Category Archives: Le Passionné

L’Élégance suisse

Le rendez-vous des Gentlemen driver

Avis aux amateurs d’automobile, voici l’événement incontournable de l’année. Le Concours d’Élégance Suisse, qui souffle sa deuxième bougie cet été, fait revivre une tradition d’époque qui a connu un véritable essor dans les années 20 : le rassemblement de belles cylindrées.

Ouvert au public, la deuxième édition du Concours d’Élégance Suisse se tiendra les 23, 24 et 25 juin prochain à Coppet. Durant ces trois jours, le Château de la cité vaudoise se transformera n machine à remonter le temps grâce à une sélection de septante automobiles rares datant de 1945 à 1960, qu’il sera possible d’admirer sous toutes les coutures. Un événement sous le signe de l’authenticité avec des pièces uniques, des véhicules d’origine et d’autres restaurés, célébrant ainsi le patrimoine historique et culturel automobile. Pour couronner les festivités, une remise de prix est organisée dans les règles de l’art avec un jury assidu afin de décerner notamment le prestigieux trophée Best of Show. Le chef d’orchestre de cette symphonie automobile ? Mathias Doutreleau, co-fondateur de l’événement. Un passionné qui a voulu partager son enthousiasme en faisant renaître une tradition, et revivre ces voitures en leur donnant un nouveau moment de gloire.

25 francs – gratuit pour les moins de 12 ans

Concours d’Élégance Suisse, du 23 au 25 juin, Château de Coppet, Rue de la Gare 2, 1296 Coppet.

www.ConcoursdEleganceSuisse.com

Tissot à la fête d’Unspunnen

Du folklore suisse dans l’horlogerie

Le compte à rebours de la Fête d’Unspunnen débute officiellement ce vendredi 28 avril. Pour égrener les heures jusqu’au 26 août, date d’ouverture des festivités, l’événement compte un tout nouveau partenaire horloger…

Tissot, partenaire officiel

L’Unspunnenfest, kesaco ? Un évènement incontournable pour les lutteurs, armaillis et autres lanceurs de drapeaux mais aussi pour près de 150’000 visiteurs, venus de toute la Confédération. Cette année, c’est du 26 août au 3 septembre 2017 qu’elle aura lieu à Interlaken. Et comme à toute manifestation sportive d’envergure, une montre officielle, Tissot vient d’annoncer son partenariat avec la plus grande fête folklorique de l’année. Une occasion pour le leader mondial de l’industrie horlogère traditionnelle helvète d’associer ses garde-temps aux qualités des disciplines présentées lors de cette fête, soit la résistance et la performance. Des valeurs chères à la marque horlogère et en parfaite adéquation avec ce que requiert lancer de pierre, hornus, cor des Alpes, folklore et yodel…

Des montres dédiées

Pour être sûr de ne pas manquer les festivités, le compte à rebours de la Fête d’Unspunnen a débuté officiellement ce vendredi 21 avril. Tissot a saisi l’occasion pour présenter une collection dédiée composée des Éditions Spéciales Tissot T-Touch Expert Solar et de la Tissot PR 100 homme et dame. Le fond gravé avec le logo de l’évènement, rend ces montres uniques et exclusives. François Thiébaud, président de la marque, a commenté : « Au sein de notre entreprise, nous faisons souvent référence au signe « + » situé au cœur du drapeau helvétique et ce signe positif doit se refléter dans ces joutes sportives et dans l’esprit des participants, des organisateurs et des spectateurs. C’est aussi une ligne directrice que nous appliquons pour nos produits horlogers. La Fête d’Unspunnen sera belle et l’émotion garantie ! ». Bref, soyez au rendez-vous… « yololo hihou »

www.tissotwatches.com
www.unspunnenfest.ch

On a testé…

Le sport à La Réserve

Le spa Nescens vient d’inaugurer un tout nouveau programme dédié à la préparation physique, associant coaching, soins et nutrition. L’objectif ? Se remettre au sport, renforcer sa condition physique ou augmenter ses performances. La GDH s’est dévouée -sans trop se faire prier- pour essayer.

