Tag Archives: Automobile

En course avec Mood

Sébastien Buemi, la bague au doigt

La marque suisse Mood vient de signer deux collections de bagues créées à l’effigie du champion du monde de Formule E vaudois, Sébastien Buemi. Des musts pour les aficionados du volant.

Un coureur automobile qui s’associe avec une marque de bijoux est un partenariat plutôt surprenant mais il ne faut pas se fier aux apparences. «Mood est une marque de bagues suisse très innovante qui permet de changer au gré de ses envies sa couleur et ses matériaux. Je suis tombé sous le charme du concept et je suis très heureux de débuter ce partenariat avec Mood. Nous partageons les mêmes valeurs et je me réjouis de porter la bague sur et hors de la piste », explique le pilote originaire d’Aigle. Un bijou pour champion ? «Choose your mood», c’est en tous cas la baseline du label made in Switzerland. Son principe ? Des bagues composées d’un anneau sobre en acier accueillant, par une simple manipulation, une pièce amovible permettant de personnaliser le bijou selon l’humeur de son propriétaire. Au programme de la collab’ 100% helvète entre Sébastien Buemi et Mood, deux collections créées à l’effigie du pilote. Le première, limitée et numérotée, est en cours de développement et sera réalisée avec une partie de la voiture avec laquelle le pilote suisse est devenu champion du monde de Formule E. Fait de carbone, chaque anneau sera unique. Certains seront noirs unie, la couleur du carbone, et d’autres auront de la couleur grâce aux autocollants de la Formule E de l’écurie Renault e.dams. La seconde collection, non limitée, est inspirée du design d’un pneu… mais pas n’importe lequel. Celui de la voiture de Sébastien Buemi. Du sobre au design viril. Bref, des valeurs sûres pour éviter un fashion dérapage.

www.yourmood.net

RUF et ses super Porsche

Quality Street

Quand on lit le nom Quality Street on pense immédiatement à une profusion de couleurs vives. C’est exactement ce qui attend les visiteurs du Salon International de Genève sur le stand de RUF Automobile.
Porsche by RUF
Chaque année le constructeur de Pfaffenhausen cherche à égayer le salon avec des voitures d’exception exposées dans des couleurs vives. 2016 n’échappe pas à la règle et c’est un vrai bonheur que de rentrer dans le stand et d’aller discuter avec les responsables de la marque autour des sept merveilleux modèles qui sont exposés. On y retrouve les valeurs de convivialité, de camaraderie et d’enthousiasme qui sont chères à la marque. La simple évocation de ces trois lettres a en général la faculté de faire hérisser les poils et luire les yeux des passionnés de voitures de sport. Il faut dire que depuis que l’Etat allemand leur a octroyé le statut de constructeur automobile en 1981 les équipes de RUF ont la bonne idée de transformer de très bonnes voitures en voitures fantastiques selon la philosophie du patron Alois RUF pour qui « Chez Ruf, on transforme les émotions en voitures ». Les premiers faits d’arme comptent notamment la fameuse Yellowbird qui a battu le record du monde de vitesse en 1987 avec 343 km/h, ce qui reste encore aujourd’hui une performance spectaculaire. Ainsi, le Salon est l’occasion de présenter pas moins de quatre nouveaux modèles. Issue d’une lignée datant de 1978, voici la RUF SCR 4.2. Le plumage transpire la nostalgie, qui plus est dans cette superbe livrée orange. Le ramage, lui, provient bien du 21ème siècle avec un déploiement de technologies de pointe. Ces technologies avancées se retrouvent aussi dans la Ruf Ultimate que vous pourrez admirer en bleu, la narrow-bodied RTR qui est exposée en jaune et la Turbo R Limited, présentée dans un gris très tendance. Pour compléter le festival de couleurs, trois modèles mythiques : une 2,7 RS ; la CTR2, qui fête ses vingt ans et enfin une CTR3. La Gazette a visité le stand il y a déjà une bonne semaine et malgré tout, les couleurs restent imprimées sur la rétine !

ruf-automobile.de

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Q by Aston Martin

Personnellement votre

Aston Martin est une de ces marques dont le nom fait rêver les amateurs d’automobiles grâce à la sportivité et l’exclusivité qu’elle dégage. Pour aller encore plus loin dans ce sens, la firme de Gaydon a ouvert en 2012 un service de personnalisation dénommé Q, dont la dernière réalisation est la sublime One of Seven.

