Slider

Author Archives: La Gdh

Caran d’Ache X Justice League

Le stylo des héros

A l’occasion de la sortie du film Justice League en novembre, la manufacture genevoise Caran d’Ache célèbre les icônes de l’univers DC en signant deux collections de stylos pour superhéros.  « Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d’une attaque apocalyptique », voilà le pitch de Justice League, le blockbuster que tous les fans de DC comics à travers le monde attendent. Pour accompagner la sortie internationale du film, le 888 INFINITE®, stylo bille phare des collections Caran d’Ache, a revêtu les costumes des héros emblématiques de la saga. 100% swissmade, six modèles sont disponibles, soit un par super-héros DC (Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Cyborg et Aquaman). Leur profil est révélé par un motif foncé ton sur ton en finition matte. Comme une signature, l’emblème de chaque justicier orne le clip des stylos. Pour les aficionados nourrissant des goûts de luxe, la maison genevoise a, en parallèle, imaginé un coffret de trois instruments d’écriture relookés aux couleurs de Superman, Batman et Wonder Woman en version plume en or massif 18 carats ou roller. Attention, pour rejoindre la League, il va falloir se dépêcher : l’édition spéciale est limitée à 60 exemplaires.


Stylo Justice League 888 Infinite, 7,90 francs l’unité ; le coffret Justice League Trinity Stylos Plume Trilogie, 4’350 francs.

www.carandache.com

 

 

L’invasion nordique

Bolia s’installe à Genève

Décidément, l’art de vivre à la scandinave a le vent en poupe. Après Zürich et Lausanne, la marque danoise de design et décoration d’intérieure, Bolia poursuit sa conquête helvétique et s’implante à Genève.

Hygge l’an dernier, lagom cette année, les pays nordiques ont la cote, du rayon développement personnel des librairies jusqu’aux intérieurs des hystéros de la déco.  Matières naturelles, prédominance du blanc et des couleurs pastel, lignes minimalistes, formes géométriques d’inspiration 70’s, le design scandinave cartonne. La dernière place-to-shop pour transformer son home sweet home en cocon à l’âme nordique ?  Bolia, le label de mobilier danois qui monte et qui vient de prendre ses quartiers dans la cité de Calvin en plein cœur des Eaux-Vives. Bois massif, laine, métal, béton, résine, marbre ou encore cuir, on y trouve les classiques de la marque, du canapé personnalisable aux luminaires en passant par les coussins, la vaisselle, les bougeoirs, les plaids et autres essentiels du hygge pour les nuls. Pas de doute, cette année encore, l’hiver sera nordique…ou ne sera pas.

Bolia, 7, avenue Pictet-de-Rochemont, 1207 Genève.

www.bolia.com

A table !

C’est la fête de LaFourchette

Avis à toutes les bonnes fourchettes, fins gastronomes et autres épicuriens, le Festival LaFourchette revient cette année du 17 au 31 octobre et souffle sa dixième bougie. A cette occasion, l’ex-Festival de la Gastronomie change de nom mais pas que…

Festival de la Gastronomie ou Festival LaFourchette, finalement peu importe… La bonne nouvelle de cette dixième édition ? Le nombre de participants, toujours plus nombreux à la fête. Cette année, une centaine d’établissements dans toute la Suisse Romande participent à l’opération en proposant -50% sur leurs cartes. Et comme à son habitude, fort de sa volonté de pouvoir rendre la gastronomie accessible au plus grand nombre, le Festival proposera également les menus Grands Chefs dans les restaurants les plus VIP de la région, de la Cigogne, au Bayview en passant par le Tsé Fung, le Loti ou encore le Jardin, pour n’en citer que quelques-uns… Et pour réserver ? Rien de plus simple, rendez-vous directement sur l’application, où la liste des participants, recommandations et avis sont disponibles.

Festival LaFourchette du 17 au 31 octobre 2017.

www.lafourchette.ch
 

Sur les montagnes vertes

La bible d’Heidi

Heidi, le sujet d’un livre d’art ? C’est l’idée de l’artiste Piroska Szönye. Soutenue par Victorinox, elle imagine une sorte de journal « culinaro-philosophico-poétique», véritable bric-à-brac de souvenirs en hommage à l’héroïne de Johanna Spyri.

