Slider

Category Archives: Dans Nos Contrées

Rassemble tous les bons lieux pour flaner accessoirement dormir

Un pionnier à Champittet

Bertrand Piccard en route vers le futur

Dans le cadre du programme STEAM, le Collège Champittet a invité cette année ses élèves à imaginer la ville du futur. Pour participer à la réflexion ? Des intervenants mondialement connus dont Bertrand Piccard qui viendra s’exprimer sur le développement durable lors d’une conférence ouverte au grand public le 19 mars.

La ville du futur par les adultes de demain

On regretterait presque d’en avoir fini avec les bancs d’école. Exit les cours soporifiques. Au Collège Champittet cette année, les élèves jouent les apprentis prospectivistes. Dans le cadre du programme STEAM (acronyme anglophone signifiant Sciences, Technology, Engineering, Arts, Maths), ces derniers mettent en place une exposition avec pour thème la « Ville du futur 2070 ».  Energie durable, économie, mobilité, urbanisme, objets du quotidien, santé ou encore médecine, des grandes thématiques pour étudier les disciplines phares du programme dans un format qui offre aux élèves l’opportunité de développer leur créativité et leur intelligence pratique. Pour mener à bien ce travail, les enseignants de tous les départements ont collaboré pour préparer les écoliers à ce projet d’envergure avec le soutien du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de personnalités de divers horizons. Parmi elles, Monsieur Solar Impulse, alias Bertrand Piccard.

L’avenir durable selon Bertrand Piccard

Qui de mieux placé que Bertrand Piccard pour insuffler une vision inspirante et positive du monde à venir ? Bercé depuis son plus jeune âge par les exploits historiques, à commencer par l’Odyssée Apollo 11, le créateur du premier avion sans carburant à autonomie perpétuelle mais aussi conférencier mondialement reconnu, porte dans son ADN le goût de l’impossible. C’est donc tout naturellement que le Collège Champittet a invité l’explorateur et aéronaute lausannois à s’exprimer sur un sujet qui lui est cher. Le 19 mars, lors d’une conférence ouverte à tous, il abordera ainsi le thème du développement durable. Persuadé qu’il est plus facile de sauvegarder la planète grâce à une utilisation généralisée des technologies propres, qu’en luttant contre la mobilité, le confort et la croissance économique, le pionnier 2.0 évoquera des pistes pour repousser nos limites à travers l’innovation, la technologie ou encore l’énergie. Bref, des solutions en accord avec le monde de demain qui devraient inspirer les futurologues en herbe du Collège Champittet… et peut-être, aussi, nous autres.


Conférence « Comment atteindre l’impossible » le 19 mars 2019 à 19h30, entrée gratuite sur inscription. Collège Champittet, Chemin de Champittet, 1009 Pully-Lausanne.

www.events.champittet.ch

 

 

Une envie d’Helvétie

Switzerlust met la Suisse en boîte

A la GDH, on aime bien les box et plus encore les box à la Swiss attitude. Et il y a beau en avoir un certain nombre sur le marché, une nouvelle venue a attiré notre attention : c’est la Switzerlust. Une box qui se targue de nous faire redécouvrir la Suisse à travers les producteurs, artisans et créateurs de chaque canton.

Switzerlust ? C’est une toute nouvelle box, qui invite les curieux à découvrir les mille et un trésors que recèle la Confédération. Rien de neuf sous le soleil, me direz-vous… sauf que… Exit cloches à vache, coucou en bois ou mug ringard, Naïma Rouabhi, la créatrice du concept, s’est donné pour challenge de partir à la découverte des 26 cantons suisses et d’y dénicher quelques pépites bien senties, susceptibles de surprendre les helvétophiles les plus avertis. Et le pari est tenu. On a essayé pour voir la première box, tout droit venue de Berne, notre belle capitale…et on a adoré. D’abord, parce que la box mêle des produits variés, spécialités culinaires ovnis, cosmétiques ultra niche ou objets funky mais aussi et surtout parce qu’elle révèle une facette de la Suisse, comme on l’aime, à la fois décalée et branchée.

Et y’a quoi alors dans la boîte ?

Parmi les trouvailles de cette édition inaugurale, on compte un sirop concocté par le Sirupier de Berne, entreprise familiale quadragénaire qui utilise des jus faits maison et des herbes séchées en provenance des agriculteurs de la région, une boule de semence signée Gorilla Gardening, des cartes postales en papier recyclé de l’illustratrice Martina Friedli, un fromage fumé aux herbes des Alpes de l’institution fromagère locale Chäs Glauser, un gel douche Dr Noyer Apotheken et enfin un gin à base de plantes régionales fabriqué dans le quartier bernois de Matte ainsi qu’un échantillon de parfum de la maison Art of Scent. Bref, de quoi avoir un aperçu plutôt sympathique des savoir-faire de la ville fédérale…loin des kitschissimes ours usuels.

Après la ville des ours…

Tous les deux mois, Naïma Rouabhi dévoilera les trésors cachés d’un nouveau canton avec chaque fois cinq à sept objets triés sur le volet, toujours dans l’idée de mettre en lumière des entreprises régionales qui produisent à petite échelle et de promouvoir la créativité suisse ainsi que l’économie locale. Chaque box sera accompagnée d’une brochure explicative sur les produits sélectionnés, spécialité culinaire typique, boisson locale, produit cosmétique artisanal, œuvre d’un artiste du coin, accessoire de créateurs ou toute autre curiosité. Il est possible de s’abonner pour 3 ou 6 mois ou de se contenter d’une commande unique pour explorer un canton particulier. Nous, en tous cas, on se réjouit d’avance de découvrir la prochaine destination…depuis notre salon.

www.switzerlust.ch

Au zinc des gourmands

Favarger ouvre un bar à chocolats

Favarger vient d’inaugurer son premier bar à chocolats frais au cœur de sa boutique du 19 quai des Bergues à Genève. A la carte de ce concept inédit ? Les créations de Marc-André Cartier, le nouveau maître-chocolatier maison.

