Slider

A la nouvelle Bottega

L’Italie aux pieds de la Vieille Ville

Après une ouverture en grande pompe et une étoile Michelin quelques mois plus tard, La Bottega ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : elle vient d’investir de nouveaux locaux, rue de la Corraterie. La GDH a testé (cf. les photos en amuse-bouche sur Facebook du 10 mars).
La Bottega
Décidément, les chefs Paulo Airaudo et Francesco Gasbarro ont la bougeotte. Ouvert en mai dernier, leur fief, la Bottega, salué quatre mois seulement après son ouverture par l’obtention d’une première étoile Michelin, vient de déménager. Il faut dire que l’occasion était trop belle. La nouvelle adresse de la trattoria la plus hype de Genève a tout pour plaire : un espace spacieux et baigné de lumière avec au premier étage, une terrasse, baptisée Il Giardino pour boire l’apéro, le tout aux pieds des remparts de la Vieille-Ville en plein cœur du quartier des Banques. Côté déco, les maîtres des lieux ont mis le paquet, tout en gardant leur signature rétro-chic. Du bois, des murs en briques apparentes, une carte d’Europe vintage XXL (chinée expressément pour l’endroit, l’originale est restée à l’Osteria della Bottega) et surtout clou du spectacle, la cuisine ouverte, où l’on voit l’équipe s’affairer à l’élaboration des plats. Pour ce qui est de l’assiette, l’esprit reste le même : une cuisine de saison aux saveurs italianisantes faisant la part belle au produit. Une nouveauté très dans l’air du temps : exit la traditionnelle carte de grand-papa mais des «tasting menus» qui évolueront tous les trois ou sept jours en fonction des arrivages et de l’inspiration. On explique à l’équipe ce que l’on aime ou pas, ses éventuelles allergies et on se laisse guider pour un voyage gustatif en 4, 6 ou 9 plats (de 75 francs à 120 francs). Nous, on a notamment testé le carpaccio de Saint-Jacques au jus infusé au jambon de Parme, le merlu au chou kale et poireau et la déclinaison autour de la banane et on a apprécié. Last but not least, les vins. Sous l’impulsion de Francesco Gasbarro, œnologue autodidacte et passionné, la carte s’est encore bonifiée et recèle une sélection toujours plus pointue, avec notamment des pépites italiennes très peu ou pas représentées en Suisse comme les producteurs Rinaldi, Roagna ou Bibi Graetz, le tout conservé dans la cave du premier étage, faite entièrement sur-mesure et petit paradis pour les amateurs de raisin. Bref, on recommande.

La Bottega, 21 rue de La Corraterie, 1204 Genève. Tél. 022 736 10 00

www.labottegatrattoria.com

Laisser un commentaire

Post Navigation