Slider

Category Archives: Déco Et Design

Un angle certain

Cradle to Cradle

Dans de beaux draps

Après avoir lancé des rideaux et du linge éponge biodégradables, Pfister propose désormais du linge de lit certifié Cradle to Cradle Certified™. Imaginée par le designer-star suisse Alfredo Häberli, la ligne Seebach fait partie de la collection Atelier Pfister. De quoi rhabiller son lit en version helvète et écolo, on est fan.

Les messieurs responsables vont enfin pouvoir dormir sur leurs deux oreilles. Pfister signe une collection de linge de lit durable selon le principe du Cradle to Cradle® : des taies d’oreiller et housses de duvet entièrement biodégradables, du tissu en coton bio aux pigments en passant par le fil et l’étiquette. Même les boutons, qui sont en ivoire végétal, peuvent être réintroduits dans le cycle naturel sans laisser de résidus. Pour être cohérent jusqu’au bout, les émissions de CO2 liées à la confection du linge de lit sont compensées, et celui-ci est fabriqué par des personnes bénéficiant de conditions de travail décentes. «Ces articles sont produits de manière durable jusqu’au dernier fil, et malgré cela nous ne faisons aucun compromis en matière de design et de qualité», indique Alfredo Häberli, designer et responsable de la collection chez Atelier Pfister. Lorsque les draps et taies arrivent en fin de vie, Pfister les rachète à un prix juste sous forme de bon d’achat et s’assure ensuite de leur réintroduction dans le cycle biologique dans les règles de l’art. Comme on fait son lit, on se couche, dit-on. Et si on dormait responsable ?

Taies d’oreiller dès CHF 24.95 et housses de duvet dès CHF 99.95

www.pfister.com

La wish list de la GDH #5

Le crayon suisse par essence

A la GDH, on est fan de Caran d’Ache. On ne pouvait donc passer à côté du set de crayons Swiss Wood, LE cadeau so swiss so chic de cet hiver.

Le set Swiss Wood, kesaco ? Un coffret de trois crayons fabriqués à partir de trois essences de bois helvétiques différentes, un crayon graphite en arole issu des forêts de Trin dans les Grisons, un crayon en hêtre issu des forêts de Glovelier dans le Jura et un crayon en pin sylvestre issu de différentes forêts suisses. Soigneusement sélectionnées par les artisans de la Maison et fournies par une scierie fribourgeoise, ces essences locales permettent de fabriquer des crayons en bois suisse répondant aux standards de qualité requis par Caran d’Ache. Seuls crayons au monde à être certifiés COBS (Certification Origine Bois Suisse), ils sont entièrement fabriqués dans les ateliers genevois de la manufacture. Recouverts d’un simple vernis mat aqueux, les crayons Swiss Wood affichent une forme hexagonale dévoilant une capsule rouge surmontée d’une croix suisse. Les trois crayons s’accompagnent d’une gomme et d’un taille-crayon en métal.

19,90 francs, le coffret.

www.carandache.com

La wish list de la GDH #4

Les mugs so Swiss

Le cadeau suisse le plus hot de la hotte ? Les mugs à message signés Cullycully. Batoille, shätzli, cramine, gentiment ou schlouk, à chacun sa tasse pour affronter l’hiver avec le sourire.

Le collectif des bords du Léman a encore sévi en imaginant une collection de cinq tasses à la suissitude assumée. Destinées aux batoilles, aux schätzli, à celles et ceux qui ont le réveil difficile, au schlouk entre potes ou encore aux frileux, les nouveaux mugs aux petits mots doux bien de chez nous feront assurément mouche au pied des sapins helvètes. On est fan.

14,90 francs, la tasse

www.cullycully.ch

 

La wish list de la GDH #2

Freitag X Secrid

Notre seconde suggestion de cadeaux helvètes à glisser sous le sapin? La collab’ Freitag X Secrid : un porte-cartes looké et ultrasécurisé.

Pour sa dernière collaboration, Freitag s’est associé aux inventeurs néerlandais du système Cardprotector de Secrid. Le résultat ? Un porte-carte aussi sûr qu’une banque suisse habillé des iconiques bâches de camion usagées, typiques du label zurichois. Protégeant contre la lecture indésirable des cartes RFID et NFC, l’étui en aluminium contient jusqu’à six cartes de crédit qui, si nécessaire, peuvent être sorties, l’une après l’autre, sur simple pression d’un bouton. D’une solidité à toute épreuve, doté d’un money-flap destiné à accueillir quelques billets de la vieille école et autres pièces de monnaie, l’étui Freitag qui l’accompagne offre deux poches supplémentaires, également en bâches de camion il va de soi, pour accueillir chacune deux cartes.

CHF 95.-

www.freitag.com

Une envie d’Helvétie

Switzerlust met la Suisse en boîte

A la GDH, on aime bien les box et plus encore les box à la Swiss attitude. Et il y a beau en avoir un certain nombre sur le marché, une nouvelle venue a attiré notre attention : c’est la Switzerlust. Une box qui se targue de nous faire redécouvrir la Suisse à travers les producteurs, artisans et créateurs de chaque canton.

Switzerlust ? C’est une toute nouvelle box, qui invite les curieux à découvrir les mille et un trésors que recèle la Confédération. Rien de neuf sous le soleil, me direz-vous… sauf que… Exit cloches à vache, coucou en bois ou mug ringard, Naïma Rouabhi, la créatrice du concept, s’est donné pour challenge de partir à la découverte des 26 cantons suisses et d’y dénicher quelques pépites bien senties, susceptibles de surprendre les helvétophiles les plus avertis. Et le pari est tenu. On a essayé pour voir la première box, tout droit venue de Berne, notre belle capitale…et on a adoré. D’abord, parce que la box mêle des produits variés, spécialités culinaires ovnis, cosmétiques ultra niche ou objets funky mais aussi et surtout parce qu’elle révèle une facette de la Suisse, comme on l’aime, à la fois décalée et branchée.

Et y’a quoi alors dans la boîte ?

Parmi les trouvailles de cette édition inaugurale, on compte un sirop concocté par le Sirupier de Berne, entreprise familiale quadragénaire qui utilise des jus faits maison et des herbes séchées en provenance des agriculteurs de la région, une boule de semence signée Gorilla Gardening, des cartes postales en papier recyclé de l’illustratrice Martina Friedli, un fromage fumé aux herbes des Alpes de l’institution fromagère locale Chäs Glauser, un gel douche Dr Noyer Apotheken et enfin un gin à base de plantes régionales fabriqué dans le quartier bernois de Matte ainsi qu’un échantillon de parfum de la maison Art of Scent. Bref, de quoi avoir un aperçu plutôt sympathique des savoir-faire de la ville fédérale…loin des kitschissimes ours usuels.

Après la ville des ours…

Tous les deux mois, Naïma Rouabhi dévoilera les trésors cachés d’un nouveau canton avec chaque fois cinq à sept objets triés sur le volet, toujours dans l’idée de mettre en lumière des entreprises régionales qui produisent à petite échelle et de promouvoir la créativité suisse ainsi que l’économie locale. Chaque box sera accompagnée d’une brochure explicative sur les produits sélectionnés, spécialité culinaire typique, boisson locale, produit cosmétique artisanal, œuvre d’un artiste du coin, accessoire de créateurs ou toute autre curiosité. Il est possible de s’abonner pour 3 ou 6 mois ou de se contenter d’une commande unique pour explorer un canton particulier. Nous, en tous cas, on se réjouit d’avance de découvrir la prochaine destination…depuis notre salon.

www.switzerlust.ch