Slider

Tag Archives: 5 étoiles

Au Royalp

L’étoile sous les flocons

Pour inaugurer la saison hivernale, le Chalet RoyAlp Hôtel & Spa accueille un nouveau chef, Davide Esercito. Concepts revisités et propositions gustatives inédites, le 5 étoiles de Villars-sur-Ollon s’impose, depuis quelques mois, comme la dernière place-to-be des foodistas avertis.

« Faire vibrer le sceptre de la cuisine de l’hôtel 5 étoiles des Alpes vaudoises bien au-delà des frontières en y insufflant une signature unique », telle est l’ambition de Davide Esercito, chef surdoué qui a fait ses gammes aux quatre coins de l’Europe et qui dirige depuis le mois de novembre les restaurants du Royalp dont le Jardin des Alpes, l’étoilé de l’hôtel ainsi que Le Rochegrise, sa brasserie alpine. Ultra créatif, l’Italien d’origine revisite des spécialités régionales ainsi que des mets traditionnels, grâce à une cuisine élégante et sobre à base de produits bio de producteurs locaux, dans l’esprit d’un Andrea Caminada. Une promesse fort alléchante qui nous a inspiré l’envie d’aller passer un week-end gourmand sur les pistes avec vue sur les Dents du midi et le massif du Mont-Blanc. On vous raconte.

Sur les pistes

Avant de se pencher sur le talent inspiré de la nouvelle toque qui buzze à Villars-sur-Ollon, quelques mots sur l’hôtel. Situé directement sur les pistes, le Chalet RoyAlp est un petit bijou pour les amateurs de ski…et les autres. Car en plus du Ski-in – Ski-out (mention spéciale pour les sèche-chaussures muraux et les pantoufles fourrées qui attendent les valeureux sportifs dans la ski-room), le 5 étoiles offre une palette de services très sympathique. Spa de 1200 m2 à la somptueuse piscine, salle de cinéma avec projection à la demande, salle kidsfriendly aux allures de château fort digne de rivaliser avec un Franz Carl Weber, espace pour grands avec consoles et baby-foot, salle de billard, fumoir, fitness, bref de quoi satisfaire toute la famille, des bambins insupportables aux parents les plus exigeants. Quant aux chambres, on peut difficilement rêver mieux. Pour notre part, on a opté pour la Junior suite vue montagne, juste parfaite pour un séjour en famille.  On a adoré la terrasse avec sa vue époustouflante, la salle de bains XXL avec baignoire d’angle et le spacieux dressing ultra pratique. Un sachet de guimauve et un ours en peluche en guise d’accueil ont définitivement conquis les membres les plus jeunes de l’équipe.

A la brasserie alpine

Pour le dîner, on a pris le parti de s’attabler au restaurant Le Rochegrise. Dans une ambiance chaleureuse et conviviale, la brasserie alpine offre à la carte une variété de plats populaires et savoureux avec un clin d’œil à l’esprit montagne et aux origines du chef. Au menu du jour, deux entrées au choix, un carpaccio de bœuf aux saveurs des bois et un risotto à la purée de courge, espuma chaud avec amaretto, que nous avons toutes deux dégustées. Parmi les trois propositions de plats, on a opté pour le Coquelet suisse, mousseline de pommes de terre à la truffe et pour le Mont Végan, quinoa noir, légumes braisés et pain naan. Quant au dessert, c’est par la tarte au citron meringuée que l’on s’est laissé tenter. Bilan des courses : on a été bluffé, que ce soit visuellement parlant ou d’un point de vue gustatif.  Bien que Le Rochegrise se positionne comme un restaurant familial à l’atmosphère moins formelle qu’au Jardin des Alpes -l’étoilé de l’hôtel-, Davide Esercito y sert une cuisine de haut vol, qui vaut à elle seule le détour par Villars-sur-Ollon. Entre Alpes vaudoises et inspirations transalpines, les créations du chef allient inventivité, beaux produits et saveurs d’exception. Cuisine maîtrisée à la perfection, recherche d’alliances audacieuses, cuisson au degré près des produits ou construction millimétrée des assiettes, le talent du virtuose des fourneaux suscite à raison l’enthousiasme de la gastrosphère et donne envie de poursuivre la découverte.  Aucun doute, on reviendra.

Chalet Royalp Hôtel & Spa, Domaine de Rochegrise, Route du Col de la Croix, 1884 Villars-sur-Ollon.

www.royalp.ch

 

 

 

Penthouse avec vue

En mode VIP au Mandarin Oriental

C’est au 7e et dernier étage de l’hôtel que le Mandarin Oriental a inauguré sa dernière suite. Avec ses 325 mètres carrés et son immense terrasse panoramique, le tout nouveau Royal Penthouse caracole sur l’olympe du luxe.

