Slider

Tag Archives: Chasselas

Boire la Suisse

Du vin en boîte

MesVignerons.ch ? C’est LA nouveauté de l’été : une box exclusivement consacrée aux vins du terroir suisse. Au menu de l’édition inaugurale du mois d’août :  un Fendant valaisan, un Pinot Noir des Grisons et un Findling genevois.

Partir à la découverte des vins du terroir helvète…sans bouger de son canapé, c’est ce que proposent Marielle Gallay et Valentin Bettems, le duo fondateur de MesVignerons.ch. Le principe de la start-up vaudoise ? Proposer un abonnement mensuel qui permet de déguster des flacons venus de toute la Suisse. L’idée est simple, le client opte la box de son choix parmi quatre possibilités : Chasselas, cépage roi du canton de Vaud et terre native des deux associés, rouge, mixte ou bio. Le deuxième choix se pose sur le nombre de bouteilles (2 ou 3) et pour terminer la durée de l’abonnement souhaité : 1, 3, 6 ou 12 mois. Chaque sélection est concoctée avec soin par le binôme, qui sillonne la Confédération à la recherche de pépites viticoles, des Grisons à Bâle en passant par le Valais, Genève ou bien sûr le Canton de Vaud. Il y aurait environ 33’000 producteurs sur l’ensemble du territoire, bref de quoi trinquer local quelques années…

A partir de 43 francs, www.mesvignerons.ch

 

 

 

La bible du Chasselas

Le retour en grâce d’un mal-aimé

Après l’Humagne, Chandra Kurt s’attaque à un autre cépage lémanique typique et co-signe avec le vigneron Louis-Philippe Bovard un ouvrage consacré au Chasselas.

vue Lavaux

Patricia Von Ah ©

Né sur les rives septentrionales du Léman, le Chasselas n’a pas toujours apprécié à sa juste valeur. Longtemps considéré comme raisin de table, il occupe une place particulière dans le paysage œnologique suisse. S’il s’impose quantitativement comme le plus important cépage blanc de la région. Il suscite débat. Certains le cantonnent à son rôle historique de vin d’apéritif, d’autres l’élève au rang de vin de gastronomie et de garde. C’est cette spécificité que l’experte alémanique Chandra Kurt et la figure emblématique du vignoble vaudois Louis-Philippe Bovard mettent en avant dans leur livre intitulé “Chasselas – de Féchy au Dézaley”. Un ouvrage didactique qui retrace l’histoire et le caractère de ce cépage pas comme les autres. « Le Chasselas est comme Chanel – intemporel, élégant, féminin et classique. Beaucoup de simplicité tout en étant à la source de la haute couture», décrit l’auteure. Avec pour illustrations des gravures des années 30 issues de « La Grande Année Vigneronne » de Paul Boesch et des clichés de la photographe Patricia von Ah, la bible dédié au cépage roi du canton de Vaud inclut également une quarantaine de recettes de cuisine du terroir, évidemment parfaites en accord mets et vins.

www.chandrakurt.com

En matière de chasselas, la GDH recommande (entre autres) :

  • Dans le canton de Vaud (CH), la Maison du Moulin, à Reverolles
  • En Haute-Savoie (F), l’excellent Dominique Lucas, domaine “les Vignes de Paradis” à Ballaison
  • Et d’en garder quelques flacons en cave…
diam sem, commodo justo Nullam lectus eget consequat. Curabitur