Tables hautes en bois brut, élégants tabourets de bar, lumière tamisée, musique jazzy en fond, le bar à chocolats de la manufacture versoisienne en jette. Confortablement installé dans un cadre rétro-chic fidèle à l’ADN de la maison Favarger, les gourmands esthètes sirotent leur ristretto en savourant leur sélection personnalisée de chocolats. Au menu ? De la haute chocolaterie 100% suisse, confectionnée dans les ateliers de Versoix en exclusivité pour le bar.  Ganaches en forme de cœur, dômes aux couleurs assorties, pralinés fondants ou croustillants ou encore chocolats noirs de grandes origines, la dégustation s’organise autour de huit thèmes, déclinés chacun en six créations originales. Le principe ? Proposer des assortiments chocolatés à déguster sur assiette ou à emporter dans des réglettes toutes d’or vêtues ou des coffrets garnis sur-mesure. Parmi les différents thèmes, les fameux « Cœurs Tendres », cœurs chocolat très tendres aux parfums délicats, les « Jolis Cœurs » aux fruits rouges, reconnaissables à leur robe pourpre, les « Plaisirs Exotiques », dômes ensoleillés aux saveurs exotiques, les « Irrésistiblement Croustillants » en version pralinés lait ou noir, les joyeux « La Vie est Belle ! » aux couleurs bigarrées. Musts pour les aficionados de la Manufacture de Versoix : les « Pralinés Signature » aux noisettes et amandes fraîches délicatement caramélisées et broyées selon le savoir-faire inimitable de la Maison ou « Les Grands Crûs », fins chocolats de dégustation noir aux origines d’exception, deux incontournables pour chocophiles avertis. Quant aux palais aventuriers, ils opteront pour les provocants « Hot and Spicy », six recettes audacieuses associant chocolat noir et épices. Bref, une halte incontournable pour les gourmands.

Boutique Favarger, Quai des Bergues 19, 1201 Genève.

www.favarger.com

 

Les Pourcel à L’EastWest

Cap sur la France

Dans le cadre des festivités à l’occasion de ses 10 ans, l’Eastwest propose à ses hôtes un voyage gourmand autour du monde. La destination de la rentrée ? La France.

Après la Suisse, le Japon, la Thaïlande, le Danemark, l’Italie, les USA et l’Espagne, le plus chic des boutique hôtels de la rive droite nous embarque pour la France. Pour marquer cette étape? Rien de moins que les Chefs étoilés Jacques et Laurent Pourcel. Depuis bientôt une semaine, les jumeaux de la gastronomie française ont investi les cuisines de l’hôtel, un retour aux sources pour le restaurant qui avait ouvert il y a 10 ans avec les deux frères aux commandes. Ils y proposent jusqu’au 20 septembre un menu en trois services (Rouleaux de thon à la tomate, Filet de canette, jus à l’orange, parmentier au foie gras, Figues, pamplemousse et sorbet safran). Demain soir, le 19, place à une soirée culinaire et mode autour d’un cocktail dégustation concocté par les chefs. Et pour ceux qui ont raté le train ? Les prochaines escales sont déjà au programme : l’Inde en octobre et l’Amérique du Sud en novembre pour clore le périple.

6, rue des Pâquis, 1201 Genève.

www.eastwesthotel.ch

A l’aventure

Au paradis des mini-dandys

Des vacances de rêve avec ses enfants, un oxymoron ? Pas à La Réserve, où luxe, calme et volupté peuvent rimer avec petits monstres déchaînés.

Pour mater les terreurs les plus pourries gâtées, rien de tel qu’un séjour à La Réserve Genève. En effet, avec la complicité de My Little Room, concept-store on line pour enfants, le resort le plus chic des bords de lac déroule le tapis rouge à ses mini-hôtes de 0 à 13 ans. Perroquets perchés ici et là, chaise en forme d’éléphant, tapis lion devant un joli tipi, cabane en bois et toile, gros coussins doudou, crayons de couleur à profusion, girafe sur le canapé, le 5 étoiles de Bellevue a mis le paquet pour séduire les bambins terribles en déclinant son univers de lodge africain en version enfant dans ses chambres communicantes. Séance de maquillage, jeux en bois, baby- foot, jeux d’arcade, tours de magie, chasse au trésor ou spectacle de marionnettes, les jeunes hôtes se régalent le dimanche de barbe-à-papas, de pop-corn, cookies et autres friandises au milieu des arbres, tabourets biches, oiseaux, lapins blancs, renard malicieux et champignons, décor féérique du nouveau kids club installé dans les petits salons du Tsé Fung. Le temps est au beau fixe ? Direction La Petite Réserve, avec ses cabanes, son château gonflable et ses aménagements en bois dans le parc. De quoi occuper les explorateurs en herbe pendant que leurs parents se prélassent en profitant du cadre idyllique de l’hôtel. Pas de doute : exit plages de sable fin, cocotiers et eaux cristallines à 30°, le vrai paradis est au bord du lac Léman.

La Réserve Genève hotel, spa and villas, 301 route de Lausanne, 1293 Bellevue. www.lareserve.ch