Les Français ont leur Marianne. La Suisse a Heidi. Une figure mythique issu d’un roman publié en 1880 qui rayonne aujourd’hui encore aux quatre coins de la planète. Née à Coire, à deux pas de Maienfeld, la patrie d’Heidi, la plasticienne Piroska Szönye vient de lui consacrer un livre, un ovni à mi-chemin entre l’objet d’art et le livre de cuisine mêlant des recettes de fromage, de beurre, de pain et de viande, imprimées sur le papier qui emballait autrefois ces différents produits. Certaines de ces recettes ont même été rédigées à la main par des chefs étoilés de Suisse. «Je suis partie de rien et la magie a fait le reste, pour aboutir à un livre très riche, avec lequel je souhaite donner du bonheur au lecteur», explique l’artiste, connue pour ses réalisations cross-média, s’inspirant de la peinture à l’huile, du collage et du street art. Ce livre d’art aux multiples facettes, dont chaque édition est unique, paraît en octobre en tirage limité à 4444 exemplaires. Il est proposé en deux versions : le livre est vendu dans sa valise pour 222 francs ou seul pour 199 francs.

www.heidiandtheswissnessfeeling.ch

Cayenne, troisième du nom

Le SUV de Porsche s’offre un lifting

Porsche a présenté fin août la troisième génération de son Cayenne. N’oublions pas qu’avec 760,000 unités vendues, le SUV a représenté la bouée de sauvetage pour la marque allemande. Cette troisième génération va donc continuer de représenter un élément clef de la gamme et son renouvellement est un point stratégique pour le constructeur allemand.

Après 7 ans de bons et loyaux services, le Cayenne de deuxième génération cède sa place à un Cayenne profondément renouvelé. Des moteurs turbo puissants, une nouvelle boîte Tiptronic S à 8 rapports, de nouveaux systèmes de châssis ainsi qu’un concept d’affichage et de commande innovant avec une connectivité complète sont autant d’éléments qui permettent d’élargir l’éventail de possibilités, entre sportivité et confort. Si la deuxième génération avait joué la finesse au niveau du style, le Cayenne 3 revient vers l’esprit du premier Cayenne avec un aspect beaucoup plus athlétique. Les codes stylistiques vus sur la dernière Panamera et la 911 sont ici repris massivement afin que le lien de famille soit visible au travers de l’ensemble de la gamme. Le nouveau Cayenne regroupe trois concepts de châssis : voiture de sport, véhicule tout-terrain, berline. Pour cela, un nouveau châssis de base léger a été mis au point. De nouveaux concepts sont disponibles : roues arrière directrices, suspension pneumatique, stabilisation antiroulis. Cet agencement permet d’avoir des conditions optimales pour les systèmes de châssis actifs, qui sont analysés et synchronisés par la régulation châssis intégrée Porsche 4D-Chassis Control. Le système travaille en temps réel et peut donc encore améliorer le comportement routier. À l’exception du système d’amortissement actif PASM (de série sur le Cayenne S), tous les autres systèmes de châssis sont des innovations. Pour la première fois, le Cayenne dispose en option de roues arrière directrices à commande électrique. A l’intérieur aussi le renouvellement est profond : l’écran tactile Full HD de 12,3 pouces de la toute dernière génération du Porsche Communication Management (PCM) se trouve au cœur du nouveau concept d’affichage et de commande de Porsche. De nombreuses fonctions numériques peuvent ici être utilisées de façon intuitive, même par commande vocale. Le système Porsche Connect Plus disponible de série permet d’accéder à des services en ligne et à Internet. Cela inclut par exemple la navigation en ligne de série, avec informations de trafic en temps réel. Les éléments de commande analogique sur la nouvelle console centrale se concentrent sur les fonctions principales du véhicule. Dans un style typique de Porsche, le conducteur a ainsi vue sur un compte-tours analogique placé au centre. Celui-ci est complété de deux écrans Full HD de sept pouces, lesquels affichent toutes les autres données de conduite utiles ainsi que des informations choisies séparément via le volant multifonction. Pour le lancement, deux versions seront disponibles : le Cayenne 3L de 340 ch et le Cayenne S V6 biturbo 2,9L de 440 ch.

www.porsche.com