Slider

Category Archives: Le Passionné

Cayenne, troisième du nom

Le SUV de Porsche s’offre un lifting

Porsche a présenté fin août la troisième génération de son Cayenne. N’oublions pas qu’avec 760,000 unités vendues, le SUV a représenté la bouée de sauvetage pour la marque allemande. Cette troisième génération va donc continuer de représenter un élément clef de la gamme et son renouvellement est un point stratégique pour le constructeur allemand.

Après 7 ans de bons et loyaux services, le Cayenne de deuxième génération cède sa place à un Cayenne profondément renouvelé. Des moteurs turbo puissants, une nouvelle boîte Tiptronic S à 8 rapports, de nouveaux systèmes de châssis ainsi qu’un concept d’affichage et de commande innovant avec une connectivité complète sont autant d’éléments qui permettent d’élargir l’éventail de possibilités, entre sportivité et confort. Si la deuxième génération avait joué la finesse au niveau du style, le Cayenne 3 revient vers l’esprit du premier Cayenne avec un aspect beaucoup plus athlétique. Les codes stylistiques vus sur la dernière Panamera et la 911 sont ici repris massivement afin que le lien de famille soit visible au travers de l’ensemble de la gamme. Le nouveau Cayenne regroupe trois concepts de châssis : voiture de sport, véhicule tout-terrain, berline. Pour cela, un nouveau châssis de base léger a été mis au point. De nouveaux concepts sont disponibles : roues arrière directrices, suspension pneumatique, stabilisation antiroulis. Cet agencement permet d’avoir des conditions optimales pour les systèmes de châssis actifs, qui sont analysés et synchronisés par la régulation châssis intégrée Porsche 4D-Chassis Control. Le système travaille en temps réel et peut donc encore améliorer le comportement routier. À l’exception du système d’amortissement actif PASM (de série sur le Cayenne S), tous les autres systèmes de châssis sont des innovations. Pour la première fois, le Cayenne dispose en option de roues arrière directrices à commande électrique. A l’intérieur aussi le renouvellement est profond : l’écran tactile Full HD de 12,3 pouces de la toute dernière génération du Porsche Communication Management (PCM) se trouve au cœur du nouveau concept d’affichage et de commande de Porsche. De nombreuses fonctions numériques peuvent ici être utilisées de façon intuitive, même par commande vocale. Le système Porsche Connect Plus disponible de série permet d’accéder à des services en ligne et à Internet. Cela inclut par exemple la navigation en ligne de série, avec informations de trafic en temps réel. Les éléments de commande analogique sur la nouvelle console centrale se concentrent sur les fonctions principales du véhicule. Dans un style typique de Porsche, le conducteur a ainsi vue sur un compte-tours analogique placé au centre. Celui-ci est complété de deux écrans Full HD de sept pouces, lesquels affichent toutes les autres données de conduite utiles ainsi que des informations choisies séparément via le volant multifonction. Pour le lancement, deux versions seront disponibles : le Cayenne 3L de 340 ch et le Cayenne S V6 biturbo 2,9L de 440 ch.

www.porsche.com

 

La dolce vita en Ferrari

Bye bye California

Dévoilée fin Août, la remplaçante de la California T a été officiellement présentée au Salon de l’automobile de Francfort, qui s’est tenu du 14 au 24 septembre…

La Ferrari Portofino a pour vocation de dominer son segment grâce à une combinaison parfaite de sportivité, élégance et confort à bord. Ferrari a choisi un nom particulièrement évocateur, faisant référence à l’une des plus belles villes italiennes. Délivrant une puissance phénoménale de 600 chevaux et accélérant de 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes, la Ferrari Portofino est la décapotable 2+2 la plus puissante. Son châssis enregistre une réduction significative du poids par rapport au modèle précédent grâce au recours intensif aux technologies modernes de production. Le V8 turbo enregistre 40 chevaux de plus que celui de la California T. La sonorité propre au V8 Ferrari a pour sa part été encore améliorée et on l’appréciera pleinement à toit ouvert. La Ferrari Portofino se veut également plus dynamique, comme en témoigne l’utilisation du différentiel électronique arrière (E-Diff3) de troisième génération. La Portofino est aussi la première GT de la gamme à adopter l’EPS (Electric Power Steering). Réalisée par le Ferrari Design, la Ferrari Portofino est une voiture au style agressif à la configuration fastback à deux volumes, inédit sur ce type de coupé cabriolet, qui accentue l’élégance de sa silhouette, lui donnant un caractère plus sportif sans empiéter sur son élégance et son dynamisme. Le mariage du style et de la technique se voit sur toute la carrosserie. A l’avant, les bords extérieurs des projecteurs cachent une prise d’air innovante qui souffle dans le passage de roue avant pour ressortir sur les flancs afin de contrôler la trajectoire et réduire la résistance. L’arrière souligne l’aspect sportif de la voiture avec une largeur de voie renforcée par l’installation des feux aux extrémités. Cette élégante solution dissimule intelligemment le volume arrière accueillant le toit rigide escamotable. Le confort à bord a aussi reçu une attention particulière : un système infotainment à écran tactile de 10.2”, un nouveau système de climatisation améliorant le confort des passagers tant à toit ouvert que fermé. Un nouveau volant, les sièges réglables à 18 positions avec un nouveau design arrière offrant d’avantage d’espace pour les jambes à l’arrière, et l’écran passager viennent compléter l’ensemble. La voiture parfaite pour profiter de l’été 2018 sur la riviera italienne.

