Slider

Pérégrinations littéraires

Le Paris d’Oscar Wilde

A l’occasion du 160ème anniversaire d’Oscar Wilde, l’Hôtel, rue des Beaux-Arts, organise une balade contée sur les traces du plus dandy des écrivains britanniques.
Oscar Wilde, 1884
L’auteur du « Portrait de Dorian Gray » est né il y a exactement 160 ans cette année. Pour ce jubilé, L’Hôtel, adresse parisienne du très chic 6ème arrondissement, a décidé de mettre en place une visite guidée de la capitale française intitulée « Dans les pas d’Oscar Wilde » sous la houlette de Dominique Vibrac, docteur en histoire de la philosophie et dixneuvièmiste, spécialiste de l’écrivain. Au programme, une balade à pied depuis L’Hôtel, rue des Beaux-Arts, jusqu’à l’Opéra, en passant par le Quai Malaquais, l’église Saint-Roch et le Palais Royal. Le tout, parsemé d’anecdotes et de détails sur le destin fascinant du dandy maudit et sur les lieux qu’il a fréquentés lors de son premier voyage en 1883 – au cours duquel il rencontra Victor Hugo et Marcel Proust – et durant son ultime séjour à Paris, où il trouva refuge après ses années de travaux forcés.  Après ces pérégrinations littéraires, retour à L’Hôtel pour déguster un déjeuner gourmand, concocté par le chef Julien Montbabut et servi dans l’élégant restaurant étoilé de l’établissement, situé sous une verrière et ouvert sur un patio bucolique.

L'hôtel

Tarif : 85 euros par personne (forfait comprenant la visite guidée et le repas de midi)
Sur réservation au +33 1 44 41 99 00 de septembre à décembre 2014

L’Hôtel, 13, rue des Beaux-Arts, 75006 Paris. Tel: +33 1 44 41 99 00. www.l-hotel.com

Buzz gastro

Quand Veyrat s’invite au Calla

Le chef savoyard triplement étoilé est l’invité d’honneur du Mandarin Oriental du 28 octobre au 1er novembre. Une occasion d’aller enfin juger sur pièce le talent du toqué au chapeau noir. Marc Veyrat

On n’aime ou on n’aime pas le personnage. Toujours est-il que ses créations culinaires suscitent un engouement unanime. Bois, sapin, pomme de pin, terre glaise, écorce, fougère, la cuisine minérale du dieu français des fourneaux vaut le détour, dit-on, pourvu qu’on ait la chance de pouvoir y goûter. Bonne nouvelle : plus besoin d’aller se perdre au fin fond des Alpages, Marc Veyrat a accepté de descendre de ses montagnes pour prendre ses quartiers une semaine durant dans les cuisine du Café Calla au Mandarin Oriental. Du 28 octobre au 1er novembre, les prudents qui auront réservé leur table pourront déguster midi et soir un menu spécial, concocté sur-mesure par l’alchimiste des sommets avec ses spécialités triplement étoilées du terroir Haut-Savoyard.

Mandarin Oriental, Café Calla, Quai Turrettini 1, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.mandarinoriental.fr/geneva

 

A l’aise, Blaise

La combi du pays

On se met en mode cocooning et on adopte la combi. Une tendance qui nous vient des pays nordique et qui déferle en Suisse avec les marques helvètes Feel at ease et Geelee.

Geelee_Light_Karrateka_light-617x389
                                                                         Combinaison Geelee

Alors, c’est sûr que, passé 19 ans, elle n’est pas forcément des plus faciles à assumer en société mais elle est tellement confortable qu’on l’adopte sans hésiter pour larver dans le canapé ou à même la peau après le sport. Surtout, depuis que deux marques suisses se sont lancées sur le créneau. Car si les Scandinaves nous ont précédés (avec le leader norvégien OnePiece) , nul doute que les combinaisons made in Switzerland vont cartonner avec ses deux acteurs sur le marché : Feel at ease et ses grenouillères doudous pour les 2 à 77 ans et Geelee, marque-fille de Switcher. Couleurs pepsy et dégaine loose, de quoi buller zen tout l’hiver.

FEEL AT EASE THOMAS ROSSET
                                                  Thomas Rosset, ambassadeur de Feel at ease

www.geelee.ch

www.feelatease.fr

Pimp my fridge

De l’art du frigo

Dix artistes disposent de deux jours pour métamorphoser un frigo cubique en œuvre d’art, c’est le concept du Red Bull Curates qui aura lieu pour la première fois à Genève fin septembre.

