Slider

Tag Archives: 2016

RUF et ses super Porsche

Quality Street

Quand on lit le nom Quality Street on pense immédiatement à une profusion de couleurs vives. C’est exactement ce qui attend les visiteurs du Salon International de Genève sur le stand de RUF Automobile.
Porsche by RUF
Chaque année le constructeur de Pfaffenhausen cherche à égayer le salon avec des voitures d’exception exposées dans des couleurs vives. 2016 n’échappe pas à la règle et c’est un vrai bonheur que de rentrer dans le stand et d’aller discuter avec les responsables de la marque autour des sept merveilleux modèles qui sont exposés. On y retrouve les valeurs de convivialité, de camaraderie et d’enthousiasme qui sont chères à la marque. La simple évocation de ces trois lettres a en général la faculté de faire hérisser les poils et luire les yeux des passionnés de voitures de sport. Il faut dire que depuis que l’Etat allemand leur a octroyé le statut de constructeur automobile en 1981 les équipes de RUF ont la bonne idée de transformer de très bonnes voitures en voitures fantastiques selon la philosophie du patron Alois RUF pour qui « Chez Ruf, on transforme les émotions en voitures ». Les premiers faits d’arme comptent notamment la fameuse Yellowbird qui a battu le record du monde de vitesse en 1987 avec 343 km/h, ce qui reste encore aujourd’hui une performance spectaculaire. Ainsi, le Salon est l’occasion de présenter pas moins de quatre nouveaux modèles. Issue d’une lignée datant de 1978, voici la RUF SCR 4.2. Le plumage transpire la nostalgie, qui plus est dans cette superbe livrée orange. Le ramage, lui, provient bien du 21ème siècle avec un déploiement de technologies de pointe. Ces technologies avancées se retrouvent aussi dans la Ruf Ultimate que vous pourrez admirer en bleu, la narrow-bodied RTR qui est exposée en jaune et la Turbo R Limited, présentée dans un gris très tendance. Pour compléter le festival de couleurs, trois modèles mythiques : une 2,7 RS ; la CTR2, qui fête ses vingt ans et enfin une CTR3. La Gazette a visité le stand il y a déjà une bonne semaine et malgré tout, les couleurs restent imprimées sur la rétine !

ruf-automobile.de

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrêt au stand

TAG à l’heure du Salon de l’Auto

La marque TAG Heuer offre au public du Salon International de Genève un stand magnifique de 1000m2. Deux événements marquants sont ainsi mis à l’honneur : le centenaire du premier chronographe au centième de seconde ainsi qu’un partenariat inédit dans la Formule 1.
Stand Tag Heuer
L’aventure horlogère de TAG Heuer est associée aux sports motorisés depuis très longtemps. Dès le début de son histoire, la firme a travaillé au développement de chronographes de sport innovants. Cette implication dans la course à la précision a amené TAG Heuer à figurer au premier plan dans l’univers de la compétition automobile. Les chronomètres manuels Heuer au début de l’aventure de la Formule 1, les partenariats successifs avec des constructeurs prestigieux ou les associations à d’autres disciplines du sport automobile ont permis d’assoir le fabriquant au rang d’icône. Sur le magnifique stand du salon il est aussi question d’icônes car sous les portraits de pilotes illustres tels que Senna, Steve McQueen ou Patrick Dempsey, trône une collection variée de voitures d’exception : la Porsche Dempsey Racing 911 RSR 2015, la March 701 Jo Siffert, la fameuse Formula E 2016, la fougueuse Abarth 595 « Competizione by TAG Heuer ». Le clou du spectacle est la nouvelle F1 « Red Bull Racing – TAG Heuer RB12» 2016, la première de l’écurie ainsi rebaptisée. C’est la première fois qu’un constructeur horloger associe son nom à celui d’une écurie ! Le visiteur du stand risque d’y passer un long moment car tout a été fait pour y prendre du plaisir, que ce soit avec les cinq simulateurs de course, le circuit miniature avec voitures électriques, le bar ou bien l’exposition de chronographes et montres de l’horloger jurassien. Le pop-up store permettra entre autre au dandy de s’offrir la réédition de la légendaire Monaco avec le mythique cadran carré bleu avec couronne à gauche – l’original était portée par Steve McQueen sur le tournage du film Le Mans en 1971 !

www.tagheuer.com

La GDH au SIHH

Nos coups de cœur 2016

La 26ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie a dévoilé son cru 2016. Des grands classiques revisités, des ovnis côté carré des horlogers, des nouvelles collections joliment exécutées, top 6 des modèles qui ont retenu l’attention de la GDH.