www.ferrari.com

 

Matricule 007

La montre du commandant

On ne change pas une équipe qui gagne. Depuis 1995, Omega fait équipe avec l’Agent 007 en créant des garde-temps à son effigie. Cette année, la manufacture biennoise lance un nouveau modèle inspiré par la saga d’espionnage : la Seamaster Diver 300M « Commander’s Watch ».

L’année 2017 marque trois anniversaires notables pour l’agent secret le plus célèbre du monde : le 50e anniversaire de « On ne vit que deux fois », le 40e anniversaire de « L’espion qui m’aimait » et le 20e anniversaire de « Demain ne meurt jamais ». Dans chacun de ces films, James Bond porte son uniforme militaire officiel. Pour célébrer ces jubilés, OMEGA a imaginé une montre au design unique. « James Bond est un personnage intrigant et d’une grande profondeur. Nous sommes fascinés par son rapport avec la Marine Royale, une institution avec laquelle OMEGA a tissé des liens historiques. Nous avons ainsi voulu rendre hommage à son rang de commandant », explique Raynald Aeschlimann, président et CEO de la manufacture biennoise à propos de la nouvelle Seamaster Diver 300M estampillée Bond. Logée dans un boîtier en acier inoxydable, la «Commander’s Watch» reprend ainsi les couleurs de l’insigne de la Marine royale britannique avec un cadran en céramique blanche polie, des aiguilles des heures et des minutes bleues squelettées et facettées et une aiguille des secondes vernie rouge avec, en contrepoids, le logo du pistolet «007». Le fond transparent met en valeur un rotor ou figure l’insigne du rang de commandant de la Marine Royale. Cette montre est montée sur un bracelet NATO à cinq bandes bleu, rouge et gris en polyamide, avec un bracelet supplémentaire en métal. Elle est animée par le calibre 2507 exclusif OMEGA. Et si la version en acier inoxydable est limitée à 7007 exemplaires, la version en or jaune 18K a été produite à seulement sept exemplaires. Il va falloir dégainer vite.

www.omegawatches.com/CommandersWatch

Juke box et belles mécaniques

La GDH au Concours de l’Elégance

Ce dimanche, la GDH est allée se balader du côté de Coppet. Au programme, des voitures de collection à se damner, des foodtrucks, du champagne et de la musique live ambiance juke box.

Aston Martin Geneva, Prestige Motor Group, Nyon

Voilà nonante ans que le Concours d’Elégance de Genève prenait vie aux abords du Lac Léman. Pour célébrer cet anniversaire, nonante voitures de collection datant de 1945 à 1960 ont envahi les jardins du Château de Coppet ainsi qu’une sélection de belles mécaniques des partenaires de prestige de l’événement. Parmi eux, Rolls-Royce Motor Cars Geneva évidemment mais aussi nouvellement Aston Martin Geneva, notre marque British fétiche. Reportage en images.

 www.ConcoursdEleganceSuisse.com

 

L’Élégance suisse

Le rendez-vous des Gentlemen driver

Avis aux amateurs d’automobile, voici l’événement incontournable de l’année. Le Concours d’Élégance Suisse, qui souffle sa deuxième bougie cet été, fait revivre une tradition d’époque qui a connu un véritable essor dans les années 20 : le rassemblement de belles cylindrées.

Ouvert au public, la deuxième édition du Concours d’Élégance Suisse se tiendra les 23, 24 et 25 juin prochain à Coppet. Durant ces trois jours, le Château de la cité vaudoise se transformera n machine à remonter le temps grâce à une sélection de septante automobiles rares datant de 1945 à 1960, qu’il sera possible d’admirer sous toutes les coutures. Un événement sous le signe de l’authenticité avec des pièces uniques, des véhicules d’origine et d’autres restaurés, célébrant ainsi le patrimoine historique et culturel automobile. Pour couronner les festivités, une remise de prix est organisée dans les règles de l’art avec un jury assidu afin de décerner notamment le prestigieux trophée Best of Show. Le chef d’orchestre de cette symphonie automobile ? Mathias Doutreleau, co-fondateur de l’événement. Un passionné qui a voulu partager son enthousiasme en faisant renaître une tradition, et revivre ces voitures en leur donnant un nouveau moment de gloire.

25 francs – gratuit pour les moins de 12 ans

Concours d’Élégance Suisse, du 23 au 25 juin, Château de Coppet, Rue de la Gare 2, 1296 Coppet.

www.ConcoursdEleganceSuisse.com