Slider

Category Archives: Déco Et Design

Un angle certain

Caran d’Ache X Justice League

Le stylo des héros

A l’occasion de la sortie du film Justice League en novembre, la manufacture genevoise Caran d’Ache célèbre les icônes de l’univers DC en signant deux collections de stylos pour superhéros.  « Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique », voilà le pitch de Justice League, le blockbuster que tous les fans de DC comics à travers le monde attendent. Pour accompagner la sortie internationale du film, le 888 INFINITE®, stylo bille phare des collections Caran d’Ache, a revêtu les costumes des héros emblématiques de la saga. 100% swissmade, six modèles sont disponibles, soit un par super-héros DC (Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Cyborg et Aquaman). Leur profil est révélé par un motif foncé ton sur ton en finition matte. Comme une signature, l’emblème de chaque justicier orne le clip des stylos. Pour les aficionados nourrissant des goûts de luxe, la maison genevoise a, en parallèle, imaginé un coffret de trois instruments d’écriture relookés aux couleurs de Superman, Batman et Wonder Woman en version plume en or massif 18 carats ou roller. Attention, pour rejoindre la League, il va falloir se dépêcher : l’édition spéciale est limitée à 60 exemplaires.


Stylo Justice League 888 Infinite, 7,90 francs l’unité ; le coffret Justice League Trinity Stylos Plume Trilogie, 4’350 francs.

www.carandache.com

 

 

L’invasion nordique

Bolia s’installe à Genève

Décidément, l’art de vivre à la scandinave a le vent en poupe. Après Zürich et Lausanne, la marque danoise de design et décoration d’intérieure, Bolia poursuit sa conquête helvétique et s’implante à Genève.

Hygge l’an dernier, lagom cette année, les pays nordiques ont la cote, du rayon développement personnel des librairies jusqu’aux intérieurs des hystéros de la déco.  Matières naturelles, prédominance du blanc et des couleurs pastel, lignes minimalistes, formes géométriques d’inspiration 70’s, le design scandinave cartonne. La dernière place-to-shop pour transformer son home sweet home en cocon à l’âme nordique ?  Bolia, le label de mobilier danois qui monte et qui vient de prendre ses quartiers dans la cité de Calvin en plein cœur des Eaux-Vives. Bois massif, laine, métal, béton, résine, marbre ou encore cuir, on y trouve les classiques de la marque, du canapé personnalisable aux luminaires en passant par les coussins, la vaisselle, les bougeoirs, les plaids et autres essentiels du hygge pour les nuls. Pas de doute, cette année encore, l’hiver sera nordique…ou ne sera pas.

Bolia, 7, avenue Pictet-de-Rochemont, 1207 Genève.

www.bolia.com

Quand la Suisse tisse sa toile

La Confédération en ligne

House of shops, c’est l’idée de Camilla et Jean-François Carrier. Une plate-forme internet réunissant le top des boutiques suisses. Au menu, plus de 170 designers, créateurs et autres artisans qui proposent principalement du made in Switzerland mais aussi des curiosités dénichées aux quatre coins du globe et importées en terres helvètes.

Du fameux Be pop corn vaudois au parfum zurichois de luxe L’Adoné, des hoodies romands Méga moche aux culbutos lausannois du duo Nunc en passant par les bagues so cute du V design lab ou par le spray pour toilette texan Poo-pourri, on trouve de tout sur House of shops. Ou presque. Exit les marques worldwide sans âme qui ont pignon sur rue de Genève à Bogota, la boutique en ligne imaginée par Camilla et Jean-François Carrier réunit le best des indépendants, artisans et commerçants en Suisse sous un même toit. Car s’il ne fait aucun doute que la Confédération recèle de pépites, difficile de les retrouver d’un simple clic. C’est ce à quoi House of shops remédie. A la la GDH, on a adoré le concept. Et histoire d’en savoir un peu plus, les fondateurs du portail suissophile ont répondu à nos questions.

Comment vous est venue l’idée de House of shops?

House of Shops est une idée qui est née fin 2016 après avoir fait le double constat que les uniques recommandations de cadeaux sur les réseaux sociaux renvoyées toujours vers Amazon, Zalando, H&M,… et qu’importer des produits depuis l’étranger pouvait résulter à payer plus de frais que le produit en lui-même (TVA, douanes et frais de port). Il nous semblait dommage que tous les commerçants et artisans en Suisse soient oubliés de la sorte. Nous avons essayé de comprendre les raisons et en avons conclu que les gens avaient besoin d’assurance au moment de faire leur achat en ligne et que d’acheter depuis l’une de ces plateformes donnait un certain nombre de garanties. Ce n’est que fin janvier 2017 que nous avons commencé la construction du site internet et avancé pas à pas au fil des mois afin de pouvoir offrir une plateforme minimaliste dans son style tout en garantissant la qualité de son contenu.

Quel en est le concept ?

House of Shops est une plate-forme de commerce en ligne, en quatre langues (FR-EN-DE-IT) qui présente les meilleurs magasins, designers et fabricants indépendants en Suisse sous un même toit. Nous ne prenons aucun stock et chaque vendeurs gère la livraison. Nous avons instauré une règle selon laquelle le client ne paye qu’une fois les frais d’expedition si plusieurs vendeurs sont concernés par la commande. Avec une sélection de produits de haute qualité allant de la mode, des bijoux et des montres aux intérieurs, de la nourriture et des soins de la peau, House of Shops permet ainsi aux petites entreprises suisses d’atteindre un public plus large et d’offrir aux clients une selection d’objets uniques et qui sortent de l’ordinaire. La Suisse est remplie de talents et il était temps de les réunir tous ensemble afin de les mettre en lumière.