Cartier drive

La Drive de Cartier : la montre du gentleman-driver

Cartier a profité de la grande messe horlogère genevoise pour dévoiler une toute nouvelle collection de montre de ville. Son nom ? La Drive. Montre du gentleman-driver par excellence, elle affiche des références subtiles à l’univers de l’automobile : guillochage du cadran dont les motifs s’apparentent au dessin d’une calandre, bombé du verre, compteur à 6 heures, remontoir au profil de boulon.  Classe sans en faire trop, on aime.

www.cartier.ch

richard-mille-airbus-rm-50-02-acj-tourbillon-split-seconds-chronograph

La RM 50-02 ACJ ou la passion de l’aviation selon Richard Mille

Richard Mille et le king de l’aéronautique Airbus se sont associés pour donner naissance au chronographe à rattrapante RM 50-02 ACJ Tourbillon. Usiné dans un alliage de Titane-Aluminium (TiAl) et doté d’une lunette secondaire en céramique blanche ATZ, son boîtier a été conçu pour refléter les lignes caractéristiques d’un hublot Airbus Corporate Jet. Sur le pourtour de la lunette, les vis signature Richard Mille ont été remplacées par des vis Torq set® dont le dessin hélicoïdal est la marque de fabrique et une couronne inspirée par les moteurs de jets et gravée en surface du logo d’Airbus.

www.richardmille.com

Baume et Mercier Cobra

La Capeland Shelby Cobra 1963 de Baume et Mercier : un garde-temps de course

Partenaire depuis 2015 avec la société Carroll Shelby Inc., Baume & Mercier lance une nouvelle série de chronographes en édition limitée s’inspirant de l’une des Cobra les plus victorieuses de toute l’histoire : CSX2128, le roadster de course 289. Avec ses compteurs asymétriques, le visage de la montre rappelle au premier coup d’œil le tableau de bord emblématique de la voiture. Le cadran d’un noir profond ainsi que les deux bandes horizontales ton sur ton accentuent encore l’hommage rendu, de même que les aiguilles reprenant la forme du volant.

www.baume-et-mercier.ch

Overseas Auto 4500V/110A-B128

L’Overseas de Vacheron :  la montre sport à son apogée

Vacheron Constantin réinvente l’une de ses collections emblématiques, l’Overseas avec cinq nouveaux modèles dotés de mouvements manufacture, tous estampillé du Poinçon de Genève et pourvu de trois types de bracelets interchangeables, en acier ou métal précieux. Notre choix : l’Overseas acier calibre 5100 au cadran soleillé bleu qui affiche les fonctions essentielles avec distinction, dans un boîtier de 41 mm.

www.vacheron-constantin.com

Moser&CieEndeavour_Centre_Seconds_Concept_Funky_Blue_

La Endeavour Centre Seconds Concept Funky Blue : la no-logo de H.Moser & Cie

Côté Carré des horlogers, on a aimé la Endeavour Centre Seconds Concept Funky Blue or blanc de H. Moser & Cie. Un modèle portant haut la philosophie minimaliste du « less is more » avec ses lignes épurées, son bracelet en cuir de koudou cousu main et lustré à la main et surtout son cadran bleu ciel fumé avec décor rayon de soleil dépouillé de tout index, logo ou marque. Simple et efficace.

www.h-moser.com

Urwerk_UR105_TRex

L’UR-105 T-Rex d’Urwerk : l’heure venue d’ailleurs

Les indépendants s’en sont donnés à cœur joie et ont décoiffé le parfois trop convenu Salon. Parmi les modèles ovnis, la UR-105 T-Rex d’Urwerk qui doit son nom à son boîtier quelque peu atypique au look reptilien. Instrument de mesure ayant traversé l’espace et le temps, elle reproduit la plus emblématique et la plus universelle manifestation des heures qui passent : la course du soleil, de son lever à son coucher avec un unique pointeur des heures voyage d’est en ouest.

www.urwerk.ch

Happy new year

Voeux_2016