SprayThermalEauDeLavey4
unnamed (1)

Author Archives: La Gdh

Chez Cars & Art

L’exception comme règle

Voilà une adresse conçue sur-mesure pour les dandys helvètes. Au programme de ce nouveau hot spot genevois ?  Œuvres d’art, voitures de collection, grands crus et cigares. Découverte.

Aux Eaux-Vives, le nouveau concept-store attire les curieux…et les passionnés. Il faut dire que chez Cars & Art, on expose des objets que l’on ne croise pas à tous les coins de rue. En effet, la galerie, qui érige l’hyperluxe en art de vivre, propose le must du must en matière de voitures, d’art, de vins ou encore de cigares. A l’origine de ce lieu unique en son genre ? Nicolas Lteif, fondateur du showroom « Centre Auto Genève » situé à Vernier et fan de voitures de luxe ainsi que Jalal-Gaston Battikha, radiologue et grand collectionneur de tout ce qui touche à l’art et au vin. Un tour d’horizon suffit à se convaincre du bon goût de ces messieurs, qui mêlent une belle collection de Ferrari, McLaren, Mercedes, Lamborghini et autres BMW à des œuvres d’arts d’artistes iconiques dont Orlinski, Jeff Koons, Dali, Picasso, Lalique, José Maria David pour n’en citer que quelques-uns. Les œnophiles avertis ne sont pas en reste avec une sélection pointue de vins d’exception venant de domaines comme La Grange des Pères, Mouton Rothschild ou Romanée Conti. Pour clore la visite, des cigares et des pipes sont également proposés à la vente et peuvent même se déguster sur place au cœur du coin fumeur.

Cars & Art, Rue du Lac 12, 1207 Genève. www.carsnarts.com

Lavey en spray

Tous aux Bains

Un pschitt sur le visage…et hop, nous voilà téléporté aux Bains de Lavey. Le tout nouveau spray Eau de Lavey capitalise sur les vertus de l’eau thermale associée à des plantes locales. On est fan.

Multi-usages, ce nouveau geste beauté à la suissitude affirmée adoucit et hydrate les peaux sensibles. Au cœur du spray aux couleurs pastel, imaginé par l’entrepreneuse Laetitia Roch ? Une savante alliance d’eau thermale des fameux bains vaudois et de plantes locales issues de l’agriculture biologique, tels que le thym linalol et la monarde sauvage, le tout enrichi en glycérine végétale. Cultivées dans les Préalpes, la monarde sauvage et le thym linalol s’associent à merveille au soufre de l’eau. Ces trois ingrédients, étant proches dans leurs vertus, offrent le mariage parfait pour un effet purifiant et apaisant. L’application du spray prépare le visage au soin qui suit et calme les épidermes irrités, que ce soit par le port prolongé du masque ou par le rasage. Eco-friendly, le flacon non-aérosol est réutilisable et recyclable. Un bouchon est également fourni en plus, pour ceux qui à la délicate brume préfère la franche rasade. Bref, un nouveau hit des salles de bains qui a tout bon.

Eau de Lavey, (100ml, 16 francs), www.eaudelavey.ch

 

A l’heure du Bordeaux

Le cru Quarin 2021

Pour sa sixième édition suisse, Les Rencontres Jean-Marc Quarin se dérouleront le vendredi 3 septembre 2021, à Lausanne dans le cadre prestigieux de l’hôtel Beau-Rivage Palace. Pour l’occasion, la marque Anonimo signe un garde-temps en édition limitée aux couleurs de l’événement.

Les oenophiles éclairés ne manqueraient le rendez-vous sous aucun prétexte. Depuis bientôt 6 ans, Jean-Marc Quarin, critique indépendant des vins de bordeaux, et Fabrice Léger invitent le public suisse à venir déguster la sélection des crus qui font bouger les lignes dans le Bordelais, soit une trentaine. Cette année, le jour J aura lieu le vendredi 3 septembre de 14h à 21h et sera ponctué par un atelier dégustation exceptionnel : une verticale de 10 millésimes, de 2009 à 2016, du Château Angélus, Premier grand Cru Classé A de Saint-Emilion, présentée par Hubert de Boüard. En prélude des Rencontres, une conférence se tiendra sur le campus de l’EHL le jeudi 2 septembre de 14 heures à 16 heures et répondra à la question – le vin parfait existe-t-il ? ? –  avec l’intervention de Jean-Marc Quarin accompagné de Philippe Masset, Gildas L’Hostis et Jean-Philippe Weisskopf, professeurs et chercheurs à l’EHL. Le soir, aura lieu le fameux dîner inaugural des Rencontres à La Table du Palace. Grande nouveauté pour les plus mordus : la marque horlogère Anonimo signe une montre en édition limitée spéciale « Les Rencontres Jean-Marc Quarin ». Ce garde-temps est orné pour l’occasion de la couleur de l’événement, avec l’aiguille des secondes rouge « lie de vin » qui se détache sur un cadran galvanique anthracite satiné soleil. Le fond de boîte ouvert est orné du logo « Les Rencontres Jean-Marc Quarin ». Il laisse apparaître la masse oscillante décorée Côtes de Genève et personnalisée Anonimo.