Comment sélectionnez-vous les boutiques ?

La première condition est que chaque personne qui rejoint House of Shops doit avoir son siège social en Suisse et ne pas être une filiale. Nous souhaitons des personnes qui ont le pouvoir de décision sur leur produit/service.Nous souhaitons garantir un très haut niveau de qualité en terme de vendeurs présents sur House of Shops. Nous faisons attention aux produits proposés, ainsi qu’à la qualité des visuels et bien évidemment tout ce qui est en lien avec l’envoi, le retour et le remboursement des produits aux clients. Chaque vendeur peut très facilement soumettre sa candidature et nous essayons de donner réponse rapidement.

Quelle place a le “Made in Switzerland” dans votre sélection?

Le « Made in Switzerland » est objectivement ce que nous recherchons tout en offrant également la possibilité aux indépendants qui ont importés de très bonnes idées de l’étranger de pouvoir les proposer via notre plateforme. Une grande majorité de produits déjà en ligne sont fabriqués ou conçus en Suisse.

Quelles sont vos trois produits coups de coeur?

Il est très difficile de choisir trois coups de cœur sur plus de 1600 produits à ce jour provenant de plus de 175 shops. Chaque shops sur la plateforme est en soi un coup de cœur mais nous dirions les colliers de Sandro Ganguin fine jewelry, les popcorns au Gruyère de Be Popcorn et les sacs à dos pour enfants d’ eFeSPe.

Votre découverte la plus surprenante?

Nous dirions les sacs de sakku SWISS SOLAR BAG qui permettent d’utiliser l’énergie solaire.

Comment envisagez-vous le développement de House of shops dans les années à venir?

Nous envisageons de développer House of Shops en élargissant la sélection de produits et de magasins présents sur la plateforme tout en améliorant continuellement l’expérience pour les visiteurs du site. A ce titre, nous avons lancé notre campagne de crowdfunding sur wemakeit.com et espèrons collecter CHF 15’000.- d’ici le 1er octobre 2017. Nous espèrons que House of Shops deviendra la plateforme de référence pour tous les indépendants en Suisse et le nouveau site internet favori des acheteurs en ligne afin d’encourager le commerce et l’artisanat local.

www.houseofshops.ch

En voyage avec Freitag

Le bagage à pomper

Un sac de voyage gonflable de 85 litres fabriqué à partir de bâches de camion recyclées qui ne prend pas plus de place qu’une bouteille de liqueur de 2 litres achetée au duty free une fois plié ? C’est le concept de la dernière création des frères Freitag. Malin.

Le principe de base reste inchangé : le dernier-né du label zurichois est découpé à la main à Zurich et fabriqué à partir de bâches de camion robustes et hydrofuges, qui ont parcouru les routes d’Europe sur un camion dans une vie antérieure. Jusque-là, on connaît la chanson. La nouveauté ? Outre sa taille XXL (85 litres), le tout nouveau sac de voyage, monté sur roues, s’inspire du mode de transport préféré de Freitag. En effet, le Zippelin contient une chambre à air de vélo toute simple que l’on peut gonfler avec n’importe quelle pompe à vélo et qui peut être remplacée rapidement et facilement grâce à un système de fermeture éclair. Exit les coques et armatures lourdes et encombrantes, le maxi bag ne dépasse pas la limite de poids autorisée par les compagnies aériennes dès qu’il est à moitié plein et une fois le voyage terminé, il peut être enroulé pour se faufiler dans un placard entre deux périodes de vacances. Juste génial. Le hic ? La future star des tapis à bagages ne sera malheureusement pas accessible à tous : il est vendu en exclusivité du 12 septembre au 12 octobre 2017 via la plate-forme de crowdfunding kickstarter.com. Les 100 premiers globe-trotteurs à se manifester auront le privilège de recevoir leur compagnon de voyage en bâche de camion dès le mois d’avril 2018, pour CHF 430.-. 300 pièces uniques supplémentaires prêtes à livrer en mai 2018 seront mises en vente au prix de CHF 480.-. D’autres exemplaires disponibles les mois suivants pourront être réservés pendant toute la campagne Kickstarter, d’une durée de 30 jours. 3,2,1, partez !

www.freitag.ch/kickstarter

Aux couleurs helvètes

Le passeport suisse, pour tous !

Cullycully, vous vous souvenez ? Mais si… Le collectif des bords du Léman qui réinvente les symboles helvétiques pour créer des produits décalés et graphiques 100% made in Switzerland. Son dernier fait d’arme ? Des faux passeports…à colorier. On est fan.

Le précieux sésame helvète à la portée de tous, voilà ce que propose Cullycully, la start-up vaudoise qui se plaît, depuis quelques années, à nous faire voyager dans notre beau pays, grâce à sa palette de produits 100% d’ici. Après les posters XXL, ce sont désormais des drôles de petits passeports que l’on est invité à colorier. Ces petits feuillets de 32 pages se glissent facilement dans la poche et se déclinent en quatre univers très typish. Le premier livret propose aux artistes en herbe de mettre en couleur les mots suisses, de la chiclette, au gipfeli en passant par les sixtus. Un must pour parfaire son vocabulaire. Le second est consacré aux super-héros, de Guillaume Tell à Frankenstein, en passant par le cervelas. Place à la géographie pour le troisième avec un voyage à travers nos 26 cantons, de la tomme vaudoise à la cathédrale fribourgeoise en passant par la tourte de Soleure. Et, last but not least, le dernier se dédie à la vache, fierté nationale, avec des Reines de tout poil arborant des cloches aussi grosses que des meules de Gruyère. Bref, des indispensables pour passer les frontières en assumant sa suissitude avec style.

www.cullycully.ch