Du renforcement physique dans un hôtel 5 étoiles, est-ce bien compatible ? C’est ce que l’on est allé voir de près en passant une journée à La Réserve. Fidèle à son positionnement autour du Better Aging, le Spa Nescens a concocté un programme sur-mesure pour ceux qui souhaitent se remettre au sport dans les meilleures conditions ou qui sont bien décidés à augmenter la performance de leur discipline fétiche. Et si les lieux se prêtent à la détente, pas question de buller. Ici, la remise en forme, c’est du sérieux. Pour preuve, il se murmure que des joueurs de tennis du top ten mondial s’y entraînent. On les comprend. Car, pour finir, la préparation physique version luxe, on en ferait volontiers tous les jours.

L’heure du bilan

Sportif ou pas, du vin et des bonnes bouffes, à la longue, ça ne pardonne pas. Et, pour slalomer sur les pistes noires, faire des exploits sur terre battue ou exceller sur les greens, il faut améliorer sa technique bien sûr, mais aussi entretenir sa forme physique. Pour inaugurer la journée donc, un bilan physique et ostéo-articulaire par Sébastien Ducasse, l’ostéopathe du spa. Incontournable le passage par l’objet de toutes les angoisses : la balance ou plutôt dans le cas présent un engin high-tech multi-capteurs pour quantifier les masses de notre corps. Fini le simple résumé de l’indice IMC, on parle de pourcentages de muscle, d’eau et de graisse. “L’IMC n’est pas significatif. L’important est la répartition des masses corporelles et de se sentir bien dans son corps”, explique-t-il. De là, place aux choses sérieuses. Briefée par le thérapeute, Anne, la coach sportive, se charge du programme d’entraînement et délivre une foule de conseils personnalisés. Et là, pas une minute de répit. Même si la saison est sur sa fin, c’est en prévision de l’année prochaine que nous avons opté pour le ski. Car à chaque discipline, ses exigences avec un focus sur l’endurance, la puissance, l’équilibre ou l’adresse en fonction des objectifs. Et pour améliorer nos performances de skieur émérite, nous avons travaillé dans différentes salles sur des machines derniers cris comme la Kinesis one ou encore l’Artis adductor. Petit détour par la salle de fitness interactif équipée d’un ensemble square & wall avec capteurs lumineux connectés à une dalle plasma tactile. Une sorte de jeu vidéo grandeur nature idéale pour parfaire sa godille en s’amusant. Pour clore la séance, une série d’exercices de stretching de trente minutes ultra efficaces dans une pièce dédiée.

A table !

12h, il est l’heure de déjeuner. Pas d’agapes déraisonnables, il va de soi (dommage car il y a de quoi faire à la Réserve) mais excellente surprise, on peut manger light et fort sympathique. Merci M. Canino. C’est en effet, le chef étoilé de La Réserve Ramatuelle qui signe la carte du Café Lauren. Dans le cadre du programme de préparation physique, un repas sur-mesure est concocté. Champignons farcis et crème de cresson, Cabillaud rôti, fondue de poireaux et mangue, Vinaigrette à la mangue et ananas et en dessert salade de fruits frais, le tout accompagné d’un jus détox pomme-citron-gingembre, voilà une diète à laquelle on se plierait volontiers à tous les repas. Et malgré le sport du matin, pas de sensation de faim. On est impressionné. A 14h, rendez-vous avec Julie Augustin, une nutritionniste qui nous réconcilie avec les régimes lors de son bilan diététique personnalisé et ultra pointu. Son motto ? « Pour maigrir, il faut manger assez ». On ne peut qu’adhérer. Le secret, nous dévoile-t-elle, c’est notamment le rythme d’alimentation quotidien. Ne pas laisser de trop longs intervalles entre les repas, quitte à prendre des collations régulières, bref doser intelligemment pour ne pas avoir trop ou pas assez faim. “L’idée est de fractionner les repas (trois repas + une ou deux collations), de manière à lisser les apports énergétiques sur la journée et éviter les fringales et grignotages associés”, explique-t-elle. “Ecouter les sensations de faim – différentes des envies de manger – est indispensable. En résumé, il faut ajuster les portions de féculents pour arriver aux repas avec une légère faim.” Bon, quant au vin, il ne faut pas rêver, mieux vaut limiter la consommation en fréquence…et en volume. On ne garantit rien mais on essaiera, promis.

