Slider

Category Archives: L’épicurien

A table !

C’est la fête de LaFourchette

Avis à toutes les bonnes fourchettes, fins gastronomes et autres épicuriens, le Festival LaFourchette revient cette année du 17 au 31 octobre et souffle sa dixième bougie. A cette occasion, l’ex-Festival de la Gastronomie change de nom mais pas que…

Festival de la Gastronomie ou Festival LaFourchette, finalement peu importe… La bonne nouvelle de cette dixième édition ? Le nombre de participants, toujours plus nombreux à la fête. Cette année, une centaine d’établissements dans toute la Suisse Romande participent à l’opération en proposant -50% sur leurs cartes. Et comme à son habitude, fort de sa volonté de pouvoir rendre la gastronomie accessible au plus grand nombre, le Festival proposera également les menus Grands Chefs dans les restaurants les plus VIP de la région, de la Cigogne, au Bayview en passant par le Tsé Fung, le Loti ou encore le Jardin, pour n’en citer que quelques-uns… Et pour réserver ? Rien de plus simple, rendez-vous directement sur l’application, où la liste des participants, recommandations et avis sont disponibles.

Festival LaFourchette du 17 au 31 octobre 2017.

www.lafourchette.ch
 

Du terroir à offrir

Quand l’Helvetimart se met en boîte

L’épicerie lausannoise Helvetimart lance une série de huit coffrets cadeaux…dédiée au patrimoine culinaire de la Confédération il va de soi.

On vous avait déjà parlé de l’adresse qui réunit sous un même toit les spécialités culinaires emblématiques helvètes classées canton par canton, confitures, moutardes, huiles, vinaigres, fromages, charcuterie, vin, eaux de vie, jus de fruits, chocolat et autres trésors du terroir suisse. Devenue incontournable, l’épicerie de la rue du Petit Chêne lance des coffrets cadeaux. Pour le moment, Alexandra Gandoulf et Guillaume Schleipen ont concocté huit box thématiques, comme la Terrinade festive avec ses quatre terrines de Fribourg et sa bouteille de blanc valaisan, la Tutti frutti incluant trois pots de confitures de trois cantons différents, une boîte de Massmögge de Bâle, une bouteille de jus de pomme de Thurgovie et un paquet de rondelles de pommes séchées de Thurgovie ou encore la luxueuse comprenant une bouteille de mousseux brut de Zürich, une boîte de marrons glacés du Tessin, une boîte de caviar du Valais et une eau-de-vie du Valais. Notre préférée ? La box Retrait de permis avec son pot de Röteli (cerises dans l’alcool) des Grisons, sa bière Falken noire de Schaffhouse, sa boîte de chocolat à l’absinthe de Neuchâtel, son eau-de-vie de pommes de Thurgovie et sa flasque de Williamine du Valais. Les petites natures pourront toujours s’en remettre en sirotant les tisanes d’Unterwald de la Mamie box.

A partir de 55 francs.

Helvetimart, 3 rue du Petit Chêne, 1003 Lausanne. www.helvetimart.ch

La mixologie en fête

Geneva Cocktail Week, le retour

Pour la deuxième année consécutive, Genève vibre une semaine durant au rythme des shakers, c’est la désormais fameuse Geneva cocktail week. Au programme de ce nouveau cru : 34 adresses genevoises, 68 créations originales et un tout nouveau pass…

Cela commence aujourd’hui. Les amateurs de cocktails helvètes sont au taquet. Il faut dire qu’après New-York, Paris et Londres, la Geneva Cocktail Week est l’unique événement consacré au cocktail et à la mixologie en Suisse. Pour cette seconde édition, pas moins de 34 adresses genevoises ont joué le jeu et proposent chacune deux recettes exclusives, avec ou sans alcool ainsi que des ateliers de dégustation. Les festivaliers de cette année pourront s’armer d’un pass – gratuit et téléchargeable sur le site de l’événement – qui donne accès aux 34 bars partenaires et à leurs deux créations de cocktails à tarif préférentiel (CHF 10..– avec alcool, CHF 8.– sans). Pour voyager vers l’Inde, direction le Grand Bottle, rue Henri-Blanvalet, et son cocktail Bollywood, qui associe la vodka et la cardamone au jus d’ananas et de lime. Au célèbre Verre à Monique, rue des Savoises 19, on servira un Citrus Mule (gin, jus de lime et de pamplemousse jaune, kumquat, angostura et grapefruit bitter) ou un Mexican Melon (jus de pastèque, sirop de sucre et jus de lime). Quant au programme des ateliers, mardi food pairing au Kytaly autour des amers et de la pizza avec Franco Pepe, élu meilleur pizzaiolo du monde en 2017 ; mercredi hommage au Spritz au Qu’Importe ou encore jeudi dégustation d’insectes au Blacksheep rive. Pas de doute, on ne s’ennuiera pas cette semaine…

