étoilé

A l’Evian Resort

Un family trip royal

Un panorama époustouflant avec vue sur le lac et les vignes du Lavaux, une piscine à débordement qui surplombe le Léman, un spa de rêve, des restaurants au top…et surtout un kid’s club XXL, voilà les ingrédients parfaits d’un séjour au paradis. On vous raconte.

Sa réputation n’est pas usurpée. C’est LE palace le plus kidsfriendly de la région. On en rêvait depuis longtemps et ça y est, on s’est lancé : on a passé le week-end à l’Hôtel Royal avec nos deux dandys en herbe. Et le verdict est à la hauteur des attentes, on a tous adoré notre séjour évianais. Chic sans être guindé, une atmosphère familiale mais zen, des enfants comblés et sages comme des images, bref un lieu magique, où séjour en famille rime avec luxe, calme et volupté. Mais comment est-ce possible ???

Accueil VIP

Dès l’entrée, le ton est donné. « Bonjour messieurs, soyez les bienvenus ». Du portier au majordome, chacun s’adresse aux enfants comme à des hôtes VIP. La stratégie est parfaite. Les terreurs en culottes courtes se métamorphosent comme par magie en petits anges. L’émerveillement se poursuit. Dans les chambres, un espace est spécialement aménagé pour eux par My Little Room, le concept-store on line des mamans au goût très sûr. Oiseaux disséminés çà et là, (mention spéciale pour la suspension signée Mathieu Challières), cabane pleine de coussins agrémentée d’une guirlande lumineuse et de quelques jouets au design bien choisi, il n’en faut pas davantage pour séduire les bambins les plus gâtés. Un jus de pomme, des nounours à la guimauve, un peignoir et des pantoufles à la taille de chacun posés sur la table basse achèvent de les convaincre. Une vaste chambre avec une magnifique terrasse surplombant le lac accueille le reste de l’équipe ainsi qu’une salle de bains XXL dotée d’une myriade de produits, les classiques (shampoing, gel douche, après-shampoing, etc.) mais aussi, entre autres, un brumisateur d’eau (d’Evian il va de soi), des soins visage (lait démaquillant, tonique et crème de jour) et corps (exfoliant, sels de bain et lait hydtratant), une eau de toilette expressément créée pour le palace par Fragonard ou encore des cosmétiques pour enfants du label néerlandais Naïf.

Un programme à la carte

Le secret du palace pour préserver le calme olympien des lieux avec une armada d’enfants surexcités comme invités ? Proposer un programme d’activités ultra personnalisés en fonction des envies de chacun. En plus des traditionnelles mais néanmoins superbes et très efficaces piscines intérieure et extérieure (la fameuse qui déborde avec sa vue sur la rive helvète du lac), l’hôtel dispose d’une salle de jeux avec baby-foot, flipper et billard, d’un vaste parc de 19 hectares où les explorateurs aguerris peuvent spotter hérons, écureuils, bergeronnettes et autres drôles d’oiseaux, d’un potager où l’on peut admirer les herbes et légumes que cuisinent le chef, de vélos électriques mis gracieusement à disposition ainsi que d’un spa avec une carte de soins spécialement imaginés pour les enfants. Quid des hyperactifs qui aiment varier les plaisirs ? L’équipe Sport & culture coordonne à la demande à peu près n’importe quelle activité, du transport aller/retour en navette privée à l’équipement nécessaire : journée de ski, balade en chien de traîneau, cueillette de myrtilles, vol en hélicoptère, rafting, visite guidée d’Evian, cours de piscine pour apprendre à nager à junior ou encore balade dans les vignes du Lavaux. A chaque saison, ses highlights…Et luxe ultime, le palace possède son propre bateau, l’Evian One, un engin au design futuriste pouvant accueillir jusqu’à 8 passagers et permettant de traverser le lac à vitesse grand V (jusqu’à 60 nœuds). Un moyen de transport idéal pour découvrir les richesses de la région…et amadouer à coup sûr les têtes blondes rétives aux balades touristiques.