Après l’effort, le réconfort…

Pour terminer la journée, une séance de balnéothérapie aux huiles essentielles dans une ambiance lumière tamisée et bougies des plus agréables pour se détendre et surtout un massage signature à l’huile de sésame d’une heure trente par le vigoureux Leonard. Un soin détoxinant, drainant et stimulant qui cible les trajets musculaires et énergétiques en se concentrant essentiellement sur les zones les plus sensibles. De quoi dénouer les tensions et les blocages instantanément. Last but not least, on est invité à profiter des installations fitness et de détente du Spa. Machines en libre accès pour les plus courageux, sauna, hammam et piscine pour nous. Une version condensée du programme qui dans son intégralité se déroule en temps habituel sur quatre jours…et on en ferait volontiers bien davantage. Un cadre de rêve, des intervenants au top et des journées mixant entrainement de pointe et délassement, de quoi donner des envies de reconversion… Sportif professionnel en séjour longue durée à la Réserve, c’est possible ?

Tarif : 1er jour : 300 francs. Jours suivants : 650 francs par jour avec un supplément de 100 francs par jour pour le programme de préparation physique spécial tennis.

Spa Nescens – La Réserve Genève- Hotel, Spa and Villas – 301, route de Lausanne – 1293 Bellevue +41 (0) 22 959 59 99 – infogeneve@spanescens.com – www.lareserve-geneve.com

A l’heure multicolore

Quand l’horlogerie reprend des couleurs

Avec trente exposants tout rond, la 27ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie a été foisonnante.  Même constat pour le pharaonique Baselworld qui vient également de livrer son lot de nouveautés. Et aucun doute : qu’elle adopte la green attitude, qu’elle voit rouge ou qu’elle s’imagine bleue comme une orange, l’horlogerie cru 2017 plébiscite la couleur. Tour d’horizon des modèles qui ont retenu notre attention.

La Endeavour Centre Seconds Concept de H. Moser & Cie : en cosmic green

Avec son cadran totalement épuré, sans index ni logo, la Endeavour Centre Seconds Concept se pare d’un vert profond, émeraude, baptisé « cosmic green » et d’un bracelet en cuir d’alligator de type camouflage. La dernière création de H. Moser & cie au cadran fumé et aux aiguilles iconiques en forme de feuilles existe en or blanc ou rose, éditée à 20 exemplaires seulement.

www.h-moser.com

 

La Royal Oak Offshore Diver d’Audemars Piguet : le retour des funky colors

Après le succès du lancement des Funky Colours en 2016, Audemars Piguet présente cette année, une édition Royal Oak Offshore Diver dans des tons tout aussi colorés.  Disponible en blanc, bleu foncé, jaune acidulé, citron vert et orange vif, le modèle de plongée étanche à 300 mètres est paré de bracelets assortis en caoutchouc, et d’un bracelet supplémentaire de couleur différente fourni pour chaque version.

www.audemarspiguet.com

 

Cape Cod de Hermès : de la laque écarlate

Née d’une vision singulière d’Henri d’Origny en 1991 qui l’inventa en dessinant un carré dans un rectangle, Cape Cod s’adapte à l’air du temps, un foisonnement créatif comme autant d’interprétations du dessin originel. Cette année, les cadrans s’habillent de laque avec une mise en scène subtile de dégradés de rouge ou de brun sur la matière, dessinant de délicats reflets.

www.hermes.com

 

La Bulgari Ultranero rouge : en rouge et noir

L’année 2017 annonce pour Bulgari l’approfondissement de ses collections phare, avec le développement de déclinaisons inédites. Mention spéciale pour l’Ultranero avec sa version tout en contraste rouges – pour ses index et aiguilles – et noir de jais avec son boîtier traité en Diamond Like Carbon (D.L.C), son mouvement à remontage automatique bidirectionnel et sa réserve de marche de 50 heures.

