Slider

Category Archives: Art Et Culture

ou du cochon ?

Sérigraphies libertines

Milo chez Little Nemo

Le samedi 13 décembre, la galerie d’art carougeoise Little Nemo accueille LE maître de la bande-dessinée érotique: Monsieur Milo Manara.

C’est sûr, les aficionados ne rateront pas l’événement. Le plus célèbre des dessinateurs de BD érotique, l’italien Milo Manara est de passage à Genève pour inaugurer le samedi 13 décembre, le vernissage de son exposition chez Little Nemo à Carouge. Il dédicacera vers 11h et vers 15h des toiles à tirage limité ainsi que des œuvres originales et des sérigraphies dont une réalisée en hommage à l’art du vin, tirée à 50 exemplaires spécialement  pour l’occasion. Les épicuriens esthètes apprécieront.

Little Nemo, 35, rue Saint-Victor, 1227 Carouge. www.littlenemo.eu

Voir la Suisse en peinture

Théodore Strawinsky 25 ans après…

Peintures, décors de théâtres, dessins ou encore gravures, l’œuvre de Théodore Strawinsky est considérable. 25 ans après sa disparition en 1989, le Musée de Carouge lui consacre une rétrospective. L’occasion de (re)découvrir le plus suisse des artistes russes.

Né en 1907, fils du compositeur Igor Strawinsky, Théodore Strawinsky entretient, depuis son plus jeune âge, des liens étroits avec la Suisse où il séjourne régulièrement avec ses parents, notamment à Morges, Clarens ou encore les Diablerets. En 1936 il épouse une Helvète, Denise Guerzoni avec laquelle il s’établit en 1942 à Genève. Témoignage ultime de sa suissitude : en 1956, il acquiert enfin la nationalité. Rien d’étonnant donc à ce que son œuvre rende hommage à son pays d’adoption. Nombreuses sont ainsi ses peintures qui illustrent des scènes de la vie quotidienne et des paysages de  Genève, Carouge ou encore Morges. Portraits, décors de théâtres, dessins, fresques murales ou encore gravures, son œuvre polymorphe est considérable. Ses principales influences? Le Post-cubisme de Picasso et les néoclassiques de 1920. 25 ans après sa mort, c’est cette diversité et cette richesse que met à l’honneur l’exposition du Musée de Carouge, la première grande rétrospective genevoise qui lui soit consacrée depuis son hommage posthume rendu en 1993.

Théodore Strawinsky – du 26 novembre 2014 au 22 mars 2015 – Musée de Carouge

Place de Sardaigne 2, 1227 Carouge – www.carouge.ch/musee-de-carouge

 

Arts mécaniques

Prendre la mesure

La MB&F M.A.D.Gallery présente 25 instruments topographiques rares et anciens, issus de la collection de l’architecte italien Bruno Gritti,

Arpentant les brocantes et chinant chez les antiquaires depuis plus de 50 ans, le bergamasque Bruno Gritti a rassemblé des théodolites, des tachéomètres et des niveaux, construits au 19ème siècle par les artisans les plus doués et les plus renommés de l’époque. Des objets quasi introuvables aujourd’hui. «Le moment de la découverte d’un nouvel instrument est indescriptible,» explique ce passionné. «Seul un collectionneur peut comprendre la profonde satisfaction que l’on ressent à cet instant, qui dépasse de loin la simple possession physique.» De fait, Bruno Gritti s’est attaché à sélectionner les pièces en fonction de critères d’excellence, des instruments d’exception tant par leur rareté que par leur beauté. Rien d’étonnant donc à ce que la MAD (Mechanical Art Devices) Gallery, ait choisi de proposer au regard du visiteur cette rétrospective scientifique, parfaitement raccord avec la philosophie des lieux.

MB&F, M.A.D.Gallery, 11 rue Verdaine, 1204 Genève.

www.mbandf.com

Beauté volée

Vanités sur papier glacé

Jusqu’au 9 janvier 2015, la galerie Rivoli prête ses murs à Simon Brown. L’occasion de découvrir l’univers de l’artiste british, reconnu comme l’un des plus talentueux photographes d’intérieur.

NapkinOnTableWithAnenone&3Sweets++

Une brosse déposée nonchalamment sur un lavabo, un cadre qui attend sa peinture, des fruits automnaux en pleine maturité, des piles de livres anciens… Entre vanités revisitées et shooting Elle déco version arty, difficile de catégoriser les photographies de Simon Brown. Il faut dire que le Jamaïcain d’origine aime à se jouer des paradoxes. Entre réel et imaginaire, peinture et photo, passé et futur, animé et inanimé, ses clichés à l’esthétisme ultra léché et réalisées dans des maisons en Angleterre, Irlande et France entre 2008 et 2013, invitent à la rêverie. «J’aime l’imperfection de la lumière naturelle et le subtil chaos que l’on peut trouver dans les maisons à travers le monde. J’utilise la lumière du jour – souvent avec une prise de vue de lumière du nord afin que les ombres demeurent constantes tout comme les peintres hollandais du 17e siècle – et avec de longues expositions qui semblent saisir le sens du lieu tel que je le ressens», explique le photographe, qui a collaboré avec différentes agences de presse et magazines comme Vogue Living, House & Garden Magazine ou World of Interiors. On navigue de la chambre au petit salon, du vestibule à la cuisine, du grenier au cagibi, capturant des instants volés, des natures mortes pleines de vie. Bref, une vue du coin de la pièce qui vaut la visite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

“La vue du coin de la pièce”, Galerie Rivoli, 14, rue de l’Arquebuse, 1204 Genève.
www.rivoligeneve.com

Voyage dans le temps

Scoops à la une

Après avoir tourné dans 12 pays, l’exposition «l’Histoire à la Une» s’invite du 4 octobre au 2 novembre 2014 à Genève et offre aux visiteurs un panorama de l’histoire contemporaine à travers le prisme des unes les plus marquantes du XXe siècle.

Expo histoire à  la une

«L’Histoire à la Une» ? Une exposition constituée de l’essentiel de la collection de journaux rassemblés par Josep Bosch et enrichie, pour sa halte genevoise,  de documents provenant des fonds de la Fondation Martin Bodmer. Une étonnante chronologie que seuls l’esprit systématique et la passion d’un collectionneur pouvaient restituer. A l’origine, Josep Bosch, envoyé spécial pour la presse espagnole, fut saisi un jour de mai 1968 par la «une» parue dans un journal français relatant les émeutes estudiantines. Dès lors, il s’attacha à se procurer les premières pages de journaux dans le pays où se produisaient des événements singuliers, parfois mineurs, mais le plus souvent promis à devenir des jalons de l’Histoire. C’est ainsi qu’il a rassemblé plus de 10 000 parutions en plusieurs langues, depuis la fin du 19ème siècle jusqu’à nos jours, couvrant les épisodes des deux guerres mondiales aussi bien que l’avènement des Beatles ou les premiers pas de l’homme sur la lune. Des unes qui, jour après jour, ont reflété les problèmes, les progrès, les rêves ou les aspirations de l’humanité du siècle dernier à aujourd’hui.

« L’Histoire à la Une », du 4 octobre au 2 novembre 2014.

Fondation Martin Bodmer, 19-21 route Martin Bodmer, 1223 Cologny.  www.fondationbodmer.ch