Slider

La Parfumerie Artistique

Dans le boudoir de Philippe K.

Philippe Cart, le spécialiste ès fragrances rares, vient d’ouvrir la Parfumerie Artistique. Exit les boutiques standardisées et sans âme, le Lausannois reçoit sur rendez-vous dans son appartement privé pour faire découvrir, autour d’un thé, sa sélection ultra-pointue de jus de niche. Tout un programme.
Philippe K.
Choisir un parfum ? Un acte bien moins anodin qu’il n’y paraît. C’est pourquoi, depuis quelques années maintenant, Philippe K. accompagne ses clients dans la recherche de leur identité olfactive. Il propose une véritable consultation en parfumerie qui dure jusqu’à quatre heures pour cerner au mieux la personnalité et les goûts de chacun afin de dénicher le sillage idéal. Rien d’étonnant donc à ce que l’expert ouvre désormais boutique. Un Séphora revisité ? Evidemment pas. Le nouveau fief de Philippe Cart ne ressemble à rien de ce qui existe. Et pour cause, il reçoit ses hôtes chez lui, dans son sublime appartement lausannois et présente en exclusivité les créations de trois maisons de haute parfumerie triées sur le volet. Explications.

Comment vous est venue l’idée d’ouvrir la Parfumerie artistique?

Ouvrir une parfumerie était pour moi l’aboutissement d’un rêve d’enfant, celui de parcourir l’Europe en quête des plus belles senteurs et de les ramener de mes voyages. Jusqu’à aujourd’hui, je les découvrais, les essayais et les gardais en mémoire… maintenant je peux enfin les partager et les proposer à une clientèle à la recherche de découvertes olfactives et d’unicité. L’idée était encore nouvelle, tant à Lausanne qu’en Suisse. Et puis il fallait offrir un aspect intime et unique aux clients, pour échanger librement autour de leur personnalité.

En quoi la Parfumerie artistique diffère-t-elle d’une parfumerie traditionnelle?

La parfumerie traditionnelle regroupe les Dior, Chanel, Hermès, Lancôme, Paco Rabanne et consorts… Toutes ces marques reposent sur leur image et leur notoriété, acquises notamment grâce aux campagnes médiatiques, télévisuelles pour les plus fortes. Parmi ces enseignes, on compte  Marionnaud, Douglas, Manor ou Globus. On y trouve uniquement des marques suffisamment fortes financièrement pour louer des espaces de vente ou des vitrines géantes pour leur dernier lancement. La Parfumerie artistique se veut différente. Les budgets des marques représentées sont concentrés sur la qualité du jus, et l’aspect créatif, en choisissant un nez encore inconnu ou parfois connu, pour interpréter un univers, un voyage ou une émotion. Ces maisons, pour la plupart, ont fait le choix d’uniformiser leurs flacons pour ne pas influencer le client. Et puis, sauf pour l’Oud qui a radicalement modifié notre manière percevoir la note “arabique”, les créateurs ne composent que très rarement sous l’influence des tendances de consommation. C’est cette parfumerie rare, différente et libre, que j’ai choisi de défendre.

Quelles maisons avez-vous choisi de représenter? 

Les trois maisons sélectionnées pour ouvrir le bal sont toutes des exclusivités à Lausanne. J’ai notamment opté pour Olfactive Studio et ses créations contemporaines et artistiques, Isabey Paris pour son authenticité et son histoire (Ndlr : la marque est née en 1924) et Jul et Mad pour son savoir-faire unique en matière de haute parfumerie.

Pourquoi trois marques seulement? Avez-vous l’intention d’en intégrer d’autres au fil du temps?

Trouver des marques regroupant tous les prérequis nécessaires pour intégrer ma parfumerie artistique n’est pas une mince affaire. Parmi les critères, la conception, la qualité des matières premières, le talent du nez mais aussi l’univers de la marque et la personne qui la représente. La dimension humaine est incontournable. Un passionné fera des parfums passionnant !

J’imagine que l’ensemble des jus sont mixtes mais si vous deviez choisir, quels sont ceux qui séduisent davantage ces messieurs?

Oui ils le sont, mais je peux vous parler de quelques jus particulièrement appréciés par ces messieurs. Chez Jul et Mad, Garuda séduit pour son caractère oud et son élégance masculine qui convient aux hommes appréciant les notes fumées et profondes. Chez Isabey, Ambre de Carthage révèle une ambre chaude, au caractère épicé. Et enfin chez Olfactive Studio, Flashback surprend avec une note rare de vétiver d’Haïti, chaude et boisée, presque pétillante.

Comment se déroule une visite à la Parfumerie artistique ?

Je reçois exclusivement sur rendez-vous. Le client est accueilli comme un invité. Il s’installe au salon pour déguster un thé  et partager autour de sa relation au parfum, de ses envies et ses émotions puis on s’installe à la table de consultation, au bout du couloir. Ici, je dispense une courte formation autour des parfums, leur histoire, fabrication, marketing, qualité, etc… La plupart des gens viennent avec beaucoup de questions et je prends tout le temps nécessaire pour y répondre. Puis nous terminons enfin par la découverte d’un parfum. Le client a évidemment la possibilité de l’acheter et de repartir avec. Cette consultation, que l’on s’offre ou que l’on peut se faire offrir sous forme de bon cadeau, coûte 120 francs et dure 90 minutes. Elle n’est pas obligatoire, mais conseillée pour le premier rendez-vous.

Et pour finir, pourquoi ouvrir les portes de chez vous plutôt qu’une boutique avec pignon sur rue ? 

En ouvrant ma porte, j’ouvre mon intimité. Le client et moi nous trouvons donc au même niveau. Aucun des deux ne prend le pas sur l’autre… Il n’y pas de hiérarchie, juste une zone de partage.

La Parfumerie artistique, 46, avenue Marc Dufour, 1007 Lausanne.

www.philippek.com

 

Laisser un commentaire

Post Navigation