Slider

Double triangle

Hommage suisse à Alexander Girard

En collaboration avec le Studio Girard et Vitra, la Maison Caran d’Ache signe le 849 Alexander Girard : une édition limitée de stylos à bille aux motifs emblématiques et ludiques du designer américain Alexander Girard.

On connaît tous ses fameux yeux. Alexander Girard compte parmi les figures incontournables du design graphique américain de l’après-guerre. Si son œuvre est avant tout axée sur le design textile, il s’est également distingué en tant que graphiste, créateur de mobilier, scénographe et designer d’intérieur. Dans le cadre de la Vitra Accessories Collection, Caran d’Ache signe en l’honneur du grand monsieur le 849 Alexander Girard. L’édition limitée comprend deux modèles : Le premier modèle présente le motif géométrique « Double Triangle » en vernis blanc brillant sur un corps noir mat. Plus féminin, le second modèle arbore le motif « Check Stripes » rose sur un corps vernis blanc brillant. Finalement, le motif culte du designer « The Eyes », en rose ou bleu, orne les boîtes métalliques qui accompagnent les deux 849. Les motifs colorés et expressifs ont été sélectionnés par Caran d’Ache et Vitra en collaboration avec la famille Girard parmi la vaste sélection d’images de la succession Girard qui fait partie des archives du Vitra Design Museum. Bref, un must-have pour collectionneurs.

www.carandache.com

Joyeuses Pâques

Chasse à l’oeuf…de luxe

Après les bûches, place aux œufs. Les grands hôtels genevois ont présenté à La Réserve leurs créations pascales. Tour d’horizon en images…

La Réserve Genève : “L’Heure gourmande” par Cédric Codeville et son l’équipe

Hôtel d’Angleterre : “M. Patate de Pâques” par Julien Launay

Mandarin Oriental : “Show Oeuf” par Michael Perrichon

Le Richemond : “Preferred Choc’ananas” par Sébastien Quazzola

Kempinski : “L’Or de Pâques” par Pierrick Simon

Beau-Rivage : “Dragon Bleu” par Yohann Coiffard

Hotel Métropole et Restaurant Hotel du parc des Eaux-Vives : “Explor’oeuf” par Aurélien Houillon

InterContinental : “Pâques fleuri” par Régis Ferré

Hôtel Président Wilson : “L’Oeuf N°3” par Didier Steudler

Photos © Liese Barbeau Cochet

 

L’art de la foire

Le retour de la Lausanne Art Fair

Du 19 au 22 avril, la Lausanne Art Fair prend ses quartiers à Beaulieu pour la seconde année consécutive. Au programme? La crème de la crème des galeries et plus de 3000 œuvres réunies en un seul lieu. Bref, un rendez-vous incontournable pour collectionneurs et esthètes de tout poil.

L’édition inaugurale a cartonné. Rien d’étonnant donc à ce que la Foire d’art vaudoise soit reconduite cette année. Figuration libre, art abstrait, art urbain, pop art, bad painting ou encore performances, la philosophie de l’événement mise à nouveau cette année sur la diversité des courants artistiques et des styles. Une occasion en or pour parfaire sa culture ou pour dénicher une pépite parmi les it-artistes représentés. Partenaire de la Foire, la Gazette de l’Helvète a interviewé Serge Beninca, le directeur artistique pour en savoir plus.

La deuxième édition de la Lausanne Art Fair va avoir lieu du 19 au 22 avril. Quel bilan tirez-vous de l’édition 2017?

SB : Le bilan est excellent. Avec près de 15 000 visiteurs et 724 oeuvres vendues, les galeries ayant exposé en 2017 (une soixantaine) étaient satisfaites à la fois des ventes effectuées, de l’organisation, de la haute tenue de l’offre artistique de la foire et de l’accueil chaleureux que leur a réservé un public connaisseur et amateur d’art contemporain. Cette réussite nous a permis de gagner considération et crédibilité auprès de tous, public, exposants et acheteurs.

L’édition de cette année va-t-elle garder le même positionnement que l’an dernier en privilégiant l’art abordable et l’art coup de coeur?  

SB : Oui, Lausanne Art Fair garde son positionnement de foire d’art à la fois abordable et qualitative, susceptible de provoquer des achats coup de coeur comme des acquisitions plus spéculatives. Nous souhaitons offrir au public un plateau artistique riche et représentatif des courants qui agitent l’expression contemporaine, tout en créant un lieu de confort idéal suscitant l’émotion et la magie de la découverte des oeuvres. Amateurs d’art, collectionneurs ou personnes avides de découverte pourront acquérir des œuvres abordables aux plus prestigieuses.

Quelles sont les nouveautés pour 2018?

SB : Si le concept reste le même – comme évoqué plus haut – nous accueillerons cette année plus de 80 galeries venues de Suisse, d’Europe et du monde entier, et plus de 3000 oeuvres seront proposées, de la peinture à la photographie, en passant par la céramique ou la sculpture. L’offre artistique sera donc encore plus généreuse et qualitative!

Pouvez-vous nous citer quelques-unes des nouvelles galeries à participer à la Foire?

SB : Les nouvelles galeries seront nombreuses et nous souhaitons réserver à notre public la primeure de ces découvertes et de ces échanges artistiques. Nous pouvons toutefois vous annoncer la présence de la galerie suisse Ferrari Art Gallery, de la galerie Saltiel d’Aix-en-Provence affichant des signatures prestigieuses, de la galerie allemande Galeria K et de bien d’autres encore, représentatives de la créativité artistique du moment et promettant de belles surprises. Certaines galeries reconnues telles que les galeries suisses Bel Air Fine Art ou Art XXI, pour ne citer qu’elles, étaient déjà présentes l’année dernière mais exposeront cette année de nouveaux artistes et  proposeront une palette artistique bigarrée.