© DR

© DR

C’est un homme d’affaire allemand qui a commandé pour lui et six de ses amis cette série de sept Vanquish personnalisées sur le thème du carbone. Le département Q by Aston Martin s’est alors appliqué à sublimer un des modèles phares de sa gamme. La réflxion a porté sur l’esthétique avec des sièges incrustés de logos en diamants, des badges en carbone usiné, des logos « One of Seven » dispersés dans l’habitacle, ainsi que des inserts noirs laqués. Le constructeur profite également de ce programme exclusif pour emmagasiner de l’expérience. En effet, la caractéristique principale de cette série de Vanquish est sa carrosserie noire mate. Celle-ci est entièrement réalisée en carbone et a nécessité la mise en place d’un nouveau procédé de fabrication afin de permettre d’arriver au rendu désiré : la peinture satinée Jet Black laisse apparaître par pans entiers les fines couches de carbone entrelacées sans que la transition soit perceptible au toucher. Rien ne sert de se ruer sur son téléphone pour s’en commander une, la série est déjà entièrement vendue. En revanche il est peut-être temps de voir lequel de vos amis penserait à vous pour une telle commande.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

www.astonmartin.com

Rétromobile 2015

La semaine des classiques à Paris

En marge de l’ouverture du salon Rétromobile, trois ventes aux enchères exceptionnelles se tiendront également cette semaine à Paris, organisées par RM Auctions, Bonhams et Artcurial. Coup de projecteur sur l’une d’entre elles.
Auto bisArtcurial a créé la sensation en décembre 2014 en annonçant avoir mis la main sur une collection exceptionnelle de 59 voitures anciennes ayant appartenu à Roger Baillon. Cet entrepreneur constitua  dès les années 50 une collection de voitures afin de créer un musée automobile. Celui-ci dût se résoudre à vendre une partie de ses voitures dans les années 70. Depuis lors, le reste de sa collection resta figé jusqu’à sa découverte l’an dernier. Bugatti, Hispano-Suiza, Talbot-Lago, Maserati, Ferrari, Delahaye, Delage… toutes ces marques mythiques sont représentées. A l’abri dans un garage et sous des piles de journaux, fut trouvée dans un bon état de conservation une Ferrari 250 California châssis court, phares carénés, anciennement propriété d’Alain Delon. Ce cabriolet dessiné par Pininfarina a été construit à 37 exemplaires et il représentera sans aucun doute le clou de la vente du 6 février. La plupart des autres voitures dormaient à l’extérieur à peine abritées et donc exposées aux affres du temps et aux caprices de la météo. Entamées par la rouille et recouvertes de poussière, ces voitures, qui seront vendues dans l’état, exercent une fascination puissante. Elles dégagent toutes un charme désuet et constituent un trésor véritablement inestimable.

www.artcurial.com

Les highlights de Detroit #2

Pleins feux sur la Ford GT

Ford a préservé la surprise jusque-là et a profité de la grande messe dans son antre de Detroit pour présenter la GT, supercar descendante directe de la mythique GT 40 et de la GT des années 2000. La voiture entrera en production en 2016 afin de célébrer les 50 ans du triplé de 1966 aux 24h du Mans.
All-New Ford GT
Ce nouveau coupé se positionne comme le fer de lance de la gamme du constructeur américain. La supersportive sera la vitrine technologique de Ford en matière de performances, d’aérodynamique et d’utilisation de matériaux légers. Son rôle sera également de rendre hommage à la compétition notamment par l’utilisation d’un moteur V6 Ecoboost de 600 cv dérivé de celui utilisé par la marque en endurance et dont la puissance sera transmise aux seules roues arrière. La GT met l’accent sur la maîtrise du poids, en particulier grâce à la cellule centrale en fibre de carbone sur laquelle viendront se greffer des structures composites en carbone et aluminium à l’avant et à l’arrière. Les proportions et la face avant de la GT rappellent sans équivoque la filiation avec ses aïeules mais la partie arrière est du jamais-vu pour le géant de Detroit. Celle-ci est le fruit d’un travail particulier portant sur l’aérodynamique avec ces montants flottants, placés au-dessus des entrées d’air latérales, qui relient le pavillon aux ailes ainsi que l’aileron arrière mobile destiné à améliorer la tenue de route. Reste à voir ce que le nouveau monstre américain donnera face à ses rivales européennes. Ford est-il en train de préparer un éventuel retour au Mans ?

Voir la vidéo ou relire le highlight #1 de Detroit

%d blogueurs aiment cette page :