Au kid’s resort      

Et pour se ressourcer pleinement ? On ne va pas se mentir, rien de tel que de s’offrir une parenthèse loin de sa progéniture chérie. Au cœur du parc de l’hôtel, le Kid’s resort se propose de prendre en charge les enfants dès 4 mois et jusqu’à 15 ans, de 9h à 18h, le tout dans 1000m2, répartis en trois espaces distincts adaptés à chaque tranche d’âge. Et miracle, pas besoin de traîner les petits monstres déchaînés par les pieds pour y aller. Costumerie, scène pour les spectacles, aire de jeux extérieure sécurisée, terrain multisports, pièces consacrées aux activités manuelles et même piscine intérieure chauffée et surveillée, tout est là pour s’occuper toute la journée sans voir le temps passer. De quoi déculpabiliser les parents qui peuvent profiter sereinement du cadre idyllique de l’hôtel en s’accordant un massage au spa, un cours de yoga, une séance de fitness, une partie de golf, un match endiablé de tennis…ou juste une sieste dans un transat avec vue sur les eaux cristallines du lac Léman. Le week-end, le Kid’s resort accueille même les enfants à l’heure du dîner pendant que les adultes se régalent aux Fresques, le restaurant étoilé du palace, où œuvre le chef Patrice Vander ; à moins qu’ils ne préfèrent s’adonner à une dégustation des pépites de la cave à vins, particulièrement bien achalandée. Et si l’on souhaite passer la soirée en famille ? Un menu spécial pour les jeunes hôtes est à disposition avec des jeux et des coloriages pour les occuper à table. Bref, le bonheur, comme on ose à peine en rêver…

Hôtel Royal, Evian Resort, 960 Avenue du Léman, 74500 Neuvecelle, France.

www.evianresort.com

En Terrasse

Un supplément d’été…

Les vacances ont beau être terminées, pas question de laisser filer l’été si vite. Pour quelques semaines encore, Dominique Gauthier sert ses créations ensoleillées sur la Terrasse du Beau-Rivage. Un voyage gastronomique aux inspirations asiatico-méridionales à ne pas manquer.

Depuis le début de l’été, le chef étoilé a pris ses quartiers au premier étage du 5 étoiles genevois, sur la terrasse surplombant le lac et aménagée spécialement pour l’occasion. Au menu du pop-up restaurant ? Une cuisine gourmande et fraîche invitant au dépaysement. De ses jeunes années sur la Côte d’Azur – chez Jean Rostaing à Antibes, puis chez Jacques Chibois à Cannes -, le chef du Chat-Botté a gardé le goût du soleil. Salade de poulpe caramélisé au piment d’Espelette ou encore filet de lieu jaune de ligne à la plancha, tagliatelles de courgettes et caviar d’aubergines, le périple emprunte autant les routes de la Méditerranée que des destinations bien plus exotiques, avec les Gyozas de cochon de Jussy caramélisé au miel de nos ruches, le Ceviche de bar, curry vert et lait de coco, basilic thaï et combawa, les tempuras de grenouilles de Vallorbe ou encore les Queues de gambas géantes sauvages, kadaïf croustillante, agrumes et basilic. Un joyeux mélange entre produits locaux et saveurs d’ailleurs parfaitement orchestré. Pour accompagner ces assiettes estivales ? Une sélection pointue de rosés, il va de soi avec quelques pépites comme « la cuvée Fantastique du château Sainte-Marguerite et le château les Valentines, les deux de La Londe-les-Maures », recommandations de sieur Gauthier en personne. Une escapade de luxe au goût d’évasion…sans quitter de vue les rives du Léman. Et pour prolonger l’expérience jusqu’au bout? Rien de tel que de  passer la nuit à l’hôtel. Jusqu’au 30 septembre, le Beau-Rivage offre la possibilité, lors du check-in, de tirer au sort sa catégorie de chambre ou de suite afin de bénéficier d’un surclassement hors du commun. La chance est bien souvent un hasard qui se provoque, écrivait Confucius…

Jusqu’au 26 septembre 2020, La Terrasse by Dominique Gauthier, Quai du Mont-Blanc 13, 1201 Genève.

www.beau-rivage.ch

 

 

Au Royalp

L’étoile sous les flocons

Pour inaugurer la saison hivernale, le Chalet RoyAlp Hôtel & Spa accueille un nouveau chef, Davide Esercito. Concepts revisités et propositions gustatives inédites, le 5 étoiles de Villars-sur-Ollon s’impose, depuis quelques mois, comme la dernière place-to-be des foodistas avertis.