Participant - LIfestyle
Red Bull Canvas Cooler Project 2014 – Nouvelle Orleans – Un participant

Après Tokyo, Sydney, Miami, Singapour, Istanbul ou Zürich, c’est au tour de Genève d’accueillir le Red Bull Curates. Le king de la boisson énergisante donne en effet carte blanche à dix jeunes talents romands, plasticiens, graffeurs, graphistes, illustrateurs, musiciens, tatoueurs  ou encore adeptes du tricot pour…transformer un frigidaire un œuvre d’art. Parmi les heureux élus, Sandrine Pelletier et Olivier Ducret, Cyril Vouilloz alias Rylsee, Fabien Baudin et Mathieu Winkler, Pierre Andrey dit Giroscope, Hadrien Dussoix, Nicolas Constantin, Camille Aymon, Mathias Forbach alias Fichtre et Camille Vallotton alias Vamille, Elena Montesinos ou encore Caroline Vitelli. Les artistes travailleront deux jours consécutifs dans un même espace le 24 et 25 septembre puis, une fois le délai consumé, leurs œuvres seront exposés au Cercle des Bains à Genève jusqu’au 27 septembre avant d’être installés derrière les comptoirs de dix bars et restaurants genevois et de retrouver leur fonction réfrigérante.

Red Bull Canvas Cooler 2012
Red Bull Curates Canvas Cooler Milan 2012

Un projet un peu loufoque certes mais qui a le mérite de braquer les projecteurs sur la jeune garde de la création romande. «La participation des artistes à ce projet leur offre une visibilité différente en leur permettant de sortir des catégories dans lesquelles il sont habituellement « rangés », explique Florian Schmied, curateur du Red Bull Curates Geneva. Un tel événement permet d’amener une lumière différente sur les talents créatifs d’une région. Les artistes peuvent également tisser des liens entre eux durant les deux jours de travail en commun. Cela permet de créer de nouvelles connexions avec des artistes qui ne sont pas dans les mêmes sphères artistiques ou qui, simplement, vivent ailleurs. Au final, le Red Bull Curates est une belle opportunité pour promouvoir les jeunes talents artistiques de Suisse romande. »

Bakibaki Artwork
Red Bull Canvas Cooler Kyoto 2012

Red Bull Curates Geneva, 24-25 septembre « work in progress », vernissage le jeudi 25 septembre dès 20h, exposition jusqu’au 27 septembre, entrée libre, Cercle des Bains, rue des Vieux-Grenadiers 8, 1205 Genève

www.cercledesbains.ch

www.redbull.com/red-bull-curates-geneva

 

Au temps de la formule E

Richard Mille en course à Pékin

L’horloger suisse Richard Mille sera aux côtés de l’écurie française E-DAMS lors du premier championnat du monde de monoplaces électriques au stade olympique de Beijing, le 13 septembre prochain.

Les pilotes de l'équipe E-DAMS

Sébastien Buemi et son coéquipier Nicolas Prost devant la Spark-Renault SRT_01 – Crédit photo R.Mille

Est-ce parce qu’elles partagent une même passion pour la mécanique que l’automobile et l’horlogerie entretiennent depuis toujours des liens étroits ? Toujours est-il que les deux univers aiment à se côtoyer. En témoigne une fois encore le partenariat de Richard Mille avec l’écurie française E-DAMS lors du premier  championnat du monde FIA Formule E de monoplaces électriques au stade olympique de Pékin. Sur les dix circuits urbains mis en place au cœur du fameux nid d’oiseau du cabinet d’architecture suisse Herzog et de Meuron, prendront place le pilote de F1 Sébastien Buemi et son coéquipier Nicolas Prost  au volant de la Spark-Renault SRT_01, une monoplace capable d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes grâce à son moteur électrique de 200 KW (soit 270 cv) et son poids contenu de 888 kg. Des courses historiques pour une nouvelle discipline soutenue par Jean Todt, président de la FIA et qui donne l’occasion aux constructeurs d’exposer leurs innovations dans le domaine de l’énergie électrique.  Un partenariat sportif à la pointe parfaitement raccord avec l’ADN de l’horloger jurassien.

www.richardmille.com

 

felis libero. ut commodo tristique Curabitur efficitur. mattis elit. Donec nunc suscipit