Les Rencontres Jean-Marc Quarin, Hôtel Beau-Rivage Palace, Place du Port 17, 1006 Lausanne. Le vendredi 3 septembre 2021 de 14h à 21h (40 francs online / 50 francs sur place et atelier dégustation 300 francs). Dîner inaugural La Table du Palace du 2 septembre, 500 francs.

www.lesrencontresquarin.com

 

 

Conte gourmand

Quand Gretel aime les bretzels…

La dernière curiosité culinaire suisse ? Les bretzels chocolatés de Julie Ordon. Une friandise à la suissitude affirmée que les épicuriens initiés auront le bon goût de déguster au Bon Génie à Genève ou Lausanne ainsi qu’à Alpina Gstaad.

La Gazette de l’Helvète ne pouvait pas passer à côté. Des petits biscuits croustillants à souhait enveloppés de chocolat, des packagings au design élégant orné d’une poya revisitée par l’artiste suisse Catherine Schmidt, un nom génial, une fondatrice fort charmante…la nouvelle friandise qui buzze chez les gourmands helvètes a tout pour plaire. Il faut dire que Julie Ordon -oui, oui, la fameuse supermodel genevoise qui a fait les couvertures des titres fashion les plus select du monde- a donné du sien pour créer Bretzel & Gretel. De ses souvenirs de petite fille blonde dans les alpages suisses jusqu’aux shootings aux quatre coins du monde devant l’objectif des plus grands photographes de mode, la belle demoiselle a puisé dans son imaginaire et ses valeurs pour construire l’univers de sa marque. Découverte.

La maison aux sorcières

En effet, Bretzel & Gretel est non seulement né de la gourmandise de Julie Ordon, mais aussi de son roman intime, de ses goûts, et de ses souvenirs. Son imaginaire marqué par les contes de fée, un univers fantastique très présent dans la famille, par ses voyages, son héritage parental sont autant de clés de lecture de la naissance et de l’ADN de la marque. Plus qu’un jeu de mot, son nom est ainsi particulièrement évocateur. Petite-fille de chef cuisinier, l’été à Sumiswald dans les collines typiques de l’Emmental, l’hiver dans les montagnes de l’Oberland proche du lac de Gruyère, elle se souvient de la maisonnette au fond du jardin surnommée Häxelhüsli, «la maisonnette des sorcières ». Son grand-père y cuisinait, y coupait son bois, dans un décor de petites chauves-souris et de toiles d’araignée qu’il avait malicieusement peint sur les murs comme dans les contes. Cette petite maison aux sorcières n’est pas sans rappeler celle d’Hansel et Gretel. C’est également son histoire personnelle qui a suscité le penchant tout particulier de Julie Ordon pour les bretzels. Lorsque la jeune mannequin a commencé sa carrière internationale à l’âge de 15 ans, elle travaillait beaucoup aux Etats-Unis, loin de sa famille et de sa Suisse natale. Ainsi, les petites bretzels vendues à la caisse des Grocery stores à NYC lui offraient ce goût familier, de réconfort qu’elle recherchait parfois, lui rappelant sa culture helvétique et ses traditions. Culture qu’elle a voulu célébrer jusqu’au packaging de ses friandises… Profondément marquée par le paysage suisse et sa beauté, elle a ainsi fait réaliser une Poya originale par l’artiste suisse Catherine Schmidt pour agrémenter ses emballages et coffrets. En forme de coeur, et bordée d’une adorable dentelle de mini bretzels, ponctuée d’edelweiss et de petites vaches portant d’immenses cloches, on y retrouve différents éléments d’inspiration de Julie Ordon, d’une fillette guidant les vaches laitières jusqu’au chaudron de sorcière.

