Slider

Category Archives: Déco Et Design

Un angle certain

Le plus suisse des couteaux

Tout en symboles

Le dernier-né de Victorinox ? Le couteau Explorer Swiss Spirit Édition spéciale 2020, une invitation à découvrir la Suisse à travers ses symboles.

Réputée pour ses paysages bucoliques, entre montagnes, lacs et petits villages pittoresques, la Suisse se distingue aussi par ses fromages, ses montres, ses sports parfois un peu ovnis, son chocolat et bien évidemment son légendaire couteau suisse. Pour sa dernière création, Victorinox a décidé de mettre en exergue ces symboles traditionnels sur sa côte verso. Ultra-pratique avec ses 19 fonctions, le couteau Explorer Swiss Spirit Édition spéciale 2020 compte notamment une loupe pour ne rien perdre de vue. Outre ces célèbres icônes, ce couteau rend également hommage aux paysages typiques du pays avec, sur sa côte recto, une montagne majestueuse surmontée du drapeau suisse et un glacier à l’arrière-plan. En édition limitée, cette version 2020, entièrement swissmade, se présente dans un coffret cadeau couleur argent s’ouvrant comme une boîte d’allumettes. Bref, un couteau qui affiche fièrement sa suissitude, histoire de garder un petit bout d’Helvétie au creux de sa poche en toutes circonstances.

www.victorinox.com

 

Ping pong show

Chouettes raquettes

Le tennis de table, un sport ringard ? Que nenni… Incontournable depuis quelques années, le ping pong séduit les dandys, qui s’affichent avec leur Supersmash dans les soirées branchées.

Une raquette de ping pong aux allures d’accessoire de mode, c’est le concept de Supersmash, label germano-suisse imaginé par deux amis graphistes fans de tennis de table. Fabriquées à la main en bois FCS certifié, les raquettes nées à Genève et conçues à Berlin affichent des designs ludiques twistés par des couleurs pop et sont vendus avec un pochon et une balle. « Nous avons conçu un objet intentionnellement ambivalent, et nous vous laissons décider si Supersmash est un élément fonctionnel ou décoratif » explique le duo. Oui, le ping pong sait parfois faire le show avec style et élégance…

www.supersmash.cool

 

La Wish-list 2019

Les hits de la hotte helvète

Comme chaque année, nous vous livrons notre sélection de cadeaux à la swiss touch. Le top 10 des indispensables à glisser dans la cheminée du chalet.

Pour les amateurs d’or noir…

Le coffret Cavi’Art, boîte de 100g de caviar Osietra Carat élevé en Suisse, en édition limitée designée par le Bâlois Antoine Konrad alias DJ Antoine, 325 francs.
www.oona-caviar.ch

Pour ceux qui ne savent pas choisir entre créativité et ponctualité

Le Timegraph de Caran d’Ache, premier stylo plume dans lequel s’intègre une montre à mouvement mécanique, prix sur demande.
www.carandache.com

Pour les Messieurs Propre

Le gel lavant parfumé Old Scotch Leather, dernière création Philippe K aux effluves de bois précieux et de cuir royal, (base végétale, sans savon, packaging 100% recyclé et recyclable), 300ml, 48 francs
www.philippek.com

Pour les épicuriens qui ne connaissent pas la mesure

Le masque anti-gueule de bois du label alémanique de cosmétiques pour homme Qaveman, composition 100% naturelle à base d’extrait de criste-marine et vitamine C, les trois exemplaires, 20 francs.
www.qaveman.com 

Pour les inconditionnels de l’agent 007

Le coffret spécial Seamaster Diver 300M James Bond de Omega, qui réunit dans une valise Globe-Trotter deux montres présentées sur des bracelets noirs et gris d’inspiration NATO, édition limitée, 42’000 francs. www.omegawatches.com

Pour les fans de glisse à la fibre écolo

Les skis swissmade artisanaux et sur-mesure en bois sourcé, en grande partie, dans les forêts jurassiennes, Woodspirit, dès 1600 francs.
www.woodspirit.swiss

Pour ceux qui se donnent à fond sur les pistes

La veste de ski 7sphere Hydro Bot de la marque de sport suisse Kjus, avec membrane intégrée à commande électronique pour évacuation de la transpiration, 1599 francs.
www.kjus.com

Pour les gentlemen qui apprécient le tonic

Le gin valaisan d’Alata, développé en collaboration avec La Distillerie Morand, à base de 8 plantes infusées dans un mélange d’alcool de poire du Valais et d’eau des glaciers, 50cl, 45 francs.
www.alata.love

Pour ceux qui aiment les surprises


Le coffret Switzerlust,qui invite à redécouvrir la Suisse au travers de ses producteurs, artisans, créateurs et  artistes locaux, 59 francs.
www.switzerlust.ch

Pour les dandys qui mettent la main à la patte avec classe

Le tablier Freitag, doté de trois poches et d’un tour de cou réglable, en broken twill (81% lin, 19% chanvre), 100% compostable après avoir dévissé les boutons, 140 francs.
www.freitag.ch

 

Au nom du sport

Du Mc Sorley au Prime’s

Métamorphoser le Mc Sorley ? Un défi audacieux, relevé avec brio par le studio Colucci & Colucci Design. Nouveau nom, nouveau look, une carte revisitée… mais une ambiance qui ne change pas.