Sur quels critères les avez-vous sélectionnées?

SB : C’est un comité de sélection constitué de professionnels de l’art (2 collectionneurs et 2 galeristes) qui décide des galeries qui seront ou non présentes. Le but n’est pas de porter un jugement sur le travail de quiconque, mais de garantir la bonne tenue et le haut niveau de qualité de la foire.

Pouvez-vous nous citer quelques-uns des artistes que l’on pourra découvrir au sein de la Foire ? Parmi les plus connus ? Et les étoiles montantes ?

SB : Il y aura plus de 500 artistes représentés, il m’est donc difficile de n’en nommer que quelques-uns! Mais soyez sûrs d’y croiser du Combas, du Pasqua, du Jef Aerosol, du Banksy, du Jeff Koons ou du Chagall. Des années 50 à aujourd’hui, les courants artistiques les plus importants de l’art contemporain seront représentés : l’expressionnisme, l’abstraction, l’art naïf, l’art cinétique, le minimalisme, le pop art… et nous ferons la part belle à l’art brut, au bad painting, au graffiti ou au post graffiti.

Quels sont vos objectifs pour cette édition 2018? 

SB : Nos objectifs? Une fréquentation accrue, un succès marchand grandissant, un plateau artistique foisonnant et une orchestration digne du tissu économique et culturel exceptionnel de la Suisse romande. Mais au-delà du succès commercial, nous souhaitons recréer un lieu d’échange et de partage dans une ambiance franchement décontractée et conviviale, tout en préservant un haut niveau d’exigence, en phase avec l’actualité du milieu de l’art international.

Du 19 au 22 avril 2018, Beaulieu Expo, 10, avenue Bergières, 1004 Lausanne. De 18h à 23h le jeudi, de 16h à 22h le vendredi et de 11h à 19h les samedi et dimanche.  Entrée adulte : 20 francs.

www.lausanneartfair.com

 

Sport en VIP

Le coaching privé chez Oz Wellness

Concocter un programme sur-mesure pour sportifs émérites ou pour messieurs allergiques à l’effort dans un cadre intimiste et cossu ? C’est ce que propose Jean-Marie Castaing dans son nouveau fief, Oz Wellness. Visite guidée.

En terme d’emplacement, difficile d’imaginer mieux. Sous les toits d’un immeuble cossu de la rue d’Italie, le QG de l’ex-champion de body building Jean-Marie Castaing et de Michèle Bontemps, spécialiste reconnue de la beauté et des médecines alternatives, est le dernier club de sport chic où se presse le gotha genevois. Serviettes brodées aux effluves délicats, vestiaires XXL avec douches individuelles, infusion détox à volonté, écran diffusant du contenu à la demande, chaque détail est minutieusement pensé pour le confort des visiteurs. Au programme de ce studio d’entraînement ultra select ? Du coaching sportif et mental sur-mesure dans une salle intimiste aux équipements de pointe. Cardio-training, stretching postural, coaching post-traumatique, boxing core ou encore Tai Chi, le maître des lieux ne manque pas de ressource pour adapter les séances individuelles aux besoins de chacun, des plus novices aux athlètes de haut niveau. Parmi ses spécialités, le renforcement musculaire en vingt minutes chrono qui se pratique sans se changer avec une série d’exercices conçue pour ne pas faire transpirer. Les businessmen pressés sont fans. Après l’effort, le réconfort. Une cabine cosy permet de se relaxer grâce à un large éventail de soins thérapeutiques. Massage balinais, shiatsu, chi nei tang, lifting manuel du visage, acupuncture, de quoi partir pimpé et requinqué de sa séance de fitness. Pas de doute, le magicien d’Oz a de sérieux arguments pour nous rendre accro au sport.

Oz Wellness, Rue d’Italie 10, 1204 Genève.

www.ozwellness.ch

Le marché du vin suisse bis

Des vignerons et des flacons

Le Wine Trotter et le Village du Soir remettent le couvert et organisent ce samedi 24 mars la seconde édition du marché du vin suisse.

L’an dernier, l’événement a cartonné avec plus de 2000 visiteurs. Pas question donc de changer une recette qui gagne. Trente vignerons venus du Valais, du Canton de Vaud, du Tessin et bien sûr de Genève prendront à nouveau leurs quartiers au Village du Soir ce samedi 24 mars pour faire déguster leurs vins et vendre leurs précieux flacons en direct aux tarifs cave ouverte. Parmi les participants VIP, la cave Stéphane Gros, Le Grand Clos JM Novelle, Stéphane Dupraz, le Domaine du Paradis, le Domaine Sophie Dugerdil, la Maison du Moulin, le Domaine La Colombe, la Maison Gilliard ou encore la Tenuta San Giorgio…Pour accompagner la dégustation, des food trucks et des stands de fromage et charcuterie. Les plus studieux pourront prendre part aux cours de dégustation organisés par Nathalie Favre et la Swiss Wine School. Et enfin pour se détendre après une si rude journée, place dès 21h au Bal des Vignerons. Pas de doute, ça va swinguer.

Tarif : 15 francs, l’entrée et l’accès à la dégustation.

Le samedi 24 mars 2018 de 11h à 20h30, Marché du vin suisse, Village du Soir, 24 route des Jeunes, 1227 Carouge.

www.villagedusoir.com

www.lewinetrotter.ch/marche-du-vin

 

 

 

dolor quis, ut elit. nunc pulvinar ultricies