« Faire vibrer le sceptre de la cuisine de l’hôtel 5 étoiles des Alpes vaudoises bien au-delà des frontières en y insufflant une signature unique », telle est l’ambition de Davide Esercito, chef surdoué qui a fait ses gammes aux quatre coins de l’Europe et qui dirige depuis le mois de novembre les restaurants du Royalp dont le Jardin des Alpes, l’étoilé de l’hôtel ainsi que Le Rochegrise, sa brasserie alpine. Ultra créatif, l’Italien d’origine revisite des spécialités régionales ainsi que des mets traditionnels, grâce à une cuisine élégante et sobre à base de produits bio de producteurs locaux, dans l’esprit d’un Andrea Caminada. Une promesse fort alléchante qui nous a inspiré l’envie d’aller passer un week-end gourmand sur les pistes avec vue sur les Dents du midi et le massif du Mont-Blanc. On vous raconte.

Sur les pistes

Avant de se pencher sur le talent inspiré de la nouvelle toque qui buzze à Villars-sur-Ollon, quelques mots sur l’hôtel. Situé directement sur les pistes, le Chalet RoyAlp est un petit bijou pour les amateurs de ski…et les autres. Car en plus du Ski-in – Ski-out (mention spéciale pour les sèche-chaussures muraux et les pantoufles fourrées qui attendent les valeureux sportifs dans la ski-room), le 5 étoiles offre une palette de services très sympathique. Spa de 1200 m2 à la somptueuse piscine, salle de cinéma avec projection à la demande, salle kidsfriendly aux allures de château fort digne de rivaliser avec un Franz Carl Weber, espace pour grands avec consoles et baby-foot, salle de billard, fumoir, fitness, bref de quoi satisfaire toute la famille, des bambins insupportables aux parents les plus exigeants. Quant aux chambres, on peut difficilement rêver mieux. Pour notre part, on a opté pour la Junior suite vue montagne, juste parfaite pour un séjour en famille.  On a adoré la terrasse avec sa vue époustouflante, la salle de bains XXL avec baignoire d’angle et le spacieux dressing ultra pratique. Un sachet de guimauve et un ours en peluche en guise d’accueil ont définitivement conquis les membres les plus jeunes de l’équipe.

A la brasserie alpine

Pour le dîner, on a pris le parti de s’attabler au restaurant Le Rochegrise. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, la brasserie alpine offre à la carte une variété de plats populaires et savoureux avec un clin d’œil à l’esprit montagne et aux origines du chef. Au menu du jour, deux entrées au choix, un carpaccio de bœuf aux saveurs des bois et un risotto à la purée de courge, espuma chaud avec amaretto, que nous avons toutes deux dégustées. Parmi les trois propositions de plats, on a opté pour le Coquelet suisse, mousseline de pommes de terre à la truffe et pour le Mont Végan, quinoa noir, légumes braisés et pain naan. Quant au dessert, c’est par la tarte au citron meringuée que l’on s’est laissé tenter. Bilan des courses : on a été bluffé, que ce soit visuellement parlant ou d’un point de vue gustatif.  Bien que Le Rochegrise se positionne comme un restaurant familial à l’atmosphère moins formelle qu’au Jardin des Alpes -l’étoilé de l’hôtel-, Davide Esercito y sert une cuisine de haut vol, qui vaut à elle seule le détour par Villars-sur-Ollon. Entre Alpes vaudoises et inspirations transalpines, les créations du chef allient inventivité, beaux produits et saveurs d’exception. Cuisine maîtrisée à la perfection, recherche d’alliances audacieuses, cuisson au degré près des produits ou construction millimétrée des assiettes, le talent du virtuose des fourneaux suscite à raison l’enthousiasme de la gastrosphère et donne envie de poursuivre la découverte.  Aucun doute, on reviendra.