Du 25 septembre au 1er octobre, www.genevacocktailweek.com

 

Aux fourneaux baladeurs

De la bière aux currys

Cet automne, l’école de cuisine neuchâteloise Les Laboratoires culinaires a décidé de faire voyager ses élèves et organise deux cours qui devraient séduire les globe-trotters : un consacré à l’Oktoberfest et l’autre sur les currys à travers le monde.

Direction tout d’abord l’Allemagne. Pour célébrer comme il se doit la fête de la bière munichoise, l’école organise le 17 octobre un cours pour apprendre à intégrer ce doux breuvage dans quatre préparations. La bière est constituée en grande partie de céréales, il ne doit pas être moins sain d’en ajouter dans nos plats, voilà le postulat de base de cet atelier culinaire qui a tout pour plaire. A la clé ? Une dégustation de blondes bien fraîches. Pour les estomacs les plus aventuriers, un voyage nettement plus exotique est au programme avec un cours autour des currys à travers le globe. Le chef Christian Wiehe y retracera les influences multiples qu’a connues cette préparation au travers des époques en suivant la route des épices, de l’Inde du Nord à l’Inde du Sud, avec détour obligé par l’Asie du Sud-Est et l’Afrique. Le meilleur moyen d’en savoir un peu plus sur ce traditionnel mélange qui parfume viandes, poissons ou légumes. Embarquement le 24 octobre à Neuchâtel pour ce tour du monde en 180 minutes, les réservations sont ouvertes.

« Oktoberfest », le 17 octobre et « T’as mis quoi dans ton curry », le 24 octobre, www.leslaboratoiresculinaires.com

Papa aux fourneaux…

…Delikits sous le manteau

Ras-le-bol des dimanches après-midi à surgeler à la chaîne des purées made in Babycook ? Delikits se propose de venir à la rescousse des papas marmitons avec des repas gourmands et frais concoctés spécialement pour bébé. Les mamans aussi apprécieront.

Exit les Blédichef spaghetti bolognaise, couscous ou hachis parmentier au goût improbable. Du bon, du bio, du frais, du local, voilà ce que la start-up romande Delikits tient à mettre au menu des petits helvètes de 5 mois à 3 ans avec des petits pots aux recettes créatives et gourmandes. Le principe ? On choisit son kit de six purées et compotes (dès 5 mois), sa soupe (dès 12 mois) ou son bocal (dès 3 ans jusqu’à…77 ans), on paie en ligne et on récupère sa commande à la crèche de son enfant ou dans un point de retrait près de chez soi (voir liste sur le site). Les pots sont à déguster dans la semaine ou à congeler. Purée de carotte à la menthe, purée de courgette et patate douce, purée de courgette et saumon bio, soupe de tomates à la coriandre, compote de poire à l’infusion de lavande, les recettes sont cautionnées par des food scientists experts de l’université de Zurich, cuisinées à Gland par Takinoa, le temple de la healthy food et réalisées à partir de produits principalement locaux. Nous, on a goûté la soupe de carotte au lait de coco et la compote de pomme et mangue. Bluffant. Même les palais exigeants de deux fins gourmets de 2 ans et 5 ans ont validé, c’est dire. La cerise sur le petit pot ? Parce que manger bien veut aussi dire penser à son environnement, Delikits favorise le verre pour ses récipients et le carton pour les emballages, facilement recyclables et se propose même de les récupérer pour les réutiliser.

A partir de 30 francs les 6 petits pots, www.delikits.com