Les fans de hockey-sur-glace y ont tous des souvenirs émus. L’adresse est une institution genevoise. Envisager de toucher un cheveu du Mc Sorley aurait pu tenir du blasphème. C’était sans compter le duo père-fils Colucci & Colucci, qui a su réinventer la roue en préservant l’âme des lieux. Au cœur du concept du nouveau Prime’s Fine Food & Sport Bar, des objets chinés du domaine du sport et détournés de leur utilité originelle. Les murs en ballons de football old school, en cannes de hockey ou en roues de vélos donnent le ton. « C’est un projet où tout a été conçu sur-mesure dans un esprit industriel mêlant l’esthétique à l’image du bâtiment où tous les sports sont mis à l’honneur avec une touche un peu décalée », témoigne Claudio Colucci. Ultra-contemporain, l’agencement du tout nouveau sport bar s’inspire des codes du design factory, avec pour principaux matériaux le béton, le bois, le métal et le cuir. Un cadre plutôt edgy donc mais pas snob pour un sou. Au-delà du bar-restaurant de quartier, le Mc Sorley a toujours été un lieu de rencontre et de partage, une bâtisse chargée d’histoire juxtaposée à la piscine des Vernets. Pas question d’en dénaturer l’esprit : les écrans branchés sur les matchs, qui parsèment ça et là les lieux, en sont la preuve. Et si la carte du restaurant s’enrichit de créations culinaires aux accents bistronomiques telles que la verrine de foie gras de canard, chutney de poires, pain noisette-romarin, le ceviche de thon au sésame et avocat, la dorade papillon à l’émulsion de coquillages ou encore la ballotine de poulet Patte Jaune aux champignons des bois, elle conserve aussi les grands classiques qui ont fait la renommée de l’adresse -on pense notamment à l’incontournable Sherkan, le burger XXL au double steak, double cheddar, bacon et sauce barbecue maison. Bref, un mariage réussi mixant vent de renouveau et respect des traditions.

Prime’s Fine Food & Sport Bar, Rue Hans-Wildorf 4-6, 1227 Les Acacias/Genève.

www.primesgeneva.ch

 

Design au pavillon

Le XXème siècle en foire

Pour la troisième année consécutive, le Pavillon Sicli accueille le Salon du design, fameuse foire genevoise dédiée au mobilier du XXe siècle. LE rendez-vous incontournable des collectionneurs.

Première foire de design du XXe siècle de Genève, Le Salon du Design revient le week-end du 2 et 3 novembre 2019 pour une troisième édition au Pavillon Sicli. Fondé en 2017 par Corine Stübi, co-directrice de la galerie Kissthedesign à Lausanne et experte en design du XXe siècle, l’événement, qui s’est imposé en deux ans comme l’un des plus beaux salons d’Europe, attire collectionneurs, chineurs, décorateurs et amateurs de design des quatre coins du Canton. A l’affiche de ce nouveau cru ? 33 galeries et boutiques, venues de toute la Suisse et d’Europe présenter les plus belles créations des années 1920 à 1990 de designers et d’architectes suisses, scandinaves, français, italiens ou américains avec chacune leur domaine de prédilection. Ici une galerie spécialisée dans le mobilier postmoderne, en face une autre dédiée au Bauhaus, à l’entrée un expert du design scandinave, notamment finlandais, plus loin des stands de design vintage suisse, italien et français, puis – nouveau cette année – des collections uniques de céramiques françaises d’après-guerre. Parmi les highlights de la foire, à découvrir les 2 et 3 novembre, sont annoncés: un atelier consacré à Charles & Ray Eames et leur fameuses coques en fibre de verre, de rares exemplaires d’époque signés Pierre Paulin, proposés à la vente par un des experts français du designer, du mobilier en provenance de Mauritanie et Les Arcs par Charlotte Perriand, des estampes introuvables d’artistes modernes helvétiques et d’Ettore Sottsass, ainsi qu’une exposition où acquérir les productions les plus iconiques de l’histoire du design suisse. Bref, grands classiques ou pièces de collection les plus pointues, le must des must du design sous un même toit le temps d’un week-end.

Le samedi 2 novembre de 10 h à 20h et le dimanche 3 novembre de 10h à 18h au Pavillon Sicli, 45 Route des Acacias, 1227 Genève. Entrée 5 francs.

www.lesalondudesign.ch