Slider

Tag Archives: Alfasud

Jeux de lumière

L’astrologie sous les projecteurs

Après ses bagues reflétant les rayons du soleil pour projeter des messages personnalisés, le label suisse The Rayy lance une collection de pendentifs, qui mettent à l’honneur les douze signes du zodiaque. Une collab’ avec le tatoueur-star Maxime Plescia-Büchi et son studio Sang Bleu.

« Love », « forever », « written in the stars », voilà quelques-uns des mots doux dissimulés dans les bijoux The Rayy. Un filet de lumière et, comme par magie, le message caché s’affiche au regard de tous. Derrière ce tour de passe-passe à la poésie certaine, une technologie pointue développée à l’EPFL par Romain Testuz et Yuly Schwartzburg. Son principe ? Sculpter le bijou de manière à refléter la lumière et former un message. « La surface semble lisse, mais elle est en fait structurée avec grande précision, explique Romain Testuz, Un logiciel calcule le relief 3D à reproduire pour que les rayons lumineux soient redirigés à un endroit précis et forment l’image souhaitée, un bref message…ou un dessin ». Composée de quatre pendentifs unisexes, la dernière collection s’agrémente notamment de dessins du tatoueur internationalement connu Maxime Plescia-Büchi et de son studio Sang Bleu. Grâce à la technologie de « sculpture » de lumière, les signes du zodiaque apparaissent et brillent comme des étoiles, un hommage aux constellations qu’ils représentent, sous forme de dessins sur le pendentif Disk, un médaillon au design épuré imaginé par Noémie Arrigo, la directrice artistique de la marque ou en typographie sur le modèle Bar. Last but not least, on notera que toutes les créations The Rayy sont fabriquées en Suisse, avec de l’or 18 cts sourcé de manière responsable et des diamants de synthèse issus d’une chaîne de production fonctionnant à l’énergie solaire. Bref, de la joaillerie helv-éthique et chic. On adore.

www.therayy.com

Il Museo Alfa Romeo

L’Histoire du Biscione

Si pour la plupart des gens, Alfa Romeo ne suscite pas vraiment d’intérêt, il reste néanmoins quelques passionnés de la marque au Biscione. Ces Alfisti seront donc ravis par la réouverture du musée historique de leur constructeur favori.
velocita
Après cinq années de fermeture, Alfa Romeo a profité du lancement de sa nouvelle berline Giulia pour inaugurer son nouveau musée historique à Arese, dans la banlieue de Milan. La collection de 69 voitures est présentée sur trois étages qui abordent chacun un thème : Chronologie, Beauté, Vitesse.

Chronologie : depuis 1910 ALFA, puis Alfa Romeo, a évolué au cours des différentes périodes historiques, souvent en réinventant les règles. Cette chronologie de voitures légendaires marque les étapes d’une longue et prestigieuse histoire: de la 24 HP, la première voiture construite au Portello, à la 8C Competizione, qui représenta le rêve du nouveau millénaire. Un itinéraire qui passe par les GT des années vingt et trente, la reprise après la Seconde Guerre mondiale, les grandes époques des Giulia et Giulietta et les innovations audacieuses introduites par l’Alfasud et l’Alfetta. Cette partie de l’exposition couvre donc les 105 ans de l’histoire de la marque. La Beauté est nécessaire : la pureté de la forme se conjugue à la fonction avec un style unique qui les rend immortels. L’esprit Alfa Romeo prend corps dans les lignes de grands designers. Alfa Romeo, cuore sportivo : une légende faite d’hommes, de voitures, de victoires et de technologie. Une histoire marquée par des moments glorieux, mais aussi des épisodes sombres qui enseignent la cruauté de la piste. Un récit épique, écrit sur l’asphalte des circuits dans le monde entier. Le Temple des Victoires permet de revivre les dix plus grands triomphes de l’histoire d’Alfa Romeo. Les visiteurs ont également accès à une librairie, un centre de documentation et une piste d’essais.

www.museoalfaromeo.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.