Slider

Road Trip dans La Motor Valley

Le pèlerinage des gentlemen drivers

Avec le retour des beaux jours, l’envie de se mettre derrière le volant et de prendre la route se fait pressante. Alors, pourquoi ne pas aller découvrir les trésors de l’Italian Motor Valley, en Emilie Romagne ?
porsche
Cette région d’Italie constitue un véritable destination de pèlerinage pour les amateurs de moteurs. Pour s’y rendre, un passage par la route SS63, traversant le Parc National des Appennins entre La Spezia et Maranello, est indispensable. Une fois sur place deux axes de visites sont possibles : il y a les très grands noms présents  dans la région et qui proposent de visiter leurs usines et musées respectifs : Ferrari, Lamborghini, Maserati et Ducati pour la moto. Nous choisirons une alternative plus axée sur l’artisanat, le souvenir et le plaisir. A Maranello, on conseille d’aller jeter un œil chez Toni Auto, dont l’atelier regorge d’anciens modèles en cours de réparation. L’atmosphère ici est détendue et on vous laisse jeter un regard furtif sur les merveilles qui s’y cachent. En marge de la SP3, où Ferrari teste ses nouveaux modèles, vous pourrez visiter l’usine de Tubi Style, fabriquant d’échappements dont la confection relève quasiment de la lutherie tant un soin extrême est apporté à chaque réalisation. Deux collections fabuleuses méritent une visite : la collection Panini, constituée par un des fondateurs de l’entreprise des fameuses vignettes du même nom et la collection Stanguellini, un petit constructeur local. A Modène, la visite des ateliers de Schedoni s’impose. Cet artisan sellier travaille les cuirs pour tous les grands noms de la région et l’histoire de la famille est complètement étonnante. Autre passage obligé : le siège de Pagani. Et là, il est impossible de ne pas rester bouche bée devant les réalisations du magicien argentin. Chaque pièce de chaque voiture est une véritable œuvre d’art. La dernière étape de ce tour est l’ancienne usine de Bugatti, créée à la fin des années 80 pour la fabrication de la mythique EB110. Abandonnée depuis la faillite du repreneur italien en 1995, l’usine est restée en l’état et il est possible de la visiter en contactant l’ancien gardien du site. Pour tous ceux qui ont suivi l’histoire de ce modèle, les souvenirs affleureront de suite lors de la visite de ce site. Puisque nous sommes déjà en Italie, il est de bon ton de profiter de la gastronomie locale, qui constitue un véritable enchantement. Un nom de restaurant se détache du lot : l’Antica Moka. Buon viaggio !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Post Navigation