Slider

Category Archives: L’épicurien

Du bleu au rose

Le dernier-né de Niels Rodin

Fruit de la collaboration de Niels Rodin et la Maison Morand, le gin Fleur bleue ne se contente pas d’un flacon ultra chic, d’un nom à la poésie évocatrice et de notes à tomber : conçu à base de yuzu et de framboise, il s’agrémente aussi d’une teinte bleutée qui devient rose lorsqu’on y ajoute du tonic. Magique.

Boisson favorite de Sa Majesté la reine Elizabeth, reine mère, épouse du roi George VI et mère de la reine Elizabeth II, le gin fait son come-back depuis quelques années dans les hot spots des grandes capitales.  Exit la version cheap du spiritueux, Niels Rodin signe en collaboration avec la Maison Morand une recette 100% swissmade de l’alcool dont on attribue l’invention à un médecin hollandais. Forts de leur savoir-faire exceptionnel dans leurs domaines respectifs, l’agrumiculteur vaudois et le spécialiste en eaux-de-vie et liqueurs de fruits et de plantes depuis 1889 de Martigny ont imaginé un élixir mariant les classiques baies de genièvre au yuzu et à la framboise. Et comme la chimie fait bien les choses :  teinté de bleu grâce à l’usage de fleurs de pois bleus, la potion magique change de couleur et devient rose en y ajoutant une touche d’acidité, notamment du tonic.  « Fleur Bleue est un gin à la fois complexe et original, tout en sublimant les arômes naturels de ces ingrédients dans un équilibre parfait et gourmand », explique Niels Rodin. Pas de doute, voilà de quoi voir la vie en rose.

www.nielsrodin.com

 

Poilâne à Genève

Ode à la miche

Que les aficionados de bon pain se réjouissent :  la Maison Poilâne prend ses quartiers à Genève et ouvre un pop-up store chez Globus du 16 Septembre au 28 septembre 2019.

Véritable mythe, Poilâne est LA référence en matière de bon pain. Créée en 1932 par Pierre Poilâne, la célèbre boulangerie parisienne est devenue une véritable institution, célébrée par les épicuriens des quatre coins du monde. Parmi ses highlights, la fameuse Miche Poilâne au levain naturel et les biscuits sablés Punitions, aux sept céréales. Des créations maison aux recettes qui se transmettent depuis trois générations et fabriquées dans les règles de l’art. Du levain naturel, du sel des marais salants de Guérande et des céréales cultivées en agriculture raisonnée, moulues exclusivement à la meule de pierre et stockées sans pesticide ainsi que l’utilisation exclusive de la cuisson au four à bois sont au cœur des pratiques de la Maison Poilâne. Sans compter l’intelligence de la main des compagnons qui façonnent à la main chaque fournée. Une occasion de goûter les dernières créations de la maison, en attendant qu’elle s’installe de manière pérenne en Suisse.

Du 16 Septembre au 28 septembre 2019, Pop-up Store Maison Poilâne, chez Globus, étage Delicatessa, 48 rue du Rhône, 1204 Genève.

www.poilane.com

 

Il maestro della Bottega

La Sardaigne au firmament

L’étoilé italien de la rue de la Corraterie change de chef et accueille Francesco Ibba aux commandes de ses fourneaux. Un vent de renouveau qui assoit le caractère avant-gardiste de la table genevoise.

Le Poulpe tentacule et évolution de poivron, L’Asperge fève, mélisse et amaretto, Lo Spaghettone huître, cébette et iode ou encore le Saint-Pierre, petits pois, verveine et kiwi, il suffit de se pencher sur les intitulés de la carte pour en être convaincu : la nouvelle mouture de la Bottega vaut assurément la peine de s’y attabler. Il faut dire que le nouveau chef n’en est pas à son coup d’essai. Originaire de Sardaigne, il a fait ses armes dans les meilleurs restaurants de sa région natale puis dans les étoilés les plus prestigieux de Ischia et de la Toscane. En 2012, il a intégré la brigade du chef Saverio Sbaragli au restaurant italien du Four Seasons Hotel des Bergues avant d’être accueilli en 2018 par Francesco Gasbarro et la grande famille de La Bottega où pendant un an et demi, il a dirigé l’Osteria della Botegga en réussissant avec brio une ré-interprétation contemporaine de recettes classiques italiennes. Depuis cet été, c’est à la Bottega même qu’il laisse libre court à son talent, où il propose une fenêtre grande ouverte sur l’Italie, avec un ancrage suisse à travers les excellents produits qu’offrent le lac, les montagnes et les bons producteurs locaux. Enfant de la méditerranée, Francesco Ibba souhaite également donner une place de choix aux poissons et produits de la mer. Privilégiant un circuit court, il travaille avec Procsea, une plateforme en lien avec 16 ports bretons qui garantit la livraison de poissons et crustacés moins de 30 heures après leur pêche. Le résultat ? Une cuisine transalpine de haute volée à base de produits d’exception, illustrée par des assiettes ultra-modernes aux allures d’œuvres d’art. Des prouesses culinaires tant visuelles que gustatives. On recommande vivement.