VIP, artistes, politiques ou têtes couronnées, les happy few du monde entier vont s’y presser. Il faut dire qu’avec sa dernière-née, le Mandarin Oriental n’a pas fait les choses à moitié. Offrant 325 mètres carrés d’élégance contemporaine, le Royal Penthouse est l’une des suites les plus spacieuses de la ville de Genève. Sa terrasse panoramique de 175 mètres carrés offre une vue imprenable sur les montagnes enneigées, le Rhône et la vieille ville. Côté décoration, le 5 étoiles a choisi de faire appel à Buz design, un studio de design international basé à Hong Kong et Bangkok, spécialisé dans l’hôtellerie de luxe. Avec ses larges baies vitrées, la suite comprend une chambre principale avec douche hammam, deux chambres communicantes et un séjour spacieux aux espaces salle à manger, salon et coin cheminée chaleureux. Elle dispose également d’une salle de divertissement insonorisée équipée de la dernière technologie audiovisuelle. « Chacun des quatre espaces principaux du Royal Penthouse rappelle les couleurs et le charme d’une saison », explique J. Lee Rofkind, fondatrice de Buz Design. La chambre principale thématise le printemps, avec ses tapis aux tons de bleu évoquant lac et montagnes et les jaunes éclatants des fleurs. Les teintes de l’automne égayent le séjour, tandis que les couleurs claires de l’hiver habillent la salle dédiée au multimédia, et la palette colorée de l’été décore les deux chambres communicantes. Le tout flambant neuf. Et pour ceux qui se sentiraient à l’étroit, le Penthouse peut se relier à la Suite Royale située au 6e étage par un ascenseur privé, constituant ainsi pas moins de 577 mètres carrés de luxe absolu. A espace d’exception, prestations d’exception. Le Royal Penthouse offre un éventail complet de services, comme le transfert depuis l’aéroport avec chauffeur, un service pour préparer et défaire les valises, des cours de cocktails dispensés dans la suite, des projections de cinéma privées dans la salle de divertissement ou encore une dégustation de plats signature du Yakumanka et du Rasoi by Vineet préparés dans l’intimité de la suite. Bref, de l’hyperluxe que le gotha en goguette ne manquera pas d’apprécier.

Mandarin Oriental Geneva, 1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.mandarinoriental.fr

Om sweet om

Maître yoga à la Réserve

Nul besoin de se retirer dans un ashram au fin fond de l’Inde pour devenir un expert ès yoga. La retraite qui buzze chez les aficionados de la position du lotus ? Celle de La Réserve à Genève.

Un maître yoga de choc, de la méditation, des pauses détentes au spa, des bols chantants, de la gastronomie healthy, voilà la recette miracle des yoga retreats de la Réserve. Vinyasa Yoga, Yin yoga, Ying Yang yoga, Qi Gong, en un week end, le maître de cérémonie en fait voir de toutes les couleurs à ses élèves. Il faut dire que Jeff Grant est une star en la matière. Exit la it-girl instagrammable qui salue le soleil face à la mer. Grand sportif entraîné à dépasser ses limites physiques et mentales, aucun défi d’endurance ne lui fait peur : ni l’Ultra Trail du Mont-Blanc, ni le Marathon des Sables, ni l’Ironman Hawaii, ni même le Sealfit Kokoro Camp, challenge ultime… Spécialiste de CrossFit, coach de l’extrême, musicien talentueux, Jeff Grant possède une expérience très complète des différents yogas avec plus de 600 heures de pratique. A la Réserve, il partage les secrets de sa pratique et offre à chacun l’opportunité de se recentrer sur soi-même et ses véritables objectifs, dans le décor de rêve du cinq étoiles de Bellevue. Du vendredi soir 18h30 au dimanche soir 18h, le professeur et coach sportif et mental de réputation internationale accompagne les participants (huit au maximum) pour les aider à libérer pleinement leur potentiel, à atteindre leurs objectifs grâce à la force mentale et physique, à vaincre les moments de stress, de surcharge ou d’inaction avec un programme intense et une approche ultra personnalisée. Bref, une retraite de luxe que les padawans exigeants devraient pleinement apprécier.

Spa Nescens, La Réserve Genève hotel, spa and villas, 301 route de Lausanne, 1293 Bellevue.

www.lareserve.ch

 

A l’aventure

Au paradis des mini-dandys

Des vacances de rêve avec ses enfants, un oxymoron ? Pas à La Réserve, où luxe, calme et volupté peuvent rimer avec petits monstres déchaînés.

