Slider

Category Archives: L’épicurien

Au Grand Hôtel National

Un week-end à Lucerne

Niché sur les rives du Lac des Quatre Cantons, le Grand Hôtel National est l’un des fleurons de l’hôtellerie lucernoise, avec ses 150 ans d’histoire et son offre gastronomique au top. Une halte parfaite pour un week-end en famille dans la ville la plus visitée de Suisse.

Albert I, Hermann Hesse, Walt Disney, Clark Gable, Cliff Montgomery, Paul Bocuse, Patrick Swayze, Ricky Martin ou encore Paulo Coehlo, on ne compte pas les célèbres hôtes qui y ont séjourné. Rien d’étonnant à cela, le Grand Hôtel National fait figure de légende dans le cercle de l’hôtellerie de luxe lucernoise. Première adresse sur le quai, l’établissement, fondé en 1870, fut fréquenté dès son ouverture par les plus grandes figures de l’aristocratie française, anglaise et russe, friandes de son architecture élégante et de sa situation idyllique avec ses magnifiques points de vue sur le lac et les Alpes environnantes. Un faste d’antan qui contribue encore aujourd’hui au charme de cet établissement mythique. Avec sa façade baroque, inscrite au patrimoine national des bâtiments historiques, ses sols en marbre italien, ses murs tapissés de papier peint en soie, ses œuvres d’art et ses objets chargés d’histoire disséminés çà et là dans les couloirs, le Grand Hôtel National Lucerne invite à un véritable voyage dans le temps.

Du passé au présent

Si le lieu rend fièrement hommage à ses 150 ans d’histoire, il est également inscrit dans la modernité et donc parfaitement adapté à un séjour en famille. Doté de 41 chambres et suites de style Empire, ainsi que de 22 résidences indépendantes à la décoration princière, l’hôtel offre le confort d’un 5 étoiles traditionnel avec tous les services et les équipements dernier cri que l’on peut attendre, voire même davantage comme la paire de jumelles mise à disposition dans les chambres pour profiter au mieux de la vue époustouflante sur le lac. Quant aux jeunes hôtes, ils sont accueillis avec de nombreuses attentions : chocolats, paquet de bonbons, coloriages et crayons de couleurs, kit de produits cosmétiques et même un menu avec des jeux de société au choix à emprunter (mention spéciale pour le Monopoly lucernois). A noter également parmi les atouts non négligeables de l’hôtel, la très agréable piscine intérieure, le sauna et le spa avec sa carte de soins, parfaite pour se détendre après une visite au fameux Musée des Transports (un highlight pour les enfants), une promenade autour du lac en bateau ou une balade en ville à la découverte de ses ponts emblématiques.

Le hotspot des gastronomes

Le vrai plus du cinq étoiles des rives du Lac des Quatre Cantons ? Son offre gastronomique, qui constitue un voyage en soi.  Outre le Klingler’s Ristorante aux influences méditerranéennes et auréolé de 14 points au Gault-Millau, l’hôtel invite également au dépaysement au Restaurant Franz avec sa cuisine typiquement viennoise, du Wiener Schnitzel à la Sacher Torte, ainsi qu’au Jialu avec ses spécialités du nord de la Chine et du Sichuan. Sans oublier le Restaurant National, le cœur du cinq-étoiles avec ses créations faisant la part belle à la région de Lucerne et qui, en cette année du 150è anniversaire, rendent hommage à l’illustre Auguste Escoffier, l’un des premiers chefs de la Maison, en réinterprétant quelques-uns de ses plats signature comme les Paupiettes de Veau Belle Hélène. Une diversité intéressante qui fait de l’hôtel une adresse très courue par le Tout-Lucerne … mais également un incontournable pour qui veut découvrir la ville sous les meilleurs auspices.

Grand Hôtel National, Haldenstrasse 4, 6006 Lucerne.

www.grandhotel-national.com

 

L’heure des œnophiles

Du temps à partager…

Fidèle à sa philosophie, My Swiss Moment signe un nouveau coffret portant aux cimaises les savoir-faire helvètes. Après le chocolatier Claude Périsset, c’est la manufacture horlogère Mauron Musy qui est mise à l’honneur, en compagnie du flacon « Point Final I » de Jean-Michel Novelle.