La Bottega, rue de la Corraterie, 21, 1204 Genève.

www.labottegatrattoria.com

 

 

 

Summer pop-up

Le Mandarin en terrasses

Pour célébrer l’été, le Mandarin Oriental invite les Genevois au voyage. De la côte méditerranéenne à l’Inde en passant par le Pérou, les terrasses du 5 étoiles proposent, à l’heure de l’apéritif, trois expériences gourmandes distinctes.

Cet été, au Mandarin, on s’envole vers d’autres horizons. Sur les bords du Rhône, en terrasse, les trois restaurants de l’établissement proposent de déguster des tapas aux saveurs exotiques. Côté Rasoï, l’honneur est fait à la street food indienne, twistée par le chef Vineet Bhatia en personne. Au Yakumanka, place à la « Cebiche therapy » avec une sélection de spécialités péruviennes à base de poisson frais, subtilement pimentées, servies accompagnées de pisco. Quant au MO bar, il nous emmène au soleil avec une carte aux saveurs du Sud et une sélection de tapas méditerranéennes accompagnant vins et cocktails. A ne pas oublier à chaque étape du périple, le summer passport, qui permet lors de sa quatrième venue de trinquer avec une bouteille de champagne, gracieusement offerte.

Summer Pop-up Rasoi Street Food –ouvert du mardi au samedi de 18h à 21h

Yakumanka « Cebiche Therapy » –ouvert tous les jours de 18h30 à 22h30

MO Bar « Pink Sunset » – ouvert tous les jours de 18h à 21h

Les Terrasses du Mandarin Oriental,  1 Quai Turrettini, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00

www.mandarinoriental.fr

 

 

 

 

 

 

Le Tiffany en cinq temps

Le renouveau de l’Art nouveau

C’est une institution à Genève. Bistro chic à l’emblématique style Art Nouveau, le restaurant Tiffany a fait peau neuve…mais que les aficionados se rassurent, le lifting est chic et discret et il s’accompagne, en prime, d’une nouvelle offre gourmande.

Adresse incontournable à Genève, le restaurant Tiffany s’est octroyé une remise en beauté, orchestrée par le studio parisien d’architecture intérieure MHNA – Marc Hertrich & Nicolas Adnet-. Si les éléments emblématiques d’époque – lampes Tiffany, belles boiseries et carreaux émaillés – n’ont pas bougé d’un iota, le duo star du design intérieur a opéré la métamorphose avec comme point de départ la frise d’origine. Cette dernière donne le ton avec une déclinaison de vert émeraude et de gris bleuté qui révèle les cadres de miroirs et les moulures d’antan. Pas de changements drastiques donc mais un agréable vent de renouveau qui s’accompagne d’une nouvelle offre culinaire déclinée en 5 temps : petit déjeuner, lunch, instant thé, apéritif et dîner. Le matin, place au buffet ou, pour les plus pressés, au “Petit déjeuner express” composée d’une boisson chaude, un jus de fruit et une viennoiserie. Dès midi, l’établissement, ultra couru, sert une cuisine du marché authentique et créative, avec une carte renouvelée chaque saison et un menu de la semaine comprenant une entrée et un plat pour 34 francs. En deuxième partie de journée, le restaurant vient tout juste de lancer l’instant thé, qui invite à partir de 15h, à se délasser autour d’un thé de la maison Newby et de quelques douceurs faites maison, cookies, cakes et pâtisseries du jour. Plus tard dans l’après-midi, une carte de tapas, bocaux et autres ardoises à se partager accompagnent les apéritifs, et ce, jusqu’à 21h. A l’heure du dîner, du nouveau également : le chef propose un menu inédit destiné aux amateurs de théâtre (entrée/plat ou plat/dessert), qui se déguste, montre en main, en une heure, entre 18h30 et 19h30, juste avant un spectacle au Grand Théâtre de Genève, au Victoria Hall ou à la Maison des Arts du Grütli, situés à quelques encablures seulement de l’établissement. Les gastronomes, qui souhaitent prendre leur temps, pourront eux opter pour le tout nouveau menu découverte estival, invitation à un voyage des papilles aux saveurs du sud déclinées au fil des mets signature du chef. Parmi les highlights de cette carte d’été concoctée par Jean-Briac Monboussin, la Tomate rôtie au thym citron, burratina crémeuse et croustillant de ciabatta, le Poisson du marché, fenouil confit et olives taggiasche, sauce bouillabaisse, le Ris de veau croustillant, espuma petit pois et cébettes rôties, jus de viande ou encore, en dessert, le Granité melon, mousse basilic. Nous, on est fan de l’établissement à toute heure. On recommande vivement.

Tiffany Restaurant-Bar, Rue de l’Arquebuse, 20, 1204 Genève.

www.tiffanyhotel.ch