Pour mater les terreurs les plus pourries gâtées, rien de tel qu’un séjour à La Réserve Genève. En effet, avec la complicité de My Little Room, concept-store on line pour enfants, le resort le plus chic des bords de lac déroule le tapis rouge à ses mini-hôtes de 0 à 13 ans. Perroquets perchés ici et là, chaise en forme d’éléphant, tapis lion devant un joli tipi, cabane en bois et toile, gros coussins doudou, crayons de couleur à profusion, girafe sur le canapé, le 5 étoiles de Bellevue a mis le paquet pour séduire les bambins terribles en déclinant son univers de lodge africain en version enfant dans ses chambres communicantes. Séance de maquillage, jeux en bois, baby- foot, jeux d’arcade, tours de magie, chasse au trésor ou spectacle de marionnettes, les jeunes hôtes se régalent le dimanche de barbe-à-papas, de pop-corn, cookies et autres friandises au milieu des arbres, tabourets biches, oiseaux, lapins blancs, renard malicieux et champignons, décor féérique du nouveau kids club installé dans les petits salons du Tsé Fung. Le temps est au beau fixe ? Direction La Petite Réserve, avec ses cabanes, son château gonflable et ses aménagements en bois dans le parc. De quoi occuper les explorateurs en herbe pendant que leurs parents se prélassent en profitant du cadre idyllique de l’hôtel. Pas de doute : exit plages de sable fin, cocotiers et eaux cristallines à 30°, le vrai paradis est au bord du lac Léman.

La Réserve Genève hotel, spa and villas, 301 route de Lausanne, 1293 Bellevue. www.lareserve.ch

 

 

 

Brunch à Genève #1

Un dimanche au Loti

Déprimante la Cité de Calvin le dimanche ? Pas si l’on a la chance de s’attabler dans l’hôtel le plus chic du canton. Au programme, un brunch gastronomique à se damner…et des baby-sitters de luxe pour s’occuper des dandys version mini.

On le répète encore et encore, nous sommes des inconditionnels de La Réserve. Qu’il s’agisse de se délasser au spa, de déjeuner au Tsé Fung ou de dîner en tête-à-tête au Loti, on est littéralement fan du 5 étoiles à la décoration exotico-chic. A défaut d’y élire résidence, chaque occasion est bonne pour y trouver refuge le temps d’un après-midi, d’une soirée ou plus si affinités. Notre dernière excuse pour filer à Bellevue ? Tester le brunch de Virginie Basselot. Comme, on a l’âme aventurière, on a embarqué nos deux terreurs de 3 et 5 ans. Luxe, calme et volupté avec deux mini dandys qui ont la bougeotte, le challenge était de taille.  Et franchement, chapeau ! On a testé plusieurs brunchs de grands hôtels mais là, on a été bluffé ! Côté assiette d’abord, on s’est évidemment régalé. Bar à fruits de mer, sushis préparés en live, chariot de fromages affinés, viennoiseries, verrines diverses et variés, mini-club sandwiches, mets asiatisants importés du Tsé Fung (le chinois étoilé de l’hôtel), jus de fruits et légumes frais et j’en passe, le buffet est au top. Pas question de s’arrêter en si bon chemin, des œufs sont préparés à la commande ainsi qu’un plat au choix (Saint-Jacques snackées ou filet de bœuf de Wellington, juste divins), le tout est accompagné d’une coupe de champagne de bienvenue. Pour clore les agapes, un magnifique buffet de desserts assène le coup de grâce aux gourmands. Les enfants s’en donnent à cœur joie et une fois rassasiés, ils s’éclipsent au Lodge d’hiver, où ils peuvent picorer sucettes en chocolat, guimauves et autres douceurs. Avec l’aide d’une pro, ils s’essaient au patinage et s’amusent avec l’équipe d’animateurs dans les différents ateliers organisés spécialement pour eux : bricolage, maquillage, loisirs créatifs… Pendant ce temps, ON PROFITE. On se ressert de bœuf Sichuan et nouilles chinoises, on craque pour quelques huîtres, on teste le jus grenade-papaye-ananas, on reprend un dernier bout de fromage puis deux ou trois desserts (mention spéciale pour les îles flottantes revisitées), etc. Un café et on se décide enfin à récupérer les garçons ravis. Bilan : un dimanche de rêve…pour tout le monde. Et, ça n’a pas de prix.

Brunch au Loti avec prise en charge des enfants tous les dimanches (patinoire jusqu’au 11 février), 110 francs par adulte et 50 francs par enfant de 4 à 12 ans, La Réserve Genève Hotel and Spa, 301, Route de Bellevue, 1293 Bellevue. Tél. 022 959 59 59.

www.lareserve-geneve.com