Après nous avoir fait découvrir des alliances inattendues entre vins suisses et chocolats, My Swiss Moment explore une autre association helvético-helvète et lance un nouveau coffret d’exception, baptisé 23h08 et limité à douze exemplaires. Au programme de ce dernier opus ? Pas d’accords mets et vins mais…une invitation à profiter de chaque instant. Partager un moment entre amis à déguster l’incomparable « Point Final I » de Jean-Michel Novelle ou apprendre à regarder les heures qui passent au travers d’un vin au potentiel de garde de plus de 20 ans !

Un garde-temps « Swiss Crafted »

Pour symboliser cet art de mesurer le temps, My Swiss Moment s’est associé à Mauron Musy, maison horlogère à la suissitude affirmée. Basée dans la Vallée de la Broye, au cœur de la région des Trois Lacs, la manufacture est labellisée « Swiss Crafted », une assurance que les montres sont conçues, réalisées et manufacturées exclusivement en Suisse. Le coffret « Limited Edition 23:08 » abrite le modèle Armure MU03. Robuste, sportif et racé, le garde-temps de la marque fribourgeoise est équipé de la technologie d’étanchéité mécanique sans joints nO-Ring®, qui le rend non seulement hermétique jusqu’à 300m, mais qui lui permet de résister également aux éclaboussures et d’être manipulable sous l’eau. Doté d’un mouvement manufacture exclusif, il s’habille de titane anti-allergénique, et affiche un design industriel et des finitions brossées à l’élégance certaine.

…et Point Final I

A objet exclusif, flacon exclusif. C’est le vin genevois « Point Final I » du vigneron créateur Jean-Michel Novelle qui a été sélectionné par Camille Gariglio, chef sommelier du restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier pour faire écho à l’excellence des savoir-faire suisses. Assemblage d’une fraîcheur et d’une jeunesse extraordinaire, arômes complexifiés et concentrés par le temps, boisé complètement intégré, tanins soyeux et veloutés, seules 300 à 400 bouteilles de la collection d’exception sont mises en vente par année. Et qu’on le déguste maintenant ou dans 20 ans, on appréciera, en épicurien esthète, le temps qui passe avec un magnifique garde-temps au poignet.

Coffret 23h08 (montre Armure MU03 de Mauron Musy et bouteille de Point Final I), édition limitée à 12 exemplaires. www.my-swiss-moment.ch

 

 

A l’Evian Resort

Un family trip royal

Un panorama époustouflant avec vue sur le lac et les vignes du Lavaux, une piscine à débordement qui surplombe le Léman, un spa de rêve, des restaurants au top…et surtout un kid’s club XXL, voilà les ingrédients parfaits d’un séjour au paradis. On vous raconte.

Sa réputation n’est pas usurpée. C’est LE palace le plus kidsfriendly de la région. On en rêvait depuis longtemps et ça y est, on s’est lancé : on a passé le week-end à l’Hôtel Royal avec nos deux dandys en herbe. Et le verdict est à la hauteur des attentes, on a tous adoré notre séjour évianais. Chic sans être guindé, une atmosphère familiale mais zen, des enfants comblés et sages comme des images, bref un lieu magique, où séjour en famille rime avec luxe, calme et volupté. Mais comment est-ce possible ???

Accueil VIP

Dès l’entrée, le ton est donné. « Bonjour messieurs, soyez les bienvenus ». Du portier au majordome, chacun s’adresse aux enfants comme à des hôtes VIP. La stratégie est parfaite. Les terreurs en culottes courtes se métamorphosent comme par magie en petits anges. L’émerveillement se poursuit. Dans les chambres, un espace est spécialement aménagé pour eux par My Little Room, le concept-store on line des mamans au goût très sûr. Oiseaux disséminés çà et là, (mention spéciale pour la suspension signée Mathieu Challières), cabane pleine de coussins agrémentée d’une guirlande lumineuse et de quelques jouets au design bien choisi, il n’en faut pas davantage pour séduire les bambins les plus gâtés. Un jus de pomme, des nounours à la guimauve, un peignoir et des pantoufles à la taille de chacun posés sur la table basse achèvent de les convaincre. Une vaste chambre avec une magnifique terrasse surplombant le lac accueille le reste de l’équipe ainsi qu’une salle de bains XXL dotée d’une myriade de produits, les classiques (shampoing, gel douche, après-shampoing, etc.) mais aussi, entre autres, un brumisateur d’eau (d’Evian il va de soi), des soins visage (lait démaquillant, tonique et crème de jour) et corps (exfoliant, sels de bain et lait hydtratant), une eau de toilette expressément créée pour le palace par Fragonard ou encore des cosmétiques pour enfants du label néerlandais Naïf.

