Slider

Tag Archives: Biodégradable

Cradle to Cradle

Dans de beaux draps

Après avoir lancé des rideaux et du linge éponge biodégradables, Pfister propose désormais du linge de lit certifié Cradle to Cradle Certified™. Imaginée par le designer-star suisse Alfredo Häberli, la ligne Seebach fait partie de la collection Atelier Pfister. De quoi rhabiller son lit en version helvète et écolo, on est fan.

Les messieurs responsables vont enfin pouvoir dormir sur leurs deux oreilles. Pfister signe une collection de linge de lit durable selon le principe du Cradle to Cradle® : des taies d’oreiller et housses de duvet entièrement biodégradables, du tissu en coton bio aux pigments en passant par le fil et l’étiquette. Même les boutons, qui sont en ivoire végétal, peuvent être réintroduits dans le cycle naturel sans laisser de résidus. Pour être cohérent jusqu’au bout, les émissions de CO2 liées à la confection du linge de lit sont compensées, et celui-ci est fabriqué par des personnes bénéficiant de conditions de travail décentes. «Ces articles sont produits de manière durable jusqu’au dernier fil, et malgré cela nous ne faisons aucun compromis en matière de design et de qualité», indique Alfredo Häberli, designer et responsable de la collection chez Atelier Pfister. Lorsque les draps et taies arrivent en fin de vie, Pfister les rachète à un prix juste sous forme de bon d’achat et s’assure ensuite de leur réintroduction dans le cycle biologique dans les règles de l’art. Comme on fait son lit, on se couche, dit-on. Et si on dormait responsable ?

Taies d’oreiller dès CHF 24.95 et housses de duvet dès CHF 99.95

www.pfister.com

La wish list de la GDH #6

Le Bananatex en Qwstion

La dernière innovation du label zurichois Qwstion ? Le Bananatex®, une fibre 100% biodégradable à base de chanvre de banane, qui a donné lieu à une toute nouvelle collection de sacs. Un must pour les apôtres du bio-tiful.

Inviter à acheter moins mais mieux, en investissant dans le durable, c’est le mantra de la marque zurichoise Qwstion, qui conçoit des sacs unisexes, à la fois éthiques et chics. Sa dernière trouvaille ? Le Bananatex®, une fibre 100% biodégradable à base d’Abaca, plante de la famille des bananiers, qui a inspiré une nouvelle collection de sacs. Parmi les highlights, le Roll pack avec ses poignets modulables et son compartiment intérieur rembourré pour ordinateur 15 pouces ou le Hip pouch, petit sac « banane » à porter à la taille ou en travers.

Hip pouch à 95 francs, Roll Bag à 340 francs

www.qwstion.com

La capsule écolo

Le café vert selon Carasso

Les caféinomanes à l’âme écolo vont enfin pouvoir siroter leur petit noir la conscience tranquille : le torréfacteur genevois Carasso a mis au point une capsule biodégradable, acceptée depuis cet été au compost.
cafes-carasso_capsules-bio
Exit le ramassage de l’aluminium et les déchets plastiques : c’est avec les épluchures de légumes qu’on va pouvoir désormais les jeter. Lancées il y a un peu plus d’un an, les capsules biodégradables compatibles Nespresso de la maison Carasso ont été adoubées par les SIG et peuvent désormais prendre place, une fois utilisées, dans le bac à compost, avec les déchets de cuisine. Composées de matières végétales bio-sourcées, 100% sans-additifs et 100% biodégradables, elles renferment au choix sept cafés, tous différenciés en bouche, au nez et à l’aspect de la mousse, issus d’une technique de torréfaction lente et artisanale. Du barrista à déguster ristretto à l’Italia Mocca à siflfer espresso en passant par les pures origines ou le Vienna à boire lungo, les connaisseurs ont de quoi s’en donner à cœur joie. Et pour les indécis ? Un set de dégustation de 12 capsules permet de tester toute la gamme –ou presque. Pas de doute, on va se mettre au petit vert.

www.carasso.ch

Freitag en mode écolo

Un dressing biodégradable

Si réduire votre empreinte écologique fait partie des bonnes résolutions 2015, filez vous habiller chez Freitag. Le label zurichois a développé une ligne de vêtements durables.
Freitag fabric
Comment recycler ses fringues ? En les enterrant dans son jardin, pardi! Freitag vient de développer F-abric, une collection de vêtements en tissus entièrement compostables. Après 3 mois sous terre, il n’en restera plus rien, excepté le bouton du pantalon, seul élément non biodégradable de la ligne, conçu tout de même pour pouvoir être dévissé et réutilisé. « A l’origine, nous voulions seulement trouver des habits de travail adaptés aux besoins de nos collaborateurs, expliquent les fondateurs de la griffe, Markus et Daniel Freitag. Et puis nous avons finalement constaté que nous recherchions quelque chose qui n’existait pas encore – un tissu robuste, produit de manière durable tout au long de la chaîne de fabrication, compostable et fabriqué en Europe. A partir des fibres, nous avons donc mis au point sous le nom F-ABRIC quelques textiles qui répondent entièrement à nos exigences. » Trois tissus différents élaborés en Europe à partir de lin, de chanvre, de fibres libériennes et de modal composent la collection pour homme et femme. A été volontairement exclu le coton en raison de sa production très demandeuse en eau et en pesticides. T-shirts à manches courtes et à manches longues, pantalons, tenue de travail et sac, du beau et du 100% écolo à shopper, notamment, dans les concept-store lausannois et zurichois du plus hype des labels suisses. De quoi filer faire les soldes avec bonne conscience.

www.freitag.ch