www.bulgari.com

 

Tonda 1950 de Parmigiani : au temps de la pierre

Coup de cœur du SIHH, Parmigiani a dévoilé trois édition spéciale semi-précieuses de la fameuse Tonda 1950. L’une arbore un cadran en malachite, pierre naturelle connue en lithothérapie pour booster la capacité de persuasion. L’autre, un cadran œil de tigre, pierre usuellement utilisée comme protection contre le mauvais oeil et la magie noire. Et la dernière un cadran en lapis lazuli, pierre réputée pour restaurer la confiance en soi. On y croit…ou pas. Reste que les amateurs de belles pièces horlogères apprécieront.

www.parmigiani.com

 

L’Altiplano de Piaget : 60 ans en couleur

En 2017, Piaget fête l’anniversaire de son modèle masculin ultra-plat iconique, la fameuse Altiplano, du nom du haut plateau de la Cordillère des Andes. A l’occasion des 60 ans de la montre, la marque de la Côte-aux-Fées dévoile notamment trois déclinaisons colorées. Parmi elles, une version gris ardoise, une autre bleu électrique mais surtout, moins classique, un modèle vert sapin dans une boîte en or jaune.

 www.piaget.com

Des diamants et des couleurs

Quand Rolls-Royce vient à Genève

Si la GDH a arpenté les Halles de Palexpo en long et en large à l’occasion de la 87ème édition du Salon International de l’Automobile, c’est chez Rolls-Royce qu’elle a choisi de faire une halte.  Et on vous dit tout de suite pourquoi.

Comme chaque année, la 87ème édition du Salon International de l’Automobile a rencontré un énorme succès. Ce rendez-vous incontournable aura permis aux 690’000 visiteurs de découvrir 175 nouveautés et concept cars sur un total de 900 modèles exposés. De quoi avoir le tournis. Et quitte à zieuter des belles mécaniques, autant viser le must. Cela tombe à pic, cette année Rolls-Royce a placé la barre très haut. Au programme, des diamants à en pleuvoir avec la Ghost Elegance, un modèle unique, recouvert de poudre de diamants. Pour être précis, 1’000 diamants ont été concassés pour obtenir une poudre qui puisse recouvrir la totalité de la voiture. Elle a été conçue spécialement pour répondre à la demande d’un collectionneur passionné. Pour les amateurs de vitesse, la Black Badge, au top évidemment avec ses 632 chevaux. « Black Badge c’est une attitude, un aspect de Rolls-Royce qui attire une clientèle électrisée, les preneurs de risques qui n’hésitent pas à enfreindre les règles et à se moquer du conventionnel. Animés d’un esprit vif, ils font les choses comme s’il n’y avait pas de lendemain et ils changent le monde », explique Torsten Müller-Ötvös, Directeur Général de Rolls-Royce Motor Cars à propos de la voiture la plus puissante de la marque. Notre coup de cœur ? Les trois cabriolets blancs nacrés aux toits colorés de la collection printemps-été 2017 « Dawn – Inspired by Fashion », fruit du travail de Giles Taylor, directeur artistique de la marque et son équipe de designers. C’est la première fois lors d’un salon automobile public que Rolls-Royce présente cette collection, qui se décline en trois teintes : Mugello Red, Cobalto Blue et Mandarin. Des nouveautés qui devraient séduire les dandys helvètes au tempérament haut en couleur. Et pour rouler dans sa propre Ghost Elegance diamantée ? Pas besoin de filer à Goodwood, il suffit de passer commande chez Prestige Motor Group à Nyon. Allez, on vous donne quand même l’adresse, on peut toujours rêver…

Rolls-Royce Motor Cars Geneva, Prestige Motor Group R, Route de Saint-Cergues 293, 1260 Nyon.

www.prestigemotorgroup.ch

%d blogueurs aiment cette page :