Un programme à la carte

Le secret du palace pour préserver le calme olympien des lieux avec une armada d’enfants surexcités comme invités ? Proposer un programme d’activités ultra personnalisés en fonction des envies de chacun. En plus des traditionnelles mais néanmoins superbes et très efficaces piscines intérieure et extérieure (la fameuse qui déborde avec sa vue sur la rive helvète du lac), l’hôtel dispose d’une salle de jeux avec baby-foot, flipper et billard, d’un vaste parc de 19 hectares où les explorateurs aguerris peuvent spotter hérons, écureuils, bergeronnettes et autres drôles d’oiseaux, d’un potager où l’on peut admirer les herbes et légumes que cuisinent le chef, de vélos électriques mis gracieusement à disposition ainsi que d’un spa avec une carte de soins spécialement imaginés pour les enfants. Quid des hyperactifs qui aiment varier les plaisirs ? L’équipe Sport & culture coordonne à la demande à peu près n’importe quelle activité, du transport aller/retour en navette privée à l’équipement nécessaire : journée de ski, balade en chien de traîneau, cueillette de myrtilles, vol en hélicoptère, rafting, visite guidée d’Evian, cours de piscine pour apprendre à nager à junior ou encore balade dans les vignes du Lavaux. A chaque saison, ses highlights…Et luxe ultime, le palace possède son propre bateau, l’Evian One, un engin au design futuriste pouvant accueillir jusqu’à 8 passagers et permettant de traverser le lac à vitesse grand V (jusqu’à 60 nœuds). Un moyen de transport idéal pour découvrir les richesses de la région…et amadouer à coup sûr les têtes blondes rétives aux balades touristiques.

Au kid’s resort      

Et pour se ressourcer pleinement ? On ne va pas se mentir, rien de tel que de s’offrir une parenthèse loin de sa progéniture chérie. Au cœur du parc de l’hôtel, le Kid’s resort se propose de prendre en charge les enfants dès 4 mois et jusqu’à 15 ans, de 9h à 18h, le tout dans 1000m2, répartis en trois espaces distincts adaptés à chaque tranche d’âge. Et miracle, pas besoin de traîner les petits monstres déchaînés par les pieds pour y aller. Costumerie, scène pour les spectacles, aire de jeux extérieure sécurisée, terrain multisports, pièces consacrées aux activités manuelles et même piscine intérieure chauffée et surveillée, tout est là pour s’occuper toute la journée sans voir le temps passer. De quoi déculpabiliser les parents qui peuvent profiter sereinement du cadre idyllique de l’hôtel en s’accordant un massage au spa, un cours de yoga, une séance de fitness, une partie de golf, un match endiablé de tennis…ou juste une sieste dans un transat avec vue sur les eaux cristallines du lac Léman. Le week-end, le Kid’s resort accueille même les enfants à l’heure du dîner pendant que les adultes se régalent aux Fresques, le restaurant étoilé du palace, où œuvre le chef Patrice Vander ; à moins qu’ils ne préfèrent s’adonner à une dégustation des pépites de la cave à vins, particulièrement bien achalandée. Et si l’on souhaite passer la soirée en famille ? Un menu spécial pour les jeunes hôtes est à disposition avec des jeux et des coloriages pour les occuper à table. Bref, le bonheur, comme on ose à peine en rêver…

Hôtel Royal, Evian Resort, 960 Avenue du Léman, 74500 Neuvecelle, France.

www.evianresort.com

Fiskebar, le retour

Le Grand Nord au firmament

Après sa barge estivale, le Fiskebar réintègre enfin ses murs. Pour cette réouverture très attendue, la table scandinave étoilée offre une invitation au voyage inédite, orchestrée par la cheffe Francesca Priscilla Fucci, nouvellement à la tête de la brigade.

Pour son comeback post Covid, le Fiskebar accueille une nouvelle cheffe, Francesca Priscilla Fucci. Faisant déjà partie de la maison, l’Italienne d’origine a pris ses fonctions à l’occasion de la réouverture et signe une carte intégralement repensée dans laquelle elle met en musique sa propre partition culinaire.

