Slider

Singes savants

Une année simiesque

Le 8 février, l’Asie fête le Nouvel An chinois. Après le dragon, le serpent, le cheval et la chèvre, place cette année au singe qui squatte, avec malice, les cadrans des montres helvètes.

Réputé pour son invariable curiosité, son habileté et son intelligence, le neuvième signe du zodiaque chinois est la star de l’année. En effet, on ne compte plus les horlogers à s’en être inspirés. Fidèle à la tradition, Ulysse Nardin signe par exemple la Classico Monkey. Puisant son design dans l’univers de la bande dessinée, son cadran se veut une illustration de la vivacité du primate. L’animal taquin semble s’en échapper, attirant immédiatement l’attention en bondissant entre les feuilles de palmier. Une scène rendue plus vraie que nature grâce à la technique du champlevé. A l’occasion de cette nouvelle année chinoise, Vacheron-Constantin mise aussi sur les métiers d’art avec l’art du Jianzhi, technique de découpage sur papier revisitée grâce au savoir-faire de maîtres graveurs et émailleurs. En VIP du cadran, le singe bien sûr entouré d’un motif de feuilles issu de l’iconographie classique asiatique. De son côté, Chopard signe la L.U.C XP Urushi Year of the Monkey, inspirée du mythe de Sun Wukong. Le petit mammifère y repose sur une branche et attrape un fruit sous un ciel embrasé des derniers rayons du soleil en référence au mythe qui raconte qu’après avoir été nommé gardien du Jardin des Pêches Célestes, le primate aurait mangé les pêches sacrées pour atteindre l’immortalité. Les tons chauds se marient à l’or rose du boîtier, qui dissimule un calibre mécanique automatique L.U.C 96.17-L, mouvement extra-plat d’une épaisseur de 3.30 mm.  Pour illustrer ses quatre modèles « Petite Heure Minute Singe », Jaquet Droz fait aussi référence à la fameuse légende grâce à un jeu subtil de nacre et de laque, laissant apparaître un délicat feuillage sur lequel se découpe l’animal sculpté dans l’or, perché sur une branche de pêcher. Dans un autre esprit, Perrelet présente un modèle Turbine dont les douze pales portent de fines gravures représentant les douze signes de l’horoscope chinois, celui de l’élu étant représenté en rouge vif. Mais ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces.  Pour célébrer comme il se doit la nouvelle année, nul besoin de se ruiner : Swatch propose aussi une montre en série limitée au look funky à souhait baptisée la Lucky Monkeys. Malin.

 

Laisser un commentaire

Post Navigation