Chalet Royalp Hôtel & Spa, Domaine de Rochegrise, Route du Col de la Croix, 1884 Villars-sur-Ollon.

www.royalp.ch

 

 

 

Il maestro della Bottega

La Sardaigne au firmament

L’étoilé italien de la rue de la Corraterie change de chef et accueille Francesco Ibba aux commandes de ses fourneaux. Un vent de renouveau qui assoit le caractère avant-gardiste de la table genevoise.

Le Poulpe tentacule et évolution de poivron, L’Asperge fève, mélisse et amaretto, Lo Spaghettone huître, cébette et iode ou encore le Saint-Pierre, petits pois, verveine et kiwi, il suffit de se pencher sur les intitulés de la carte pour en être convaincu : la nouvelle mouture de la Bottega vaut assurément la peine de s’y attabler. Il faut dire que le nouveau chef n’en est pas à son coup d’essai. Originaire de Sardaigne, il a fait ses armes dans les meilleurs restaurants de sa région natale puis dans les étoilés les plus prestigieux de Ischia et de la Toscane. En 2012, il a intégré la brigade du chef Saverio Sbaragli au restaurant italien du Four Seasons Hotel des Bergues avant d’être accueilli en 2018 par Francesco Gasbarro et la grande famille de La Bottega où pendant un an et demi, il a dirigé l’Osteria della Botegga en réussissant avec brio une ré-interprétation contemporaine de recettes classiques italiennes. Depuis cet été, c’est à la Bottega même qu’il laisse libre court à son talent, où il propose une fenêtre grande ouverte sur l’Italie, avec un ancrage suisse à travers les excellents produits qu’offrent le lac, les montagnes et les bons producteurs locaux. Enfant de la méditerranée, Francesco Ibba souhaite également donner une place de choix aux poissons et produits de la mer. Privilégiant un circuit court, il travaille avec Procsea, une plateforme en lien avec 16 ports bretons qui garantit la livraison de poissons et crustacés moins de 30 heures après leur pêche. Le résultat ? Une cuisine transalpine de haute volée à base de produits d’exception, illustrée par des assiettes ultra-modernes aux allures d’œuvres d’art. Des prouesses culinaires tant visuelles que gustatives. On recommande vivement.

La Bottega, rue de la Corraterie, 21, 1204 Genève.

www.labottegatrattoria.com

 

 

 

Agapes italo/italiennes

Un mariage de passions

L’événement va faire date chez les amateurs de saveurs transalpines : La Bottega reçoit le 18 juin Giuliano Baldessari, le chef d’Aqua Crua, l’adresse étoilé chic et branché de Barbarano Vicentino. Une occasion unique de tester les folles créations culinaires de la star de la gastrosphère italienne.

Auréolée d’une étoile, la Bottega n’est pas du genre à s’assoupir sur ses lauriers. Son dada ? Inviter, le temps d’une soirée, les chefs les plus en vue de la planète food pour proposer à ses hôtes des dîners à quatre mains. Habitué à recevoir des pointures, le restaurant n’a pas dérogé à la règle pour sa prochaine partition gourmande en duo. Le VIP qui rejoindra les cuisines de la Bottega le 18 juin n’est autre que Giuliano Baldessari. Un chef étoilé également connu pour faire partie du jury de l’émission Top Chef Italia. Sa réputation, le chef la tient de sa cuisine simple mais ultra inventive, basée sur un nombre limité d’ingrédients. Dans son restaurant Aqua Crua, situé à Barbarano Vicentino, en Vénétie italienne, il sert une cuisine où les légumes jouent un rôle primordial, inspirée par les ingrédients naturels issus de sa terre natale à Trento. Giuliano Baldessari a développé des techniques uniques, laissant place à une créativité débridée, afin d’extraire de ces ingrédients leurs saveurs primaires. Bref, un dîner à quatre mains italo/italien qui s’annonce hors du commun.

Menu 150 francs par personne, le mardi 18 juin 2019 à partir de 19h à La Bottega, rue de la Corraterie, 21, 1204 Genève.

www.labottegatrattoria.com