Au menu, une cuisine créative aux influences du Grand Nord magnifiquement revisitée, mariant techniques de fumaison, de fermentation et autres méthodes de conservation ancestrales. Assiettes aux allures de tableaux, associations bluffantes et produits du terroir saisonniers érigés en rois, la cheffe au talent inspiré conserve le concept qui a fait le succès de l’adresse, tout en y ajoutant sa signature. Parmi les highlights des lieux, le Smørrebrød, fameuse tartine danoise que Francesca Priscilla Fucci a déstructuré pour en offrir une interprétation étonnante ; la Kartoffel (Pomme de Terre, Yaourt, Hareng Fumé) présentée sur une écorce ou encore l’inattendu Makrel (Maquereau, girolle, ail noir, fruits des bois). Aux saveurs aussi racées qu’audacieuses, s’ajoutent des dressages élégants et ludiques qui participent pleinement à l’expérience. Des mises en bouche au dessert, le dépaysement est complet.

Pour accompagner le voyage ? Une carte des vins pointue avec des pépites comme le Pinot blanc des Grisons de Möhr Niggli, le Bourgogne « Sous la Roche » du Domaine la Varenne, le Pinot Noir Neuchâtelois Les Cailloutis du Domaine des Landions ou pour les fans de Champagne, le très exclusif RSRV, cuvée 4.5 de la Maison Mumm, ainsi qu’une belle sélection d’Aquavit. Bref, de quoi ravir les vikings les plus épicuriens. On gage que le hotspot des foodies genevois s’apprête à côtoyer les étoiles encore un moment.

Fiskebar, Hôtel Ritz-Carlton, Quai du Mont-Blanc 11, 1211 Genève. www.geneva-fiskebar.com

 

 

 

 

En Terrasse

Un supplément d’été…

Les vacances ont beau être terminées, pas question de laisser filer l’été si vite. Pour quelques semaines encore, Dominique Gauthier sert ses créations ensoleillées sur la Terrasse du Beau-Rivage. Un voyage gastronomique aux inspirations asiatico-méridionales à ne pas manquer.

Depuis le début de l’été, le chef étoilé a pris ses quartiers au premier étage du 5 étoiles genevois, sur la terrasse surplombant le lac et aménagée spécialement pour l’occasion. Au menu du pop-up restaurant ? Une cuisine gourmande et fraîche invitant au dépaysement. De ses jeunes années sur la Côte d’Azur – chez Jean Rostaing à Antibes, puis chez Jacques Chibois à Cannes -, le chef du Chat-Botté a gardé le goût du soleil. Salade de poulpe caramélisé au piment d’Espelette ou encore filet de lieu jaune de ligne à la plancha, tagliatelles de courgettes et caviar d’aubergines, le périple emprunte autant les routes de la Méditerranée que des destinations bien plus exotiques, avec les Gyozas de cochon de Jussy caramélisé au miel de nos ruches, le Ceviche de bar, curry vert et lait de coco, basilic thaï et combawa, les tempuras de grenouilles de Vallorbe ou encore les Queues de gambas géantes sauvages, kadaïf croustillante, agrumes et basilic. Un joyeux mélange entre produits locaux et saveurs d’ailleurs parfaitement orchestré. Pour accompagner ces assiettes estivales ? Une sélection pointue de rosés, il va de soi avec quelques pépites comme « la cuvée Fantastique du château Sainte-Marguerite et le château les Valentines, les deux de La Londe-les-Maures », recommandations de sieur Gauthier en personne. Une escapade de luxe au goût d’évasion…sans quitter de vue les rives du Léman. Et pour prolonger l’expérience jusqu’au bout? Rien de tel que de  passer la nuit à l’hôtel. Jusqu’au 30 septembre, le Beau-Rivage offre la possibilité, lors du check-in, de tirer au sort sa catégorie de chambre ou de suite afin de bénéficier d’un surclassement hors du commun. La chance est bien souvent un hasard qui se provoque, écrivait Confucius…

Jusqu’au 26 septembre 2020, La Terrasse by Dominique Gauthier, Quai du Mont-Blanc 13, 1201 Genève.

www.beau-rivage.ch