Fleurs, sels et chocolats

Elégante et sublimée par un marketing léché, la petite bretzel au chocolat créée par Bretzel & Gretel a également de sérieux arguments pour séduire les gourmands, de par son principe fondateur mais aussi grâce à ses déclinaisons. En effet, alors que le biscuit est salé et croquant, le chocolat est sucré, fondant et délicat par nature. Ensemble, les deux ingrédients réconcilient les opposés, fusionnent les contrastes et créent une sensation d’harmonie en bouche, que les épicuriens ne manqueront pas d’apprécier. Pour parfaire le mariage, différents ingrédients s’invitent au fil des collections, inspirées par la saison (comme les pétales de rose cristallisées ou de délicats petits morceaux de fraises lyophilisées bio pour la Saint Valentin par exemple), mais aussi par les voyages de Julie Ordon avec des saveurs comme le matcha, les graines de sésame au wasabi ou encore la fleur de cerisier pour le Japon, mais aussi d’autres venues du Liban, d’Inde ou d’Amérique Latine… Une thématique pourra également donner lieu à des séries inédites, comme la découverte des sels : sel noir d’Hawai, sel rose d’Himalaya, sel bleu d’Iran, sel fumé au bois de hêtre, sel des Alpes, sel marin d’Ibiza.… Pour le lancement de cet été, Bretzel & Gretel a choisi de présenter une collection de sept bretzels enrobées de chocolat noir, chocolat au lait ou chocolat blanc. Au menu, du sel des Alpes, des pétales de rose, de la fraise, de la noix de coco, du caramel au beurre salé ou encore des noisettes. Des recettes ultra gourmandes à tester d’urgence dans les pop-up stores des Bon Génie de Genève et Lausanne ou à l’Alpina Gstaad, hotspot incontournable des happy few… De quoi se régaler en attendant la prochaine fournée, dont on rêve déjà avec impatience.

www.bretzelandgretel.com

 

Maisons de rêve

Les portes de l’hyperluxe

L’immobilier d’exception compte un nouvel acteur. Filiale du groupe Comptoir Immobilier, Forbes Global Properties Swiss & Alps réunit les propriétés les plus extraordinaires du pays et de la région alpine. Le must du must pour trouver chaussure à son pied…ou tout du moins pour rêver…

Créée en 2020, la plateforme Forbes Global Properties réunit les experts de l’immobilier de prestige les plus reconnus au monde. Une centaine de sociétés de courtage, triées sur le volet, œuvrant sur les lieux de résidence de prédilection des grandes fortunes, de Hong Kong à Honolulu en passant par Los Angeles, Paris ou New York. Membre fondateur et co-actionnaire du réseau, le Comptoir Immobilier vient d’inaugurer la filiale suisse, dédiée aux propriétés d’exception de la Confédération mais aussi des stations de ski françaises voisines. Baptisée Forbes Global Properties Swiss & Alps, la nouvelle entité reprendra les activités de CI Exclusive Properties et bénéficiera de la renommée internationale de la célèbre plateforme multimédia Forbes, soit plus de 140 millions d’internautes engagés par mois, ainsi que 45 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux.

La Suisse, l’eldorado des happy few

Il faut dire que la toute nouvelle division Forbes Global Properties Swiss & Alps se présente comme un axe de développement stratégique incontournable pour le réseau mondial, en raison de l’appétence exponentielle des grandes fortunes pour la Suisse et la région alpine voisine. « La demande est en pleine expansion et ce pour tout type de biens, avec des prix allant jusqu’à 75 millions de francs et même davantage », confirme Quentin du Pasquier, Directeur général de FGP Swiss & Alps. Bénéficiant du service « tailor-made », du réseau et des partenariats de prestige, tels que le Grand Prix d’Horlogerie de Genève, la nouvelle entité s’ouvrira également à la collaboration en offrant la possibilité à d’autres sociétés de courtage locales de jouir de la notoriété mondiale de Forbes afin de commercialiser leurs propriétés les plus exceptionnelles. De Genève à Zurich, de Gstaad à Megève, les happy few des quatre coins de la planète pourront ainsi hésiter entre villas d’architecte avec vue lac, chalets somptueux au sommet des pics, maisons de maître les pieds dans l’eau ou hôtels particuliers en plein cœur de ville. De notre côté, on n’aura pas besoin de trop tergiverser…excepté à propos des chiffres à jouer au prochain loto.

www.forbesglobalproperties.com