Slider

Category Archives: Gastronomie

Stomach

Gruyère contre gruyère

Le fromage suisse fait du tourisme

Du 26 au 28 septembre prochain, quatre chefs parisiens sont invités à cuisiner des mets à base de fromages helvètes dans un bus qui se baladera dans les rues de Paris.
Swiss Cheese Experience
Serait-ce de la provocation ? Aller braver les Français, si fiers de leur patrimoine fromager, sur leur propre terrain ? C’est en tous cas le défi que se lance le collectif Swiss Cheese Food en proposant à des volontaires de s’installer dans un bus sillonnant les rues de la capitale française pour goûter les créations à base de fromages suisses de quatre chefs parisiens. Aux fourneaux, un casting plutôt alléchant : Akrame Benallal, chef du restaurant doublement étoilé Akrame, David Toutain, chef du restaurant éponyme, Christopher Hache et Justin Schmitt, respectivement chef et second des Ambassadeurs de l’Hôtel du Crillon. Attention, peu nombreux seront les heureux élus à pouvoir prendre place dans le bus gourmand. Au total, 12 sessions limitées à 24 convives chacune sont programmées les 26, 27 et 28 septembre prochains. Pour obtenir le sésame, il suffit de s’inscrire sur la page Facebook des Fromages de Suisse et de débourser la modique somme de 15 euros.  Peut-être enfin de quoi apprendre aux parisiens ce qu’est le VRAI gruyère.

www.facebook.com/FromagesdeSuisse

 

Des légumes et des filles

Se mettre au vert

Une nouvelle adresse aux Eaux-Vives ravit les allergiques à la viande mais pas que…
Vert Attitude
Serait-ce le futur Hiltl genevois ? Toujours est-il qu’à l’instar du mythique restaurant végétarien zurichois, Vert Attitude propose une sélection de mets végétariens sous forme de buffet, facturés au poids. Au programme, seize plats chauds et vingt-quatre plats froids concoctés midi et soir par le Chef Moe. Des créations maison plutôt sympathiques d’inspiration suisse, française, mais aussi italienne, thaï ou indienne. Le tout dans un bâtiment classé et une déco stylée. A la tête de l’établissement, Stéphane Menkes et Laurent Cadot, propriétaires associés des restaurants Sushi Misuji et PAKU PAKU, adresses bien connues des nippophiles. Toujours pas convaincu ? C’est sûr que du 100% légumes que l’on paie au poids n’est pas forcément le genre de trips gourmands dont raffolent les mâles épicuriens… Mais, si on y pense, un repaire où la gente féminine se donne rendez-vous et où en bonus on mange sain, ça mérite le détour, non ?

Vert Attitude / UGS, 2, Rue du Nant (angle rue de la Mairie), 1207 Genève. Tel. 022 735 58 58

www.vertattitude.ch

 

Buzz gastro

Quand Veyrat s’invite au Calla

Le chef savoyard triplement étoilé est l’invité d’honneur du Mandarin Oriental du 28 octobre au 1er novembre. Une occasion d’aller enfin juger sur pièce le talent du toqué au chapeau noir. Marc Veyrat

On n’aime ou on n’aime pas le personnage. Toujours est-il que ses créations culinaires suscitent un engouement unanime. Bois, sapin, pomme de pin, terre glaise, écorce, fougère, la cuisine minérale du dieu français des fourneaux vaut le détour, dit-on, pourvu qu’on ait la chance de pouvoir y goûter. Bonne nouvelle : plus besoin d’aller se perdre au fin fond des Alpages, Marc Veyrat a accepté de descendre de ses montagnes pour prendre ses quartiers une semaine durant dans les cuisine du Café Calla au Mandarin Oriental. Du 28 octobre au 1er novembre, les prudents qui auront réservé leur table pourront déguster midi et soir un menu spécial, concocté sur-mesure par l’alchimiste des sommets avec ses spécialités triplement étoilées du terroir Haut-Savoyard.

Mandarin Oriental, Café Calla, Quai Turrettini 1, 1201 Genève. Tél. 022 909 00 00.

www.mandarinoriental.fr/geneva

 

A la gloire du boucher

Le Minotor Steakhouse, le gastro des carnivores.

Le dernier rendez-vous des amateurs de viande rouge ? Le Minotor Steakhouse, un nouveau restaurant installé en plein cœur du quartier de Plainpalais.

Minotor Steakhouse

Pas de ségrégation à la Gazette de l’Helvète (la GDH pour les intimes), la mode est peut-être aux légumes et autres graines, il n’en reste pas moins qu’une bonne pièce de viande est toujours appréciable. Et s’il faut manger moins de bidoche pour notre santé et pour le bien-être de la planète, autant viser le top. Ouvert au printemps, le Minotor Steakhouse joue donc la carte du haut de gamme. Dans un cadre léché un brin bling bling (colonnes blanches matelassées, lustre scintillant, chaises design logotypées et scalp de taureau étincelant au-dessus du bar), on est invité à déguster du bœuf dans toutes ses déclinaisons possibles.

Saignant

Trio de burgers Wagyu, côte de bœuf Angus fumée aux herbes aromatiques, entrecôte de bison du Canada, côte de bœuf GRTA maturée sur l’os 3 à 4 semaines, bref, de quoi ravir les connaisseurs. Cocktails et mises en bouche (os à moelle sur un toast tiède croustillant, pointe de moutarde à l’ancienne ou planchette de Picañola, pain toasté à la tomate notamment) pour commencer le repas, entrées travaillées (Tartare terre et mer, bœuf de Simenthal et caviar, croustillant aux graines de sésame) et desserts classiques (tiramisu, fondant chocolat, cheesecake) mais de bonne faction, seul bémol, l’addition un peu élevée. Tout a un prix. Et pour une première approche, il est toujours possible de s’attabler pour le plat du jour (19 fr. en semaine) ou plus dispendieux pour le brunch dominical à 49 fr avec sa coupe de Prosecco, ses smoothies et son buffet chaud et froid.

Rue de Bois Melly 3, 1205 Genève. www.minotorsteakhouse.com